AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782810009299
576 pages
Éditeur : Editions du Toucan (05/02/2020)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Paris , mai 68. Des événements étranges ont lieu alors que la tension monte et que la fébrilité gagne le pouvoir.
L'ambassade des États Unis demande la collaboration des services français pour retrouver un officier un peu particulier , qui a disparu dans la capitale.
Au même moment , la presse s'enflamme devant une série de cambriolages déroutants.
Enfin , à la PJ parisienne , le commissaire Pujaud est intrigué par le décès d'un professeur ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Jeanfrancoislemoine
  29 février 2020
Ce roman m'a une nouvelle fois été offert par ma délicieuse fille pour mon anniversaire et je dois une nouvelle fois la remercier pour le choix de " ce dossier Antenora " qui m'a beaucoup plu. D'abord , imaginons , vous ouvrez le paquet et la première chose qui vous saute aux yeux , c'est la couverture .La couverture , il en a été débattu sur Babelio et parmi nous une majorité s'est dégagée pour convenir que c'est un élément important .Celle - ci , pour moi , elle est "top" . Deux personnages dans un bus , une "Dauphine " des bâtiments connus en arrière- plan , le tout en noir et blanc , pas de doute , nous sommes dans la capitale , à une époque que les moins de 20 ans.....Et pour " enfoncer le clou" , quelques mots percutants :" Paris , mai 1968 .Des secrets d' État, des amants et le casse du siècle...." Là , le ton est donné , pas de doute , il y a de la Barbouze et des tontons flingueurs dans les parages ..Et peut-être même qu'en tournant les pages , on va voir apparaître Ventura , Brasseur , Blier et bien d'autres....En tout cas , Paris devient pour un temps la capitale du crime , le lieu mondial où il faut se trouver pour échanger quelques bons procédés, quelques marrons ou , plutôt quelques pruneaux ...Ils seront sept , comme les sept mercenaires , un cosmonaute américain qui a disparu , des crimes de personnes spécialistes de " Dante ", des braquages , la DST , la CIA , le KGB , la PJ , bref , "du rififi à Paname " et des échanges " virils mais corrects " entre quelques chefs d'État dont le pouvoir pourrait bien être égratigné....Et parmi tout ce " beau monde " ,le commissaire Pujaud , un " vieux de la vieille " " le meilleur à son poste " , visant dans le bout de sa lorgnette une retraite méritée mais ...redoutée. Personnage atipyque , déroutant, qui va croiser une fois de plus le danger extrême et....Il boit parfois , il passe souvent chez ......( chutttt) , il sort avec son épouse, se précipite pour la naissance de l'enfant de sa fille ....Personnage touchant que l'on suivra en" fil rouge" , avec attention et surtout intérêt.
Le rythme du roman est soutenu , les chapitres courts nous baladent de ci , de là, au gré des " déplacements ou déductions " des uns et des autres ...Ça va vite , c'est bien écrit, ça coule comme une mécanique bien huilée et ...c'est parfois très , très subtil et marrant ...
Bon , ceux qui me connaissent un peu , savent que la nostalgie me tient souvent compagnie . Ce roman sort sans doute de la voie moderne , c'est un contexte un peu ...lointain mais ...vachement bien ...Et puis , au début, les 7 mercenaires , ils étaient 7 , non ? Et à la fin ? "Bon Dieu , mais c'est bien sûr " comme aurait dit le fabuleux " Bourrel " ...
Ce livre , c'est un "sacré pavé ? " ...Oui , ben c'est normal tout de même , je vous rappelle que ça se passe en..68... et les pavés....Et puis , rassurez- vous , c'est un pavé qui se lit très vite et avec plaisir. Après , c'est bien vous qui voyez , hein.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          590
Cigale17
  28 mars 2020
Après une petite recherche pour savoir qui était LJF Muracciole dont je ne savais rien et que l'éditeur ne présente pas, j'ai compris que ces initiales appartenaient en fait à deux personnes… Lucie et Jean-François Muracciole ont un autre roman à leur actif, le Dernier Compagnon, 1 critique sur Babelio. Je n'ai trouvé que très peu de renseignements sur Lucie Muracciole, mais j'ai quand même appris qu'elle était maître de conférences en études italiennes à la Sorbonne, et franchement, ce n'est pas un surprise : Dante occupe une grande place dans le Dossier Anténora ! Quant à Jean-François Muracciole, c'est un historien connu, spécialiste de la Seconde Guerre mondiale.
***
Le roman se présente en trois parties (L'Enfer, le Purgatoire et le Paradis) et une multitude de chapitres très brefs, deux ou trois pages la plupart du temps, titrés par une indication de lieu (heureusement !) auquel s'ajoute parfois une date. le début a pour moi été vraiment laborieux : je me perdais dans les lieux comme dans les personnages. Il faut dire que nous allons suivre le commissaire Pujaud et ses adjoints, dont le jeune et sympathique Petitjean, sept braqueurs très différents les uns des autres, un couple d'amoureux composé d'un astronaute américain et d'une jeune spécialiste de Dante, sans oublier pléthore de personnages réels ou fictifs qui gravitent autour d'eux. Une fois cet effet de surabondance digéré, on s'installe dans une intrigue vraiment prenante, entre braquages divers, enquête de police, affaire d'espionnage, histoire d'amour, découvertes littéraires et magouilles politiques locales et internationales, le tout se déroulant sur fond d'événement de Mai 68. Je ne tenterai pas de présenter l'intrigue de ce foisonnant roman : la quatrième de couverture remplit parfaitement son rôle, sans rien dévoiler qui gâcherait le plaisir de la découverte.
***
J'ai bien aimé ce roman au rythme trépidant. Il m'a emmené dans des milieux très différents et m'a fait côtoyer des gens qui n'auraient jamais dû se rencontrer. J'ai beaucoup aimé le personnage du commissaire, un homme droit, qui semble préférer l'équité à la justice, qui n'en finit pas de mesurer, à six mois de la retraite, la constante incurie des politiques. Sa découverte de Dante, son émotion devant la littérature qu'il tente d'apprivoise m'ont touchée. Je n'ai pas pu m'empêcher de chercher, dans les multiples aspects de l'intrigue des correspondances avec des faits réels... Cette lecture m'a procuré d'excellents moments d'évasion en ces temps de confinement et je remercie @jeanfrançoislemoine dont la critique m'a donné envie de me procurer ce très bon roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
CLOCLODEPANAME
  10 mai 2020
Des chapitres très courts (2 à 4 pages) qui insufflent un rythme très rapit au récit et ne laissent pas au lecteur le temps de s'ennuyer ni même de souffler, une intrigue polyphonique, des éléments de contexte bien étayés mais jamais pesants... du "Dernier Compagnon" (Odile Jacob) au "Dossier Anténora" Lucie et Jean-François Muracciole ont su imposer un style, une "marque de fabrique". Mais si le "Dernier Compagnon" restait un "roman historique" certes rénové, doté d'un paradoxal "anti-héros" comme personnage principal, avec "Le Dossier Anténora" les deux auteurs se "lâchent" et se révèlent tout à fait à leur aise dans le genre "polar". Un "polar" original où la verve "titi parisien", à la Audiard, se mêle, l'air de rien, au discours savant, mais jamais pesant, de l'érudit. Un commissaire en fin de carrière mais toujours vif (excellent commissaire Pujaud), un apprenti-cosmonaute américain qui a abusé de la schnouf, un professeur de littérature italienne à la Sorbonne au comportement étrange, sa jeune épouse, des anciens de la rue d'Ulm retour de Cuba (nous sommes en 1968), un officier perdu de l'Algérie française... Qu'est-ce qui peut réunir tout ce petit monde ? Je ne dévoile pas l'intrigue (ce serait dommage !) mais on sort de la lecture de ce "pavé" qui se dévore à toute allure avec une irrésistible envie de se plonger dans le grand oeuvre... de Dante qui a inspiré aux deux auteurs la construction du roman.
Une mention spéciale pour la reconstitution de l'ambiance fin des années 60 dans la région parisienne. On a l'impression de visionner tel ou tel des ces films du cinéma français de l'époque et d'ailleurs "Dossier Antenora" ferait un très bon film.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Bougnadour
  06 mai 2020
Au cinéma le public aime les séries B qui délivrent un réel bonheur au spectateur sans se prendre au sérieux, en jouant habilement avec les codes du genre.
Il en va de même avec cet excellent polar qui est un plaisir de lecture, les auteurs ne sont pas avares en personnages, intrigues et rebondissements qui sont largement invraisemblables mais cela n'a aucune importance. L'essentiel est dans l'ambiance retrouvée des années soixante, dans des personnages hauts en couleurs, dans un imbroglio de truands, barbouzes, flics, éditeurs, banquiers et universitaires gagnés par l'appât du gain.
Le tout emporté avec rythme, humour et même érudition puisque l'on apprend beaucoup sur Dante, La divine comédie et ses difficultés de traduction.
A conseiller dans une période où l'on a besoin de s'évader.
Commenter  J’apprécie          20
duboiset
  01 mars 2020
Je me suis régalée à lire ce polar atypique et inclassable : à la fois vintage/rétro, intello, hyper rythmé (chapitres de 3-4 p maxi), drôle, qui part dans tous les sens et rempli de suspens. Faut un peu s'accrocher au début (plusieurs histoires emmélées), mais ce livre est une sacrée bonne surprise. Je recommande à 100%.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
duboisetduboiset   01 mars 2020
Je me suis régalée à lire ce polar atypique et inclassable : à la fois vintage/rétro, intello, hyper rythmé (chapitres de 3-4 p maxi), drôle, qui part dans tous les sens et rempli de suspens. Faut un peu s’accrocher au début (plusieurs histoires emmélées), mais une sacrée bonne surprise. Je recommande à 100%.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Jean-François Muracciole (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-François Muracciole
Jean-François Muracciole (Colloque Témoins & Témoignages)
autres livres classés : mai 68Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1975 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre