AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Wyndham et Banerjee tome 2 sur 5
EAN : 9791034903245
368 pages
Liana Lévi (01/10/2020)
3.85/5   249 notes
Résumé :
Wyndham et Banerjee, tome 2
Le prince Adhir, fils aîné du maharajah de Sambalpur, est assassiné sous les yeux du capitaine Wyndham et du sergent Banerjee, de la police de Calcutta. C’est à eux qu’il avait confié, juste avant l’agression, être menacé par des lettres anonymes. Décidés à élucider les raisons de ce meurtre, l’inspecteur et son adjoint vont suivre la piste des mystérieuses missives jusqu’à Sambalpur, petit royaume de l’Orissa, célèbre pour ses min... >Voir plus
Que lire après Les Princes de SambalpurVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (56) Voir plus Ajouter une critique
3,85

sur 249 notes
5
14 avis
4
29 avis
3
10 avis
2
0 avis
1
1 avis
Planning chargé pour le maharadjah de Sambalpur avec ses 3 épouses et 126 concubines qui composent son harem. Pas trop le temps pour des réunions sur « Teams » le pépère avec ses tenues en soie, ses brocarts d'or et ses caleçons en laine pashmina. Guère adepte du télétravail, Il y a de quoi y laisser sa santé et son fils aîné vient de se faire assassiner à Calcutta. L'avantage, c'est que cette famille très nombreuse ne risque pas de tomber en rade d'héritiers.
Dans ce second tome des aventures du Capitaine Wyndham et de son sergent brahmane Banerjee, l'auteur nous transporte dans un petit royaume du Bengale qui fleure bon le palais des milles et une nuits blanches avec pas mal d'insomnies, épicées de corruption.
Comme pour « l'attaque du Calcutta-Darjeeling », l'action se déroule dans les années 20 et nous assistons au début de la fin pour l'empire Britannique au pays de Gandhi.
Toujours accro à l'opium, aux créatures inaccessibles et réfractaire aux ordres, l'ex-policier de Scotland Yard va dénouer une intrigue qui va tanguer entre fanatisme religieux, complot politique, affaires de famille et trafic de diamants. Avec cette enquête sur les nombreux bras de Vishnou (ami pratique pour les déménagements), Wyndham va devoir s'immiscer dans une cour royale et interroger épouses et concubines tout en respectant un protocole millénaire immuable.
Très documentée et non dénuée d'humour, cette série stigmatise à la fois les préjugés des britanniques mais aussi les hiérarchies sociales en Inde. Faut pas rater le « caste-ing » à la naissance. le choc des traditions et de la modernité est frontal.
Au registre des regrets, j'ai trouvé dommage que les personnages n'évoluent pas trop par rapport au premier roman, l'auteur obéissant un peu trop aux codes convenus du genre. Ils baignent dans les mêmes tourments, englués dans leur passé, et cherchent les mêmes réponses.
Vu le sujet, la prose aurait aussi pu être moins prude. Ecrire pour un public de 7 à 77 ans, c'est bien, mais on n'est pas dans une partie de Monopoly. C'est un harem, pas le pensionnat de Chavagnes ! A croire que l'auteur n'a jamais feuilleté le Kamasutra en cachette. Roman d'eunuque.
Toutefois, le duo d'enquêteurs fonctionne à merveille, le dépaysement est total pour quelques roupies et sans carnet de vaccination et le contexte historique est retranscrit avec une grande minutie.
Je finis par une citation de Gandhi : « La vie est un mystère qu'il faut vivre, et non un problème à résoudre. »
Je ne suis pas plus avancé mais je me suis pris au moins pendant trois secondes pour un grand sage.
Commenter  J’apprécie          993
1920. Adhil Singh Sai, dit Adi, le fils aîné du maharajah de Sambalpur est assassiné à Calcutta devant les yeux du capitaine Wyndham et de son sergent Sat Banerjee, alors qu'il était en pourparlers avec les autorités coloniales britanniques pour participer à une Chambre des Princes, conçue comme une Chambre des Lords pour indigènes. Au terme d'une course-poursuite, le meurtrier se suicide. Les deux policiers se rendent à Sambalpur pour enquêter, même si le petit royaume de l'Orissa ne fait pas partie de leur juridiction et si la famille régnante le leur interdit. le frère cadet d'Adhil, Punit, qui ne semble pas beaucoup regretter son aîné et devient l'héritier du trône, fait un commanditaire idéal, mais la vérité est peut-être plus compliqué que cela, impliquant notamment les fabuleuses mines de diamant du territoire. ● C'est la deuxième enquête du duo Wyndham-Banerjee, après L'attaque du Calcutta-Darjeeling, et, si j'avais beaucoup aimé la première, j'ai été un peu déçu par celle-ci. ● Certes, l'Inde de 1920 est bien rendue, mais l'action se concentrant dans le minuscule royaume de Sambalpur, on perd le grand angle sur la fascinante ville de Calcutta. le projet de l'auteur est plutôt dans ce volume de nous faire découvrir l'Inde des maharajahs fabuleusement riches, leurs fastes et leurs zenanas (harems) entourés d'eunuques. On perd de vue le petit peuple. ● le duo d'enquêteurs fonctionne bien, mais moins que dans le premier tome car l'effet de surprise est passé et Wyndham est obligé à un devoir de réserve en tant que Britannique à Sambalpur. Comme Sat a au contraire plus de responsabilités, il y a moins de comique à la Laurel et Hardy dans ce tome. ● de plus, l'intrigue est passablement compliquée et embrouillée, avec paradoxalement un dénouement un peu trop simple que la sagacité de Wyndham aurait dû lui faire découvrir bien avant.
Commenter  J’apprécie          566
Juin 1920 -, en raccompagnant le Prince heritier Adhir Singh Sai de Sambalpur au Grand Hôtel de Calcutta, le capitaine Sam Wynham et le sergent Banejee ne peuvent éviter l'assassinat du Prince par un prêtre Vishnou qui, à peine rattrapé par Wyndham, se suicide. le jeune prince était en pourparlers avec les autorités britanniques pour l'instauration d'une Chambre des princes, qu'Adhir Singh voyait d'un mauvais oeil, comme une forme d'allégeance à l'occupant. Les funérailles seront organisées à Sambalpur, région dans laquelle le capitaine Wyndham n'est territorialement pas compétent et, de surcroît, en tant que britannique, empêché d'enquêter officellement auprès de la famille régnante. C'est donc Sat Banerjee qui prendra l'enquete en main, Sam agissant en sous-main. Des leur arrivée, les deux hommes doivent composer avec Punit, le frère cadet, nouvel heritier ainsi qu'avec la maharané, belle-mère du prince défunt, la femme et la maîtresse britannique de ce dernier. Une autre composante à prendre en compte, la vente prévue des mines de diamants de Sambalpur, seule source de revenus du petit état, dont le rapport d'évaluation reste introuvable après la disparition mystérieuse du comptable Golding.

Une deuxième enquête du duo Sam Wyndham, l'ex-officier de Scottland Yard, opiomane et Sat Banerjee, le sergent Brahmane, un peu coincé par son éducation acquise à Cambridge...Une enquête hors de Calcutta dans un des nombreux états indiens que les Britanniques tentent de contrôler en leur offrant une autonomie politique relative, tout en avançant leur pions pour garder une emprise économique, notamment quand il s'agit de mines de diamants. Les deux enquêteurs vont avoir à faire à des tensions familiales de succession, mais surtout des tensions politiques autour du nouveau prince héritier, et de l'East India Company toujours en embuscade.
Une deuxième enquête qui permet d'explorer l'aspect politique de la domination britannique qui, sous couvert de tolérance et d'autonomie, ne fait qu'imaginer les moyens de contrôler politiquement et économiquement les petits états, s'attachant les maharadjahs ou princes en leur offrant des ersatz de pouvoir de décision pour acheter leur paix.
Un contexte intéressant mais une enquête un peu embrouillée, sauvée par la psychologie très subtile du duo d'enquêteurs, et l'humour de la narration d'Abir Mukherjee.
Commenter  J’apprécie          452
Ce roman est la suite de L'Attaque du Calcutta- Darjeeling, paru en 2019.
il peut se lire indépendamment, du premier tome, mais ce serait un peu dommage... Comme le britannique capitaine Wyndham, qui découvre l'Inde avec " L'Attaque..., votre imprégnation, votre perception des personnages, du pays, n'en sera que plus forte en lisant tout dans l'ordre...

Désormais notre "policier-opiomane-préféré", habite avec son adjoint indien , ce qui n'est pas vu d'un très bon oeil , mais cela s'avère fort pratique.
Un authentique prince, du royaume de Sambalpur, se fait assassiner dans sa voiture, alors qu'il conversait avec son ancien camarade d'études, Banerjee et son supérieur et coloc ' , notre beau capitaine. Aussitôt , nos deux "associés contre le crime", piqués dans leur vanité, décident d'enquêter .
Suivant la piste de lettres anonymes prévenant d'un danger, nos policiers se retrouveront au royaume de Sambalpur.

Dépaysement garanti : enterrement indien , préjugés , coutumes ancestrales, chasse au tigre, "réceptions de l'ambassadeur", zenana ( harem) ; notre duo nous fait découvrir l'Inde et l'on en prend pleins les mirettes...
Le béguin du capitaine , la métisse et mystérieuse Annie, a été invitée par le prince héritier. qui a des vues sur elle et en ferait bien son ènième concubine... Résultat : le capitaine est fort jaloux, mais nous nous savourons leurs joutes verbales...
Eblouissement, étonnement, culture, mais aussi humour, car la plume de Abir Mukherjee est malicieuse. Comment cet homme, d'origine indienne, élevé en Ecosse, arrive-t- il à nous plonger dans l' Inde coloniale des années 20 ? Cet écrivain est magique !
Aussi riche, instructif, intelligent que le premier tome...Une série fascinante.
Commenter  J’apprécie          445
Le fils aîné du maharajah de Sambalpur est assassiné dans les rues de Calcutta. Il venait de demander de l'aide au capitaine Wyndham car il savait sa vie en danger.

Son frère puiné, le prince Punit, en devenant le prochain prétendant au trône semble le coupable idéal, mais nous sommes en Orissa une région de la côte Est de l'Inde dont les sous-sols, riches en diamant et en charbon, excitent bien des convoitises.

Sam Wyndham réussira-t-il à déjouer la machiavélique machination qui met en péril le petit royaume de Sambalpur ?

« Les eunuques sont en quelque sorte des conseillers pour les dames du zenana. Et ils sont fiers de garder les secrets qu'elles leur confient. Beaucoup d'eunuques sont devenus riches et puissants à l'égal des femmes qu'ils servent. Et cela sans qu'y soient mêlés ni le coeur ni la chair. »



Parviendra-t-il à lutter contre son addiction de plus en plus envahissante à l'opium ?

Mais surtout gagnera-t-il le coeur d'Annie Grant, la belle métisse dont il est tombé amoureux, qui ne semble pas insensible pas aux charmes de son altesse le futur roi.

Vaillamment secondé par le lieutenant Sat Banerjee, un jeune indien diplômé de Cambridge, Wyndham va devoir s'initié aux arcanes de pouvoirs royaux millénaires et à une religion dont il ignore tous les rites.


Derrière une sympathique comédie policière et romantique, Abir Murkherjee nous permet de réviser notre géographie-politique du siècle dernier. En 1920, l'empire britannique est encore le plus grand pays du monde, mais pour combien de temps ?

Dans l'Inde à la culture religieuse très présente, le climat délétère du pouvoir coloniale est formidablement reconstitué.

Chaleur et poussière, corruption et trahison, « Les princes de Sambalpur » est un récit exotique très agréablement instructif et so british, entre Agatha Christie, E.M Forster, saupoudré de Conan Doyle.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          384

Citations et extraits (49) Voir plus Ajouter une citation
" Adhir et moi avons été fiancés quand j'avais six ans et lui neuf, bien que cette union ait été organisée plusieurs années plus tôt. J'ai été choisie pour lui par les prêtres de son père, sur la comptabilité de nos signes astrologiques fondés sur le moment et le lieu de notre naissance. (... ). Cependant, je n'ai pas fait sa connaissance avant d'avoir treize ans. Nous nous sommes mariés peu après, j'ai quitté ma famille et je suis venue au palais."
Commenter  J’apprécie          230
« La hiérarchie est une drôle de chose, n’est-ce pas, capitaine ?
– Que voulez-vous dire, Votre Altesse ?
– Prenez l’exemple de nous trois : un prince, un inspecteur de police et un sergent. À première vue, notre position relative dans l’ordre des préséances est claire. Mais les choses sont rarement aussi simples. »
Il indique sur notre gauche les grilles du Bengal Club.
« Je suis peut-être prince, mais la couleur de ma peau m’interdit l’entrée de cette auguste institution, et il en est de même pour Boubou. Vous, en revanche, en tant qu’Anglais, vous ne connaîtrez pas cette difficulté. À Calcutta toutes les portes vous sont ouvertes. Soudain notre hiérarchie est différente, non ?
– Je vois.
– Et ce n’est pas tout. Notre ami Boubou est brahmane. En qualité de membre de la caste des prêtres il est supérieur à un prince, et à plus forte raison, je le crains, à un policier anglais qui n’appartient à aucune caste. » Le prince continue de sourire. « Notre hiérarchie change une fois de plus, et qui peut dire laquelle des trois est la plus légitime ?
– Un prince, un prêtre et un policier passent devant le Bengal Club en Rolls-Royce… dis-je. On dirait le début d’une histoire drôle pas très amusante.
– Au contraire, si vous réfléchissez, en réalité elle est extrêmement drôle. »
Commenter  J’apprécie          50
- Combien de fils a [ le maharajah] ?
- Jusqu'à l'assassinat tragique du yuvraj, il avait trois héritiers reconnus au trône, les fils nés de ses épouses officielles. ceux qui sont nés de ses concubines n'ont aucun droit au trône.
- Des concubines ?
- Il en avait cent vingt-six à la fin mars, et deux cent cinquante-six rejetons, sans compter les trois princes officiels.
Commenter  J’apprécie          180
La voiture s’approche enfin des portes de la Résidence britannique, une vaste enceinte dans laquelle se trouve un bâtiment assez morne d’un étage avec un balcon qui court le long de la façade et un moteur sur le toit.
Je demande : ”Pas de drapeau britannique ?”
Carmichael rougit. ”Non, je le crains. À cause des mites. Nous avons demandé que Calcutta nous le remplace, mais comme je vous l’ai dit nous sommes loin sur la liste des priorités du Bureau de l’Inde”.
Commenter  J’apprécie          90
”La descendance royale, explique Arora. Au dernier recensement, son Altesse a engendré deux cent cinquante-huit enfants, sans compter ses trois héritiers.
”Mr Carmichael avait l’air de penser que le chiffre était de deux cent cinquante-six” remarqua Sat. Le colonel sourit.
”Deux de plus sont nés depuis le dernier décompte”.
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Abir Mukherjee (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Abir Mukherjee
Découvrez comment les écrivains internationaux construisent leurs personnages de manière fascinante et pleine de tension. Dans cette vidéo, vous apprendrez les astuces communes utilisées par neuf écrivains renommés pour donner vie à des personnages inoubliables.
En vous inspirant de personnes réelles, en combinant différentes influences artistiques, en rendant hommage à des personnages littéraires admirés et en ajoutant votre propre expérience, vous pouvez créer une alchimie unique dans vos personnages.
Les neuf écrivains qui partagent leurs conseils sont Jan Carson (romancière irlandaise), Abir Mukherjee (auteur de romans policiers historiques anglais), Bora Chung (romancière et nouvelliste coréenne), Elizabeth George (autrice de romans policiers américaine), Claudia Durastanti (romancière italienne), R.J. Ellory (auteur de thrillers psychologiques anglais), Robyn Young (autrice de romans historiques anglaise), Mariana Enriquez (nouvelliste et romancière argentine) et Jonathan Coe (romancier anglais).
Ne manquez pas les moments clés de la vidéo, où chaque écrivain partage ses conseils précieux pour créer des personnages mémorables.
Ne manquez pas les moments clés de la vidéo :
00:00 Jan Carson 01:52 Abir Mukherjee 02:50 Bora Chung 03:40 Elizabeth George 04:25 Claudia Durastanti 06:13 R.J Ellory 08:16 Elizabeth George 10:40 Robyn Young 11:44 Mariana Enriquez 12:01 Elizabeth George 13:33 Jonathan Coe
Avec leurs expériences variées et leurs perspectives uniques, ces écrivains vous guideront vers une pratique qui vous permettra d'améliorer considérablement vos personnages. Regardez dès maintenant et prenez votre clavier pour créer des personnages inoubliables !
INTERVIEWS COMPLETES Jan Carson : https://youtu.be/c4yGSjD1_7A Abir Mukherjee : https://youtu.be/wfBFP-L2unQ Bora Chung : https://youtu.be/aDPMWw_Ytws Elizabeth George : https://youtu.be/rGhkIme4i2U Claudia Durastanti : https://youtu.be/P3B5R4x_1Xo R.J Ellory : https://youtu.be/kAWynqSc_vg Robyn Young : Mariana Enriquez : https://youtu.be/jNKJa1-efmI Jonathan Coe : https://youtu.be/ERJG18fIbdQ
Interview : Amoreena Winkle, Lionel Tran. Caméra : Lionel Tran - Montage : Ryu Randoin.
QUI SOMMES-NOUS ? Les Artisans de la Fiction sont des ateliers d'écriture situés à Lyon. Nous prônons un apprentissage artisanal des techniques d'écriture et avons pour objectif de rendre nos élèves autonomes dans l'aboutissement de leurs histoires. Pour cela nous nous concentrons sur l'apprentissage et la transmission des techniques de base de la narration en nous inspirant du creative writing anglophone. Nos élèves apprennent en priorité à maîtriser : la structure de l'intrigue, les principes de la fiction, la construction de ses personnages… Nous proposons également des journées d'initiation pour vous essayer au creative writing et découvrir si cet apprentissage de l'écriture de fiction est fait pour vous. Retrouvez tous nos stages d'écriture sur notre site : http://www.artisansdelafiction.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (473) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2854 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..