AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782344028902
96 pages
Glénat (23/05/2018)
3.89/5   31 notes
Résumé :
Le directeur des éditions Couicoui devrait être content: le nouvel album des aventures de Pin-Pin le petit lapin, fleuron de son catalogue jeunesse, se vend comme des petits pains. Problème, celui-ci n’a visiblement pas été relu... Certaines de ses répliques semblent être destinées à un public plus adulte. Beaucoup plus adulte.
Pour éviter le scandale éditorial du siècle, notre éditeur et son assistant vont devoir se mettre en quête des exemplaires imprimés ... >Voir plus
Que lire après Mauvaises minesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,89

sur 31 notes
5
2 avis
4
7 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
Aux éditions Couicoui, monsieur Dugain, le secrétaire, arrive tout penaud dans le bureau du directeur, le dernier numéro de "Pin-Pin le lapin pompier" dans les mains. Et c'est une véritable catastrophe qui s'annonce ! Visiblement, personne n'a relu avant la publication ! À l'intérieur, des pages et des pages de violence, d'humour un peu cra-cra ou bien noir. Évidemment, des pages non destinées aux enfants. Aussitôt, le téléphone du directeur se met à sonner. Visiblement, il a déjà des comptes à rendre... Vite, il faut fuir tant que la voie est libre !
L'auteur de ces faits, lui, s'est apparemment bien amusé...

Jonathan Munoz nous donne à voir, pour notre plus grand plaisir, les pages de ce numéro ô combien exceptionnel de "Pin-Pin le lapin pompier". Des pages trash, morbides, sanglantes, violentes ou à l'humour noir ou grinçant. Âmes sensibles et lecteur de Pin-Pin le lapin, s'abstenir d'ouvrir ce numéro ! À gauche, quelques lignes explicatives, à droite le dessin. Un humour noir et piquant, qui n'est pas sans rappeler celui de Franquin avec ses idées noires. Jonathan Munoz, lui, nous gratifie d'un trait particulièrement travaillé et soigné, des couleurs élégantes. Des planches et une écriture enfantine finalement en contradiction avec le fond de ces historiettes cruelles, féroces. Un album jouissif mais néanmoins lucide sur la condition humaine !
Commenter  J’apprécie          580
Pour ceux qui connaissaient feu la revue insolente et subversive Aaarg, on ne peut que se féliciter de la voir revenir à la surface avec une nouvelle collection "GlénAaarg" dirigée par Pierrick Starsky, l'ex rédac chef de cette revue défunte !

La nouvelle collection GlénAAARG, mis en place par les éditions Glénat ,va creuser profond le sillon de l'humour très noir très trash, pour le plus grand plaisir des nombreux afficionados.

Témoin un des premiers titres de cette collection, en même temps qu'un titre du génial Fabcaro, l'excellent "Mauvaises mines" de Jonathan Munoz, recueil d'illustrations morbides, vachardes, cruelles, mais assez vraies et lucides, qui fait pas mal penser aux géniales Idées noires de Franquin.

Une parution non censurée dans une jolie collection pour enfants, panique à bord chez l'éditeur Couicoui et début d'une course-poursuite infernale pour retirer des circuits les albums incriminés.

C'est parti pour une succession interrompue de scènes sordides et vachardes. de situations bien décalées ou l'auteur détourne tout ce qui lui passe sous la mine, et c'est hilarant d'un bout à l'autre.

Jonathan Munoz a très loin, trop loin pour certains, mais en tout cas ce qu'on aime c'est qu'il ose tout c'est même à cela qu'on le reconnait : et pour le lecteur, c'est forcément !jouissif de cruauté et de vérité en même temps sur la condition humaine.

En plus de cet humour bien déjanté, on est assez admiratif de l'univers graphique de lMunoz qui témoigne d'un réel sens de l'atmosphère et de la provocation de bon aloi!
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          240
Attention, lecture recommandée, mais pas tous publics, loin de là !

Stupeur aux éditions Couicoui : le dernier "Pin-pin le lapin pompier" n'a pas été relu avant publication. Et ce qu'il contient est carrément interdit aux moins de 18 ! le Directeur des éditions veut alors fuir devant l'arrivée de la Police, qui souhaite l'interroger... et tout part alors sérieusement en vrille.

Un festival d'humour noir, très trash parfois... et l'on rit devant tant de politiquement incorrect ! C'est très osé, souvent sanglant, mais vraiment jubilatoire ! A noter la couverture très réussie, qui donne le ton de l'album, et qui, personnellement, m'a donné envie de découvrir cette histoire ...
Commenter  J’apprécie          150
Un petit trésor d'humour noir, porté par la plume et les crayons acérés de Jonathan Munoz.
Il y a là presque deux histoires en une : celle d'une maison d'édition dont le propriétaire, fâché à mort de la publication des dessins subversifs de son auteur phare, décide de lui régler définitivement son compte ; les dits dessins du fameux auteur, en pleine réorientation de son art vers le subversif depuis qu'il est rentré dans une phase dépressive, délaissé et méprisé qu'il s'estime être...
C'est drôle, c'est osé, c'est original. C'est GlénAAARG.
Pourvu que ça dure !
Commenter  J’apprécie          110
Je continue mon exploration du monde de Munoz après avoir découvert l'excellent L'Inconnue du bar (Dans la tête de...). Ce volume compile les histoires qu'il avait fait pour feu le magazine Aaaarg, magazine éphémère de bande dessinée, avec principalement des dessins humoristiques légendés. Ce qui fait rapidement défaut donc, puisque la lecture est très très rapide, entrecoupée de seulement une petite histoire de l'éditeur qui recherche son auteur. Donc ne vous attendez pas à plus de 10 min avant de finir l'ouvrage.

Par contre j'ai adoré ce qu'il en a fait, avec des planches d'un humour sauvage et acide, toujours dans un ton noir. J'ai beaucoup ri à la lecture, lui qui arrive à trouver des horreurs parfaitement adaptées à ce genre de dessin. Il y a des trouvailles géniales, mais surtout il y a toujours cet humour qui est à la fois acide et un peu triste sur une réalité sordide. C'est presque le développement de ce qui se verra ensuite dans ses autres séries. Je dirais que cette BD est parfaite pour entrer dans le monde étrange et noir de Munoz.
L'histoire principale qui sert de liant, sans jamais être véritablement liée aux dessins, est amusante avec cet éditeur qui pète un câble et décide de rechercher son auteur en suivant les clichés qu'il a sur les artistes. C'est sanglant mais surtout très con, je me suis bien amusé. Elle est plutôt courte, mais je suis d'accord avec Gaston : plus longue, elle aurait été redondante.

En somme une bien bonne BD d'humour noire, trop vite lue à mon gout, mais qui a le mérite de nous faire rire jaune. J'apprécie beaucoup Munoz, décidément !
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (3)
BoDoi
03 août 2018
Peut-on faire rire avec : une kamikaze avec une ceinture d’explosifs ? des gosses prêts à manger une crotte de chien ? les restes d’un écolier écrasé par un 4×4 ? un black paumé dans une réunion du KKK ? Pinocchio, voyant une bûche dans l’âtre, qui s’écrie « maman! » ? La réponse, apportée par Jonathan Munoz, est, de toute évidence : oui.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest
18 mai 2018
Un recueil hilarant qui plaira aux nostalgiques du magazine AAARG, lequel se trouve maintenant sous l’aile de Glénat. Mauvaises mines est du reste une des premières publications de la collection GlénAAARG.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario
19 avril 2018
Alors bien sur, beaucoup de provocation dans cet album/recueil, mais c'est la règle du jeu et je dois bien dire que cela fonctionne à merveille ! Avec les albums de Fabcaro en parallèle, on peut dire que cette nouvelle collection démarre sur les chapeaux de roue. On a hâte de voir la suite !
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
- Que fait-on ici, monsieur ?
- C'est très simple, mon cher Dugain. Nous cherchons un artiste ! Et quel est le point commun à tous les artistes ?
- Ils ont des crayons ?
- Non.
- Ils ont les cheveux gras ?
- Non.
- Ils sont pauvres ?
- Oui mais non.
Commenter  J’apprécie          320
"(...)
- Pour les enfants ? Je ne suis pas sûre que l'humour noir soit vraiment adapté.
- C'est normal que ça te surprenne, ça n'a encore jamais été fait.
- Les livres érotiques non plus. Et il y a des explications à ça.
- Laisse tomber, tu peux pas comprendre, c'est de l'art.
(...)"
Jonathan MUNOZ, Mauvaises mines, 2018, Glénat.
Commenter  J’apprécie          10
PINATA !
S'écria Julie en voyant le monsieur sortir les bonbons.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jonathan Munoz (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jonathan Munoz
Munoz revient avec une oeuvre plus autobiographique en se replongeant avec humour dans ses souvenirs d'enfance qui résonneront en chacun d'entre nous…
1991. Nous n'utilisons alors ni les euros ni les francs, mais les billes. Une valeur stable et réglementée. Jonathan est un petit garçon, tout ce qu'il y a de plus petit garçon : il aime la bagarre, les filles, les gâteaux de sa maman et brûler des fourmis à la loupe, méthode maitrisée par une poignée d'experts. Vous aussi vous regardiez au fond de votre verre Duralex pour voir quel âge vous aviez ? Vous trichiez en ajoutant une feuille à un trèfle pour lui en donner quatre ? Vous saviez qu'en pleurant très fort, mais alors vraiment très fort, il était possible de faire flancher un parent en proie à un moment de faiblesse ?
Le regard que l'auteur porte sur ces anecdotes est à la fois drôle, décalé et poétique. Chacun peut se retrouver dans le petit journal de ce gros fragile de Jonathan !
Scénario et dessin : Jonathan Munoz Couleur : Anne-Claire Thibaut-Jouvray
En librairie depuis le 6 septembre 2023
+ Lire la suite
autres livres classés : humour noirVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (49) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5212 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}