AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756078867
Éditeur : Delcourt (19/10/2016)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Personnage détestable et misogyne, Papa Mort, déçu d'avoir une fille, place la Petite Morte en école privée où ses copains de classe sont des faucheurs issus du folklore d'autres pays. Après des débuts difficiles, elle devient amie avec Mictlantecuhtli l'Aztèque (mais tout le monde l'appelle Mic), Hel la Scandinave et Orcus le Romain. Et surtout, elle tombe amoureuse de Patrick, le seul humain de l'école…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
lemillefeuilles
  24 octobre 2019
Bien que cet ouvrage ne soit pas une suite directe de la petite mort, et qu'on puisse le lire indépendamment des autres, je vous recommande tout de même la série précédente... ne serait-ce que parce qu'elle est géniale !
Cette fois, nous allons suivre Papa Mort, le fils du héros de la série, qui accueille avec Maman Mort un enfant pour faucher des gens... Seulement, le souci, selon Papa Mort, c'est qu'il s'agit de... La petite morte ! Papa Mort, qui est réac et misogyne, n'est absolument pas content...! Ainsi, il n'a absolument pas envie d'enseigner à sa progéniture l'art de faucher.
Malgré tout ce que l'auteur a déjà exploité avec sa trilogie (qui n'en est plus une puisque le tome quatre va bientôt sortir), il a réussi à se renouveler en proposant une version féminine - et, surtout, féministe ! - de la petite mort. le cynisme et l'humour noir sont toujours aussi présents, et les messages qui sont passés font vraiment du bien (on y critique le sexisme, mais il y a aussi une blague très drôle sur les PDG, par exemple !)
Encore une fois, avec plus de finesse qu'il n'y paraît (hé hé !), Davy Mourier a réussi son coup avec ce livre engagé à l'humour mordant (et tordant !).
Lien : http://anais-lemillefeuilles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
Lesliebookaddict
  08 janvier 2017
Le weekend dernier, j'ai craqué en m'achetant la BD La petite mort(e) de Davy Mourier. C'est une suite à la trilogie La petite mort du même auteur, on s'intéresse donc aux deux générations suivantes, c'est à dire le fils et la petite fille de la petite mort. Mais sachez qu'il n'est pas obligatoire d'avoir lu la trilogie pour lire La petite mort(e).
Pour moi, c'est un gros coup de coeur car je retrouve l'humour noir et satirique de Davy Mourier que j'aime tant.
On commence donc à suivre le fils de la petite mort qui est devenu adulte et a une femme. A la différence de la petite mort de la trilogie, son fils adore son métier de faucheur, c'est un vrai sadique. Par exemple, il est ami avec un serial killer humain et aime regarder agoniser les victimes. On apprend aussi qu'il est un pur machiste vis à vis de sa femme. On le déteste déjà et cela ne fait que commencer.
Un jour, il devient Papa mort sauf qu'au lieu d'obtenir une petite mort, il obtient une petite morte, autrement dit une fille ! Papa mort est en colère, il n'accepte pas sa fille et ne lui montre aucune affection. Pour son éducation, il l'envoie dans une école privée avec d'autres créatures maléfiques. Cela va à l'encontre du mode de vie qu'avait la Petite mort dans la trilogie, celui d'aller en école publique avec d'autres enfants humains afin de mieux les connaître. On voit que Papa Mort déteste être comparé à son père. L'identification aux personnages est ici possible puisque Davy Mourier leur donne des comportements humains de notre société occidentale, ce qui rend encore plus fort l'histoire.
Je vous parle beaucoup de Papa mort mais il a un rôle important dans cette histoire. Pour revenir à la petite morte, elle rencontre son premier amour à l'école sauf que c'est un humain ! ce dernier est super malchanceux puisqu'il a été envoyé par erreur dans cette école. Alors quand Papa mort découvre que sa fille est amoureuse d'un humain… il voit rouge ! le conflit familial prend des proportions dramatiques incluant violence physique ce qui m'a beaucoup choquée. Je pense que c'est volontaire de la part de l'auteur pour rappeler que derrière son humour, il dénonce des sujets graves et actuels sur le thème de la violence au sein de la famille, qu'elle soit physique ou psychologique.
La fin est brutale et donne envie de découvrir une suite, je ne sais pas si Davy Mourier a prévu d'en écrire une mais je le souhaite vivement.
Pour conclure, c'est un gros coup de coeur une fois de plus. J'ai beaucoup apprécié La petite mort(e), je trouve que l'auteur a fait un bel effort dans les expressions du visage de Papa mort, notamment la colère. La BD semble d'ailleurs un peu plus gore que la trilogie. Je rappelle donc que les BD La petite mort et La petite mort(e) ne sont pas destinées aux enfants mais aux adultes et adolescents.
Si vous aimez l'humour noir, n'hésitez pas, foncez !

Lien : http://bookaddict.e-monsite...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nyx
  14 mars 2017
La Petite Mort(e) n'est pas à proprement parlé une suite de la trilogie de l'auteur La Petite Mort, toutefois cela se déroule dans un univers semblable avec le même genre de personnages.
Ici nous retrouvons une famille mort où l'héritier est en fait UNE héritière.
Mais Papa Mort n'est pas un gentil papa, il est plutôt violent, intolérant, misogyne et plus globalement, une ordure. Il faut dire que son meilleur (seul) ami est un tueur en série plutôt sadique, ça pose l'ambiance.
Mais la petite Morte fait des efforts pour plaire à son papa, malheureusement cela ne suffit pas.
Elle est envoyé dans une école privée avec d'autres morts - des divinités d'autres cultures...et un humain qui se retrouve là suite à une petite erreur administrative.
Cette BD a été en demi-teinte tout comme l'est l'histoire.
D'une part je l'ai trouvé très rapide, un peu trop. Les sketchs sont fugaces et j'aurai aimé que les camarades d'école soient plus exploités. En l'état, les citer ajoute des pages mais presque rien d'autre. Idem pour le tueur en série ou l'humain, ce sont des éléments qui auraient pu être filés pour faire des histoires plus développées.
Je pense qu'en fait mon regret vient du format one-shot. Sur plusieurs tomes, l'auteur aurait pu explorer ses idées tout son soûl.
Çà c'était la partie humour, légèreté.
Car cette BD a également un aspect très très sombre. Au delà du fait que les personnages dispensent la mort - qui fait partie du cercle de la vie après tout (ne me remerciez pas la BO du Roi Lion) - il y a la noirceur des personnages.
Papa Mort est une ordure violente. Son meilleur ami est un tueur en série, mais même sans cela il maltraite physiquement et verbalement sa famille. C'est quelque chose de puissant et de dérangeant qui est dénoncé ici, jusqu'à un dénouement un peu attendu mais que les lecteurs espéraient.
Davy Mourier s'essaye ici à dénoncer de manière extrêmement visible des faits durs. Si l'application reste bancale à mes yeux, je salue l'effort.
Lien : http://www.nyx-shadow.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Noctenbule
  10 novembre 2016
Maman Mort est sur le point d'accoucher. Papa Mort est assez impatient de voir son enfant et il espère vraiment avoir un garçon. Car ce sont les garçons qui peuvent reprendre le flambeau de faucheur. le jour J est arrivé et la naquit une petite fille, toute mignonne. le père est furieux.
Bon, elle fera le métier quand même. Un peu d'exercice avec papa et une formation avec la mort des autres cultures. Mais voilà qu'elle tomba amoureux d'un humain qui n'avait pas de chance et qui est arrivé par le plus grand des hasards dans cette école. Ce n'est pas tolérable pour son papa, il ne lui reste qu'une seule chose à faire. Il faut se débarrasser du gêneur, cela tombe bien car il a un très bon ami qui possède des savoirs faire.
Vous vous doutez bien que cette action ne va rester secrète et la vengeance de sa fille sera terrible. Papa Mort veut alors une explication mais il ne faut jamais sous-estimer la force de femmes en colère.
J'avais adoré « La petite mort », alors c'était bien naturel que je continue à lire la série avec « La petite mort(e) ». On retrouve bien la marque de Davy Mourier avec un univers noir et plein d'humour. La mort s'interroge toujours sur le sens de la vie mais aussi sur la place des femmes. Et oui madame ! Pourquoi maman mort devrait rester à la maison ? Pourquoi une fille ne pourrait pas faucher comme un homme ? Pourquoi les femmes devraient être presque toujours la victime des hommes ? Pourquoi une fille ne pourrait pas choisir son destin ?
La petite morte va montrer ce qu'elle a dans la culotte. du courage, elle n'en manque pas. Même si j'ai trouvé le ton moins irrévérencieux et plus sombre dans ce premier tome que dans la précédente trilogie, j'ai aimé retrouvé l'univers assez absurde de la famille mort. Il fallait y penser quand même. J'ai rigolé toute seule comme une pintade dans le bus et beaucoup de gens m'ont prises pour quelqu'un de dangereux. C'est bien connu, on parait plus fou à rire avec un livre à la main que dire des conneries tout seul en regardant le plafond.
Alors si vous aimez l'humour noir, les choses un peu décalé, le girl power, l'univers de Davy Mourier, vous aimerez rencontrer La petit(e) morte. En plus, il y a une suite où elle va devenir The boss. Donc affaire à suivre…
Lien : https://22h05ruedesdames.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mephistaile
  29 octobre 2016
Je n'aime pas trop insisté sur les points négatifs des livres que je critique ici mais malheureusement pour avoir adoré la trilogie de la Petite Mort, cette suite m'a laissé sur ma faim.
Bien que le personnage principale nous dise être la petite fille de la Petite mort que nous connaissions d'avant sur la 4ème de couverture, vous n'aurez aucune autre information ni lien avec les tomes précédents (ni même pourquoi ils ont coupé les ponts) et le concept de faire côtoyer d'autres figures mythologiques à notre héroïne n'est pas du tout utilisé, cela ne représente qu'un contexte à l'histoire.
Je rejoindrais un autre lecteur de Babelio qui salue la féminisation et le féminisme de ce tome, comme la présence de l'humour noir que l'on a aimé dans les autres tomes mais malheureusement pour moi tout cela a un gout de trop peu. C'est ce qui fit que je n'ai pas vraiment eu le temps de m'attacher au personnage principal et encore moins de comprendre le pourquoi de cette figure du père bien particulière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (2)
BulledEncre   26 décembre 2016
D’un coup de crayon minimaliste, Davy Mourier croque la mort au féminin et nous offre une réflexion pertinente sur nos propres vies.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDGest   08 novembre 2016
Au final, le lecteur reste sur l’impression que le livre a été réalisé très rapidement ; cela dit, ce n’est pas vraiment dérangeant pour ce type d’ouvrage.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
lemillefeuilleslemillefeuilles   21 octobre 2019
- Euh... Pourquoi vous avez chanté ce truc sur la mort ?
- C'est les nouvelles directives de la Death Corp. C'est de la pub pour donner aux gens envie de mourir. Et puis ça fait des morts plus festives.
Commenter  J’apprécie          80
lemillefeuilleslemillefeuilles   21 octobre 2019
- Fini les moments nazes et les coups du sort, bye bye métastases avec la mort.
Commenter  J’apprécie          130
Pochiyo_Pochiyo_   04 décembre 2016
Mais si tu es triste, je m'inquiète. Tu respires mal, je suffoque. Tu pleures, je meurs.
Commenter  J’apprécie          60
lemillefeuilleslemillefeuilles   21 octobre 2019
- Des fois dans les parquets, y a des échardes. J'adore les échardes. C'est presque le même mot qu'écharpe.
Commenter  J’apprécie          40
LuriaLuria   26 octobre 2016
Ce matin avec Maman, après le petit déjeuner, on a tué Papa.
Commenter  J’apprécie          60
Lire un extrait
Videos de Davy Mourier (39) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Davy Mourier
La bande annonce du quatrième tome de la Petite Mort, avecDavy Mourier et Brigitte Lecordier !!!
La Petite Mort en dessin animé : https://www.youtube.com/watch?v=F5bVWiQsaz8&list=PLzh7Xt_6O1l5yS1VddT8Bo7acKjYoIuxU
Scénariste : Davy Mourier Illustrateur : Davy Mourier
Résumé :
Petite Mort file le parfait amour avec Maman Mort. Certes ils sont âgés mais ils ont enfin accompli le rêve de Petite Mort : devenir fleuriste. Mais est-ce que la vie est belle pour autant ?
En savoir plus : https://www.editions-delcourt.fr/serie/petite-mort-04-v-pour-vegan.html
Achetez la Bande Dessinée numérique directement via l'application Delcourt - Soleil : https://itunes.apple.com/fr/app/delcourt-soleil-bd-comics/id840127039
Retrouvez-nous sur le site internet et réseaux sociaux pour plus de BD : http://www.editions-delcourt.fr https://www.facebook.com/editionsdelcourt https://www.facebook.com/lapetitemortOfficiel/ https://twitter.com/DelcourtBD https://www.instagram.com/delcourt_soleil_bd/
Achetez le tome : Amazon : https://www.amazon.fr/gp/search?ie=UTF8&keywords=9782413020233&tag=editidelco-21&index=blended&linkCode=ur2&camp=1638&creative=6742 Fnac : https://www.awin1.com/cread.php?awinmid=12665&awinaffid=651803&clickref=&p=http://recherche.fnac.com/SearchResult/ResultList.aspx?Search=9782413020233 Cultura : https://www.cultura.com/catalogsearch/result/?q=9782413020233&classification=0
+ Lire la suite
autres livres classés : violences familialesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

la petite mort le retour!

quel métier la petite mort voudrait faire plus tard?

faucher des 'vieux'
fleuriste
faucheuse comme son père
bonhomme de neige

6 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : La Petite Mort de Davy MourierCréer un quiz sur ce livre