AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2377420001
Éditeur : Poulpe Fictions (04/05/2017)

Note moyenne : 3.96/5 (sur 45 notes)
Résumé :
Le bon dosage pour une amitié réussie: une louche d'astronomie et un zeste de geekerie, beaucoup trop de selfies ridicules, une pincée de nanas entêtées, une chaîne Youtube à créer et une bonne tranche d'aventures bien salées!
Attention: la consommation de cette recette entraîne un risque élevé de fou rire incontrôlables et de suspense haletant!
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
Ewylyn
  21 juillet 2017
Je ne connaissais pas du tout cet ouvrage jusqu'à la vidéo d'Audrey (Le souffle des mots) où elle fit une interview avec l'auteure. J'étais super intriguée et je remercie les éditions Poulpe Fictions ainsi que le site Net Galley pour cette découverte. Je ressors de cette lecture très contente, c'est frais et positif, touchant et drôle, plein de pep's et ça donne hyper envie de lire la suite.
Les filles présentées sont attachantes, elles se sont rencontrées sur Twitter après un mini-clash contre un rageux venu insulter Aliénor. Depuis, elles forment un groupe soudé, elles sont fortes et vont s'entraider afin de surmonter les péripéties de ce premier tome. On suit l'intrigue du point de vue d'Aliénor et de ce fait, on se sent très proche d'elle. Ce qui est bien avec ce genre de série (je garde en souvenir le club des baby-sitters d'Ann Matthew Martin), c'est qu'on peut s'identifier à chacune des filles : physiquement, famille, mental, passions. On peut même aimer les quatre ! J'ai hâte de voir si les prochains tomes nous présenteront une autre fille, histoire d'en apprendre plus sur elles.
Aliénor est une guyanaise qui adore les sciences, les étoiles, la chimie. Elle est très déterminée, possède un fort caractère, elle est drôle et pétillante, enjouée et maligne. J'ai passé un bon moment avec elle, à découvrir ses passions et ses pensées, son histoire est très touchante surtout quand elle nous parle de ses parents et grands-parents. Par ailleurs, l'auteure nous présente un monde contemporain et actuel, avec les réseaux sociaux, le gaming ou encore YouTube. C'est ultra plaisant à découvrir, intéressant, on n'est jamais dans le cliché, c'est abordé de manière intelligence, avec force. Pas de haine, beaucoup de sourire et de volonté pour régler leurs problèmes, ça fait plaisir.
L'histoire est agréable à lire, chaque chapitre a son lot de péripéties, de rebondissement, de révélations. Les pages se lisent toutes seules, en quelques heures je l'avais fini et je suis ravie d'avoir pu découvrir les illustrations de Diglee. Elles fonctionnent à merveille avec l'univers, elles sont chouettes et drôles, ça renforce le texte et l'accompagne avec malice pour nous présenter les moments forts.
Ces quatre filles sont très fortes et elles feront la joie des filles de 10-13 ans qui liront l'ouvrage. Elles mènent leur chaîne YouTube avec sérieux et bonne humeur, j'ai adoré le fait qu'elles se responsabilisent, qu'elles s'améliorent, qu'elles grandissent un peu avec cette amitié et cette chaîne. Elles gagnent en confiance, elles vont présenter le sexisme dans la compétition d'Itaï, elles vont aider Maria. L'auteure délivre de beaux messages à travers ces personnages, le titre du roman est parfaitement justifié. le style de l'auteure est chouette, moderne et très drôle à lire, ça donne une atmosphère actuelle et l'impression de lire le récit d'une bande de copines que j'aurais pu avoir plus jeune. Ca renforce l'attachement qu'on ressent pour ces jeunes filles.
En conclusion, j'ai passé un très bon moment de lecture. C'était une lecture pleine de pep's, avec beaucoup d'humour, une bonne pincée d'amitié, des sujets modernes et actuels. le style d'écriture est fluide et simple, agréable à lire ; les quatre filles et leurs familles sont attachantes, j'ai adoré les découvrir et voir leurs aventures. C'est hyper positif, je suis très tentée pour lire la suite.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ibidou
  14 juillet 2017
Initialement destiné à un jeune public (9-13 ans, des collégiens donc), j'ai personnellement passé un très très bon moment de lecture. La plume d'Anne-Fleur Multon est vraiment agréable. le récit est fluide, dynamique. Je ne me suis pas ennuyée une seule fois pendant ma lecture (qui fut par ailleurs rapide, je l'ai lu d'une traite) ! L'auteure adopte un langage simple (mais pas trop non plus) et efficace. J'ai apprécié le fait que le personnage principal (Aliénor) s'adresse au lecteur. Cela crée une certaine proximité et nous permet de rentrer très facilement dans l'histoire. On a vraiment l'impression de vivre l'aventure à ses côtés (et d'être tout aussi badass qu'elle, au passage).

Le roman a été illustré par Diglee, une illustratrice lyonnaise dont j'aime beaucoup le travail ! le travail qu'elle a fourni pour ce premier tome est vraiment sympathique (j'adore la couverture personnellement) et ça apporte un petit quelque chose en plus à l'histoire. Les illustrations viennent ponctuer les moments importants et nous permettent de mieux visualiser les personnages. En tant qu'adulte, c'est une démarche que j'ai apprécié et je pense qu'elle le sera tout autant par les plus jeunes lecteurs, très réceptifs à ce genre de petits détails. Et puis ce sont des illustrations de Diglee, elles sont forcément cool.
Les personnages sont bien écrits, réalistes et je pense que les jeunes s'identifieront facilement à ces filles hyper-connectées (Twitter, YouTube, Snapchat…) et bien ancrées dans leur époque. Je sais que moi je m'y suis identifiée. Ça parle de Steven Universe, d'Harry Potter et de Sherlock Holmes, forcément tu t'identifies. Les quatre copines sont différentes mais toutes attachantes. Elles en ont dans le ventre, elles sont pétillantes, elles sont ambitieuses, elles ont de la personnalité, elles nous ressemblent. Les personnages secondaires sont également charmants. J'ai particulièrement apprécié le papa d'Aliénor, un soutien infaillible pour sa fille, un papa comme je les aime, et la famille d'Azza !
En ce qui concerne l'histoire, je ne peux que valider la totalité de ce roman. Il véhicule un message formidable et permet de sensibiliser les plus jeunes générations à la cause féministe. Et oui, pourquoi est-ce qu'une fille ne pourrait pas participer à un championnat d'e-gaming ? Pourquoi est-ce qu'une fille devrait être passionnée uniquement par le maquillage, la mode et les licornes ? (bon ok, on touche pas aux licornes) Au-delà de l'amitié, ce roman touche un certain nombre de problématiques comme le sexisme, le racisme ou encore la solidarité et l'ouverture d'esprit. L'ensemble est moderne, drôle et touchant.
J'ai hâte de découvrir la suite, c'est une série fort prometteuse que, personnellement, je compte bien mettre entre les mains de toutes les jeunes filles que je connais (notamment ma filleule et ma soeur). Il a également rejoint la liste d'achat de l'école où je travaillais cette année. Apparemment, le tome 2 sera consacré au personnage de Maria, voilà voilà ! Je tiens à préciser que je vais également suivre le travail de l'auteure avec attention. J'ai beaucoup aimé son style, que j'ai trouvé plutôt mature malgré son jeune âge (23).
J'espère t'avoir convaincu mon ami, ce roman vaut le détour. Si ce n'est pas pour toi, c'est pour ta soeur, ta nièce, que dis-je.. c'est pour tous les autres ! On fait quoi ? On fonce !
Lien : https://ibidouu.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Deslivresetlesmots
  04 février 2018
La dernière sélection du club de lecture « Une chambre à nous » porte sur la littérature jeunesse, dont Viser la lune que j'étais ravie de commencer puisque j'avais vu passer la couverture et m'étais fait la réflexion que ce livre avait l'air bien chouette. Ce fut une impression tout à fait juste !
Si j'apprécie particulièrement la littérature jeunesse, j'en consomme finalement très peu pour cette tranche d'âge, donc je ne sais pas où se situe le genre actuellement… mais je trouvais le fait que la protagoniste soit une Française de Guyane absolument ravissant. Bien sûr, comme les origines des nouvelles amies d'Aliénor sont très diverses, c'était d'autant plus engageant, tout comme le fait que chacune d'elles s'intéressent à des sujets différents et qui déconstruisent complètement les clichés. Les intérêts de ces quatre filles sont variés, et ne se limitent pas au combo maquillage-cuisine-bouquins ; si cela en fait partie, le roman est bien clair à ce sujet : elles ne se limitent pas à ces intérêts là et sont bien plus entières.
Une seule chose m'a un peu chiffonnée : tout le début du roman, Aliénor insiste sur le fait qu'elle n'est pas comme les autres filles, parce qu'elle s'intéresse à l'astronomie et pas au maquillage. Je trouvais cette rengaine sacrément stéréotypée pour le coup, avec une pointe de « je suis meilleure que les autres » qui me plaisait guère. Mais quand elle rencontre Itaï, qui elle-même s'intéresse énormément au maquillage en plus d'être une hard-gameuse, elle change de regard et revient sur ses préjugés. C'est donc un peu réparé par le récit, ce qui m'a rassurée.
J'ai particulièrement apprécié l'ancrage du roman dans notre société actuelle avec les contributions culturelles qui vont avec : les références sont présentes tout du long et ont tout pour plaire. Ainsi, c'est sur Twitter que les quatre amies se rencontrent, et on a d'ailleurs accès à ces conversations en direct, à grand renfort de hashtags, gif et memes. Attaquée par un hater, Aliénor est vite défendue par celles qui deviendront ses amies.
Puisque c'est là l'un des principaux attraits du roman : en plus d'être une aventure drôle qui suit des jeunes filles intéressantes, complètes et soudées, l'histoire nous présente également des problèmes de société actuels. le tout de façon diluée : il ne s'agit pas de s'étendre et d'ennuyer les lecteur·rice·s avec des analyses sociologiques, mais de mentionner ces choses et de les dénoncer dans la foulée. Harcèlement en ligne, sexisme, racisme, et la maladie (le diabète en l'occurrence) y passent.
Bien sûr, le fait que le groupe d'amies décide d'appeler leur chaîne Youtube « Allô Sorcières » a finit de me séduire, surtout à cette époque où la sorcière féministe moderne fait de plus en plus son apparition, bien que cette figure ait été réappropriée il y a des décennies de cela. Et puis, l'illustration de Diglee qui présente les personnages en sorcières est à tomber par terre.
Toutes les illustrations sont d'ailleurs merveilleuses et tout à fait pertinentes, en parfait accord avec le texte. J'ai vu une autre chronique qui reprochait le fait que Diglee ne soit pas mentionnée sur la première de couverture et je suis complètement d'accord (mais pardon j'ai pas conservé le lien…). D'ailleurs, elle n'est pas mentionnée non plus sur la quatrième, à part en tout petit, pour le crédit de couverture, mais certainement pas au même niveau que l'autrice Anne-Fleur Multon (ou que le nom de la série « Allô Sorcières). Et des aperçus qu'on a de la couverture du deuxième tome, ça ne va pas s'améliorer…
PS : Suis-je la seule à avoir eu la chanson d'Amel Bent en tête avant, pendant et après la lecture ? Je ne suis pas certaine d'avoir apprécié cette expérience là…
Lien : https://deslivresetlesmots.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
coquinnette1974
  13 juillet 2017
Merci à Net Galley et aux éditions Poulpe Fictions de m'avoir permis de découvrir ce roman jeunesse :)
J'aime le genre, même si je vais devoir arrêter les romans pour adolescentes car j'ai vraiment passé l'age, je ne suis plus la cible !
Ce n'est pas la première fois que je le pense mais là ça se confirme.
Viser la lune est un roman parfait pour les jeunes filles de maintenant.
4 jeunes filles de quatre pays différents, qui se connaissent grâce aux réseaux sociaux, deviennent amies et décident de créer une chaîne Youtube.
Une histoire très actuelle donc, avec quatre adolescentes sympathiques et attachantes.
Une première aventure très prometteuse d'une série qui peut avoir du succès auprès des jeunes filles.
Petit plus : les illustrations très réussies de Diglee.
Amusant, bien ficelé, bien écrit, mais plus pour les adolescentes que pour les adultes.
Toutefois je le recommande et je mets quatre étoiles.
Commenter  J’apprécie          50
Maeli-chan
  13 juillet 2017
Voici un roman tout frais et pétillant, ponctué par les illustrations de Diglee, une illustratrice que j'adore.
Viser la lune, c'est l'histoire de 4 jeunes filles: Aliénor, Itaï, Azza et Maria, séparées par des milliers de kilomètres, qui lors d'une discussion sur Twitter, vont devenir amies et vont se lancer dans la folle aventure Youtube. Ensemble, elles vont partager leurs différentes passions, jeux vidéos, cuisine, astronomie et photos.
Quelle joie de lire un roman avec autant de diversités et qui abordent des thèmes d'actualité. Nos quatre héroïnes sont très différentes, que ce soit physiquement ou mentalement mais elles sont toutes dynamiques et pleines de vie.
L'auteure aborde avec nous des sujets multiples: d'abords les réseaux sociaux, les côtés cool mais aussi moins plaisants. Sur Twitter, les filles font d'ailleurs connaissance grâce à un Troll (personne qui vise à générer des polémiques), qui s'attaque à l'une d'entre elles à cause d'un tweet. Ensuite Youtube, quand elles décident d'ouvrir leur chaîne, elles ne s'imaginaient pas susciter l'engouement après la diffusion d'une de leurs vidéos. Entre succès médiatiques et Trolls, les filles seront confrontées à pas mal de choses.
En plus de Youtube, le livre nous parle du racisme et du sexisme. le premier avec l'histoire d'Aliénor qui vit en Guyane. Et le second avec Itaï qui se voit refuser sa place leur d'un tournoi E-game parce qu'elle est une fille. Toutes les quatre, elles vont s'armer de courage et affronter ces injustices qui sont malheureusement encore d'actualité de nos jours.
Comme je le disais les filles sont extrêmement différentes. Petite préférence pour Maria, la canadienne, parce que j'adore le Canada (je sais, raison hautement subjective). Nous suivons principalement Aliénor, qui est notre interlocutrice principale.
Malgré leurs différences de goûts, elles arrivent à forger une amitié forte et durable. Elles sont toutes attachantes pour différentes raisons.

Le livre se lit extrêmement vite, les chapitres sont courts et simples, agrémentés de belles illustrations qui dynamisent le récit. le livre se lit d'autant plus vite qu'il ne fait que 168 pages, parfait pour un jeune public. La maison d'édition a d'ailleurs mis à disposition pour les enseignants une fiche pédagogique sur son site internet, très bien documentée pour travailler avec les élèves sur les différents thèmes abordés.

En bref, Viser la lune est un roman qui traite de thèmes importants pour la jeune génération. Les personnages sont dynamiques et sympathiques. Une lecture que je recommande !
Lien : https://le-coin-lecture-emil..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
mickaelinecunymickaelinecuny   11 juillet 2017
les sciences, à Itaï le gaming et les tutos de maquillage, à Maria les vidéos d'art, les critiques sur des films, des livres, des anime et les discussions sur des sujets d'actualité, à Azza les tutos de pâtisserie et de sport. A nous quatre, on couvrait YouTube presque en entier ! Azza nous avait attribué des rôles pour que la chaîne fonctionne correctement : elle s'occuperait de notre Twitter pour nous faire connaître, Maria gérerait le montage des vidéos, je me chargerais de répondre aux commentaires et Itaï actualiserait notre compte Instagram. On avait un calendrier en ligne ( une création d'Azza, évidemment) pour publier régulièrement nos vidéos sans nous marcher dessus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ChrisbookineChrisbookine   13 juillet 2018
Etre raciste, çà voulait dire se croire meilleur que celui qui est différent de nous. Etre raciste avait l'air d'être une maladie assez répandue, qui s'attrapait avec l'ignorance et la peur, et qui avait des symptômes assez moches et nuls.
Commenter  J’apprécie          10
PadawanTiffPadawanTiff   20 août 2017
Je me demande toujours comment ma mère, si brillante et si pragmatique a pu tomber amoureuse de ce mec rêveur et un peu loser qui est devenu mon père adoré.
Commenter  J’apprécie          20
ClaforianeClaforiane   11 mai 2017
Mais tout d'un coup, j'avais le ventre un peu serré : mes copines allaient-elles m'aimer ?
Même si on se connaissait toutes très bien, on ne s'était jamais vraiment vues, et je craignais soudain de les décevoir.
Commenter  J’apprécie          10
PadawanTiffPadawanTiff   20 août 2017
On ne devient pas astronaute en faisant des entrechats et en regardant des tutos beauté.
Commenter  J’apprécie          30
Video de Anne-Fleur Multon (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne-Fleur Multon
INTERVIEW | Viser la lune d'Anne-Fleur Multon
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : réseaux sociauxVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox

Autres livres de Anne-Fleur Multon (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
64 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre
. .