AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2708705334
Éditeur : Editions Présence Africaine (30/11/-1)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Soeur Marie-Gertrude, "Franciscaine africaine de Kolwezi", tient son journal, du 28 mai au 29 juin, dans une période dramatique.

Plus proche de Marthe que de Marie -- elle n'est pas une version féminine de Pierre Landu --. elle fait le récit d'une désintégration de la communauté divisée à propos de la guerre civile, désintégration de sa foi ou, tout au moins, interrogation douloureuse sur sa place au sein de cette communauté. Mais elle assume son des... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
wellibus2
  01 avril 2016
La Guerre du Shaba, Stylisation littéraire et vérité historique : Une lecture de « Shaba deux, Les carnets de Soeur Marie-Gertrude » de V.Y. Mudimbe
Shaba II, en sous-titre les carnets de Mère Marie Gertrude.

Mudimbe choisit la forme du journal intime pour dire la deuxième guerre du Shaba. le récit s'étend du 28 mai au 29 juin. le 30 juin, jour de l'indépendance, Mère Marie-Gertrude est enlevée et est assassinée. C'est l'épilogue. L'auteur affirme le réalisme certain de l'histoire racontée : les évènements historiques liés à la guerre qui a frappé le Shaba en 1977 et 1978. le Shaba redevenu le Katanga. de ces événements il a fait comme il affirme : « un montage sorti de mon imagination, et même les plus véridiques des faits ont été passés par l'imaginaire » (1). En fait, une construction littéraire de la guerre.
À cet égard, Bisanswa dit :
L'écriture africaine ne procède pas d'une mise à distance de l'histoire et de la fiction, mais elle les réinterprète. Pour saisir cette dialectique du discours historique, romanesque et autobiographique, c'est sans doute à chaque page de roman qu'il faudra relire et interroger, tant elle est liée au double investissement qui s'opère en elle du temps de la vie qui passe et du temps de l'écriture qui cherche à raconter cette vie (2).
La guerre est lue et vue au travers de la conscience d'une religieuse. En prenant comme prétexte la guerre qui a frappé la ville de Kolwezi, Mudimbe s'est focalisé sur la manière dont les religieux et les religieuses, les prêtres ont vécu cet évènement. Les rapports de force du pouvoir local religieux et celui des missionnaires européens. La guerre crée des deuils dans les coeurs de femmes, des mères, des enfants mais elle créée aussi des deuils fondés sur une différence raciale. « L'art romanesque crée […] un univers ayant ses propres lois et ses propres critères […]. le romancier s'évertue à défaire les faits, à recréer les données de la réalité »
Mudimbe passe par un détour pour énoncer la guerre du Shaba. Il délègue une religieuse qui fait parvenir au lecteur la rumeur ; et aussi ce qu'elle sait personnellement de la guerre : les plaies des militaires qu'elle soigne cachés sous un autre habit.
http://mondesfrancophones.com
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
wellibus2wellibus2   01 avril 2016
j'allais, en un vertige, d'un tableau à l'autre. Tout est maintenant clair.A l'allégresse et à l'exaltation de la Résurrection, j'avais, en fait, choisi la nuit et le dénuement de la Croix. Mais depuis quand exactement ?
Le martyre des innocents, l'immolation d'enfants, la galerie des violences dans Kolwezi ne me donnent aucune raison de célébrer la beauté de la nature et, encoree moins, de chanter la joie des enfants de Dieu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : afriqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

L'Afrique dans la littérature

Dans quel pays d'Afrique se passe une aventure de Tintin ?

Le Congo
Le Mozambique
Le Kenya
La Mauritanie

10 questions
234 lecteurs ont répondu
Thèmes : afriqueCréer un quiz sur ce livre