AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782811236458
Milady (17/10/2018)
3.5/5   222 notes
Résumé :
Publié, aussi, sous le titre : Sous la pluie.

« Kate, pour laquelle tout était brumeux sans ses lunettes, considéra sa fille en plissant les yeux, et se mit soudain à déplorer qu'elles ne puissent pas se dire adieu tendrement, comme les autres mères et filles le faisaient sûrement. »

Lorsque Kate fuit son Irlande natale afin d’échapper aux tensions familiales, elle se fait la promesse de toujours être une amie pour son enfant. Quinze... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (47) Voir plus Ajouter une critique
3,5

sur 222 notes
5
7 avis
4
18 avis
3
11 avis
2
8 avis
1
0 avis

iris29
  09 novembre 2022
Hong Kong , 1953.
A l'occasion du couronnement d'Elizabeth II, une réception est organisée dans laquelle, la jeune Joy ,fille d'expatriés, rencontrera Edward un officier. Coup de foudre, mariage, vie de couple , bébés...
Nous voici de nos jours à Londres : Kate , journaliste, envoie sa fille, en Irlande, chez ses parents, Joy et Edward qu'elle n'a pas vus depuis dix ans, histoire d'y voir un peu plus clair dans sa vie, ses amours.
La jeune Sabine découvre des personnes agées, un grand-père mourrant, une maison décrépie, les chevaux, les chiens, mais aussi la vie dans tout ce qu'elle a de plus rude , et de plus "vrai" : la naissance, le chagrin, la mort, la vieillesse, mais aussi des activités qui n'ont rien à voir avec les réseaux sociaux...
C'est une histoire de femmes qui ne s'entendent pas avec leurs mères, de femmes qui ne se comprennent pas . Une histoire de différences de générations, de différences d'éducation, d'endroits où on a grandit qui ( qu'on le veuille ou non ), conditionnent pas mal notre caractère. Tout ceci est excellement montré...
Et ces femmes qui ne communiquaient pas entre elles ( ou mal ), vont être forcées à cohabiter, à se découvrir, s'apprivoiser, pour finalement se comprendre.
Au milieu de tout cela, il y a un gros secret et une réaction face à ce secret de famille. Ce roman commence par le discours du duc d'Edimbourg, lors du couronnement de sa femme et cet événement est très important pour la suite , l'auteure mettant en parallèle l'attitude de la jeune Elizabeth et celle d'un autre personnage féminin, au sujet des responsabilités qui leur incombent, toute proportion gardée.... Je crois que c'est l'histoire que j'ai préférée, tant elle en dit long sur la condition de la femme et le regard qu'on porte sur toutes ces choses aujourd'hui, complétement différent de celui de l'époque.
C'est un roman qui parle aussi d'amour, aussi, beaucoup.
Certains personnages sont trés touchants: celui de Joy avec son amour pour son mari , celui d'Annie, celui de Thom...
C'est aussi un roman sur la transmission, à travers des photos de famille, des souvenirs racontés qui retracent l'histoire familiale .

Un joli roman qui démarre lentement, le croustillant arrivant bien à la moitié de l'histoire, il faut être patient.
Et au début, j'ai eu du mal à comprendre pouquoi Kate qui n'avait aucune relation avec ses parents, leur envoyait sa fille, comment celle-ci parachutée chez des gens qu'elle ne connaissait pas, ne se rebellait pas plus que ça, à l'annonce de cette décision. C'est LE point faible du roman, ainsi que quelques longueurs dans les débuts.
C'est un des premiers romans de l'auteure, ( il a été publié sous le titre "Sous la pluie" ) et, outre le fait qu'elle sait si bien murmurer à l'oreille des femmes, on voit au travers de ces livres qu'elle doit beaucoup aimer les chevaux... J'y ai retrouvé une citation qui est reprise grosso modo dans son dernier roman sur les gens solaires et ceux qui aspirent l' énergie des autres...
On peut dire donc, que c'est un roman qui annonce les thèmes chers à Jojo Moyes, dont elle saura si bien parler par la suite ...


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          510
NathalC
  25 mai 2021
Sous la pluie, réédité également sous le titre Une douce odeur de pluie.
Décidément, je n'apprécie pas cette manie des maisons d'éditions à changer le titre des romans...
En dehors de cela, ce 1er roman de Jojo Moyes est très agréable à lire. L'histoire de 3 femmes, grand-mère, mère et fille. Conflits intergénérationnels, incompréhensions, secrets, non-dits, difficultés à communiquer. Une belle histoire sur les relations féminines au sein d'une famille.
Commenter  J’apprécie          621
jeunejane
  02 octobre 2020
le roman débute en 1953 à Hong Kong où un groupe très important d'anglais expatriés assiste au sacre de la reine Elizabeth II.
C'est le début d'une histoire d'amour entre Joy et Edward Ballantyne, un officier de marine irlandais.
de nombreuses années plus tard, on les retrouve en Irlande. Ils sont devenus très vieux, entourés de chiens et de chevaux dans une vieille demeure décrépie avec deux serviteurs.
Leur fille Kate qu'ils n'ont plus vue depuis des années leur envoie sa fille, Sabine afin de pouvoir règler ses problèmes sentimentaux à son aise. Kate vit aussi dans le dénuement.Sabine n'en peut plus de se plier aux règles de vie de sa grand-mère.
Bonjour l'ambiance.
Les jours, les pages se déroulent très lentement. Heureusement que la traduction et les mots sont de grande qualité.
Il existe un secret de famille mais il est lent à faire surface.
Je sais ce qui m'a déplu, c'est que je m'attendais à voir l'évolution de la vie de Joy et Edward petit à petit. Les retrouver vieux et à la fin de leur vie m'a immensément déçue.
"Une douce odeur de pluie" est une réédition d'un roman des débuts de Jojo Moyes. Il manque vraiment d'action.
Challenge pavés 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
Elodieuniverse
  14 octobre 2018
Ce livre nous entraîne dans un voyage dans le temps et l'espace avec l'histoire de ces trois femmes: Joy la grand-mère, Kate la mère et Sabine la fille. Trois générations qui se télescopent, des moeurs différentes mais le même sang. Des non-dits, de l'amertume, des ressentiments, chacune ne sait pas comment approcher l'autre et briser sa carapace. Tentatives de rapprochement, gestes que l'on ose pas, ces trois femmes s'aiment mais n'ose pas le montrer. J'ai vraiment aimé cette lecture qui nous plonge dans l'histoire de Joy, dans les relations complexes mère/fille. C'est tendre, c'est dur, c'est triste, c'est beau...
C'est une jolie histoire. (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          300
Phoenicia
  14 septembre 2019
Mon premier Jojo Moyes et je dirais un pari réussi. Je savais que l'auteure n'était pas sans susciter de l'émotion dans ses romans. Il faut aussi avouer que les couvertures, magnifiques, me font de l'oeil depuis un moment. Je me suis donc laissé tenter par Une douce odeur de pluie, sans même avoir lu le synopsis.
Je m'attendais donc à une jolie romance. Curieusement, j'ai été agréablement surprise : plus que la romance, Jojo Moyes choisit d'aborder les différences générationnelles entre une fille, Sabine, sa mère, Kate, et sa grand-mère, Joy. Tout ce petit monde ne se comprend pas, c'est le moins qu'on puisse le dire. Sabine est une adolescente citadine, en conflit avec sa mère qui l'a élevée seule et ne parvient pas à avoir une situation amoureuse stable. Rompant avec son dernier compagnon pour donner libre cours à sa dernière liaison que sa fille désapprouve, elle décide de l'envoyer auprès de Joy, en Irlande. La vieille dame, quelque peu rigide dans ses habitudes, obnubilée par ses chevaux, ses chiens et son mari très malade, pour ne pas dire à l'agonie, ne vont pas lui faire une très bonne impression. Et pourtant, au fil du temps, l'adolescente apprécie l'Irlande, noue des liens avec ses grands-parents et s'intéresse à leur passé, leur jeunesse et rencontre à Hong Kong. Quant à Kate, elle grandit et finit par revoir ce petit monde où elle continue à grandir à son tour.
Jojo Moyes sait mettre de l'émotion. Les larmes ont coulé. Les sentiments des personnages sont réalistes, bien amenés et bien travaillés. On s'attache aux personnages principaux comme aux personnages secondaires et j'ai beaucoup aimé cet aller-retour dans plusieurs passés, celui de Kate comme celui de Joy. Concernant les trois protagonistes principaux, c'est Kate que j'aie trouvé le plus cliché et auquel j'ai eu plus de mal à accrocher. Celui de Sabine, et surtout celui de Joy avec son amour pur, en revanche m'ont beaucoup plu.
Une bonne dose d'émotion pour ce pavé que j'ai dévoré en un rien de temps. Jojo Moyes a une réputation il me semble bien méritée!
Challenge Pavés 2019
Challenge le tour du scrabble en 80 jours (6e éd)
Challenge Trivial Reading IV
Challenge Objets 2019-2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180

Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   12 novembre 2022
" Le soir de tes noces, lui avait-elle expliqué gravement un jour, tandis qu'elles rangeaient avec soin la chemise de nuit de Joy dans du papier de soie, tu devrais essayer... enfin, tâcher de faire comme si ça ne t'ennuyait pas. Comme si ça te faisait plaisir. " (...)
" Ils ne sont pas contents si tu n'as pas l'air d'apprécier", ajouta-t-elle finalement." Ce fut la fin de l'introduction d'Alice au mariage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
iris29iris29   09 novembre 2022
- Vous arrivait-il de vous disputer, grand-père et toi ? (...)
- Bien sûr qu'on se disputait. Enfin, pas vraiment, disons que nous n'étions pas toujours d'accord. (...)
Je pense que les choses étaient un peu plus faciles pour notre génération. Nos rôles étaient clairement définis.
Commenter  J’apprécie          170
NathalCNathalC   24 mai 2021
On passe notre vie à essayer de faire parler les hommes, pensa-t-elle, et quand ils s'y mettent enfin, on voudrait être à des kilomètres de là.
Commenter  J’apprécie          280
iris29iris29   09 novembre 2022
Sabine lui avait dit un jour qu'elle répartissait les filles de sa classe en deux groupes : les "radiateurs" et les "pompes", les premières étant ces filles populaires qui manifestaient de l'intérêt et de l'enthousiasme, attirant de ce fait leurs camarades, les autres étant ni plus ni moins... des pompes qui aspiraient l'ambiance et la bonne volonté comme le vide.
Commenter  J’apprécie          90
jeunejanejeunejane   02 octobre 2020
Elle n'avait jamais vu un homme aussi vieux de sa vie. Sa peau à travers laquelle on pouvait presque voir la forme de son crâne, était plus que ridée; elle s'était divisée en des centaines de minuscules crevasses, tel un marécage asséché depuis des décennies.
Commenter  J’apprécie          130

Videos de Jojo Moyes (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jojo Moyes
THE LAST LETTER FROM YOUR LOVER Trailer (2021) Shailene Woodley, Felicity Jones Movie
autres livres classés : irlandeVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

Avant toi de Jojo Moyes

Quel est le nom de famille de Louisa, l'héroïne ?

Black
Clark
Dark
Back

10 questions
377 lecteurs ont répondu
Thème : Avant toi de Jojo MoyesCréer un quiz sur ce livre