AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782211212014
266 pages
L'Ecole des loisirs (22/08/2013)
4.05/5   393 notes
Résumé :
3000 façons de dire je t'aime

Chloé, Bastien et Neville ont eu en cinquième une
professeure de français qui n’aimait que les livres qui
finissent mal. Un soir, elle les a emmenés pour la première
fois au théâtre voir une représentation de Dom Juan de
Molière. Cette soirée a changé leur vie. C’est décidé, ils
seront comédiens !

Six ans plus tard, leur désir de monter sur scène est intact
et ils s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (126) Voir plus Ajouter une critique
4,05

sur 393 notes
5
46 avis
4
29 avis
3
23 avis
2
6 avis
1
0 avis

TheWind
  25 février 2020
Ce n'est pas une simple romance,
C'est bien mieux !
Ce n'est pas qu'un roman jeunesse,
Cette étiquette ne veut rien dire...
Ce n'est pas non plus un roman d'amour,
C'est beaucoup plus subtile.
Ce n'est pas une pièce ce théâtre,
Et pourtant de théâtre, il en est beaucoup question !
Ça pourrait être une belle histoire d'amitié,
Mais ce serait bien trop réducteur.
C'est un roman initiatique...
Oui, ça on peut le dire. Mais ce n'est pas seulement ça !
C'est quoi alors ?
Un roman de MAM, pur jus !
Comme on les aime !
Commenter  J’apprécie          531
Lagagne
  09 décembre 2013
Une vraie surprise !
Avec ce titre gnangnan je m'attendais au pire... Mais en fait non, c'est loin d'être mièvre. Tout au contraire. ce trio d'adolescents, de jeunes adultes en fait, est plutôt mature. Leur passion pour le théâtre va les faire réfléchir à leur vie, leur avenir, leurs amours.
J'ai suivi avec beaucoup d'intérêt et de curiosité le parcours de Chloé, Bastien et Neville, leur évolution, leurs prises de conscience, leurs décision. J'ai beaucoup apprécié de ne découvrir qu'à la toute fin qui était le narrateur de cette histoire (tout au long, apparaît le "nous" de la narration pourtant chaque personnage est décrit d'un point de vue extérieur).
Une histoire de maturité, très réussi.
Commenter  J’apprécie          482
Bruidelo
  10 octobre 2021
Les romans ados de Marie-Aude Murail, ça me fait du bien, ça m'apporte la petite dose de tendresse sans niaiserie dont j'ai besoin quand commencent les jours gris. J'ai donc plongé avec bonheur dans cette histoire d'amitié et d'amour à trois, et de passion pour le théâtre, dans ce trio hétéroclite et attachant autour duquel virevoltent moult citations de textes théâtraux ou poétiques.
« - Vous existez souvent?
- Oh non, j'ai autre chose à faire ! »
Même si Chloé, entre la prépa et le conservatoire d'art dramatique, est débordée, ce roman d'apprentissage amène nos trois ados en quête d'identité à se construire à travers la force et aussi les ambiguïtés et complexités de leur relation triangulaire, et à travers le travail et la magie de l'interprétation théâtrale, ou de la lecture de textes qui bouleversent.
Sans oublier une autre relation forte et déterminante pour Neville en particulier, avec leur vieux professeur de théâtre, bourru, mais très investi.
Une fois de plus, j'ai trouvé que l'écriture et l'univers de Marie-Aude avait une grâce, un charme, qui me séduisent beaucoup. Certainement pas le dernier livre que je lirai de l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4310
Lucilou
  31 mai 2021
Il y a les histoires qu'on attend, qu'on adore souvent mais qui nous déçoivent parfois et celles qui nous surprennent, qui nous cueillent comme ça, l'air de rien, à la manière de "3000 façons de dire Je t'aime" qui s'est invité dans ma bibliothèque par hasard et qui m'a tellement touchée que je sais qu'il ne la quittera plus vraiment.
Ce n'était peut-être pas le hasard d'ailleurs. C'était peut-être un signe, un cadeau, le destin... Ou les trois à la fois.
Allez savoir. Il n'empêche que ce roman jeunesse s'est imposé à moi, qu'il a devancé tous les autres livres qui attendent patiemment et depuis longtemps parfois que je daigne les ouvrir et m'y noyer.
Oui, ce roman, c'est Marie-Aude Murail et c'est vrai que je l'aime beaucoup.
Mais ce n'est pas ça qui m'a poussée.
Non, c'est autre chose.
Le résumé d'abord qui parle de théâtre et de collégiens, de rêves et d'amitié, de textes qui aident à grandir, qui font du bien. Qui rendent vivants et qui rendent heureux. de peur, d'amour et de scène. de la beauté des alexandrins qu'on fait résonner.
L'idée de lire l'histoire de ces trois gamins ressortant bouleversés, transformés d'une représentation de "Dom Juan" à laquelle les avait traîné une professeur de français obsédée par les fins tragiques (en même temps, c'est mieux quand ça finit mal, non?) au point de vouloir faire du théâtre leur métier, au point de changer leurs vies aussi m'a étreinte jusqu'à me faire mal au ventre.
Parce que c'est vrai.
C'est vrai que le théâtre va bien aux collégiens. Qu'il peut les aider à devenir eux-mêmes ou à sortir de leurs coquilles. Qu'il peut changer l'image que les adultes se sont forgés d'eux. Qu'il peut les sauver ou au moins les rendre heureux. Même si c'est juste un peu. Même si ce n'est que le temps d'une année scolaire.
C'est vrai que parfois une réplique, un personnage peuvent les chambouler, les bouleverser: tout est plus intense à quatorze ans.
C'est vrai que parfois le théâtre les révèle et que la lumière qu'on jette sur eux les embellit, qu'ils sont capables d'être incroyablement drôles. Emouvants. Les deux à la fois de temps en temps.
Alors oui, l'histoire de Chloé, Bastien et Neville, j'avais très envie de la découvrir pour ce qu'elle me semblait promettre et pour retrouver un peu de la lumière et de l'émotion de ces élèves qui un jour m'ont offert Vérone ou la cour de Louis XIII. Et je peux vous dire, vous jurer même, qu'ils étaient beaux, qu'ils étaient bons à vous en serrer la gorge, à vous faire mourir de rire. Qu'ils le seront. de vrais comédiens, un pour tous et tous pour un.
Pour retrouver aussi l'ombre fugitive d'une collégienne qui eut un jour la bonne idée de pousser la porte du club théâtre de son collège à elle, le trac et la peur au ventre.
Cette histoire, enfin, je la voulais aussi pour tout ce qu'elle pourrait me raconter et que je ne soupçonnais pas.
Six ans ont passé depuis "Dom Juan". Bastien, Neville et Chloé se sont perdus de vue après cette année de cinquième dont ils ignorent encore combien elle changera leurs vies à tous trois.
Ils se retrouvent toutefois au conservatoire d'art dramatique de leur ville où le professeur Jeanson, aussi exigeant que réputé, les accepte tous les trois et les prend sous son aile. Rien, pourtant, ne les destine à brûler les planches, si ce n'est leur désir fou de jouer et d'être sur scène, le rideau rouge et le public à leur portée.
En effet, Chloé est d'une timidité maladive et ne supporte pas de jouer la moindre scène d'amour, pas plus qu'elle ne consent à se laisser aller sur scène, à se servir de son corps autant que de sa voix. Jusqu'à Aricie.
Bastien, lui, refuse d'apprendre le moindre texte par coeur. Clown au grand coeur, mais clown un peu triste qui se prend pour un imposteur. Jusqu'à Arlequin.
Quant à Neville, le beau ténébreux, il ne sait que faire de ses émotions si bien qu'elles l'étouffent et le font taire. Jusqu'à Hippolyte et Lorenzaccio.
Les trois jeunes gens ne le savent pas encore mais le théâtre va changer leurs vies à jamais, les révéler à eux-mêmes et les faire grandir, leur donner la confiance qu'ils n'ont jamais eu et les lier pour toujours au coeur d'une histoire d'amour délicate et singulière, entière et émouvante.
Et en creux de cet hymne à l'amour fou et à la tolérance, chef d'oeuvre d'émotions et de sensibilité, les textes classiques résonnent et cadencent le texte. Reflétant les doutes et les sentiments des personnages, ils n'ont jamais été si ardents, si modernes. "3000 façons de dire Je t'aime" est aussi une émouvante, une merveilleuse déclaration d'amour au théâtre, au texte et à la scène qui donne envie de s'y perdre encore cent fois comme si c'était la première.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          193
Ancolie
  04 avril 2014
Chère Madame Murail, vous m'avez à nouveau charmée avec vos personnages. Chloé, Bastien et Neville s'inscrivent au conservatoire pour devenir comédiens, chacun avec sa propre aspiration. Chloé, perfectionniste et introvertie, veut mener de front études et passions ; Bastien, drôle et optimiste, a comme ambition de faire rire et puis il y a Neville, beau comme un dieu mais bourré de vices qui, sur scène, dégage une aura particulière.
Ils se rapprochent, deviennent amis et même un peu plus. Ils s'aiment tous les trois et chacun devra se forger son destin et prendre les décisions qui mèneront au bonheur. Ce trio qui se cherche, s'enflamme et s'ouvre à toutes les découvertes est adorable et terriblement attachant. L'auteur parle d'amour et de sexualité avec pudeur et finesse. Au lecteur d'imaginer ce qui se trame entre ces trois-là et tout est dans le titre : il y a bien 3000 façons de dire je t'aime
Commenter  J’apprécie          290


critiques presse (2)
Ricochet   08 novembre 2013
Marie-Aude Murail explore finement ce temps délicat de l’adolescence, du sentiment amoureux et de la passion qui permet de tracer son chemin, dans ce roman initiatique admirablement bien écrit, bien construit et dialogué.
Lire la critique sur le site : Ricochet
HistoiresSansFin   27 septembre 2013
Les livres de Marie-Aude Murail ont la force de romans-fleuves : ce sont de denses tranches de vie qui étincèlent et inspirent.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (61) Voir plus Ajouter une citation
Pays_des_contesPays_des_contes   21 décembre 2013
Cette année-là, notre professeure de français était la célèbre madame Plantié, considérée comme folle par ses élèves et comme très compétente par les parents. Cette femme énergique et souriante était atteinte d'une allergie curieuse, elle ne supportait pas les romans qui finissent bien, qu'elle pensait écrits pour les imbéciles et les Américains. Tandis que nous autres, qui avions douze ou treize ans, des boutons d'acné, des règles douloureuses et des parents chiants, nous nous enfoncions dans la dépression de l'hiver, madame Plantié s'épanouissait en nous lisant La Mort d'Olivier Bécaille. C'était une histoire abominable où un pauvre type, enterré vivant, essayait de soulever le couvercle de son cercueil. Et un beau jour (beau pour madame Plantié, donc avec un ciel bas et lourd), notre professeure nous apprit que la prochaine séquence pédagogique serait consacrée au théâtre. Nous pouvions craindre le pire, car elle ajouta, avec des étoiles dans les yeux, que le but du théâtre était de nous faire sentir le tragique de la condition humaine. Elle avait essayé d'avoir des places au théâtre de la ville pour nous emmener voir Le roi se meurt. C'était une abominable histoire où un pauvre type, à qui on annonçait : «Tu vas mourir dans une heure vingt-cinq minutes», mourait sur scène après une agonie d'une heure et vingt-cinq minutes. Par chance pour nous, ce spectacle affichait complet, et madame Plantié dut se contenter de Dom Juan. Je crois qu'elle se consola en pensant que c'était la seule comédie de Molière qui finissait mal.
Aucun de nous trois n'était jamais allé au théâtre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
NadaelNadael   18 août 2013
«  – Allons, jeune fille... Comment t'appelles-tu ?
Chloé.
Chloé. Du courage, Chloé ! Au théâtre on est d'abord un corps, un corps en pleine lumière que dix, vingt, cent, mille personnes regardent et détaillent. Un corps avec des jambes, pose bien tes pieds au sol, voilà. Lâche tes mains, ne cache rien. Tu as un corps avec des seins, tu es un corps de jeune fille. Maintenant, respire, respire...
Chloé était devenue écarlate. Jeanson s'écarta d'elle, après une petite tape sur l'épaule.
Le premier langage est celui du corps. Les mots, ça vient après... »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
CoeurBlancCoeurBlanc   07 novembre 2014
Un livre absolument magnifique malgré ce titre assez gnangnan. Des personnages attachants. Personnellement, j'ai énormément accroché au personnage de Neville. Je le trouve mystérieux et touchant dans son rôle de blasé, il évolue énormément durant le livre. Et j'apprécie particulièrement ses relations avec ses amis. Bastian me fait penser à mes propre amis, il est attachant et drôle et malgré le rôle de "cancre" qu'il se donne, il est intelligent et sensible. Quant à Chloé, on assiste à son "évolution", elle passe de la petite fille modèle à une jeune femme au caractère propre à elle-même. Même le professeur est attachant.
La narration est particulière car en effet, bien que le narrateur utilise la première personne "nous", il ne fait pas partie des protagonistes de cette histoire et change de point de vue assez régulièrement.
Ma conclusion serait que ce livre est excellent avec des personnages attachants et une histoire originale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
chardonettechardonette   12 mai 2014
Il est des jours inoubliables. Ce mercredi chez monsieur Jeanson, il flottait dans l'air une odeur de fleures fanées. Le tapi était épais sous nos pieds nus et un silence d'or régnait entre ces quatre murs.
A cinq heures, Jeanson nous offrit des madeleines un peu desséchées et de la limonade éventée. Tout l'après-midi, nous fûmes studieux. Et sages comme les mystérieuses petites filles de la photographie.
Sur le pas de la porte, Jeanson retint Chloé par le bras.
-Chimène.
-Chimène?
-Le Cid. Acte III, scène 4.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
CoeurBlancCoeurBlanc   07 novembre 2014
Un livre absolument magnifique malgré ce titre assez gnangnan. Des personnages attachants. Personnellement, j'ai énormément accroché au personnage de Neville. Je le trouve mystérieux et touchant dans son rôle de blasé, il évolue énormément durant le livre. Et j'apprécie particulièrement ses relations avec ses amis. Bastian me fait penser à mes propres amis, il est attachant et drôle et malgré le rôle de "cancre" qu'il se donne, il est intelligent et sensible. Quant à Chloé, on assiste à son "évolution", elle passe de la petite fille modèle à une jeune femme au caractère propre à elle-même. Même le professeur est attachant.
La narration est particulière car en effet, bien que le narrateur utilise la première personne "nous", il ne fait pas partie des protagonistes de cette histoire et change de point de vue assez régulièrement.
Ma conclusion serait que ce livre est excellent avec des personnages attachants et une histoire originale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Marie-Aude Murail (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Aude Murail
A l'occasion du Salon du Livre de Montreuil 2021, Marie-Aude Murail vous présente son ouvrage "Angie !. Vol. 2. Souviens-toi de septembre !" aux éditions Ecole des loisirs.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2552532/marie-aude-murail-angie-vol-2-souviens-toi-de-septembre
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

3 milles façons de dire je t'aime"

Dans quel classe sont-ils?

Au CM2
En 6ème
En 3ème
Au lycée

4 questions
34 lecteurs ont répondu
Thème : 3000 façons de dire je t'aime de Marie-Aude MurailCréer un quiz sur ce livre