AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2800163437
Éditeur : Dupuis (16/10/2015)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 39 notes)
Résumé :
Alex, Sam et Carole sont les braqueuses les plus sexy que la terre et la bande dessinée ait portées. Drôles de dames des temps modernes, elles peuvent accomplir les plus grands coups et ne reculent devant aucun obstacle. Après La Grande Odalisque, prix Landerneau 2012, les auteurs à succès Bastien Vivès (Polina, Last Man) et Ruppert & Mulot (La technique du périnée) redonnent vie à leurs héroïnes favorites. On les avait quittées en mauvaise posture après le périlleu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
tchouk-tchouk-nougat
  19 avril 2016
Sam et Alex continue leur boulot de voleuse sans Carole qui a disparu depuis le vol de la grande Odalisque. Et c'est plutot compliqué parce qu'Alex passe son temps à faire la fête, à se saouler et à se droguer. Bref compliquer de mettre au point un cambriolage. Elles arriveront, non sans peine, à dérober un casque aux invalides mais cela ne va pas bien tourner. Et Carole refait son apparition.
Ce tome 2 est la suite directe de la grande Odalisque (nécessité à mon avis d'avoir lu ce premier tome). Et le scénario est à peu près identique. Je pourrai donc faire le même genre de critique.
Nous avons là une histoire sympathique, bien rythmée, avec action et belles femmes. On ne s'ennuie pas mais ça reste une histoire très superficielle où fleuri un langage vulgaire, un peu trop à chaque page je trouve.
Le dessin de Vives est particulier, sans détail. On retrouve fréquemment des visage sans traits par exemple. ca peut faire bizarre au départ mais ça ne gène pas spécialement la lecture. Au final ça colle bien avec l'ensemble.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
jamiK
  20 janvier 2020
Le dessin est réaliste, traits nets, aplats clairs et lumineux, au service d'une histoire de cambrioleuses sexy et féminines, spécialisées dans le vol d'oeuvres d'art célèbres. le récit est plein de peps, épique, avec des retournements de situation, de l'action et du suspens, des personnages petillants. J'ai pris beaucoup de plaisir avec cette aventure bien menée, au ton cinématographique (j'ai pensé à Haute Voltige ou à la trilogie Ocean), qui me donne envie de découvrir le premier volet de cette aventure “La grande Odalisque”. À noter que de commencer par ce second tome ne m'a pas vraiment dérangé, l'histoire constitue un tout cohérent et bien ficelé.
Commenter  J’apprécie          30
Noctenbule
  02 mars 2016
Elles sont trois comme les Drôles de dames mais leur passe temps n'est rien d'autres que le vol. Peintures, épée, casque.... rien ne leur résiste tant que l'argent est mis sur la table. Mais parfois, la situation peut leur échapper et tout prend alors des dimensions phénoménale. Prêt pour l'action?
Après le succès du tome 1 paru en septembre 2012 dans la collection Aire libre (Dupuis), Jérôme Mulot, Florent Ruppert et Bastien Vivès remettent le couvert avec un nouveau tome nommée Olympia. le trio fait rempiler Alex, Sam et Carole pour commettre plusieurs vols. le premier est un casque arme à feu doré au musée de l'Armée aux Invalides. Au passage, elles vont prendre une magnifique épée astronomique. Mais comme elles ont été prises au dépourvue, elles ont du fuir par les égouts et bonjour les odeurs. D'ailleurs, c'est cela qui a joué en leur défaveur car après elles ont du aller voler trois tableaux au Petit Palais dont l'Olympia de Manet accueilli exceptionnellement. Leur talent, leur ingéniosité et leur beauté vont leur permettre de s'en sortir.
Une ballade dans les musées de Paris assez sympathique avec des femmes belles, courageuses et téméraires. le trio artistique propose une bd pleine d'aventures et d'humour. Elles savent faire la fête et ne s'interdisent rien du tout même ce qui est irresponsable. Et au final, je me suis attachée à ces femmes très particulières. Mais voilà, je n'ai pas du tout accroché au dessin et à la mise en couleur qui m'a beaucoup gênée dans la lecture. J'ai même du m'arrêter à certains moment tellement cela me demandait des efforts pour me concentrer. Il y a de l'idée et pleins de rebondissements cependant je ne vais pas lire le premier tome car j'aime juste prendre du plaisir sans faire d'effort.
Si vous aimez le girl power, vous trouverez votre bonheur ici. Mais avant de débuter la lecture, regardez le dessin s'il vous convient. Après avoir décider, vous risquez d'apprécier une aventure pleine de surprises et de bonne humeur.
Lien : https://22h05ruedesdames.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Belzaran
  26 février 2017
« La grande odalisque », qui présentait un trio de femmes cambrioleuses, ne m'avait pas emballé. C'était déjanté, plein d'actions improbables et l'histoire ne présentait pas une fin valable. Mal terminé, le one-shot se transforme en série avec une deuxième tome. Et après avoir volé La grande odalisque, le trio se voit chargé de voler l'Olympia, au Petit Palais. le tout est réalisé à six mains, par Vivès, Ruppert et Mulot, et publié dans la collection Aire Libre de Dupuis pour 130 pages d'aventure.
On va commencer par ce qui fâche : à aucun moment sur l'ouvrage il est écrit que c'est un tome 2. C'est clairement le cas, puisque l'histoire reprend là où elle s'était terminée et qu'aucun rappel réel n'est fait sur ce qu'il s'est passé avant. La politique éditoriale de Dupuis est pour le coup critiquable. Bien évidemment, si on a lu « La grande Odalisque », on ne peut pas se tromper : le titre et la couverture montre une évidente suite. Mais présenter un deuxième opus comme un one shot, c'est très moyen.
Au niveau du scénario, on a toujours ce clone de « Cat's Eye », le manga des années 80. Trois nanas, super canons, une blonde, une rousse et une brune font des vols spectaculaires d'oeuvres d'art dans des musées. le caractère de l'une d'elles font que rien ne se passe comme prévu et font la part belle à des événements improbables.
On a quand même tendance à tiquer un peu sur ce livre un peu pollué par les fantasmes/délires adolescents. D'un côté, les auteurs cherchent à créer un univers adulte, avec des personnages complexes, de l'autre ils cassent tout avec des facilités scénaristiques. le bouillonnement de genres de l'ouvrage ne permet pas de tout passer. La côté polar/aventure/humour ne fonctionne qu'à moitié. Si l'humour est plutôt réussi dans cet « Olympia », avec des dialogues surréalistes et improbables mais qui fonctionnent, la partie action est assez ridicule (mention spéciale à la fuite finale…).
Au niveau du dessin, c'est moderne, plein de petits traits auquel la couleur donne vie. Les planches sont parfois un peu inégales. On est étonné par certaines erreurs laissées par les auteurs. le fait qu'ils soient à trois dessus pourrait l'expliquer. Mais dans l'ensemble, le style est personnel, riche en détails et en dynamisme. C'est clairement l'un des atouts du bouquin.
J'ai bien du mal à pleinement adhérer à la démarche des auteurs. Mais en mettant en retrait la partie action débridée, ils ont fait de cet « Olympia » un ouvrage bien plus intéressant que le premier. le bouquin se lit avec plaisir d'un bout à l'autre. Dommage que certaines situations nous fassent encore un peu tiquer.

Lien : http://blogbrother.fr/olympia/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SosoH
  12 août 2016
Un pur bonheur, complètement délirant et absurde et en même temps souvent, bizarrement, touchant. Alors, déjà, trois nanas qui volent des oeuvres d'art en faisant exploser des trucs et en jurant comme des charretières, ça me parle, mais c'est en plus exécuté d'une façon agréable. Les trois filles ont une vraie relation tout en ayant chacune son propre caractère, chacune très sympathique à sa manière — bien que mon plus grand plaisir soit Alex et sa bouche impossible à fermer. L'humour tout dans le timing et le décalage ("Oups, excusez-moi, j'en ai pris trop", ou encore le visage imperturbable de Tonio !) et le dessin léger cadrent tout ça pour un vrai bon moment de rire et d'action bien absurde.
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (2)
BullesEtOnomatopees   03 décembre 2015
Olympia est une réussite de bout en bout : aucune fausse note, un récit dense, du suspens et de bonnes poilades.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
BDGest   10 novembre 2015
Un album dynamique, prenant et drôle.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   19 avril 2016
-Je sais comment on va l'appeler! Attends déjà c'est une fille ou un garçon?
-Une fille.
-Raoul. On va l'appeler Raoul. J'adore trop les prénoms masculins pour les filles.
-Raoul? C'est trop moche? Pourquoi pas "gros jacky" pendant que tu y es? Raoul, on dirait un nom d'acteur porno portugais.
Commenter  J’apprécie          110
SosoHSosoH   12 août 2016
- Et tueur c'est intéressant comme boulot ? C'est payé au poids, comment ça marche ? Si je me mets ma main là par exemple tu nous tues ?
[...]
- Alex, qu'est-ce que tu fais ?
- Carole, Toni vient de me forcer à toucher sa bite, il m'a menacée avec son arme, et je peux même pas porter plainte sinon il me tue.
Commenter  J’apprécie          10
SosoHSosoH   12 août 2016
- Et l'alarme, elle s'est déclenchée toute seule ?
- Mais putain va travailler à la sécu ou à la banque si tu veux pas que ça parte en cul de poulet !
Commenter  J’apprécie          10
SosoHSosoH   12 août 2016
En fait si on négocie, regardez moi je négocie avec mes seins. Tadaaa.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Jerôme Mulot (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jerôme Mulot
Vidéo de Jerôme Mulot
autres livres classés : volVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3600 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre