AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253173465
504 pages
Le Livre de Poche (08/05/2013)
3.77/5   194 notes
Résumé :
Liza McCullen n’échappera pas à son passé. Cependant, les plages préservées de la baie des baleines, et sa communauté soudée, lui offrent d’assouvir sa soif de liberté et de sécurité – si ce n’est pour elle, du moins pour sa petite fille, Hannah.

Jusqu’à l’arrivée de Mike Dormer dans l’hôtel de sa tante, qui va bouleverser la tranquillité de la baie des baleines.

Cet Anglais affable, aux vêtements trop chics et au regard dérangeant, po... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (52) Voir plus Ajouter une critique
3,77

sur 194 notes

NathalC
  14 mai 2019
Un très beau roman. Une histoire de famille, de deuil, d'amitié, d'amour, de batailles à mener…
Un voyage en Australie, auprès des dauphins et des baleines.
Une famille de sang, mais aussi une famille de coeur, avec des secrets, des mensonges, des espoirs, des rêves...
Bref, un livre à lire pour tous les lecteurs et lectrices qui aiment les belles histoires…
On sait que cela finira bien. Mais cela fait du bien de lire et de profiter de ce moment.
Jojo Moyes nous a ici concocté une belle histoire comme elle sait si bien le faire.
Commenter  J’apprécie          690
Gwen21
  25 janvier 2015
Décidément, Jojo Moyes sait comme personne m'offrir une lecture aussi divertissante que dépaysante. Avec "la baie des baleines", c'est encore une fois un excellent moment de lecture que je peux archiver dans ma mémoire.
Rares sont, à mes yeux, les auteurs qui parviennent avec talent et simplicité à rendre leurs personnages attachants et si parfois Jojo Moyes aime jouer les funambules sur la ligne qui sépare la romance sentimentale du récit psychologique - et me donnant ainsi quelques craintes -, elle s'en tire toujours royalement en évitant les clichés outranciers, le mélo sucré ou pire, la trame réchauffée.
Au cours de ma lecture de ce page-turner très convaincant dont l'action se situe presque exclusivement en Nouvelle Gales du Sud (Australie), je me suis fait la réflexion à plusieurs reprises que je prenais autant de plaisir que si j'avais été en train de regarder une bonne comédie dramatique (n.f. : entité cinématographique en voie de disparition), parfaitement équilibrée entre la découverte de nouveaux domaines (ici, l'Australie, la protection de l'environnement et la préservation des baleines à bosse), l'empathie pour des personnages issus de divers horizons et à la personnalité attachante quoique souvent complexe et la séduction d'une intrigue pleine de rebondissements et cependant crédible.
Le tout, servi par un style que j'ai déjà eu l'occasion de célébrer dans "Avant toi", "Les fiancées du Pacifique" ou encore la nouvelle "La liste de Noël".
J'ai tellement hâte de retrouver pour quelques heures ce délicieux et rafraîchissant cocktail de légèreté et de talent, que je me suis déjà mise en quête des autres titres de l'auteur qui compte désormais parmi les rares écrivains contemporains ayant droit à ma fidélité et à mon affection.

Challenge de lecture 2015 - Un livre écrit par une femme
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          620
Jooh
  22 juin 2013
Lu dans le cadre de l'opération masse critique, je remercie l'édition le Livre de Poche et Babelio pour cette découverte, je les remercie chaleureusement ! Chaleureusement, car c'est exactement tout ce que m'a donné ce livre : de la chaleur.
Parlons de l'histoire d'abord. A priori, c'est une histoire un peu quelconque, et l'on flaire le lieu commun. Des secrets de famille, des rencontres fortuites qui commencent mal et finissent en beauté, des souffrances tues, des ambitions déchues, le tout sur fond de lutte écologique. Jusque-là rien de bien transcendant. Et pourtant… de nombreux éléments – tant dans l'intrigue que dans la forme – revêtent une certaine originalité.
En effet, pour ce qui est de la forme, Jojo Moyes nous offre une histoire continue dans le temps, mais chaque chapitre adopte successivement le point de vue des six personnages principaux. Ainsi, une même scène peut être analysée différemment par chacun, ce qui est très pertinent et des plus plaisants ! Les personnages que Jojo Moyes met d'ailleurs en scène sont des êtres plus qu'imparfaits: impertinents, vicieux, orgueilleux, susceptibles, brusques - ce qui les rend davantage vrais -, et pourtant qu'il est difficile de ne pas les aimer, de ne pas les trouver attachants...
Pour l'intrigue, bien que l'issue du livre ne relève pas du mystère et du plus haletant des suspens - « tout est bien qui finit bien », comme on dit -, on ne peut pas nier la présence de quelques rebondissements et d'épisodes inattendus. Seule la situation (triangle amoureux et rivalités, entre autre) reste très classique car le déroulement de l'histoire et la manière dont elle nous est racontée sont plutôt passionnants.
Au-delà de l'histoire sur les non-dits qui brûlent les lèvres et les coeurs, ce livre nous offre un joli plaidoyer pour l'environnement et sa protection (qui relève ici du milieu marin, mais le message va bien au-delà). La nature est clairement sublimée par l'oeuvre de Jojo Moyes, et on ne pouvait espérer plus bel hymne !
Pour ce qui est de l'auteure, je suis sous le charme de sa plume, légère et sobre, elle n'en demeure pas moins délicieuse. J'admire son talent de conteuse, qui nous berce et parvient à nous emmener ailleurs.
« Les choses les plus simples sont souvent les meilleures », voilà ce que nous dit un célèbre adage, et qui va me permettre de résumer simplement mon propos. Car c'est ce qu'a parfaitement compris Jojo Moyes et ce qu'elle a intelligemment réussi à nous donner à travers « la Baie des Baleines » : une lecture sans prétention et qui n'en demeure pas moins savoureuse et plaisante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          544
iz43
  17 mai 2018
J'ai découvert l'écriture de Jojo Moyes il y a peu de temps avec "avant toi" et "jamais deux sans toi", deux lectures qui m'ont beaucoup plu tant par leurs personnages attachants que l'écriture.
Jamais deux sans trois (je jeu de mots était facile), j'ai acheté la baie des baleines. J'étais donc très enthousiasmée à l'idée de lire ce livre pioché dans ma PAL par Gwen21 dans le cadre du challenge multi défis 2018.
Merci à Gwen21 pour cette bonne pioche car j'ai passé un excellent moment de lecture.
D'abord ce fut le dépaysement total pour moi car l'action se situe en Australie (en Nouvelle Gales du Sud ). et à pour cadre la protection de l'environnement, en particulier la protection des baleines et des dauphins.
J'ai appris plein de choses sur cet univers d'ailleurs. Ce fut donc le premier point positif.
L'intrigue et la romance sont vraiment belles aussi.
Silver Bay est un endroit magnifique encore épargné par l'activité humaine, un endroit où se ressourcer, être au calme et même échapper à son ancienne vie.
Liza McCullen et sa fille Hannah de 11 ans vivent chez leur tante qui tient un hôtel familial plus vraiment fréquenté (dans les années 50 Kathleen avait en attrapant un énorme requin attirer de nombreux touristes) et un musée dédié aux baleines. Liza est capitaine de bateau et propose des excursions aux touristes pour rencontrer les baleines ou les dauphins. Liza est une farouche protectrice des cétacées avec d'autres amis Lance, Yoshi ou encore Greg.
Liza est un personnage complexe. Si j'ai tout de suite adoré sa fille Hannah ou la tante Kathleen, j'ai eu plus de mal à la cerner. On sent sous une carapace de froideur, une fêlure.
Le roman monte en puissance en nous permettant de mieux connaître Liza et sa fille Hannah. Elles ont vécu des choses très difficiles, horribles mêmes et j'avoue avoir senti couler les larmes à plusieurs reprises.
La sérénité de ce petit monde familial et amical vole en éclats avec l'apparition de Mike Dormer un anglais dont le métier ne va pas dans l'intérêt de ceux de Liza.
Mike est un personnage très intéressant qui était pris dans une vie qui ne lui correspondait pas forcément. Il a su garder une ouverture d'esprit qui lui a permis de voir au delà des apparences ou du gain d'argent.
C'est encore un livre qui m'a fait voguer sur une mer d'émotions.
Décidément, Jojo Moyes n'a pas fini de me surprendre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          433
bilodoh
  24 juin 2021
Roman d'amour à l'eau de mer avec la sérénade des baleines sous le soleil austral.

Une Anglaise s'est réfugiée en Australie avec sa fille, elle habite chez sa tante qui tient un hôtel au bord de la mer. Les touristes y viennent pour observer les baleines et les dauphins. Lorsque Mike, un jeune loup de la finance britannique, est mandaté pour superviser l'implantation d'un hôtel de luxe dans la petite baie tranquille, il ne sait pas que son destin en sera changé à jamais. Il apprendra à connaître la vie des cétacés et réalisera le risque pour la faune que représente son projet touristique. Il fera aussi la connaissance d'Hannah, petite fille de onze ans férue de baleines, et bien sûr de sa mère Liza, capitaine d'un des bateaux d'observation de la Whale Jetty.

Lorsqu'on commence une romance, on sait tout de suite que la jolie jeune femme et le jeune homme prospère tomberont amoureux. On est prêt à accepter bien des invraisemblances pourvu que l'Amour triomphe à la fin et ce e gentil roman ne fait pas exception.

Une romance dans un décor enchanteur avec des personnages sympathiques, une jolie lecture d'été pour les amateures du genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360

Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
Gwen21Gwen21   23 janvier 2015
Il n'y a aucune rédemption possible à la perte d'un enfant, aucune leçon à en tirer. C'est trop lourd, trop accablant, trop noir pour l'exprimer. C'est une douleur physique si glaciale et écrasante, d'une intensité si épouvantable, que chaque fois que vous avez l'impression d'avoir avancé de quelques centimètres, elle vous submerge à nouveau, tel un raz de marée, pour vous noyer encore.
Commenter  J’apprécie          242
NathalCNathalC   13 mai 2019
Il n'y a aucune rédemption possible à la perte d'un enfant, aucune leçon à en tirer. C'est trop lourd, trop accablant, trop noir pour l'exprimer. C'est une douleur physique si glaciale et écrasante, d'une intensité si épouvantable, que chaque fois que vous avez l'impression d'avoir avancé de quelques centimètres, elle vous submerge à nouveau, tel un raz de marée, pour vous noyer encore.
Commenter  J’apprécie          200
Gwen21Gwen21   23 janvier 2015
Quand on n'est pas habitué à l'océan, la première chose qui frappe est son ampleur. C'est un paysage en soi. Une fois le large atteint, n'offrant plus à la vue que de l'eau à l'infini, l'oeil se perd dans l'immensité ondulante, attiré par une zone de lumière où les rayons du soleil traversent les nuages, ou par les moutons dans le lointain.
Commenter  J’apprécie          140
iz43iz43   14 mai 2018
Il m adressa un sourire et je ne pus retenir celui qui se formait sur mon visage. C est ce qu' on ne vous dit jamais sur la vieillesse; elle n empêche personne d agir comme un jeune imbécile.
Commenter  J’apprécie          240
NathalCNathalC   12 mai 2019
Il m'adressa un sourire et je ne pus retenir celui qui se formait sur mon visage. C'est ce qu'on ne vous dit jamais sur la vieillesse : elle n'empêche personne d'agir comme un jeune imbécile.
Commenter  J’apprécie          221

Videos de Jojo Moyes (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jojo Moyes
THE LAST LETTER FROM YOUR LOVER Trailer (2021) Shailene Woodley, Felicity Jones Movie
autres livres classés : australieVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Avant toi de Jojo Moyes

Quel est le nom de famille de Louisa, l'héroïne ?

Black
Clark
Dark
Back

10 questions
371 lecteurs ont répondu
Thème : Avant toi de Jojo MoyesCréer un quiz sur ce livre