AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Herman Melville (Autre)
EAN : 9782505086185
72 pages
Éditeur : Dargaud (19/02/2021)
4.25/5   78 notes
Résumé :
Wall Street, à New York. Le jeune Bartleby est engagé dans une étude notariale pour copier des actes juridiques. Consciencieux et efficace, il abat un travail colossal sans jamais se plaindre.

Pourtant, un jour, son supérieur lui confie un travail qu’il décline. Désormais, Bartleby cessera non seulement d’obéir aux ordres, mais il refusera aussi de quitter les lieux...

José Luis Munuera ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
4,25

sur 78 notes
5
19 avis
4
13 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

marina53
  07 novembre 2021
Wall Street, N.Y. City. Dans la rue, un orateur clame haut et fort que l'homme sert, en général, l'état non pas en tant qu'humain mais en tant que machine. Seule une poignée d'entre eux le servent avec leur conscience. Il interpelle alors un homme passant par là, qui s'avère être un homme de loi. Plus précisément un notaire dont l'étude se consacre à la copie de titres de propriété, de valeurs mobilières et d'hypothèques. Il lui rétorque qu'il insuffle à ses employés l'énergie nécessaire pour s'activer... Des employés, Turkey et Nippers, qu'il retrouve justement dans son étude en train de se lancer des piques, de se plaindre de leurs conditions de travail, comme à leur habitude. Ginger Nut, quant à lui, était surtout préposé au ménage et autres petites courses. Si la vie de ce notaire était plutôt tranquille et parfois morne, l'arrivée de Bartleby allait bientôt changer tout cela...
Bartleby, le scribe, s'il effectue, au début, sans rien dire, les tâches qu'on lui incombe, travaillant visiblement de jour comme de nuit, il va bientôt changer d'attitude en refusant purement et simplement de faire ce que le notaire lui demande. « I'd prefer not to » deviendra alors son mantra. Ce qui, évidemment, laissera le notaire dans un état d'incompréhension, d'étonnement. Sur fond de capitalisme émergent, de servitude à l'état, l'attitude et la désobéissance de Bartleby s'apparente tout simplement au refus d'obéir, à tenir tête au capitalisme et à la bureaucratie. Sans nul doute que cet album, adapté d'une nouvelle d'Herman Melville, surprend, étonne et saisit le lecteur tant par l'ambiance un brin étrange, inquiétante, hors du temps, que par la morale de l'histoire. Une adaptation que José-Luis Munuera retranscrit brillamment. Graphiquement, son trait est élégant et tout en finesse, la ville de New York, sous la pluie ou sous la neige, de toute beauté et ses personnages expressifs. Les couleurs de Seydas, froides et ténébreuses, apportent de la profondeur à cet album remarquable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          600
Christophe_bj
  16 avril 2021
Au XIXe siècle,un jeune homme, Bartleby, prend un emploi de copiste dans une étude notariale de New York mais peu à peu il prétend qu'il « préférerait ne pas » travailler, puis qu'il « préférerait ne pas » faire quoi que ce soit. ● Je ne suis pas un grand fan de la nouvelle de Melville que je trouve trop philosophique à mon goût, mais j'ai été estomaqué par la qualité de cette adaptation en BD. Les représentations de New York sont absolument somptueuses. D'une façon générale, les dessins sont fabuleux. La nouvelle est superbement adaptée et finalement je trouve l'album meilleur que la nouvelle ! ● Merci à Bazart d'avoir signalé ce titre.
Commenter  J’apprécie          582
Didili
  08 avril 2021
Partenariat sur NetGalley j'ai lu cette Bande dessinée sur ma tablette et je pense que j'ai perdu là beaucoup de la qualité des dessins et sur la vision des différentes planches composant la BD. Les BD en numériques c'est pas glop !
Les dessins de la ville de New York sont très beaux et l'atmosphère est bien rendue.
Les personnages, eux, sont davantage caricaturaux alors que les bâtiments sont très réalistes.
Mais venons en à l'histoire, car cette BD est l'adaptation d'une nouvelle de Herman Melville connue et reconnue...
Mais moi je ne l'ai jamais lu et par contre j'aurais désormais envie de la découvrir, pour voir si elle m'apporterait plus d'éclairage sur ce texte.
Car en effet je suis restée un peu sur ma fin et quelques éléments de compréhension de l'image m'ont sans doute échappé ... Sur la fin... Est-ce la véritable fin de Bartleby ?
J'ai retenu par contre la fameuse phrase :
"Je préfèrerais ne pas le faire"
Comme une résistance passive de la part d'un exécutant. Cette phrase peut être inspirante et utile pour répondre aux ordres que l'on juge idiots ou inutiles par exemple ! Hum hum 😇
Je vais pas vous faire le coup en vous disant que je préfèrerais ne pas émettre d'avis ce ne serait pas convenable... Mais je pense que la lecture de la nouvelle au préalable est sans doute une bonne chose pour un peu plus comprendre le sens de tout ça... Si sens il y a ...
En tout cas l'énigmatique Bartleby le scribe aura très bien su susciter les commentaires et les idées de beaucoup de monde plus intelligent que moi ...
Merci à NetGalley et aux éditions Dargaud pour ce partenariat
Quant à vous si vous préférer ne pas suivre mon avis
ou au contraire le suivre c'est bien vous qui voyez !
#BArtlebyleScribe #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382
SamDLit
  18 février 2021
Je préférerais pas
vous avouer
combien elle est sublime
je préférerais pas
vous inciter à la lire
je préférerais pas
vous raconter
ce qu'elle m'a chuchoté
je préfèrerais nettement
que de vous-même
vous y succombiez
je préférerais vraiment
que vous en lisiez chaque mot
ceux des bulles
ceux des textes
qu'ils soient de Delerm (pas pierre gorgée bière)
qu'ils soient de Melville lui-même
qu'ils soient du Scribe
qu'ils soient de Bartleby
ou
qu'ils soient l'écho des vôtres
Mieux encore
Je préfèrerais
que ses dessins,
que son atmosphère
que son rendu film muet colorisé
que ses nez distinguant les personnages
du plus petit au plus grand
de Margareth à
vous transportent
à NY, Manhattan, Wall Street
monde d'hier monde d'aujourd'hui
vous parlent
à vous et à vous seuls
Bartleby
lui
il a cessé
de préférer
devant un mur
il s'est planté
nous laissant seuls
soudain
lui
il préférerait ne pas
Moi j'ai préféré
la préférer
celle-là et pas une autre
Peu importe finalement
Soyez an abstèmes
Préférez
Bartleby, le Scribe - une histoire de Wall Street -
par Munuera, José-Luis
au scénario et au dessin
d'après la nouvelle de Melville, Herman
sort des sentiers battus ce 19 février 2021
chez Dargaud, Hors Collection
Préférer préférer préférer
et je préfère dire 1000 fois merci
à Dargaud et à NetGalley pour ce cadeau !
# Plaisir lecture # Rentrée littéraire 2021
# Bulles de plaisir absolu # Ma préférence à moi
# Melville autrement
# Revisitons nos classiques ou découvrons-les
# Désobéissance mode d'emploi
# Merci Jota Ele Munu et Respect (chapeau bulle)
# Utile je préfèrerais ne pas # Utile je ne serai pas
# Inutile je m'abandonne aux dessins et à leur mise en scène,
# le texte est de Melville, serait-ce utile de le rappeler
Scénario original:
New York City, quartier de Wall Street.
" Un jeune homme est engagé dans une étude de notaire. Il s'appelle Bartleby. Son rôle consiste à copier des actes juridiques.
Les premiers temps, Bartleby se montre irréprochable. Consciencieux, efficace, infatigable, il abat un travail colossal, le jour comme la nuit, sans jamais se plaindre. Son énergie est contagieuse. Elle pousse ses collègues, pourtant volontiers frondeurs, à donner le meilleur d'eux-mêmes.
Un jour, la belle machine se dérègle. Lorsque le patron de l'étude lui confie un travail, Bartleby refuse de s'exécuter. Poliment, mais fermement. I would prefer not, lui répond-il. Soit, en français : je préfèrerais ne pas.
Désormais, Bartleby cessera d'obéir aux ordres, en se murant dans ces quelques mots qu'il prononce comme un mantra. Je préfèrerais ne pas. Non seulement il cesse de travailler, mais il refuse de quitter les lieux... "
Metteur en scène et en dessins:
José Luis Munuera est né en 1972 dans le sud de l'Espagne. Après avoir étudié les beaux-arts à l'université de Grenade, il devient dessinateur d'"historietas", comme on dit en espagnol. Mais, à l'image de la presse écrite, le secteur de la bande dessinée traverse une période difficile dans les années 1990, et José Luis s'offre une escapade à Angoulême.
Il y rencontre Joann Sfar qui lui écrit les trois histoires des "Potamoks" (Delcourt). le succès se faisant attendre, les deux auteurs décident de proposer leur travail à un autre éditeur : Dargaud. C'est ainsi que les aventures de Merlin, fameux magicien toujours accompagné de Tartine, l'ogre, et de Jambon, le cochon, voient le jour. La série trouve son public, et, lorsque Sfar n'a plus le temps d'écrire les scénarios, Jean-David Morvan lui succède. C'est le début d'une longue collaboration artistique...
Munuera et Morvan se lancent alors dans le délirant "Sir Pyle S. Culape" (Soleil), puis, accompagnés de Philippe Buchet, ils imaginent "Nävis" (Delcourt), une série fantastique pour enfants.
Pendant ce temps, les deux comparses sont contactés par les éditions Dupuis qui leur proposent de raconter, à leur tour, les aventures d'un de leurs héros fétiches, Spirou. "Paris-sous-Seine" sort en 2004.
Depuis, Munuera enchaîne les succès avec des séries aussi bien pour les adultes – "Sortilèges" (Dargaud ; scénario de Jean Dufaux) ou "Fraternity" (Dargaud ; scénario de Juan Diaz Canales) – que pour la jeunesse – Walter le loup (Dargaud), "Les Campbell" (Dupuis) ou l'hommage au maître Jean Roba, "P'tit Boule & Bill" (Dargaud).
José Luis Munuera s'empare de la nouvelle d'Herman Melville dans une adaptation magistrale et porte un regard original sur ce texte, réflexion stimulante sur l'obéissance et la résistance passive.
PS: cela se sent (ou pas) quand je préfère adorer :)))
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          268
jmb33320
  06 février 2021
J'ai été séduit (et intrigué) par cette adaptation en roman graphique, par José-Luis Munuera, de la célèbre et énigmatique nouvelle d'Herman Melville, parue en 1856.
Graphiquement, cet album est tout simplement superbe. Ces rues, proches de Wall Street, bordées d'immeubles de bureaux étouffants, sont bien rendues. Les teintes dominantes sont plutôt ternes, mais pas uniformément grises, parfois même à la limite de l'abstraction (pluie, neige…), avec de rares trouées de lumière dorée. Les personnages qui s'y meuvent sont plus dans le style habituel de Munuera, ce qui ramène un peu d'humanité dans cette histoire au fond terriblement triste.
Une fois l'album lu attentivement, j'ai voulu relire la nouvelle de Melville, pour m'assurer de ce qui y était vraiment, car j'avais eu à de multiples reprises le sentiment d'un décalage entre mon vague souvenir de lecture, assez lointain pour tout dire, et cette adaptation.
Le narrateur de la nouvelle, dont ne sait au fond pas grand-chose non plus, est ici forcément plus exposé. Munuera lui a adjoint des personnages qui lui permettent de dialoguer, ce qui n'était évidemment pas nécessaire dans la nouvelle. Et il le fait très habilement, notamment par des scènes de rue (ou d'église) qui ne sont pas toutes dans le texte.
Le personnage de Bartleby est d'une telle force que toutes sortes de commentaires ont été faits à son sujet. Munuera le rapprocherait d'une attitude volontaire de résistance passive, voire de désobéissance civile à la manière de Thoreau. Nous serions tous formatés pour être « another brick in the wall », pour reprendre une référence plus proche de nous dans le temps. Et la seule attitude possible est donc un refus radical de participer à cet état de fait.
Sauf que le personnage de Bartleby ne peut à mon sens être le porte-drapeau de ces idées… Objectivement, si on prend les choses dans l'ordre, son passé est un mystère total (la nouvelle ajoute une information finale mais qui n'en dit au fond guère plus sur lui), il ne participe à aucune activité de bureau qui impliquerait un échange humain, ne regarde personne en face, pas même le narrateur, ne sort pas du tout de cet immeuble dont il a fait un refuge absolu, se nourrit à peine. Sa seule réponse à tout c'est qu'il « préférait ne pas ». C'est en ce sens que toute tentative d'explication est forcément sujette à spéculations.
Une nouvelle facette de Bartleby nous est proposée dans ce très bel album, que je trouve adapté à la fois aux lecteurs qui découvriraient ce personnage mais aussi à ceux qui le connaissent déjà.
#BArtlebyleScribe #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          294


critiques presse (4)
BoDoi   07 juin 2021
José Luis Munuera s’éloigne quant à lui de l’absurde du roman originel et politise le sujet : il place des extraits de la Désobéissance civile de Thoreau dans la bouche d’un personnage et adjoint à l’album un pamphlet anticapitaliste du sociologue Alex Romero.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Auracan   18 mars 2021
José-Luis Munuera n'a pas changé son style mais conserve un équilibre délicat qui lui permet de conjuguer une nouvelle déconcertante à une réussite graphique.
Lire la critique sur le site : Auracan
LaLibreBelgique   18 mars 2021
José Luis Munuera signe une adaptation bluffante d’une nouvelle d’Herman Melville
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
LigneClaire   01 mars 2021
On en dira que Bartleby est un cas d’espèce plus que séduisant, une révélation, à laquelle on souhaite un vrai succès mérité en tout point avec un dessin qui rend Wall Street, monstrueux maître du monde, angoissante au possible.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
LivresdAvrilLivresdAvril   04 octobre 2021
Il faut systématiquement se méfier des subalternes, des ouvriers, des employés... Regardez, à la moindre occasion, ils s'organisent en syndicats !
Défendant égoïstement leur paresse, sans considérer un instant la charge que leur confort représente pour leur employeur !
La seule chose qui les intéresse, c'est l'argent de gens respectables comme vous et moi ! (p. 41)
Commenter  J’apprécie          20
Erik_Erik_   22 octobre 2021
Un mur ne peut tenir si l'une de ses briques est mal posée. Le système ne peut fonctionner si on ne remplace pas les pièces qui n'ont pas leur place.
Commenter  J’apprécie          60
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   23 février 2021
Qui était Bartleby ? Qu’était Bartebly ? Une ombre fugace ? Le dernier homme libre ? Une lettre à un défunt ? Une ultime ode à la vie sur le chemin de la mort ? Une lettre au rebut adressée à la pauvre humanité ? (p. 66-67)
Commenter  J’apprécie          30
BdotakuBdotaku   13 mai 2021
La plupart des hommes servent l’état non pas en tant qu’humains mais comme des machines avec leurs corps. Ils se placent eux-mêmes au même niveau que le bois, la terre et les pierres. Ce sont les bons citoyens. (p.8)
Commenter  J’apprécie          20
deuxquatredeuxdeuxquatredeux   23 février 2021
- Qu’est-ce qui plairait à Monsieur ? Une bière ?
- Non.... Je préférerais quelque chose de plus fort....
- Une dure journée, hein ? J’ai ce qu’il vous faut: mon célèbre « Ponce Pilate ». On peut se laver les mains avec même si, en réalité, ce qu’il lave c’est la conscience.
- Fort à propos, en effet... (p. 58)
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de José Luis Munuera (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de José Luis Munuera
Des livres et Vous (Saison 7) Émission spéciale Groaaar ! avec José-Luis Munuera
autres livres classés : wall streetVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4174 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..