AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782844202048
44 pages
Thierry Magnier (26/02/2003)
4.11/5   137 notes
Résumé :
"Il y avait dans un port de la Norvège un très vieil homme à qui manquait une oreille…". Chaque soir, dans une auberge, le héros, aidé par les vapeurs de l'alcool, prend plaisir à raconter comment il a perdu cette fameuse oreille. Et à chaque fois, il déploie tout son talent de conteur pour offrir à l'assemblée ébahie une version différente de l'événement.

Était-ce au cirque, volontaire et victime d'un numéro de fouet qui a mal tourné ? Dans un sangl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
4,11

sur 137 notes

Nastasia-B
  18 janvier 2015
L'Homme à l'Oreille Coupée est un tout petit livre destiné aux enfants de 6 à 11 ans environ, sans image (précision importante) où le problème est le suivant :
Un vieux marin volubile, dans un port de Norvège, est l'un de piliers du bar local. Il est l'attraction du bistrot car, outre le fait qu'il lui manque une oreille, le joyeux gaillard raconte sans hésitation, dès qu'on le lance sur le sujet, une explication quant aux circonstances et à la perte de cette oreille. L'ennui, c'est justement que, pas deux jours de suite, cette version n'est là même. Laquelle croire ?
C'est donc un captivant petit travail d'enquête pour les enfants auquel nous convie Jean-Claude Mourlevat, afin de savoir laquelle de ses versions paraît la plus plausible, eu égard aux éléments tangibles dont nous disposons au fur et à mesure des chapitres.
À voir maintenant si nos chers bambins en trouveront le fin mot, voire même s'il existe un fin mot... En tout cas, d'après moi un excellent petit livre pour faire des enfants des lecteurs actifs. Mais de tout ceci, je ne mettrais pas mon oreille à couper, car ce n'est que mon avis, c'est-à-dire, pas grand-chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          924
HundredDreams
  13 juin 2021
Voici une petite histoire bien sympathique destinée à des enfants de 8 à 12 ans.
Jean-Claude Mourlevat a réussi à me faire sourire et à me captiver. Au départ, attirée par le nom de l'auteur, je souhaitais juste feuilleter ce petit roman pour enfants posé sur le bureau de ma collègue. Je l'avais lu il y a longtemps, mais le récit m'a à nouveau embarquée et je l'ai lu jusqu'au bout.
Cet auteur de jeunesse est un de mes préférés. Il a le don de nous transporter dans des univers à chaque fois très différents. Dans le fascinant roman « La Rivière à l'envers », Jean-Claude Mourlevat propose un univers fantastique qui appelle au rêve. « L'enfant océan » s'inspire du conte du Petit Poucet, et « La balafre » est une histoire dure et bouleversante sur la seconde guerre mondiale, l'occupation et le climat de délation de l'époque.
*
Dans ce petit récit, un homme un peu fantasque à l'oreille coupée va tous les soirs à l'auberge pour s'enivrer. Lorsqu'on lui demande comment il l'a perdue, il raconte à chaque fois une histoire différente de la veille.
« Six années durant, le vieil homme raconta chaque soir une histoire différente et il le faisait si bien que chaque soir on le croyait. Jusqu'au lendemain… »
L'humour et le plaisir que procure cette suite de mensonges maintiennent l'intérêt du lecteur qui n'a qu'une envie, c'est de connaître enfin la vérité.
Mais y a-t-il une vérité ? A chacun de se faire sa propre opinion.
Ces courts récits permettent de provoquer un vrai débat interprétatif sur la notion de vérité et de mensonge, de rationnel et d'irrationnel.
Je me suis demandée si une des versions du vieil affabulateur était vrai ou du moins en partie, mais impossible de le savoir.
Au final, le récit nous laisse sur notre faim et le lecteur perçoit bien le léger sourire un peu moqueur du vieil homme qui a réussi à nous jouer un mauvais tour.
*
Ce texte est simple, mais superbement écrit. Les chapitres courts rythment une intrigue efficace et parfaitement maîtrisée.
La chute est surprenante et imprévisible, le plus étonnant est qu'elle nous emmène dans le fantastique.
*
Jean-Claude Mourlevat est un merveilleux conteur. Il s'adresse aux jeunes enfants et leur propose un récit intelligent et amusant.
Un vrai plaisir de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3612
ordinary_reader
  18 mai 2020
Un petit quart d'heure de lecture à voix haute, effectuée aujourd'hui pour les élèves d'une classe de 6e, en cette journée de reprise pour un certain nombre d'entre eux.
Un joli conte loufoque, aux accents légèrement fantastiques, publié en 2003 par l'auteur jeunesse prolifique, qui sait ménager le suspense... Jusqu'au tout dernier mot !
--------------------------------
NB : conseillé dès 9 ans, mais une petite collection qui convient également aux lecteurs plus âgés (jusqu'à 12 ans), entre autres souffrant de difficultés de lecture, de dyslexie, etc. (nombre modeste de pages, aération du texte, police d'écriture adaptée...)
Commenter  J’apprécie          364
MahaDee
  04 mai 2018
À la bibliothèque, je recherchais des textes courts de littérature jeunesse ayant une bonne unité narrative pour enfants de 7 à 10 ans. Un petit bandeau « Coup de coeur » a attiré mon attention sur ce tout petit livre classé là dans les premières lectures.
Un petit roman (une nouvelle) d'une cinquantaine de pages sans aucune illustration. Toute l'attention est donc focalisée sur le texte qui joue en partie sur les réitérations comme le ferait un conte classique pour finalement s'affranchir de cette forme et prendre un caractère très moderne. Ce vieil homme, probablement un marin, invente chaque soir dans un bar en Norvège une nouvelle histoire pour expliquer aux curieux la disparition d'une de ses oreilles. Il raconte si bien, avec une telle conviction et une telle persuasion que « chaque soir on le croyait. Jusqu'au lendemain... ». le texte est plein d'un humour parfois grinçant et ce vieux marin a quelque chose d'une Shéhérazade des temps nordiques modernes. La fin nous laisse avec intelligence sur notre soif de savoir.
Bref un « Coup de coeur » que je partage avec le bibliothécaire, merci à lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
raton-liseur
  06 mai 2014
Mourlevat est devenu mon écrivain jeunesse depuis que j'ai découvert L'Enfant Océan, et depuis je me procure ses livres les yeux fermés…
Cette nouvelle est amusante, elle évoque le thème de la vérité et de comment on écrit ses propres souvenirs. C'est l'histoire d'un homme à qui il manque une oreille. Chaque soir, dans le bar qu'il fréquente assidûment, il se trouve toujours quelqu'un pour lui demander ce qu'il s'est passé. Et pas deux fois il ne donne la même version. Où est la vérité ? Sa dernière heure sera-t-elle enfin celle de la révélation ?
Ecrite pour les enfants, cette nouvelle les fait entrer dans une littérature qui ne les prend pas pour des demi-portions. L'écriture est simple, mais la narration est souvent implicite. le texte est court, mais il fait réfléchir longtemps après la dernière page tournée. Il y a de l'humour, mais il est souvent grinçant. Voilà un bon livre pour des jeunes lecteurs déjà un peu chevronnés, et qui savent que la vie et la littérature ne sont pas que des histoires de princesses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          184

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
JumaxJumax   14 novembre 2012
"Le jour d'après, il l'avait perdue à la suite d'un pari stupide dans un port de Java. Ou bien il l'avait vendue à un milliardaire à qui il en manquait une. Un ours la lui avait arrachée dans le Grand Nord Canadien. [...] Six années durant le vieil homme raconta chaque soir une histoire différente, et il le faisait si bien que chaque soir on le croyait. Jusqu'au lendemain..."
Commenter  J’apprécie          130
raton-liseurraton-liseur   06 mai 2014
Six années durant le vieil homme raconta chaque soir une histoire différente, et il le faisait si bien que chaque soir on le croyait. Jusqu'au lendemain...
(p. 36, Chapitre 7).
Commenter  J’apprécie          140
paoline_dlypaoline_dly   12 juin 2017
J'ai aimé ce conte qui parle d'un homme qui a perdu son oreille et qui a perdu son oreille et qui raconte à chaque fois histoire différemment, car le personnage principal m'a beaucoup intrigué. Ce roman est très facile à lire et j'ai apprécié la fin qui a été assez surprenante. Cette histoire est originale et ses personnages sont mystérieux.

-J'ai senti quelque chose de tiède dans mon cou. Alors j'ai compris. J'ai regardé le sol et j'ai vu mon oreille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
tomplttomplt   10 octobre 2016
Comment l'as-tu perdue ?
lui demandait-on dans l'auberge .
Commenter  J’apprécie          20
scrambledspiritscrambledspirit   13 juin 2015
l'oeil venait de lui faire un clin
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean-Claude Mourlevat (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Claude Mourlevat
Chaque mois, un grand nom de la littérature française contemporaine est invité par la BnF, le Centre national du livre et France Culture à parler de sa pratique de l'écriture. L'écrivain Jean-Claude Mourlevat est interviewé par Marie Sorbier, journaliste et productrice sur France Culture.Rencontre enregistrée le 31 mai 2022 à la BnF I François-Mitterrand
autres livres classés : imaginationVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'enfant océan

combien y a il d'enfants ???

5
6
7
9

6 questions
308 lecteurs ont répondu
Thème : L'Enfant Océan de Jean-Claude MourlevatCréer un quiz sur ce livre