AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Wyndham et Banerjee tome 3 sur 4
EAN : 9782072939372
Gallimard (02/02/2023)
3.91/5   84 notes
Résumé :
Décembre 1921, le Raj tremble. Un certain Gandhi prône la désobéissance civile et des foules de manifestants pacifiques mais déterminés s’apprêtent à envahir les rues de Calcutta. Comment éviter que l’élégant prince de Galles, en visite officielle, ne soit témoin de la révolte qui gronde? C’est à cette situation inédite que la police impériale est appelée à se mesurer alors que dans la région des meurtres inexplicables se multiplient. Le capitaine Wyndham et le serg... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
3,91

sur 84 notes
5
12 avis
4
11 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Au pays de Gandhi, on ne s'amuse pas beaucoup, on pleure et on riz à tous les repas.

Oui, c'est un peu facile, mais mon mauvais goût ne connait pas la censure.

En décembre 1921, le prince de Galles (pas celui qui regrette d'avoir opté pour le trône en viager) vient à Calcutta pour une visite officielle, genre de vacances diplomatiques aux frais de la princesse. Sortez les petits fours et les tapas épicés. La royauté vient s'encanailler et claquer deux ou trois bises en espérant ne pas repartir avec une « malle à die » exotique ou une tendinite au poignet à force de saluer les autochtones à bonne distance de carrosse.

La police impériale doit museler les leaders de l'opposition pour que le petit bain de foule au bord du Gange ne déclenche pas un soulèvement et que la photo officielle avec deux ou trois Maharadjas décorés comme des sapins de Noël puisse entretenir l'illusion d'une harmonie au sein de l'empire colonial britannique. Little problem, le parti du Congrès a le curry qui lui monte au nez et entend bien gâcher la visite. Feu dans le Bengale.

C'est la délicate mission du Capitaine Wyndham, qui est déjà pas mal occupé avec une enquête concernant plusieurs meurtres mystérieux et par le harcèlement de ses vieux démons. Pour leur échapper, il fréquente davantage les fumeries d'opium que Gandhi les salons de coiffure. Comme côté coeur, le veuf éploré a une vie sentimentale moins épicée qu'un chapon et que son adjoint, le sergent Banerjee a le derrière entre deux fauteuils Clubs avec ses amis indépendantistes, ce troisième volet de cette série historico-politico-drolatico-psychologico-sympathico &co -policière est un peu plus grave que les précédents. L'intrigue délaisse un peu le côté Agatha Christie au pays du curcuma pour un récit plus noir marqué par l'effritement de l'Empire colonial. On sent que c'est plutôt le début de la fin que la fin du début, que l'union Jack ne va pas tarder à baisser pavillon et être rapatrié dans le Fog chez maman.

J'ai trouvé ce récit captivant, l'intrigue alambiquée à souhait et le contexte historique passionnant. A la différence de beaucoup de séries policières qui s'usent comme des saris délavés par la mousson, il me semble que ce nouveau volet gagne en épaisseur, un peu comme moi sur ma balance au fil des années. Pourtant, les barbecues au bord du Gange n'ouvrent pas forcément l'appétit.

Le duo de personnages Wyndham-Barnejee fonctionne très bien et la causticité du ton pour supporter les tiraillements entre l'attachement à la patrie ou la justice et la lucidité sur l'impasse coloniale épice subtilement l'histoire.

Samedi tandoori.

Commenter  J’apprécie          1129

Calcutta , 1921, immmersion totale, on s'y croierait : la moiteur, les moustiques, le froid la nuit, les couleurs, les odeurs, les bruits...

Le prince de Galles doit venir en visite officielle , et l'Inde qui bruisse de révoltes, qui a soif d'indépendance ... Comment peut-on lui épargner des manifestations qui ne manqueront pas de se dérouler ? Et pire ... Comment lui garder la vie sauve, éviter un attentat, faire que cette visite soit une totale réussite ?

Le capitaine Wyndham et son sergent Banerjee ( ce qui se rapproche le plus d'un ami), vont tout faire pour empêcher le pire... Mais au même moment, une autre affaire les occupe, des meurtres affreux, tous signés par le même homme.

A moins que le danger ne vienne de l'intérieur, à moins que le danger soit le capitaine Wyndham, en personne, cet ancien officier devenu accro à l'opium pour supporter ses blessures pendant la première guerre mondiale.

Comment concilier cette dépendance, avec son travail ?

Une fois encore, Abir Mukherjee nous transporte dans la moiteur de Calcutta, entre la grande histoire et la petite, celle des personnages. Troisième tome, tout aussi remarquable que ses prédécesseurs, tout aussi riche de détails, ultra documenté, brillant et pourtant ... je l'ai moins aimé que les autres. Peut-être parce qu'au niveau vie privée, on a fait le tour, on sait à quoi s'attendre, on y fait du "sur place" ?

Heureusement, à la fin, l'auteur offre une "sortie de route " à son capitaine, et l'on sait que dans le quatrième tome, on va forcemment avancer, que des choses vont bouger.

C'est un tome qui ravira les amateurs d'histoire, pour ceux qui aiment, en parallèle, suivre des personnages récurrents, cet aspect est moins develloppé que dans les deux premiers tomes, où l'on apprenait à connaître le capitaine Wyndham.

Vivement le quatrième ...

Commenter  J’apprécie          500

Encore un plaisir cette lecture ! L'enquête policière est savamment mêlée à des événements historiques en Inde en 1920, à l'époque ou le mouvement de la Non-coopération lancée par Gandhi prend de l'ampleur, entrainant des grèves et des démissions des employés indigènes. le Prince de Galles est attendu à Calcutta pendant sa tournée dans l'Empire comme futur souverain.

Les choses se compliquent de plus en plus pour Windham et Banerjee ! le premier étant totalement accro à l'opium et le second en but au rejet de sa famille pour n'avoir pas démissionné de son poste à la Police impériale. Quelques assassinats avec le même mode opératoire, des manifestations non-violentes et les animosités des anglais entre eux font que cette histoire ne lasse pas !

J'aime vraiment beaucoup le fait d'être dans le bain de l'Histoire et même d'avoir une idée de ce que fut cette période. Abir Mukherjee ajoute ce qu'il faut de détails pour captiver sans faire perdre le fil de l'intrigue et c'est très agréable d'avoir une lecture où tout est intéressant.

J'ai hâte que les autres tomes soient traduits, c'est vraiment une bonne série.

Challenge Mauvais Genre 2022

Lecture Thématique Polar mars 2022 : Polars asiatiques

Commenter  J’apprécie          400

Nous sommes en Inde en 1921 et les mouvements indépendantistes commencent à se développer..

Parmi ses défenseurs, un certain Gandhi qui prône la non-violence pour se faire entendre et encourage les Indiens à manifester en ce sens.

Ce n'est pas facile pour notre héros récurrent, le capitaine Wyndham qui, accompagné de son collègue indien Banerjee, doit maintenir l'ordre pour le séjour du prince de Galles à Calcutta.

Banerjee est partagé entre sa loyauté de policier et ses racines indiennes qui l'aident à comprendre les manifestants.

Parallèlement, Wyndham enquête de manière officieuse sur des meurtres au même mode opératoire qui semblent viser une équipe de soignants militaires.

Comme les deux romans précédents, celui-ci réussit parfaitement à mêler l'intrigue policière et le contexte historique.

Le ton est léger, teinté d'humour britannique, et l'atmosphère du Calcutta de cette époque et de la domination britannique est bien restituée.

Une réussite donc de nouveau pour cette série policière à l'ironie mordante.

Commenter  J’apprécie          360

Un serial killer sévit, classique me diriez vous pour un polar, mais c'est son contexte qui l'est moins.

Nous sommes à Calcutta en décembre 1921, alors que le Prince de Galles en personne effectue une visite officielle dans le plus grand pays de l'empire Britannique.

Une visite princière sous haute surveillance car un certain Gandhi demande au peuple Indien de se révolter pacifiquement contre la Couronne.

Calcutta en pleine ébullition et deux meurtres sans liens apparents, le capitaine Wyndman et le serjent Banerjee, un duo de flics que l'on connaît et apprécie beaucoup à Baz'art, mènent l'enquête.

Bien sûr nos deux héros doivent toujours composer avec leurs démons intérieurs, un syndrome post-traumatique et une puissante addiction à l'opium pour le capitaine tandis que le jeune sergent se débat contre la culpabilité pour un Indien de servir dans la police de sa majesté, alors que toute sa propre famille lutte pour l indépendance de l'Inde.

Chaleur,poussière et géopolitique instable, comme à son habitude, et pour notre plus grand plaisir, Abir Mukherjee utilise les codes classiques du roman policier pour nous raconter une page d histoire de la Grande Bretagne et de son empire colonial.

"Avec la permission de Gandhi" est un polar very british, passionnant et surtout très instructif sur le sort des Ghurkas, des oubliés de l'Histoire, ses soldats Népalais que l'armée Britanique utilisa durant la guerre de 14/18.


Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          314


critiques presse (1)
LePoint
07 janvier 2022
Même défoncé et mis debout sur ses « pattes de veau » au fond d’une fumerie d’opium, Sam Wyndham reste ce policier que l’on retrouve avec une joie féroce.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (53) Voir plus Ajouter une citation

Je l'ai rencontré une fois, le prince Edward Albert Saxe- Cobourg Windsor, ou quel que soit son nom, dans les tranchées en 1916. A l'époque, comme maintenant, ils l'avaient envoyé pour nous remonter le moral. J'ai eu du mal à comprendre que la poignée de main d'un prince qui ne connaitraît jamais les horreurs de la guerre puisse remonter le moral d'hommes dont l'existence consistait essentiellement à attendre la balle qui leur était destinée.

Commenter  J’apprécie          180

La date écrite sur l'enveloppe me dit tout. L'écriture française présente une légère différence avec l'anglaise, en particulier dans la façon d'écrire le chiffre 1. Les Français l'écrivent toujours avec le sommet beaucoup plus incliné.

Commenter  J’apprécie          230

Une grande part du travail de la police consiste à étudier péniblement des documents et la plupart du temps vos efforts vous rapportent bien peu de chose : le plus souvent, de nouvelles questions. Elles sont les fils emmêlés qui peuvent permettre de défaire le noeud si vous tirez dessus.

Commenter  J’apprécie          160

Une des constantes de la vie ici est la bataille interminable contre les moustiques. Quelqu'un a décidé que c'était une bonne idée de construire une ville sur un marais, scellant ainsi le destin de Calcutta.

Commenter  J’apprécie          211

Nous ne pouvons dominer l'Inde que par la force des armes, mais la force est inefficace contre un peuple qui ne contre-attaque pas ; parce que vous ne pouvez pas tuer sans tuer aussi une part de vous-même.

Commenter  J’apprécie          180

Videos de Abir Mukherjee (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Abir Mukherjee
À l'occasion de quais du polar 2022, Abir Mukherjee vous présente son ouvrage "Avec la permission de Gandhi" aux éditions Liana Levi.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2589727/abir-mukherjee-avec-la-permission-de-gandhi
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : indeVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus






Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2762 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre