AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811236457
Éditeur : Milady (17/10/2018)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 50 notes)
Résumé :
« Kate, pour laquelle tout était brumeux sans ses lunettes, considéra sa fille en plissant les yeux, et se mit soudain à déplorer qu'elles ne puissent pas se dire adieu tendrement, comme les autres mères et filles le faisaient sûrement. »

Lorsque Kate fuit son Irlande natale afin d’échapper aux tensions familiales, elle se fait la promesse de toujours être une amie pour son enfant. Quinze ans plus tard, l’histoire semble pourtant se répéter : un gouf... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
Phoenicia
  14 septembre 2019
Mon premier Jojo Moyes et je dirais un pari réussi. Je savais que l'auteure n'était pas sans susciter de l'émotion dans ses romans. Il faut aussi avouer que les couvertures, magnifiques, me font de l'oeil depuis un moment. Je me suis donc laissé tenter par Une douce odeur de pluie, sans même avoir lu le synopsis.
Je m'attendais donc à une jolie romance. Curieusement, j'ai été agréablement surprise : plus que la romance, Jojo Moyes choisit d'aborder les différences générationnelles entre une fille, Sabine, sa mère, Kate, et sa grand-mère, Joy. Tout ce petit monde ne se comprend pas, c'est le moins qu'on puisse le dire. Sabine est une adolescente citadine, en conflit avec sa mère qui l'a élevée seule et ne parvient pas à avoir une situation amoureuse stable. Rompant avec son dernier compagnon pour donner libre cours à sa dernière liaison que sa fille désapprouve, elle décide de l'envoyer auprès de Joy, en Irlande. La vieille dame, quelque peu rigide dans ses habitudes, obnubilée par ses chevaux, ses chiens et son mari très malade, pour ne pas dire à l'agonie, ne vont pas lui faire une très bonne impression. Et pourtant, au fil du temps, l'adolescente apprécie l'Irlande, noue des liens avec ses grands-parents et s'intéresse à leur passé, leur jeunesse et rencontre à Hong Kong. Quant à Kate, elle grandit et finit par revoir ce petit monde où elle continue à grandir à son tour.
Jojo Moyes sait mettre de l'émotion. Les larmes ont coulé. Les sentiments des personnages sont réalistes, bien amenés et bien travaillés. On s'attache aux personnages principaux comme aux personnages secondaires et j'ai beaucoup aimé cet aller-retour dans plusieurs passés, celui de Kate comme celui de Joy. Concernant les trois protagonistes principaux, c'est Kate que j'aie trouvé le plus cliché et auquel j'ai eu plus de mal à accrocher. Celui de Sabine, et surtout celui de Joy avec son amour pur, en revanche m'ont beaucoup plu.
Une bonne dose d'émotion pour ce pavé que j'ai dévoré en un rien de temps. Jojo Moyes a une réputation il me semble bien méritée!
Challenge Pavés 2019
Challenge le tour du scrabble en 80 jours (6e éd)
Challenge Trivial Reading IV
Challenge Objets 2019-2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Elodieuniverse
  14 octobre 2018
Ce livre nous entraîne dans un voyage dans le temps et l'espace avec l'histoire de ces trois femmes: Joy la grand-mère, Kate la mère et Sabine la fille. Trois générations qui se télescopent, des moeurs différentes mais le même sang. Des non-dits, de l'amertume, des ressentiments, chacune ne sait pas comment approcher l'autre et briser sa carapace. Tentatives de rapprochement, gestes que l'on ose pas, ces trois femmes s'aiment mais n'ose pas le montrer. J'ai vraiment aimé cette lecture qui nous plonge dans l'histoire de Joy, dans les relations complexes mère/fille. C'est tendre, c'est dur, c'est triste, c'est beau...
C'est une jolie histoire. (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          270
coquinnette1974
  02 novembre 2018
Une douce odeur de pluie de Jojo Moyes m'a été envoyé par les éditions Bragelonne via net galley et je les en remercie chaleureusement.
En le demandant j'ignorais qu'il s'agissait d'une réédition. En effet il a d'abord été publié sous le titre : Sous la pluie. Je connais très bien ce roman, que j'ai lu deux fois et que j'ai offert plusieurs fois tellement je l'ai aimé !
En le débutant, j'ai tout de suite compris car je le connais presque par coeur :) du coup, je l'ai relu en diagonale, pour mon plus grand plaisir, car j'adore ce livre.
Nous avons ici Joy la grand-mère, Kate la mère et Sabine la fille. Trois générations différentes, avec des façons de vivre et de penser qui ne sont plus les mêmes.. Mais elles ont le même sang, et ce lien est évidemment important. Trois femmes, des relations mères filles difficiles...
Une douce odeur de pluie est un roman magnifique, que j'ai pris plaisir à relire et que je vous invite à découvrir.
Je l'ai offert deux fois, à chaque fois j'ai fait mouche car c'est une très bonne idée de cadeau :)
Je mets un énorme cinq étoiles, à lire, évidemment !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Melou13
  19 novembre 2018
Une douce odeur de pluie est le premier roman de Jojo Moyes. On s'immisce dans une famille, dans ses non-dits, ses secrets et ses conflits. On découvre trois générations de femmes : Joy, la grand-mère, qui semble de prime abord plus froide qu'un glaçon, Kate, la mère, qui ne sait plus où elle en est dans ses relations amoureuses et Sabine, la fille, une adolescente qui va se retrouver chez sa grand-mère en Irlande, dans un trou paumé, sans téléphone et sans ordinateur.
J'ai commencé cette lecture avec enthousiasme ayant adoré « Avant toi » de cette même auteure. A peine le prologue terminé, qui soit dit en passant m'a semblée durer une éternité, je me suis demandée si je devais rire ou pleurer… Que dire ? C'est des répliques cul-cul et gnan-gnan du genre : « Ma vie est trop nulle, ce garçon est bien trop beau pour moi, je vais pleurer, que va-t-il penser de moi ? mes cheveux sont pleins de noeuds et j'ai oublié ma brosse (ouin-ouin) ». Bref, vous voyez le genre. Au fil de ma lecture, j'ai commencé à apprécier les personnages de Joy et de Sabine mais Kate et ses mièvreries c'est juste pas possible ! J'ai été obligée de lire certains paragraphes en diagonale pour ne pas mourir d'ennui. Les seuls points positifs sont l'Irlande et les chevaux. Que restera-t-il dans mon esprit de cette histoire dans quelques temps ? Rien, assurément. Bien entendu, ce n'est que mon avis et à en juger par les autres critiques qui sont toutes élogieuses, je suis la seule à ne pas avoir aimé !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
Valmyvoyou_lit
  25 novembre 2018
Avant de lire Une douce odeur de pluie, je ne savais pas que c'était une réédition du premier roman de Jojo Moyes. Il est déjà paru, en 2003, avec le titre Sous la pluie. Heureusement, je ne l'avais pas lu.

Depuis de nombreuses années, Kate n'a plus de lien avec ses parents. Or, alors qu'elle se sépare de son conjoint, elle décide d'envoyer sa fille, Sabine, chez eux, en Irlande, à la campagne. Pour l'adolescente londonienne, l'adaptation est très difficile, dans la vieille maison d'enfance de sa mère. Ses grands-parents ont des règles très strictes, il n'y a pas d'accès aux nouvelles technologies, et on ne peut pas dire qu'elle ait reçu un accueil très chaleureux.

Pendant que sa mère se débat avec ses histoires d'amour, l'adolescente se découvre et pour s'occuper, explore l'histoire de cette famille qu'elle ne connaît quasiment pas.

Avec une alternance d'époque, Jojo Moyes raconte la vie de trois générations de femmes. L'histoire commence lors du couronnement de la reine Elizabeth II, en 1953. Ce soir-là, Joy et Edward, les parents de Kate se rencontrent. Joy est une jeune fille qui a du mal avec les règles de la société anglo-saxonne expatriée, à Hong-Kong, où elle vit avec sa famille.

Son caractère impétueux n'est pas sans rappeler celui de Sabine. Aussi, comment est-elle devenue cette femme si austère et si rigide ?

Une fois n'est pas coutume, j'ai préféré les passages se passant de nos jours. Je les ai trouvés plus dynamiques et plus vivants. Ils contenaient aussi plus de mystère. J'ai aimé le caractère entier de l'adolescente qui ne renie pas ses convictions et qui évolue d'une jolie façon. J'ai ressenti une lenteur dans les parties se déroulant dans les années 50.

Ce livre dépeint la complexité des relations mère-fille et les difficultés de communication entre générations. Il montre également les différences entre des êtres du même sang. Tout oppose Sabine et ses grands-parents : mode de vie, opinions, etc.

La suite sur mon blog

Lien : http://www.valmyvoyoulit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
sevm57sevm57   20 janvier 2019
Mais Cela ne servait à rien de discuter avec Maggie: à l’instar d’un homme politique accompli, elle n’entedait rien de ce qui ne coïncidait pas avec sa vision actuelle du monde et réitérait avec entrain ses opinions comme si on ne les avait jamais contestées.
Commenter  J’apprécie          30
ElodieuniverseElodieuniverse   04 octobre 2018
Il était trop réservé. Trop en retenue .Peut-être avait-il juste besoin de temps. À moins que les histoires d'amour ne fonctionnent différemment chez les adultes.
Commenter  J’apprécie          50
sevm57sevm57   21 janvier 2019
L'air abattu de Ian et son teint gris illustraient les difficultés d'une vie faite de compromis inhérents aux fonds publics.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   22 octobre 2018
Quoi qu’il en soit, c’était dans la boîte que les choses commençaient à devenir vraiment intéressantes : elle tomba d’abord sur une photo-carte postale de sa grand-mère – elle avait décidé qu’il s’agissait bien d’elle –, bras dessus bras dessous avec la fille « glamour », moins grande qu’elle, brandissant l’une et l’autre des petits drapeaux de l’Union Jack et riant sans contrainte. Ça faisait bizarre de penser que sa grand-mère avait pu rire comme ça naguère.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   22 octobre 2018
Ce n’était pas précisément de la littérature. Cependant, il y avait quantité de halètements. Les femmes étaient soit des traînées qui convoitaient passionnément, et à tort, des héros occupés ailleurs et déterminés à sauver le monde, soit des vierges qui pantelaient avec discrétion tandis que ces mêmes héros les séduisaient avec habileté. Ces femmes finissaient soit trucidées – les traînées –, soit casées – les vierges.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jojo Moyes (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jojo Moyes
Découvrez trois sorties littéraires immanquables de juillet dans notre nouvelle vidéo !
---------------------- Les livres dont on vous parle dans cette vidéo : - La mélancolie du kangourou de Laure Manel : http://bit.ly/2lVmsvz - Paris est à nous de Jojo Moyes : http://bit.ly/2uaoL1B - Darkest Minds T1, Rébellion : http://bit.ly/2IY6qKo
Rejoignez notre Bookclub Bookeen : http://bit.ly/2ASauI7 et ne manquez pas notre article sur les 10 immanquables de juillet : http://bit.ly/2NwA4tS
---------------------- Vous pouvez également venir parler littérature et lecture numérique avec nous sur : - Twitter : https://twitter.com/Bookeen - Facebook : https://www.facebook.com/Bookeen - Instagram : https://www.instagram.com/bookeen_cafe/
---------------------- Musique de fond : I Will Not Let You Let Me Down (Instrumental Version) by Josh Woodward (licence CC) http://bit.ly/2qSEksB
+ Lire la suite
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Avant toi de Jojo Moyes

Quel est le nom de famille de Louisa, l'héroïne ?

Black
Clark
Dark
Back

10 questions
343 lecteurs ont répondu
Thème : Avant toi de Jojo MoyesCréer un quiz sur ce livre
.. ..