AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791096438068
Éditeur : (29/03/2017)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Accro à la magie noire, tueuse à gages malgré elle, traquée par une secte. Elle n'avait pas le profil pour sauver un enfant. Leila, jeune sorcière parisienne, a hérité d'une magie singulièrement noire. Elle est cependant obligée d'utiliser cette énergie qui lui grouille sous la peau, sous peine de foudroyer ses proches. Ou ce qu'il en reste. Car les sorcières ont leurs propres prédateurs : des chasseurs qui les poursuivent, les séduisent et les dévorent pour leur vo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  27 janvier 2018
Intriguée par le résumé qui présentait pour une fois une héroïne pratiquant la magie noire, ainsi que le prix reçu par le roman, je me suis dit qu'il serait dommage de passer à côté du premier tome de Sorcières et Chasseurs. Dans l'ensemble, j'ai bien aimé ce premier opus, le hic c'est que pour le coup, je l'ai trouvé trop lugubre, trop noir pour moi. Il m'a manqué cette petite lueur d'espoir qui aurait fait toute la différence.
Leila est donc une jeune sorcière d'un vingtaine d'année qui a malheureusement hérité d'un don de magie noire. Elle fait bon gré, mal gré de cela jusqu'à que sa soeur se fourre dans un pétrin pas possible. Et les choses vont aller de mal en pis. L'avantage premier de ce tome est que nous sommes plongés directement dans l'intrigue. Leila nous raconte assez rapidement ce qui a déclenché tout ce bazar pour qu'on ne soit pas totalement perdu, mais le roman démarre sur des chapeaux de roues. Certes, cela est un peu déstabilisant, même si je suis fan, notamment pour tout ce qui est de la culture des praticiennes (aka les sorcières). L'auteur a d'ailleurs le mérite de ne pas tergiverser. Et cela paie, car on a envie d'en savoir plus très rapidement, la curiosité prend le pas... Une très bonne entrée en matière.
Une fois habituée à toute cette nouvelle mythologie, on peut apprécier les embrouilles qui tombent sur Leila. Ce n'est pas qu'elle ait la poisse... enfin si quand même, mais notre héroïne accumule très rapidement pas mal d'ennuis. Tous sont plus ou moins liés cependant pour une seule personne, cela fait beaucoup. Mais je n'ai pas trouvé cela exagéré, d'autant plus que la jeune sorcière réagit de façon tout à fait réaliste. Et puis, impossible de s'ennuyer. Disparition suspecte, rencontre étrange, surcharge de magie, des chasseurs aux trousses, une gamine de six ans qui se pointe, un grimoire filou, une sorcière plutôt louche dans les pattes et voilà Leila embrigadée malgré elle dans de folles aventures. le côté très noir de l'histoire est ponctué, heureusement, de moments drôles et parfois tendre qui apaisent un peu. Mais impossible de se dire que cela va bien finir, on a l'impression que chacun des pas de la jeune femme vont conduire à une autre catastrophe.
Leila est d'ailleurs une héroïne attachante, et cela dès le début. Malgré son don sinistre, c'est une jeune femme forte, qui a des principes et qui a le sens de la débrouille. Un peu tête brûlée, parfois fragile, déterminée et attendrissante. Un bout de femme complexe qui sort son jeu de l'épingle, qui évolue et a une capacité d'adaptation hors du commun. J'ai eu l'impression que rien ne pouvait l'arrêter et en même temps, on sent le grand vide qui la taraude. Sa condition fait qu'elle s'est éloignée de tout le monde. Pour se protéger et protéger les autres. Une situation difficile qui est très bien mise en place et apporte encore plus de profondeur au personnage. Et puis, il y a aussi Dita. ce petit chou de six ans qui est absolument adorable. Elle a été un rayon de soleil, tout comme Arthur d'ailleurs. Deux personnages qui gravitent autour de notre héroïne et que j'ai adoré suivre. En ce qui concerne les autres personnages et notamment les méchants, je dirais que nous avons deux catégories : les méchants méchants (sans trop de relief) et ceux qui sont assez ambivalent pour que l'on s'y intéresse grandement. Un bon équilibre.
Mais voilà, comme je l'ai dit au tout début, j'ai malheureusement trouvé l'univers trop sombre. Cela colle parfaitement à l'histoire et je ne vois pas comment l'auteur ne pouvait pas prendre ce parti. Ce n'est juste pas trop ma tasse de thé. Cette impression d'être en apnée tout le long du récit est éprouvant malgré la richesse des événements et des personnages. le tout est en plus très bien mené. Pas de fausses notes pour moi. C'est en quelque sorte un ressenti assez ambivalent. Je suis d'ailleurs curieuse de savoir comment sera la suite. La fin laisse une touche de mélancolie et de solitude que l'on regrette mais en même temps qui ne semble pas forcément définitive. La curiosité est toujours là d'ailleurs et je voudrais savoir comment Leila va faire maintenant face à ces nouvelles possibilités étranges qui s'offrent à elle. Et là, je me dis que je pourrai tout à fait lire le tome deux... Contradiction, contradiction...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Gaoulette
  21 juin 2018
C'était sympa cette histoire de sorcières, de chasseurs, de confrérie, communauté, magiciennes et de mangeurs de foie. Une agréable découverte faite au salon du livre Paris 2018. Ce roman m'a bien accroché mais je lui reproche certaines dû surement à l'auto-publication. Une maison d'édition devrait passer par là et proposer un petit service de correction.
Convoitise est un grimoire appartenant à Leila. Jeune femme à la recherche de sa soeur Iris, disparu à la suite d'un pourchasse de chasseurs. Leila déteste être sorcières qui d'ailleurs provoque de drôle d'effets secondaires sur les personnes qu'elle aime. Et malheureusement, en plus d'avoir un réel danger du nom de Satie que sa route, elle va devoir gérer une fillette DIta 6 ans et Arthur un potentiel soupirant.
Pour comprendre Leila, il faut comprendre comment fonctionne sa magie noire. Sur cette partie là, j'ai eu beaucoup de mal avec la narration et la description de Charlotte Munich. J'ai trouvé l'histoire parfois brouillon avec beaucoup d'informations. Heureusement qu'il y avait de l'action, de la course poursuite, des personnages forts pour digérer ces passages là. Il m'a fallu plus de la moitié du roman pour comprendre toute la subtilité de la grouille et des cafards de Leila. Et puis je suis comme Arthur, une personne ordinaire et j'ai laissé Leila (je suis la lectrice ordinaire lol) m'expliquait toute l'étendue de sa magie.
Que dire des personnages. Ils sont assez complexe. Leila on a du mal à bien la cerner mais elle se dévoile de plus en plus avec ses aventures. J'en voulais plus sur le personnage de Satie dont j'en suis sure nous réserve de bonnes surprises dans le tome suivant. Enfin je l'espère. J'ai même cru à un début de triangle amoureux tellement leur relation est complexe. le tandem Leila/Dita, j'attends la suite avec beaucoup d'impatience car avec ce méchant six pied sous terre, on se doute bien qu'il y aura des répercussions.
Cela reste une lecture assez fluide qui nécessiterait quant même une travail de correction pour harmoniser le tout. Il y a parfois beaucoup trop d'actions et le lecteur s'y perd parfois, comme la bascule dans les rêves. Je laisse la chance à l'auteure de me conquérir entièrement avec Harmonie....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Khiad
  19 mars 2018
J'aime beaucoup la couverture, surtout le choix des couleurs. le choix de la silhouette aussi, parce qu'elle est très représentative du personnage de Leila. Peut-être la trouverez-vous trop simple et/ou trop lumineuse, mais bon, les goûts et les couleurs hein... ^^
Ce livre est un coup de coeur. En général, je sais dès la première page si la lecture commencée va me plaire ou non puis, au fil des pages, s'il y aura ou non un coup de coeur. Ici, j'ai tout su dès la première page, je l'ai pressenti. Et je ne me suis pas trompée.
En fouinant un peu, j'ai vu que ce livre, auto-édité à la base avait été lauréat du jury Amazon Kindle lors du Salon du Livre 2017.

La plume de Charlotte Munich est vraiment agréable et fluide, parfois acide et cynique, souvent noire, mais toujours lu avec délectation. Tout ou long du livre, elle est intense et nous laisse, tout comme Leila, sous tension, avide de savoir quelle sera la suite et comment se terminera cette aventure.
L'auteure nous transporte dans un "monde" où les sorcières sont un peu différentes de celles que nous connaissons. Alors, je ne lis pas beaucoup d'urban fantasy, donc je ne pourrais vous garantir à 100% que cette histoire sort du lot, mais je le pense.
Après tout, ici les sorcières le sont de mères en filles et ce sont les grimoires transmis qui choisissent leur propriétaire. La sorcière ne peut choisir entre magie blanche ou noire, elle n'a pas le choix. de même, si elle ne pratique pas, l'afflux de magie en elle (Leila l'assimile à des cafard sous la peau et l'appelle la grouille) finit par la ronger, lui donner des hallucinations, la rendre folle et jaillir hors de son corps pour foudroyer ses proches.
Je ne sais pas si toutes les sorcières de cet univers fonctionnent avec des grimoires du même type, mais j'ai vraiment aimé le principe des ingrédients. Il ne leur est pas demandé de la bave de crapaud ou une aile de chauve-souris non, ce serait trop facile ! Les ingrédients sont demandés sous forme d'énigme et peuvent différer selon les gens. Comme par exemple un fragment d'une prison qui ne les retient pas tous ou la preuve de fuite.
Sans compter qu'avec la magie noire, il y a toujours un prix à payer, selon la puissance du sort.
Leila est une jeune femme qui fait de la magie noire, gris foncé au moins. Sa spécialité ? Les gens. Enfin, plus précisément des cancers, des AVC, des furoncles, de la confusion et autres joyeusetés... Cette vie, elle ne l'a pas choisie, elle lui a été transmise. Elle est née sorcière et elle doit vivre sorcière sous peine de mourir. Quoi que vivre sorcière n'est en aucun cas un gage de longévité, loin de là... Parce que les chasseurs, uniquement des hommes, sont à leur poursuite pour les exterminer et... manger leur foie, qui contiendrait tous leurs pouvoirs.
J'ai aimé suivre ses aventures, tiraillée entre sa vie "magique" et ses sentiments "humains". C'est un personnage qui apparait très noir au départ, mais qui, au final s'avère plus gris, tirant sur le clair parfois. Je l'ai beaucoup aimée, avec son courage, sa détermination, sa folie suicidaire (si on peut dire) et son humour souvent dans la provocation. Je l'ai aussi des fois trouvée très touchante. C'est vraiment un personnage très intéressant, haut en couleurs et surtout une véritable bombe à retardement. On ne s'ennuie pas avec elle !
Dita m'a un peu gênée au départ parce que, pour une petite fille de 6 ans 1/2, je trouve qu'elle parle et agit comme une pré-adolescente. du coup, elle ne fait pas du tout son âge et c'est dommage. Mais, je sais aussi que l'éducation des petites sorcières est beaucoup plus stricte et on voit qu'elle n'a pas été élevée dans les paillettes et les froufrous. du coup, cela expliquerait bien sa grande maturité, même si je le regrette un peu. Mais c'est néanmoins un personnage attachant que l'on a envie de protéger.
J'ai beaucoup aimé les personnages d'Arthur et de Satie, pourtant aux antipodes ! Oh oui, on ne peut pas faire plus différent. Imaginez le contraste entre un professeur de maternelle, calme et tranquille et un chasseur de sorcières excité par la traque de ces dernières !
Arthur est vraiment touchant et c'est un personnage dont j'ai aimé l'évolution, même s'il n'est pas le plus présent. Néanmoins, je l'ai trouvé cohérent, même si je pense qu'il n'a pas encore livré tous ses secrets. J'espère bien le revoir dans le T2, pour lever un petit point qui m'a chagriné...
Satie, c'est le mal à l'état pur, l'ennemi des sorcières, un pro de la traque et le chef des chasseurs du coin. Au début, je n'ai pas vraiment accroché, mais au fil des pages et de ses apparitions il m'a beaucoup intriguée, une fois même touchée en me faisant presque oublier qui il était. J'espère vraiment le revoir dans le T2.
Le background est vraiment très travaillé, entre le passif des personnages, le décor planté, l'histoire et la construction de l'univers et des chasseurs... J'ai vu que certains avaient trouvé ça trop compliqué mais, personnellement, j'ai vraiment savouré ce grand travail de Charlotte Munich. Franchement, je lui tire mon chapeau. ^^
En résumé, c'est un livre de sorcières plutôt noir, emprunt de cynisme, très complet et à ne pas mettre entre les mains des plus jeunes. Ce n'est pas du young adult. Ce qui n'empêche pas que, pour moi, ça soit un coup de coeur que je recommande très chaudement. Tant pour la plume de l'auteure, vraiment très agréable, que pour le background très travaillé, les personnages hauts en couleurs, l'action addictive et les rebondissements très présents.
N'hésitez plus à vous jeter dessus et je suis certaine que vous ne verrez plus les sorcières de la même façon. ;-)
Lien : http://booksfeedmemore.eklab..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
beltane
  24 octobre 2017
D'après Amazon, j'ai acheté ce livre en mai 2017. le truc, c'est que je ne m'en rappelle absolument pas. Ces derniers temps, je délaisse mes services presse, et me concentre sur les livres qui traînent dans ma Kindle. Alors le soir, quand j'ai terminé ma journée, j'arpente les longs couloirs obscurs de la liseuse numérique qui gît sur ma table de chevet, afin d'y trouver une nouvelle histoire dans laquelle plonger. Mon choix se porte souvent sur des ebooks que j'ai acheté il y a longtemps, et que je me souviens avoir eu très envie de lire au moment de leur sortie.
Une petite crise ésotérique
Mais ces dernières semaines, vous avez dû le voir si vous me suivez sur les réseaux sociaux, je suis dans une période un peu mystique/ésotérique qui m'emmène dans l'univers de la magie blanche, de la magie noire, et des sorcières. Alors quand j'ai vu ce titre « Convoitises, Sorcières et Chasseurs T1 », j'ai ouvert sans lire le résumé. Je dois avouer que je me suis dit que je cherchais encore les embrouilles, parce que ça ne me réussit pas de n'avoir aucune idée de la planète dans laquelle mon imagination va atterrir. Je suis souvent déçue ces temps-ci, même si j'ai dernièrement lu quelques bonnes surprises.
En plus d'être ésotérique par période, j'ai toujours eu l'esprit aventurier, alors au diable la prudence, je me suis jetée à corps perdu dans la lecture d'une nouvelle histoire de sorcières. Je dois dire, et je crois que je l'ai déjà dit ici, que je ne suis pas très bit-lit à la base. Ni très Young-Adult d'ailleurs. Et une petite voix au fond de moi résonnait, me disant qu'avec ma chance, j'allais tomber sur un mix des deux. Les sorcières chassées par les vampires, avec du sexe (beaucoup), du sang (encore plus), des clichés (bien trop) et de la magie (très peu).
Mais point de vampires dans ce livre dont j'aime beaucoup la couverture ! (Même si finalement, je l'ai découverte en rédigeant la chronique !) Je n'ai pas une grosse culture dans ce genre littéraire, je dirai même que je n'en ai pas du tout, alors je ne vais pas vous assurer que ce roman sort du lot, je n'en sais finalement rien. Mais ce qui est certain, c'est qu'il a éveillé ma curiosité, et qu'il m'a emmenée dans des endroits où mon imagination ne s'était jamais perdue.
Un livre qui éveille la curiosité.
Leïla, notre sorcière principale, est une tueuse à gages version magie noire. Pour gagner sa vie, elle jette des mauvais sorts moyennant finances. Depuis que sa soeur a disparu, elle ressent de plus en plus ce qu'elle appelle la grouille. Un besoin viscéral de jeter des sorts, afin d'évacuer le trop-plein de puissance magique que son corps contient.
Alors quand une étrange cliente lui demande de jeter un sort issu du grimoire interdit, elle hésite. Sa soeur s'en est servi il y a peu afin d'échapper aux chasseurs de sorcières et personne n'a de nouvelles d'elle depuis. Quand de surcroît, une petite fille un peu paumée et visiblement à la rue lui demande de l'aide, et que dans la même semaine, elle rencontre le chef des chasseurs, celui-là même qui traquait sa soeur quelques semaines auparavant, elle s'affole et panique. Que ce soit auprès de sa tante Nora, ou auprès de la Responsable du Syndicat des Sorcières, Leïla cherchera de l'aide un peu partout.
Les chasseurs de sorcières, quant à eux, sont les membres d'une secte masculine. Simples mortels, ils s'imaginent qu'ils peuvent récupérer les pouvoirs magiques des sorcières en leur mangeant le foie, et font dans ce but des cérémonies sacrificielles.
Une mise en scène soignée pour un récit bien construit.
Tout ce petit monde évolue à notre époque, se mélange, doute et prend des forces, ou pas. Un mix qui m'a plu, parce que l'histoire est bien contée, et surtout, bien construite. Les personnages sont bien décrits et très vite identifiables, et personne n'est ou tout blanc ou tout noir. Il y a une part d'ombre chez les gentils, une part de lumière chez les méchants. Vous savez à quel point c'est quelque chose qui compte à mes yeux.
Convoitise, est le premier tome de la série « Sorcières et chasseurs ». Charlotte Munich mettra de nouveau Leïla en scène dans la suite de la saga. En rédigeant la chronique, je me suis rendu compte qu'elle avait été lauréate du jury Amazon Kindle lors du Salon du Livre 2017. Je ne dirai pas que c'est une garantie que ce livre vous plaira. Je vous dis simplement que ça vaut le coup d'essayer.

Lien : https://www.book.beltanesecr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
coquinnette1974
  13 avril 2018
Convoitise, le tome un de Sorcières & Chasseurs de Charlotte Munich m'a été envoyé par net galley et Amazon Publishing France, que je remercie.
J'apprécié les romans édités par Amazon mais là j'avoue avoir eu du mal à accrocher avec Convoitise.
Au début, il y a pas mal de longueurs, j'ai trouvé ça assez compliqué, un peu brouillon et j'ai vraiment eu du mal à continuer ma lecture !
Après des débuts compliqués, j'ai trouvé ça intéressant mais je n'ai pas apprécié plus que ça ma lecture.
L'histoire est peu alambiquée, mais l'auteure a crée un univers assez riche, et des personnages pas désagréables donc finalement j'ai réussie à aimer ma lecture.
Ce n'est pas un coup de coeur mais la lecture du tome deux est prévue dans la foulée car j'aimerais vraiment savoir ce qu'il va se passer :)
Avis mitigé donc, et un trois étoiles pour un premier tome sympathique, sans plus.
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   04 février 2018
- C’est pour ça que tu m’as fait acheter ce… morceau de barbaque ?
- Ça s’appelle du paleron, explique la petite sur un ton docte. Mais oui.
- Et ces oignons ? Ces carottes ?
- Exactement. Et Birgit a fourni le vin rouge.
Leila fronce les sourcils. Birgit a des idées bien spéciales sur les aliments adaptés pour nourrir une petite fille.
- Elle n’est pas forcément au courant, précise Dita. Je l’ai pris dans son placard.
- Ah…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
florencemflorencem   02 février 2018
À 19 h, elle laisse la petite dans son lit avec interdiction formelle de se lever, de s’endormir, de vider le frigo ou de mettre le feu à l’appartement.
— Et sauter par la fenêtre ? Me couper avec un couteau ? J’ai le droit ?
— Ça me simplifierait la vie, dit Leila. Mais ne fais pas de saletés sur le tapis.
Commenter  J’apprécie          213
florencemflorencem   28 janvier 2018
Leila ignorait qu’elle prenait les choses trop au sérieux. Elle a plutôt l’impression de fournir des réponses adaptées à une situation authentiquement catastrophique.
Commenter  J’apprécie          130
GaouletteGaoulette   13 juin 2018
La magie est une belle saloperie, mais quand elle se retire, je ne sais plus qu’une coquille vide, tout ce que j’ai fait de ma vie n’a plus de sens, et je ne peux pas le supporter.
Commenter  J’apprécie          80
alapagedesuziealapagedesuzie   13 février 2018
Les Choses est en liberté surveillée, Les Gens sort parfois sous bonne garde. Les sorts qu'ils contiennent ne sont déjà guère reluisants. Convoitise est pire encore, et propose essentiellement des abominations : il mérite la prison à perpétuité, dans un quartier de haute sécurité.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : magie noireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3300 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..