AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791034901913
Éditeur : Liana Lévi (17/10/2019)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 63 notes)
Résumé :
1919. La Grande Guerre vient de se terminer en Europe. Après cette parenthèse éprouvante, certains Britanniques espèrent retrouver fortune et grandeur dans les lointains pays de l’Empire, et tout particulièrement en Inde. Ancien de Scotland Yard, le capitaine Wyndham débarque à Calcutta et découvre que la ville possède toutes les qualités requises pour tuer un Britannique: chaleur moite, eau frelatée, insectes pernicieux et surtout, bien plus redoutable, la haine cr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
ODP31
  12 août 2020
Quand le Bengale s'emballe. Polar historique épicé au curry.
Nous sommes en 1919 en Inde et les villas coloniales se lézardent sous la chaleur moite de Calcutta. C'est le début de la fin pour le Raj britannique, le mouvement nationaliste indien prend de l'ampleur influencée par la pensée non violente de Gandhi. le 13 avril, le massacre d'Amristar qui voit un rassemblement politique réprimé dans le sang, constitue un point de bascule vers l'Indépendance. C'est dans ce contexte historique agité qu'un ancien enquêteur de Scotland Yard, veuf et vétéran de la Grande Guerre, débarque pour enquêter sur l'assassinat d'un haut dignitaire britannique survenu à proximité d'un bordel. L'affaire est sensible, la chasse au bouc émissaire sacré est ouverte.
Le Capitaine Wyndham, fervent serviteur de la Couronne britannique, God save the Queen et ses résidences secondaires, est remué dans ses fondations, choqué par le comportement raciste de ses compatriotes. Dans son enquête, il est guidé et secondé par le sergent Banerjee. Indien ayant étudié à Londres, il est tiraillé entre son emploi au service des Anglais et les élans indépendantistes qu'il partage. le choc des cultures sans constat à l'amiable.
Enquête policière à la Conan Doyle aussi addictive que l'opium vapoté par le Capitaine Wyndham pour fuir son passé, ce roman dépasse la partie classique de Cluedo dans le Cottage un dimanche de pluie et aborde avec beaucoup de subtilités l'arrogance du colon britannique envers ces 300 millions d'Indigènes qui réclamaient leur indépendance.
La peinture des personnages est bien laquée, le climat étouffant du Bengale est mieux restitué qu'un bulletin météo annonçant la canicule depuis un studio climatisé et les dangers n'ont pas besoin de panneaux indicateurs pour être partagés avec le lecteur. Il faut dire que boire de l'eau constituait déjà un risque mortel.
La description en immersion de Calcutta, ville des pauvres que je ne connaissais qu'à travers l'oeuvre de Mère Teresa et des rites funéraires pratiqués sur le Delta du Gange, offre un décor extraordinaire à cette intrigue, première d'une série qui compte déjà quatre titres en Angleterre. La seconde aventure doit sortir à l'automne. J'ai déjà le tandoori qui bouillonne d'impatience.
Je finirai ce billet avec Darjeeling. Dans le roman ce n'est qu'une partie du titre et une destination, mais ce nom suave suffit à fantasmer des rêves de voyage. A défaut, on boira son thé, sans parler de la célèbre marque de lingerie assez éloignée du Sari.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          735
Cannetille
  09 décembre 2019
En 1919, fraîchement démobilisé et profondément marqué par la guerre, le capitaine Wyndham rejoint sa nouvelle affectation au sein des forces de police britanniques à Calcutta. Dans cette ville bigarrée et étouffante, alors qu'une vague d'agitation violemment réprimée secoue l'autorité coloniale anglaise, notre nouvel arrivant est aussitôt confronté à l'assassinat d'un de ses compatriotes, dans un quartier indigène que ce riche et influent personnage n'avait normalement guère de raisons de fréquenter. Tout indique un attentat contre l'autorité coloniale… A moins que les évidences ne masquent d'autres faits troubles et mystérieux, que bien du monde aurait intérêt à cacher…

A partir des lois Rowlatt de 1919 autorisant les arrestations arbitraires au moindre soupçon d'insubordination, et du massacre d'Amritsar qui s'ensuivit, c'est l'éveil de la révolte contre le pouvoir britannique et les prémices de la lutte pour l'indépendance indienne que nous décrit ici ce qui n'aurait pu être, sinon, qu'une banale et classique enquête policière.

En effet, sans véritable surprise, puisque l'on se doute assez rapidement que la vérité est bien moins évidente qu'elle n'en a l'air et que certains personnages sont probablement douteux, le véritable point d'accroche de ce polar est son contexte historique. Nous transplantant dans la touffeur dépaysante d'une ville étourdissante et contrastée, l'auteur dépeint avec humour l'absurdité d'un racisme que les premiers vacillements de l'hégémonie coloniale ne font que renforcer. Son analyse des mécanismes de domination et d'assujettissement entre nations, de la spirale de violence qui se met irrépressiblement en place alors que l'Empire britannique se met à douter de sa suprématie, éclaire d'un jour assez fascinant sa description des relations entre Occidentaux, Indiens et Anglo-Indiens.

Ecossais d'origine indienne, Abir Mukherjee nous sert une intéressante réflexion sur ce qui peut transformer un homme ordinaire en défenseur d'une certaine idée de suprématie raciale, génératrice de violences sans retour. Ce premier opus s'avère prometteur d'une série de qualité, et c'est avec plaisir que l'on suivra la suite à venir des aventures du capitaine Wyndham.

Lien : https://leslecturesdecanneti..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          730
Sylviegeo
  10 février 2020
L'Inde sous empire/emprise britannique est la vedette de L'attaque du Calcutta-Darjeeling. Nous sommes en 1919, donc encore en pleine jeunesse de ce colonialisme. Le capitaine Wyndham revient tout juste de la guerre, et comme il a presque tout perdu, décide d'accepter, comme ancien de Scotland Yard, un poste d'enquêteur à Calcutta. Il devra enquêter sur le meurtre sordide d'un fonctionnaire Anglais dans une ruelle d'un quartier malfamé. Notre bon capitaine découvrira les effets pervers de l'Empire . Il verra que les Anglais changent à force même s'ils sont plein de belles et bonnes intentions. La corruption, le cynisme, l'étroitesse d'esprit ne sont que quelques unes des nombreuses inepties de la "supériorité britannique". C'est une véritable immersion dans ce climat, vicieux, pervers, amoral où l'Empire détruit presque tout ce qu'il y a de bon chez l'humain et où tout semble bâti sur l'insidieux "racisme ordinaire".
Est-ce que l'origine (écossais d'origine indienne) de l'auteur Abir Mukherjee y est pour quelque chose dans le portrait qu'il nous fait de l'Inde coloniale ? En tout cas, il a su avec une franche justesse nous faire ressentir tout le malaise de ce colonialisme. Bref, une intéressante découverte que ce titre qui est suivi par trois autres si je ne m'abuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
Bazart
  31 octobre 2019

Calcutta 1919. Après trois années passées dans les tranchées et veuf depuis peu, le capitaine de police Sam Wyndham est muté aux Indes dans les colonies de sa Royal Majesté.
A peine arrivé, dans la touffeur de la grande ville grouillante ,Il est chargé d' enquêter sur le meutre d' un haut fonctionnaire Britannique. Mais que pouvait bien faire le sieur MacAuley dans cette impasse obscure derrière un sordide bordel ?
Assisté de Banerjee, un indien plus british qu' un british,diplôme de Cambridge oblige, et de l' inspecteur Didby, borné et raciste comme un vrai bon flic à l' ancienne, Wyndham avance dans une enquête qui devient de plus en plus opaque et politique.
Que faire de Sen, ce coupable trop idéal qu'on lui présente sur un plateau, un independantiste adepte depuis peu des théories non-violentes de Mohandas K Gandhi.
Dépêche toi Sam, l'empire britannique vacille, il a besoin de fonctionnaires zélés pour maintenir l' ordre dans ce pays de 300 millions d' habitants soumis aux lois de 150 000 britanniques.
Une écriture sensible et colorée qui, dès les premières pages, entraîne le lecteur en Asie au début du siècle dernier. Ambiance moite et coloniale formidablement bien rendue, description franche d' un monde d'expatriés arrogants dont seuls quelques témoins éclairés aperçoivent les prémices de ce qui est déjà " le début de la fin".
Une intrigue classique certes, un suspect trop parfait pour masquer un monde corrompu en déliquescence, mais les lois scélérates de Rowlatt qui permettent d' emprisonner de manière arbitraire et de juger d' éventuels agitateurs et le massacre d' Amritsar du 13 avril 1919 créent un contexte géopolitique puissant et original.
Si l' on rajoute un inspecteur opiniâtre et sympathique luttant contre un trauma militaire et contre une addiction à la morphine, Abir Mukherjee tient sous sa plume un épatant héros récurrent en devenir.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          360
cathe
  19 mars 2020
Nous sommes en Inde en 1919. Les anglais sont présents là-bas et c'est dans ce contexte que le capitaine Wyndham, ancien de Scotland Yard, arrive à Calcutta. Veuf depuis peu et plutôt déprimé, il souhaite changer complètement d'horizon pour retrouver des raisons de vivre. Un haut fonctionnaire est tué et l'enquête lui est confiée. Il sera aidé d'un officier indien (mais diplômé de Cambridge), le sergent Banerjee et de Didby, flic plus traditionnel. Peu après, le train postal Calcutta-Darjjeling est attaqué. Les deux affaires ont-elles un lien ? Et surtout est-ce Sen, un indépendantiste non-violent influencé par les idées de Gandhi, déjà repéré par la police, qui en est l'auteur ? Wyndham devra apprendre à connaître l'Inde et ses us et coutumes pour dénouer ces mystères.

Premier d'une série de quatre pour le moment, ce roman policier est une très bonne surprise ! L'arrière-plan, l'Inde avec ses premiers mouvements indépendantistes, est très bien décrit. L'atmosphère moite de Calcutta, les fumeries d'opium, les bordels, la haine des indigènes pour les colons, la corruption du pouvoir...Tout est là pour nous plonger dans cette ambiance particulière d'un monde qui va s'écrouler. le héros très attachant doit s'adapter au mode de vie de ce pays pour mieux le comprendre. On attend avec impatience la traduction des autres romans de la série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200


critiques presse (2)
LeFigaro   23 janvier 2020
Si le propre d’un bon livre est de nous faire plonger dans un monde, alors celui-ci est incontestablement réussi. Il suffit de quelques pages pour que la sueur perle au front du lecteur, que la chemise lui colle au dos.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LePoint   30 octobre 2019
Impérialiste, raciste, épicé ; le trio d'enquêteurs de « L'Attaque du Calcutta-Darjeeling » arrive dans le polar avec la puissance d'un train en gare.
Lire la critique sur le site : LePoint
Citations et extraits (115) Voir plus Ajouter une citation
ODP31ODP31   12 août 2020
"- ...Je ne pense pas que votre ami indigène souhaite nous rejoindre ?
- J'en doute.
- Oui, c'est généralement le cas avec les indigènes. Ce sont toujours les catholiques qui les récupèrent, dit-il avec regret. Je suppose que c'est la théâtralité du catholicisme qui les attire. Et l'encens. comment suis-je censé gagner les âmes païennes et superstitieuses à la véritable Eglise, avec pour seules armes Amazing Grace et la Bible du roi James pendant que les catholiques déballent les os de Saint François Xavier et de nouvelles apparitions de la Vierge Marie toutes les deux semaines ?
(page 289)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
SylviegeoSylviegeo   09 février 2020
L'Empire, c'était vraiment une entreprise de la classe moyenne, s'appuyant sur des écoles comme Haderley. Des institutions qui produisaient à la chaîne les diligents jeunes hommes au teint frais servant de lubrifiant à ses rouages; ils devenaient ses fonctionnaires, ses ecclésiastiques et ses percepteurs. Ils se mariaient à leur tour et avaient des enfants qu'ils renvoyaient en Angleterre recevoir la même éducation qu'eux. Dans les mêmes écoles, où ils étaient modelés pour devenir la prochaine génération d'administrateurs coloniaux. La boucle était bouclée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
SylviegeoSylviegeo   09 février 2020
Les lois Rowlatt. Elles sont entrées en vigueur le mois dernier et nous autorisent à boucler quiconque est soupçonné de terrorisme ou d'activités révolutionnaires. Nous pouvons les garder derrière les barreaux pendant deux ans sans procès. Du point de vue d'un policier, tout en est grandement simplifié. Bien entendu, les indiens ont réagi par la fureur, et je ne peux pas dire que je leur reproche. Après tout, nous venons de faire une guerre au nom de la liberté et, ici, nous arrêtons des gens sans mandat d'amener et nous les enfermons pour tout ce que nous jugeons séditieux, depuis le fait de se réunir sans permission jusqu'à celui de regarder un Anglais de travers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
BazartBazart   25 octobre 2019
Dites moi honnêtement, capitaine. En dehors des missionnaires, combien avez-vous rencontré de vos concitoyens réellement heureux? Ils maudissent les indigènes et le climat, passent leurs journées imbibés de Gin dans le splendide isolement de leurs clubs, et pourquoi? Pour pouvoir vivre avec la prétention d' être ici pour le bien des indigènes.
Tout cela est un mensonge, capitaine. Et c' est à nous-même plus qu' aux Indiens que nous mentons. Ceux d' entre eux qui sont éduqués, poursuit-il en indiquant Banerjee, nous voient tels que nous sommes, et quand ils demandent l' autonomie nous prétendons ne pas comprendre comment ils peuvent être aussi ingrats.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
SylviegeoSylviegeo   10 février 2020
Et pourtant nous sommes là et nous y restons, nobles Anglais, hommes et femmes, résolus face à l'hostilité implacable de la nature et des indigènes. Nous nous disons que nous avons dompté cette terre sauvage avec des chemins de fer et des fusils qui se rechargent par la culasse, et visiblement il n'est pas question que nous en partions bientôt, quel que soit le prix à payer en morts de fonctionnaires et memsahibs imbibés de gin. Après tout, nous accomplissons l'oeuvre de Dieu. Nous apportons Sa parole et les merveilles de l'économie de marché à ces pauvres âmes. Et si nous en tirons un bénéfice au passage, c'est certainement aussi la volonté de Dieu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Abir Mukherjee (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Abir Mukherjee
Comme chaque année, les équipes de La Griffe Noire vous proposent leurs coffrets de Noël. Une sélection de livres accompagnée de goodies. Gérard Collard et Thomas Raymond vous présentent les contenus...
COFFRET JEUNESSE 7-10 ANS (45,80 €) : - Mortelle Adèle au pays des contes défaits, Mr Tran et Diane Le Feyer, Tourbillon - Le journal de Gurty, mes bébés dinosaures, Bertrand Santini, Sarbacane - Charlie se change en poulet, Sam Copeland, R. Laffont https://www.lagriffenoire.com/100771-...
COFFRETS JEUNESSE ALBUM (45,70€) : - Jules et le renard, Joe Todd-Stanton, Ecole des loisirs - Maman noel, Ryan T. Higgins, Albin-Michel jeunesse - Il était une fois la corne des licornes, Béatrice Blue, Little Urban https://www.lagriffenoire.com/100772-...
COFFRET ADO (50,70€): - Cogito, Victor Dixen, R. Laffont - Les pluies, Vincent Villeminot, Le Livre de Poche jeunesse - La maison des oiseaux, Allan Stratton, Milan https://www.lagriffenoire.com/100773-...
COFFRET SCIENCE FICTION (55,90€): - Métaquine indications, François Rouiller, Atalante - Chiens de guerre, Adrian Tchaikovsky, Denoel - Chevauche-brumes, Thibaud Latil-Nicolas, Mnémos https://www.lagriffenoire.com/100776-...
COFFRET MANGAS (37,80€) : - L'atelier des sorciers 1, Kamome Shirahama, Pika - Bip-Bip Boy 1, Rensuke Oshikiri, Omaké - Dr Stone 1, Riichiro Inagaki et Boichi, Glénat - Heart Gear 1, Tsuyochi Takaki, Kioon https://www.lagriffenoire.com/100777-...
COFFRET BD SCIENCE FICTION (57,85€) : - Le château des animaux : Miss Bengalore, Delep & Dorison, Castermann - Nathanaelle, Charles Berberian & Fred Beltran, Glénat - The kong crew : Manhattan jungle, Eric Hérenguel, Ankama
COFFRET BD ADULTE (53,85€) : - Monsieur Jules, Aurélien Ducoudray & Arno Monin, Bamboo - Bruno Brazil : Black Program, Aymond & Bollée, Lombard - Lecio Patria Nostra : Le tambour, Yerles & Boidin, Glénat
COFFRET BD JEUNESSE (54,95€) : - Le royaume de Blanche fleur, Benoit Feroumont, Dupuis - Les quatre de BakerStreet : Les maitres de Limehouse, Dijian & Etien & Legrand, Vents d'Ouest - Raowl : La belle et l'Affreux, Tebo, Dupuis
COFFRET LITTERATURE FRANÇAISE (71,30€) : - Murène, Valentine Goby, Actes Sud - Les simples, Yannick Grennec, Anne Carrière - Rien n'est noir, Claire Berest, Stock https://www.lagriffenoire.com/100783-...
COFFRET LITTERATURE ETRANGERE (73,40€) : - Dévorer le ciel, Paolo Giordano, Seuil - Les patriotes, Sana Krasikov, Albin Michel - La péninsule aux 24 saisons, Inaba Mauyni, Piquier
COFFRET LITTERATURE DETENTE (72,90€) : - Un petit coup de jeune, Thierry Bizot, Seuil - Loin, Alexis Michalik, Albin-Michel - La mémoire des vignes, Ann Mah, Cherche-midi
COFFRET POLAR (71,90€) : - L'attaque du Calcutta-Darjeeling, Air Mukherjee, Liana Levi - L'Héritage Davenall, Robert Goddard, Sonatine - Ristretto, Bertrand Puard, Fleuve Noir
COFFRET HISTORIQUE (68,90€) : - La débâcle, Romain Slocombe, Robert Laffont - Marx dans le jardin de Darwin, Ilona Jerger, Editions de Fallois - Le bal des folles, Victoria Mas, Albin Michel
COFFRET LITTERATURE FRANÇAISE POCHE (30,70€) : - La petite danseuse de quatorze ans , Camille Laurens, Folio - Vie de David Hockney, Catherine Cusser, Folio - Chien-loup, Serge Joncour, J'ai lu
COFFRET LITTERATURE ETRANGERE POCHE (35€) : - Je m'appelle Lucy Barton, Elizabeth Strout, Livre de Poche - L'enfant du Danube, Janos Szekely, Folio - Le grand Elysium hôtel, Timothy Findley, 10/18
COFFRET LITTERATURE DETENTE POCHE (34,80€) : - La mandoline du capitaine Corelli, Louis de Bernières, Folio - La chorale des dames de Chilbury, Jennifer Ryan, Le Livre de poche - Un élément perturbateur, Olivier Chantraine, Folio
COFFRET HISTORIQUE POCHE (42,30€) : - L'impératrice Cixi, Jung Chang, Texto - Le soldat oublié, Guy Sajer, Tempus - Les heures indociles, Eric Marchal, Rocket
COFFRET POLAR POCHE (35,35€) : - Sur le toit de l'enfer, Ilaria Tutti, Pocket - Trop de morts au pays des merveilles, Morgan Audic, Rouergue noir - La nuit des cafards, Dean Koontz, Archipoche
+ Lire la suite
autres livres classés : indeVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Abir Mukherjee (1) Voir plus




Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
86 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre

.. ..