AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782355361975
173 pages
Éditeur : Carnets Nord (14/01/2016)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Clément avait sept ans lorsque ses parents décidèrent d'adopter, et qu'il rencontra pour la première fois sa petite soeur. Domitille, six semaines, trisomique.Elle a aujourd'hui vingt-six ans et a "dynamité" leur existence.

Avec humour et émotion, Clément nous fait partager leur vie de famille faite de grands questionnements et de scènes cocasses. Un récit politiquement incorrect qui respire la tolérance et l'amour fraternel.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
FelicieAussi
  08 juillet 2019
Bonjour tout le monde !
Je vous présente aujourd'hui un joli coup de coeur..
« Ma soeur, cette fée carabossée » est un court roman, dans lequel l'auteur Clément Moutiez nous raconte le quotidien avec sa petite soeur Domitille, adoptée lorsqu'il avait 7 ans. Des premières visites à la DDASS, au « choix » de l'enfant, Clément se retrouve soudainement avec une petite soeur bien particulière à la maison. Ce récit n'est pas un banal témoignage fraternel, nous allons apprendre ici sur un sujet qui pourrait effrayer, car il se trouve que Domitille est trisomique.. elle a les chromosomes qui déboitent, les connexions pas toujours parfaites, on aimerait bien savoir ce qu'il y a dans sa tête : mais une chose est sûre, c'est que tout n'est pas bon à jeter.
Les proches qui l'entourent vont vite s'apercevoir que le reste fonctionne à merveille : contrairement aux premières prévisions, la parole est très présente et souvent drôle -, la mobilité, toujours très active, mais surtout un coeur débordant pour tout ceux qui entre dans son univers.. Cette jolie fée cabossée, va quelque peu dynamiter l'existence de tout ce petit monde.
L'arrivée de Domitille dans la famille va surprendre, choquer, interroger : c'est un nouveau territoire qu'il faut apprivoiser et ne pas craindre. Une sortie de zone de confort, du hors piste pas toujours contrôlé mais plein de surprises. Il y a des jours pas faciles, surtout au début avec toutes ces craintes et ces questionnements. Ce sont désormais de nouvelles règles, de nouveaux regards, un nouvel entourage amical – chaque famille elle aussi accompagnée de son « triso ». Les réunions se gavent de phrases évoquant les progrès ou les nouvelles bêtises du petit dernier.
Des chapitres assez courts, où tous les sujets ou presque sont traités sans tabou mais toujours avec pudeur et respect : le travail, l'alimentation, le regard des autres, les sentiments.. l'amour et les relations sexuelles. Ces pages nous emportent dans un tourbillon de tranches de vies : des plus touchantes, sérieuses, au plus drôles, en passant par des situations aussi très cocasses où les familles-qui-n'ont-pas-de-triso, se seraient cachées dans un trou de souris tellement elles avaient honte..
Mais notre Domitille, la honte, elle ne connait pas ; chanter sur la scène du village en massacrant du Zaz, se prendre pour Beyoncé, faire des vidéos pour « un diner presque parfait », elle adore ! Elle vie, simplement et comme beaucoup d'autre, à énormément d'amour à donner, elle ne compte pas, elle distribue les bisous, les attentions, les câlins, les élans d'amour.. mais aussi les baffes car on ne pique pas l'amoureux de Domitille comme ça !
J'ai adoré la plume de l'auteur, elle est bourrée d'humour, mais franche et sans pathos.. on ne s'apitoie pas sur leur sort, on apprend tout simplement, comment c'est la vie avec ces enfants particuliers, qui deviennent des adultes. Avec ce récit, l'auteur nous pousse à voir la trisomie telle qu'elle est mais aussi à l'aimer et vivre avec.
Encore une fois, j'ai surligné la moitié du livre… et postité toutes les 4 pages.. Tout me plait, cette façon d'écrire, cette légèreté de ton et des tournures de phrases aussi emberlificotées que le cerveau de Domitille, sans filtres.. Appelons un chat un chat. Un livre politiquement incorrect où l'amour d'un frère pour sa soeur nous fait regarder la vie avec le coeur..
Lien : https://felicielitaussi.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
papilou
  07 juillet 2016
Un très beau témoignage d'un grand frère pour sa jeune soeur trisomique, adoptée par ses parents quand il avait 7 ans. Avec beaucoup d'humour et de franchise, il raconte les tranches de vie avec Domitille, une petite fille pas comme les autres, avec son caractère et ses envies. Il raconte aussi l'attitude de la mère qui surprotège sa fille, comme beaucoup de parents d'handicapés, le père taiseux mais protecteur, la jalousie d'un frère avec cette soeur qui prend toute la place. J'ai beaucoup apprécié son regard si vrai et sans pathos. Il raconte aussi avec humour que si Domitille a un emploi en blanchisserie, lui pointe au chômage... le fait que Domitille a un amoureux et souhaite se marier rappelle de plein fouet que les trisomiques deviennent des adultes qui ont, eux aussi, envie et besoin d'indépendance. La langue utilisée dans ce récit est populaire mais la réflexion sur la vie des handicapés est parlante et touchante.
Commenter  J’apprécie          30
LillyMaya
  29 août 2016
Le témoignage de Clément dont les parents ont adopté une petite fille porteuse de trisomie, nous permet d'entrer un peu dans le quotidien de cette famille avec ses joies et ses difficultés. Cela permet de prendre conscience de certaines choses auxquelles on ne pense pas immédiatement.
Cependant, j'ai eu un peu de difficulté avec le style d'écriture.
Commenter  J’apprécie          20
Nonna
  01 novembre 2016
Avec des chapitres courts et un style percutant, l' auteur évoque la vie avec uns soeur trisomique 21 . C'est à la fois intéressant et décevant : on est loin de " Où on va papa ? "
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
FelicieAussiFelicieAussi   08 juillet 2019
L’été elle adore jouer à Un diner presque parfait avec sa nièce. {…} Je les filme à faire les courses, à cuisiner.. {…} pas de scénarios, de mise en scène, que du brut, de l’impro. Et il y a de quoi concurrencer les dialogues d’Audiard. C’est à elles de choisir le menu qu’elles vont présenter à leurs invités. Elles ont une totale liberté au supermarché. Fraises à l’emmental, steaks panés à même le sol, tablette de chocolat sur lit de Nutell@. La gastronomie traditionnelle prend une claque. La cuisine moléculaire peut aller se rhabiller. Un diner aux fourneaux d’une triso, c’est un voyage papillaire. Faut pas avoir l’estomac d’une midinette du XVIe et être à cheval sur l’hygiène, sinon, ce n’est plus un voyage mais des allers-retours sur la cuvette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mapivionmapivion   04 avril 2017
Et dire qu'on nous avait annoncé qu'elle ne parlerait pas ou peu... Et dire qu'elle parle tant et tant. Qu'elle nous offre des perles stylistiques, des errances terminologiques au goût sucré, des niches lexicales dans lesquelles nous glissons une oreille surprise et souvent émerveillée. Elle est un réservoir à néologismes qui ne seront jamais homologués ni compris autre part que dans le cercle de ses proches.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
editionsladeditionslad   20 décembre 2016
Il faut dire qu'il a lui-même une cicatrice des plus dignes sur le crâne. Une fermeture Éclair pour enlever cette tumeur au cerveau. Un stigmate qu'il a appris à arborer sans gêne, un trophée contre ce combat qu'il a dû mener pendant plusieurs années. Être mis de côté, montré du doigt, il connaît aussi. De cette ancienne faiblesse découle la source de beaucoup de force, de compréhension, d'ouverture aux autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mapivionmapivion   04 avril 2017
Maman dit souvent, en ne plaisantant qu'à moitié, qu'elle n'aurait dû n'avoir que des trisomiques, cela aurait été plus simple ! Pour vous dire à tel point ma grande soeur et moi avons dû être pénibles, mais pour vous dire aussi qu'un triso n'est pas forcément synonyme de malheur.
Commenter  J’apprécie          00
francoiseroblinfrancoiseroblin   09 septembre 2017
Un triso, c'est la vie qui lui donne l'amour en dommages et intérets
Commenter  J’apprécie          11

Videos de Clément Moutiez (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Clément Moutiez
REGARD 384 - La fée carabossée. Entretien de CLEMENT MOUTIEZ - RLHD.TV
autres livres classés : Trisomie 21Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
154 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre