AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782709638050
450 pages
Éditeur : J.-C. Lattès (13/11/2014)

Note moyenne : 3/5 (sur 2 notes)
Résumé :
La première de la Septième Symphonie de Chostakovitch eut lieu à Leningrad le 9 août 1942, au 335e jour d'un siège qui tua plus de 1 800 000 personnes. Aucun concert n'a jamais égalé celui-ci. Les Allemands avaient commencé le blocus de la ville près d'un an auparavant. Les combats, le froid et surtout la faim avaient déjà fait plusieurs centaines de milliers de victimes. Les musiciens - recrutés jusque dans les bataillons et les fanfares militaires, car seuls vingt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Walktapus
  15 février 2015
Chroniques historiques et musicales de Leningrad sous les purges staliniennes et le terrible siège par l'armée allemande, jusqu'à la représentation de la septième symphonie de Chostakovitch en été 1942.
Commencée en 1935, la Terreur ne s'arrêta pas en 1941 avec la guerre ni avec le siège de la ville, l'horreur de la guerre et l'atroce famine venant cependant éclipser les souffrances des arrestations arbitraires, des exécutions et des déportations. Chostakovitch contribua à l'effort de guerre en composant une oeuvre qui devint instantanément célèbre, symbolisant la résistance russe dans le monde entier. Commencée sous le siège, et terminée à Samara, l'oeuvre sera jouée en août 1942 à Leningrad assiégée, par un orchestre ressuscité littéralement d'entre les morts et les mourants.
Le livre mélange l"Histoire avec un grand H avec des anecdotes, des lettres et des journaux intimes souvent retrouvés dans les archives du NKVD, le programme des concerts de Leningrad, les témoignages des proches de Chostakovitch, etc. et devient progressivement une longue litanie de souffrances, d'épreuves inconcevables et d'horreurs insoutenables. Un portrait humain et complet, sans parti pris, avec un effet un peu roboratif de l'ensemble cependant.
Chostakovitch, tantôt critiqué par le régime - et devant craindre pour sa vie - tantôt compositeur officiel de l'Union Soviétique - ce qui n'était pas forcément plus confortable - est toujours un mystère pour moi. Je pense que les véritables intentions de sa musique resteront à jamais connues de lui seul. Question de survie.
J'en ai profité pour écouter et réécouter la symphonie, mais je pense que la Huitième fait une bien meilleure B.O. à ce bouquin (et en général).
https://www.youtube.com/watch?v=q7XhOqtiFio
(Challenge Musique !)
Lien : https://www.youtube.com/watc..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          181
Florel
  27 décembre 2014
Bien que les passages (très grands et très réguliers) sur les actions militaires ne m'aient pas toujours passionnée malgré leur utilité, dans l'ensemble ce livre a été pour moi intéressant à lire. J'ai découvert beaucoup, je suis restée horrifier souvent.
Certes je sais que la vie sous un siège n'est pas facile, mais n'ayant jamais vraiment abordé ce sujet précédemment ça restait une image lointaine. du coup, là, le fait de lire un livre essentiellement sur ce sujet, qui montre cette vie de siège dans son horreur quotidienne, ça ne fait pas le même effet faut bien le dire... (surtout que l'auteur a été très pointu dans ce domaine)
D'une image lointaine, je suis passée à une réalité plus terrible. L'auteur décrivant avec réalisme, la mort, la faim, le froid, les purges staliniennes, le rationnement, les bombardements… Néanmoins chose étonnante là-dedans, c'est qu'au milieux de ce chaos les habitants arrivaient à se trouver des moments hors du monde, en allant par exemple à des concerts ou à des représentations théâtrales. (D'ailleurs ce dernier point a été une image forte pour moi (tout comme son opposé), car j'ai trouvé que c'était quand même mettre beaucoup de passion et d'ardeur pour ne pas mourir.)

Maintenant, et même si l'auteur (suite blog)
Lien : http://voyagelivresque.canal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
WalktapusWalktapus   17 janvier 2015
Cette symphonie, difficile, complexe, magnifique, et les musiciens qui avaient enduré de telles souffrances pour la jouer défiaient l'inhumanité qui régnait dans Leningrad et aux portes de la ville. Le requiem de Chostakovitch était un hommage rendu à une noble cité assaillie par les deux monstres du siècle.
Commenter  J’apprécie          140
WalktapusWalktapus   13 février 2015
Le 1er mars (1942), le chef d’orchestre Carl Eliasberg (…) fit soigneusement le compte de l’effectif de l’orchestre avec Babouchkine, le directeur artistique du Radiokomitet (de Leningrad). Vingt-sept musiciens avaient succombé au cours du seul dernier mois. Des survivants, seize seulement étaient pleinement capables d’assurer leur partie. La Septième de Chostakovitch en exigeait au moins quatre-vingts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

autres livres classés : chostakovitchVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
617 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre