AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Sabine Boulongne (Traducteur)
EAN : 9782709625470
550 pages
Éditeur : J.-C. Lattès (07/06/2006)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 37 notes)
Résumé :
Célia est issue d'une famille bourgeoise anglaise, sa meilleure amie Lottie est élevée avec elle. Elles passent beaucoup de temps chez leur voisine Adeline, une actrice, qui vit dans une grande propriété.

Cette voisine devient l'amie de Lottie et l'initie à l'art. Le mariage de Célia va bouleverser la vie de la jeune Lottie.

Quarante plus tard, Lottie devenue héritière de l'hôtel Arcadia à la mort d'Adeline, le vend. L'acheteur le res... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  18 septembre 2017
Ce doit être le 4° roman de Jojo Moyes que je lis et celui-ci m'a surpris . Il m'a surpris deux fois , la première pour des raisons littéraires et la seconde ... BANG ! pour des raisons personnelles dont je parlerai plus tard...
Au départ , je l'ai choisi pour le sujet . j'adore les livres qui parlent de maisons , de maisons anciennes, de maisons qu'on retape, de travaux . Je peux kiffer grave en lisant juste des mots du genre "parquet blond", "peintures Farrow & Ball" , carreaux ciment etc...Vous me direz que je pourrais "lire" un catalogue Casto, mais bon, c'est pas pareil ...
Et donc l'héroïne de ce roman c'est la magnifique maison Art Déco, Arcadia , située au bord de mer , dans la petite station de Merham, une petite ville très conservatrice. On est dans les années 50 et , une petite troupe qu'on pourrait qualifier avant l'heure de bourgeois bohèmes, vient d'aménager dans la demeure. Tranchant de par leur originalité et leurs moeurs, avec tout ce qui se fait dans cette ville , ils ne manquent pas d'attirer deux adolescentes, Célia et Lottie. Ces deux amies n'ont pas réellement le même statut, Lottie vit depuis des années, dans la famille très bourgeoise de Célia, où elle est invitée par charité chrétienne .
Lorsque Célia revient de Londres avec un fiancé tout neuf, Lottie en tombe littéralement raide dingue et là, c'est le drame ...
[Contrairement à ce qui est dit sur la 4° de couverture , Lottie enceinte ne s'enfuit pas avec lui...Des fois, ce serait bien que les maisons d'éditions lisent les livres dont ils font le résumé...]
Bon, j'ai trouvé cette partie très intéressante, les moeurs de l'époque, le "qu'en dira t'on", la fausse générosité , tout cela est fort bien décrit par jojo Moyes et j'ai été surprise, je n'avais lu d'elle que des romans contemporains , et elle a un vrai talent pour recréer les moeurs étriqués d'une petite station balnéaire un peu désuète, des années 50.
Ses personnages féminins sont atypiques , entre l'une qui se révolte faussement contre le carcan bourgeois et qui affabule et l'autre qu'on ne sait pas si on doit plaindre pour son statut d'invitée/réfugiée précaire ou détester pour sa trahison .
Cinquante ans plus tard, Arcadia a été vendue, le nouvel acquéreur projette d'en faire un hôtel et une jeune décoratrice d'intérieur fraîchement abandonnée , arrive avec son bébé et fait connaissance de quelques habitants vus précédemment...
Cette partie là est plus romantique, plus convenue, davantage "Maisons et Travaux", mais j'ai aimé aussi !
Il faut dire qu'entre les deux j'avais eu une surprise de taille ... Un des personnages féminins , crapahute sur les sentiers du Mont Faron . J'ai manqué dégringoler de mon canapé préféré ...
- MON Faron ? ??? C'est pas possible, il ne peut en avoir deux, dans le monde ! Toulon , Sanary , Jojo Moyes connaît ? [ C'est un peu comme si Jane Austen débarquait chez moi ! :-)
Alors voilà, pour ce petit clin d'œil involontaire , pour l'ambiance années 50, pour la somptueuse maison, pour la décoratrice, pour le talent de conteuse de l'auteur , j'ai bien aimé ce roman .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5117
latina
  11 avril 2014
L'Arcadia Hotel était à l'origine une maison particulière, l'Arcadia House, dont les propriétaires étaient des gens très originaux ne s'embarrassant pas des préjugés de toutes sortes communs à l'époque d'après-guerre, les années cinquante. de style Art Déco, elle attire les artistes et les gens aux moeurs « dissolues ».
Nous sommes en Angleterre, dans une petite station balnéaire on ne peut plus calme. Et c'est l'occasion pour l'auteure, Jojo Moyes, de nous édifier un roman « de moeurs ». Moeurs des bourgeois, d'une part, avec la famille Holden : père médecin hyper occupé et rarement présent, mère au foyer névrosée et attachée aux apparences, jeune fille ainée snob à souhait, se prénommant Célia, les 2 cadets multipliant les bêtises, et aussi Lottie, la jeune fille pauvre servant de faire-valoir, donnant l'occasion à Mr et Mme Holden d'être de « bons » bourgeois ayant recueilli une enfant défavorisée de la banlieue londonienne.
Célia et Lottie, malgré l'interdiction de Mme Holden, sont attirées par l'Arcadia House et ses sympathiques occupants et s'y rendent en secret, jusqu'au jour où leurs frasques sont découvertes. Célia sera envoyée à Londres, où elle se fiancera avec Guy...A partir de ce moment, le ronron de leur vie toute tracée va être rompu...
Roman de moeurs, ai-je dit, mais aussi et surtout à partir de ce point, roman psychologique.
Et puis 50 ans après...nous basculons dans la vie d'une jeune accouchée londonienne abandonnée par son compagnon, dépressive à souhait. Et nous nous retrouvons à nouveau à l'Arcadia...hôtel, cette fois, car cette jeune femme, décoratrice d'intérieur, est chargée de la décoration de ce superbe bâtiment pour en faire un hôtel de luxe. Nous retrouvons aussi Lottie, et par là, son passé.
Ici, plus de roman de moeurs, mais un roman psychologique d'amour, ce qui devient un peu trop mièvre à mon goût.
Malgré tout, j'ai passé de très bons moments à l'Arcadia, que ce soit dans les années cinquante ou deux mille. Bien sûr, il n'atteint pas de hauts sommets philosophiques, mais suivre les heurts et malheurs de quelques personnes n'est pas déplaisant, surtout quand l'écriture de l'auteur se laisse agréablement lire, sans les clichés particuliers dignes des plus grands best-sellers (je déteste les best-sellers).
J'étais moi-même dans une station balnéaire au moment de la lecture, et l'air iodé venant aérer mon esprit encombré, je me suis laissé aller dans les méandres de l'Art déco et de l'amour baignant « Arcadia Hotel ». J'y retournerais bien, d'ailleurs !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
majolo
  06 février 2014
Comme dit par d'autres Babeliotes, c'est moins bon que "Les fiancées du Pacifique". Moins bon, mais tout de même très agréable, un vrai "roman de fille" (aïe...théorie du genre) dans lequel je me suis plongée sans retenue. J'ai aimé les personnages, surtout les deux jeunes femmes, Lottie, jeune fille dans les années 1950, et Daisy dans les années 2000, dont les destins sont liés à la belle et mystérieuse Arcadia House. On imagine sans peine cette belle demeure "Art moderne" sur la côte d'une petite station balnéaire anglaise un peu désuète. Bonne détente, sans autre prétention.
Commenter  J’apprécie          80
LePamplemousse
  17 décembre 2012
"Arcadia Hotel" raconte le parcours de deux jeunes filles, Célia et Lottie qui, dans les années 50 font la connaissance de leurs voisins, un groupe d'artistes un peu bohêmes. Alors qu'en Angleterre, à cette époque, rien n'était aussi important que le "Paraître", ces deux jeunes filles vont expérimenter ce que peut être la liberté.
Elles découvrent les fêtes, l'alcool, le flirt, et ont désormais envie de faire leurs propres choix de vie....malgré ce qu'en pensent leurs parents...
Un roman qui semble assez léger, mais qui aborde des thèmes assez forts, et est empreint de nostalgie car l'histoire nous est racontée par l'une de ces jeunes filles, désormais âgée de plus de soixante dix ans !
Lien : http://soeursdouees.canalblo..
Commenter  J’apprécie          100
missmolko1
  14 avril 2011
J'avais adoré les fiancées du pacifique, je me suis donc précipitée sur ce livre pour en découvrir un peu plus sur Jojo Moyes. Et je dois avouer que je suis déçue!
Certes une fois commencé, on a très envie de connaitre la fin, de voir comment l'histoire se déroule et se que deviennent les personnages mais le roman traine sous en longueurs et certains des passages sont un peu trop romantique pour moi.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   18 septembre 2017
" Ne faites jamais ce que vous vous sentez obligée de faire. Faites ce que vous avez vraiment envie de faire. Ainsi vous n'aurez pas de regrets. Parce que lorsque vous aurez atteint l'âge que j'ai aujourd'hui mon Dieu, vous verrez que toutes ces fichues choses vous pèsent."
Commenter  J’apprécie          300
iris29iris29   17 septembre 2017
" Chacun de nous a un passé renfermé en lui comme les pages d'un vieux livre qu'il connaît par cœur, mais dont ses amis pourront seulement lire le titre."

Virginia Woolf
Commenter  J’apprécie          290
rkhettaouirkhettaoui   19 janvier 2016
Ce qui le hantait, lui nouait l'estomac comme s’il souffrait d'une intoxication alimentaire et donnait l'impression de manger de la cendre, c'était qu'elle avait tout gardé secret, caché, en assistant sans mot dire à l'effondrement de son affaire. Qu'elle l'avait même réconforté alors que tout du long elle détenait les moyens nécessaires pour redresser la situation, la seule chose en laquelle soi-disant elle croyait; le seul projet qu'il était capable de mener à bien. Avec un peu de temps. Et de chance. Le fait qu'elle lui eût menti à nouveau le rendait malade. C'était pire que la découverte de son infidélité parce que cette fois-ci il s'était autorisé à lui faire confiance à nouveau, il s’était forcé à surmonter sa peur et sa méfiance en se livrant tout entier à elle. Cette fois, il ne pouvait pas mettre cela sur le compte de son abattement, de ses insécurités à elle. Cette fois-ci, il était question de l’opinion qu’elle avait de lui. Si elle avait voulu qu’il fût au courant, elle lui en aurait parlé. C’était une réalité indéniable qu’il ressassait, heure après heure, dans la fébrilité, une réalité qui l’empêchait de la confronter avec les faits, d’exiger d’elle des réponses. Si elle avait tenu à ce qu’il le sache, elle l'aurait mis dans la confidence. Seigneur, quel fieffé imbécile il avait été !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   19 janvier 2016
Mais on ne peut pas échapper à son passé, si ? De la même façon qu’on ne peut se soustraire à son sort ? Ce ne fut plus jamais pareil entre Guy et moi après ça. On aurait dit qu’il portait ce lourd secret en lui, comme s’il pourrissait en lui. Il ne pouvait jamais me regarder sans en sentir l’odeur, sans voir la tache qui colorait sa réaction. Il en était aussi plein que moi j’étais vide.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   19 janvier 2016
Cette femme lui avait été infidèle alors qu’il était sur les genoux, que son affaire était sur le point de sombrer, qu’il parvenait à peine à maintenir le cap. Son aveu avait été si inattendu que, le matin où elle s’était confiée à lui, il avait éprouvé une douleur foudroyante, dans la poitrine, si violente qu’un bref instant, il s’était demandé s’il n’allait pas mourir.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jojo Moyes (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jojo Moyes
After You by Jojo Moyes
autres livres classés : années 50Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Avant toi de Jojo Moyes

Quel est le nom de famille de Louisa, l'héroïne ?

Black
Clark
Dark
Back

10 questions
349 lecteurs ont répondu
Thème : Avant toi de Jojo MoyesCréer un quiz sur ce livre