AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de lolomito


lolomito
  11 décembre 2017
« Le coq rouge », hôtel restaurant familial à Sainte-Peronne, le lieu incontournable où viennent se restaurer les habitants du village.
Mais nous sommes en 1916, les hommes sont partis au front, alors ce sont les femmes qui font tourner le commerce. Ces femmes ce sont Hélène et Sophie, deux soeurs en charge de leur petit frère Aurélien, 14 ans.
Toutes deux espèrent vivement la fin de la guerre et guettent sans relâche le retour de leur mari dont elles sont sans nouvelles.
« Le coq rouge » , lieu de rassemblement où chacun vient pour surmonter le stress, l'isolement et la peur engendrée par la guerre, est alors réquisitionné par le kommandant Friedrich Hencken et ses hommes.
Désormais, ils seront là tous les jours pour se restaurer, exigeant d'Hélène et Sophie un service irréprochable.
Bien entendu, cette soumission au service aiguise les jugements de bon nombre de villageois qui accusent les deux soeurs de collaborer avec les allemands, d'autant plus lorsque le kommandant se reproche de plus en plus de Sophie, subjugué par un tableau accroché au mur du restaurant.
Ce tableau, c'est un portrait fascinant de Sophie, peint par Édouard son mari avant sa mobilisation.
Ce portrait, c'est le fil conducteur de ce beau roman de Jojo Moyes, certainement le plus abouti de ceux que j'ai pu lire d'elle jusqu'ici.
Construit en deux parties bien distinctes, j'ai adoré la première que j'ai trouvé passionnante.
La seconde partie prend une toute autre trajectoire, et bien que très intéressante, j'y ai toutefois trouvé quelques longueurs.
Cette fois, nous sommes en 2006, à Londres, et nous suivons une certaine Olivia, trentenaire et récente veuve d'un célèbre architecte qui lui a fait construire une maison atypique et dans laquelle trône un tableau qu'ils ont déniché dans les rues de Barcelone quelques années plus tôt.
Ce tableau serait-il celui peint par Édouard un siècle plus tôt ? Et comment est il arrivé jusqu'à Olivia ?
Tel est le questionnement de ce livre.
Je ne peux que vous engager à le lire et vous prédis un très bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus