AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2916589910
Éditeur : Cambourakis (27/04/2012)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Le roman d'un homme libre, Louïs - fabuleuse réincarnation de Zorba dans la Grèce de l'immédiat après-guerre - et d'une génération dans la tourmente qui a frappé aux mauvaises portes, dormi dans les mauvais lits, aimé les mauvaises personnes, fait les mauvais choix. Traversant quarante ans d'histoire politique grecque, Les Enfants du Pirée offre à la fois une formidable satire sociale et un grand roman d'aventures débridés et licencieux, férocement drôle et étonnamm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Esorlecram
  19 septembre 2016
Si j'avais dû juger séparément chaque chapitre de ce roman, mes avis auraient été très variables!
J'ai pris beaucoup de plaisir à en lire la première moitié. le narrateur nous raconte les frasques d'une bande de copains dans Athènes de l'après-guerre, en particulier d'Emmanouil Rètsinas, dit Louïs. Louïs a une morale très personnelle: menteur, buveur, paillard, il ne rembourse pas ses dettes et pique volontiers la femme de ses amis. Et pourtant, il est quelque part sympathique: libre comme l'air, il refuse toutes les conventions qui nous empêchent d'être nous-mêmes. Ses actes, ses décisions vont souvent à contre-sens de ce qui semble rationnel, mais ses paroles sont celles d'un sage. Un vrai Zorba!
Cette partie du roman est truculente, paillarde, pleine d'humour. Mais voilà: les idées assez gauchisantes de nos larrons ne plaisent pas aux autorités grecques plutôt dictatoriales. Certains, dont Louïs, passeront même quelques temps en prison. Et les copains de perdre leur bonne humeur, de se disputer dans une ambiance de moins en moins chaleureuse. Et malheureusement le ton du bouquin évolue dans le même sens: cela devient ennuyeux, on finit par s'embrouiller dans les nombreux personnages (même si une liste figure en début d'ouvrage).
La fin se déroule dans la même atmosphère assez noire, mais avec une touche philosophique intéressante: vivons à fond sans craindre de faire des erreurs, nous dit le narrateur, un des copains lui aussi, mais à l'opposé des autres: toujours en train de douter, il hésite à prendre des décisions fortes et le regrette toute sa vie, au point de se détester lui-même. Mieux vaut sans doute faire de temps en temps des conneries comme Louïs!
le style de Moursélas est très vivant: le narrateur fait souvent parler ses personnages. Et leurs répliques sont hautes en couleur!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Wendat69
  06 août 2018
Avant d'ouvrir et de commencer ce livre, je pensais que les enfants du Pirée allaient me replonger dans un voyage onirique vers le pays des eaux bleus, à la découverte de personnages hauts en couleurs voire intemporels. Mais au final, je suis resté à quai, les flots sont restés inaccessibles. Mais ceci dit, si on parle d'eau et de mer, celle-ci reste toujours abordée de loin dans le livre de Moursélas, qui ne montre les choses qu'à terre, au terre-à-terre. Les pérégrinations et les gesticulations, physiques plus qu'amoureuses de la bande de copains grecs et du héros, ou plutôt de l'anti-héros, Louïs, qui vit à contre-pied, à contre-courant, ne m'ont pas procuré d'envolées de l'imagination. La comparaison avec le personnage de Zorba ne me paraît pas tenir bien longtemps. Je n'ai pas trouvé dans ces chemins croisés toute la force, l'extravagance, l'exubérance et l'authenticité que Nikos Kazantzakkis avait su mettre dans son personnage. Ici, les enfants du Pirée m'ont semblé rester dans la grisaille de leur quotidien, et si Louïs est sensé, par ses comportements, ses agissements, nous rendre plus fragrants la médiocrité qui peut se cacher derrière la routine et les lâchetés du quotidien, son cheminement propre reste, à mon sens, empreint d'une forme d'égoïsme, désintéressé certes. Les enfants du Pirée ont grandi, et ont vieilli, cette lecture ne m'a pas vivifié l'esprit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Suzie75
  20 février 2013
J'ai vraiment adoré ce livre. Foisonnant, étonnant, très bien mené, il ne laisse pas une seconde de répit au lecteur. A lire d'urgence !
Commenter  J’apprécie          10
viduite
  27 septembre 2018
Comment continuer, escompter le quotidien, calculer dans nos compromis ? Comment surtout faire perdurer le récit, l'aventure et son insouciance ? Dans une prose déliée, où les histoires s'entrechoquent pour mieux donner un visage aux fantômes, Moursélas anime les déchirures ordinaires d'une bande d'amis. Sous la truculence, Les enfants du Pirée anime les souvenirs, réanime les regrets et invente la nécessité du récit.
Lien : https://viduite.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : littérature grecqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Kostas Moursélas (1) Voir plus




Quiz Voir plus

L'inconnu du donjon d'Evelyne Brisou-Pellen

Comment se prénomme notre jeune héros?

Guilhem
Garin
Trousse quelquechose
Torticolis

20 questions
236 lecteurs ont répondu
Thème : L'inconnu du donjon de Evelyne Brisou-PellenCréer un quiz sur ce livre