AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Marie-Aude Murail (Autre)Lorris Murail (Autre)
EAN : 9782211001250
336 pages
L'Ecole des loisirs (03/02/2021)
4.07/5   174 notes
Résumé :
Le Havre, son port, ses docks et ses trafics en tous genres. Y a t-il un lien entre la cocaïne découverte dans le container d'un négociant de café et la disparition d'un jeune docker aux mains tatouées ? Le capitaine de police Augustin Maupetit en est persuadé. Mais comment pourrait-il enquêter alors qu'il est cloué en fauteuil roulant et cloîtré dans son appartement ?
Le policier teigneux va devoir compter sur son entourage. Sa voisine de palier, Angie Tour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (104) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 174 notes

Ileauxtresors
  19 février 2021
Début 2020, la ville du Havre ne se débat pas seulement avec l'épidémie de Covid qui s'abat sur la planète, mais aussi avec une affaire criminelle aux ramifications multiples. Riches commerçants du port, dockers, joueurs de poker, truands et policiers avancent masqués, pas facile pour la police de tirer les choses au clair ! Et voilà que le capitaine Augustin Maupetit se retrouve confiné entre ses quatre murs, cloué sur un fauteuil-roulant. Heureusement qu'il y a Angie, sa jeune voisine de palier qui semble plus motivée pour débuter sa formation d'enquêtrice que par l'école à la maison…
L'intrigue policière est si parfaitement construite pour nous tenir en haleine que même en lecture à voix haute, on voit à peine passer les 440 pages de ce roman. Mais là n'est peut-être même pas l'essentiel ! le chemin pour arriver au dénouement est si réjouissant qu'on réfrène son envie de connaître le fin mot de l'histoire pour prendre le temps d'en savourer chaque page. de profiter de la délicieuse galerie de personnages, dont se révèlent progressivement les rêves, les failles et les petites manies intrigantes. Angie, bien sûr, douze ans de perspicacité et de joie de vivre, et un don inné pour poser les bonnes questions ! Sa mère, si secrète, dont le quotidien d'infirmière libérale nous a beaucoup intéressés car nous avons plusieurs infirmières dans la famille. Et tous les autres, humains et animaux…
Angie !, comme tout roman muraillesque qui se respecte, nous parle d'une époque, en l'occurrence la nôtre. Les villas huppées et les quartiers populaires où des dockers syndicalistes distribuent des tracts de la CGT contre la réforme des retraites, les différents services de police, les grues vertigineuses du port comme les colonnes de Paris Normandie offrent à cette histoire un décor normand et contemporain que les deux auteurs brossent avec lucidité, et toujours ce qu'il faut de tendresse et d'humour.
« Ils entrent masqués, car on ne viole pas un domicile à visage découvert, c'est un principe qui n'a rien à voir avec le Covid. »
Ce roman est donc aussi la chronique de l'annus horribilis 2020, des rumeurs d'un « virus chinois » à l'annonce solennelle du confinement, en passant par les débats sur l'utilité du masque et l'essor des visioconférences et des checks du pied. Vous vous dites peut-être qu'on n'a que trop entendu parler de tout ça ? Je me suis posé la question, navrée que je suis de voir mes garçons privés de leurs copains depuis maintenant un an (chez nous, en Allemagne, les écoles sont de nouveau fermées depuis plus de deux mois…). Et bien figurez-vous qu'ils ont été absolument ravis de reconnaître dans l'histoire leur vécu de cette année hors-normes dont ils ont volontiers ri de bon coeur (« Mais non, Maman, on ne peut pas aller se coucher au moment de l'école à la maison ! »).
Un roman vivant, captivant et réconfortant dont nous allons suivre avec attention la suite – puisque les dernières pages nous révèlent que, ô belle surprise, ce sera une série !
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          496
Crossroads
  15 juin 2021
Angie ou la preuve éclatante que l'on peut lire sur le covid et se marrer malgré tout.
La réussite de ce roman tient dans sa galerie de personnages particulièrement chiadée.
Un ton léger, sauce piquante, voire poilante, n'est certainement pas étranger au ressenti final flirtant allègrement avec le maousse smiley dents du bonheur.
Non dénué d'un certain sens du rythme, voire d'un sens du rythme certain, Angie égrène les tableaux mettant en scène moult personnages ( nos amis les animals, qui auront presque tous été bien traités, ne sont pas en reste) au verbe haut et à la répartie cinglante, si ce n'est définitive. Faut dire qu'avec un flingue, il est relativement aisé de clore une conversation qui s'éternise.
Présenté comme un roman jeunesse, ascendant polar soft, Angie est un récit qui ravira petits et grands pour peu qu'ils fassent fi des distanciations main/bouquin afin de déguster cette petite douceur comme il se doit.
Merci à Babelio et aux éditions L'école des Loisirs pour ce cours magistral.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          403
cathe
  11 septembre 2021
Un polar pour ado de 450 pages… L'exercice était difficile, mais avec la famille Murail tout est possible !
Et en effet ils nous emportent dans un vrai tourbillon avec un excellent scénario et des personnages fouillés auxquels on s'attache.
Le cadre : le port du Havre, ses dockers, ses bateaux et ses trafics.
Les personnages : le policier Augustin bloqué chez lui à cause d'une mauvaise chute, la jeune Angie sa voisine, l'infirmière Emma la maman d'Angie, …Et aussi Alice la policière, et la maman d'Augustin…
Et la riche famille Sitbon qui, de père en fils, tire les ficelles du port du Havre…
Un jeune docker trouve la mort sur les chantiers et la machine se met en branle.
On remonte même à une histoire criminelle d'il y a douze ans.
Et comme la pandémie s'invite, ça complique tout mais ça rend ingénieux !
Bref un excellent polar pour ado que l'on peut lire sans s'ennuyer en étant adulte, et c'est un bon critère !
De l'humour, du rythme, un bon contexte social, un bon suspense, bravo encore une fois aux Murail.
La fin semble appeler une suite, malheureusement sans Lorris, décédé cet été.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
anniefrance
  12 avril 2021
Cadeau de Marie-Aude pour atténuer le stress du confinement! Elle et son frère ont du s'amuser en écrivant à deux (ce n'est ni la première ni la dernière fois, les Murail ont parfois écrit à trois: le Golem avec Elvire (Moka)
J'ai mis plus de temps que prévu pour la lecture car c'est un livre de 450 pages et assez compliqué: c'est une enquête policière à rebondissements, avec des blessures, des drames, des morts, de la drogue, de l'amitié et de l'amour.
Comme dans les Sauveur, il y a beaucoup de personnages, presque tous psychologiquement fouillés, même la chienne "Capitaine" renifleuse de dope et qui ne comprend que l'anglais (le lecteur l'a crue morte un moment mais ça aurait été trop dur...on s'attache!)
Au départ en 2000, il y a l'anniversaire des 16 ans de XY= les jumeaux Xavier et Yoann. Ils sont interchangeables et Yoann en profite pour embrasser la petite amie de Xavier. Ce dernier, lassé des turpitudes de son frère le blesse, lui laissant une balafre et un oeil crevé pour la vie.
Un fait divers tragique sera évoqué plus tard mais il a lieu en 2008.
Là, on est en janvier 2020, l'entreprise offre un goûter-spectacle aux enfants d'un quartier chaud où est née Angie, 11 ans .Elle participe à la fête avec sa mère Emma infirmière libérale qui reconnait sa copine du CM1, devenue l'épouse de Yoann, le "balafré". La commissaire Alice Verne fait un numéro avec Capitaine (berger malinois) qui se termine par un salut militaire de la patte.
Pendant ce temps Augustin planque dans le port du Havre, inactif pour cause de grève; la CGT veille. Il a reçu de mystérieuses infos et a décidé d'agir seul mais il appelle Alice car il a besoin du flair de sa chienne . Celle-ci détecte la dope planquée parmi les sacs de café Sibon (l'entreprise dont Yoann est directeur); elle vient de Carthagène, Colombie. En poursuivant un suspect, le capitaine Augustin Maupetit a un accident qui va lui valoir d'être en fauteuil roulant. Officiellement en arrêt de travail, il continue l'enquête avec des tas d'écrans notamment de surveillance de la ville, sa petite voisine Angie qui n'a pas froid aux yeux et est hypermnésique va l'aider d'autant plus que l'école est fermée à cause du virus (on est en plein dans l'actualité) et que sa maman a beaucoup de travail avec ses patients âgés isolés. L'un d'eux fait part à Emma de la disparition inquiétante de son petit fils; on va le retrouver mort, défiguré et amputé des mains, c'est un coup des narcotrafiquants mais indirectement cela fait jaillir des soupçons sur Yoann et fait remonter des faits de 2008 où on a retrouvé le patron de l'entreprise, grand-père des jumeaux orphelins, assassiné.
A partir de là tout s'accélère: Augustin et sa curieuse tante Thérèse, Alice, Angie et la chienne vont se mettre en action.
C'est au lecteur de se sortir de la situation: plongez vous dans les méandres et les rebondissements de la traque; c'est impossible de résumer. Disons que vont entrer en scène, Lydia, l'épouse de Yoann et les "amis" de ce dernier ainsi que la mort supposée de Xavier (qui fut l'amant d'Emma et le père d'angie).
L'écriture est limpide, le rythme vif et l'humour est présent surtout grâce à Angie. Un très bon moment de lecture et surprise: une suite est annoncée: retrouvons les bientôt dans une nouvelle comédie policière: Souviens-toi de septembre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          131
LillyMaya
  09 décembre 2021
Ce n'est pas la couverture qui m'a fait choisir ce roman (je sais c'est une question de goût), mais le nom des auteurs, que l'on ne présente plus : la famille Murail, j'ai nommé ici Marie-Aude et Lorris.
Et je découvre à l'instant où j'écris ces lignes, que Lorris est décédé cet été !
Les auteurs nous proposent ici un roman policier qui prend place dans la ville du Havre et qui met en scène quelques personnages hauts en couleurs ! J'ai beaucoup aimé le personnage d'Angie, petite chipie de 12 ans, qui est frappée d'hypermnésie (vous savez, cette capacité du cerveau à tout retenir). Ajoutez à cela une bonne dose de témérité, d'aplomb et de talent pour le mensonge et voilà Angie !
Ce à quoi je ne m'attendais pas, c'est que ce roman prend place dans notre histoire immédiate...en plein démarrage du Covid... Bon, au début, cela m'a un peu déstabilisée, je n'avais pas vraiment envie de ce contexte, dont nous ne sommes toujours pas sortis.
Cependant, l'histoire est prenante et intéressante, Augustin, le capitaine de police et son chien Capitaine, Alice, la commissaire, Emma la maman d'Angie, la famille Sitbon, tout ces personnages nous entrainent dans des secrets de famille, dans l'importation du café, mais aussi dans le trafic de drogue...
J'ai juste vu venir un événement, sinon, on se laisse vraiment embarquer.

Il existe un autre tome, que j'ai été chercher en librairie, et que je lirais bientôt. Maintenant, le décès de Lorris perturbera peut-être d'éventuels "suite" à cette série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130


critiques presse (1)
Ricochet   19 avril 2021
Personnages aussi attachants que repoussants, société à deux vitesses, on reconnaît bien dans ce livre la patte Murail, ici proche de l’univers chabrolien.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
IleauxtresorsIleauxtresors   19 février 2021
Il tourne les talons, soudain inquiet à l'idée qu'il ne pourra jamais trouver l'issue de cet îlot perdu dans la ville.
Derrière lui retentit l'Internationale. Et si le curé mêlait sa voix au chant révolutionnaire, il n'en serait pas autrement surpris.
Commenter  J’apprécie          130
IleauxtresorsIleauxtresors   18 février 2021
Ils entrent masqués, car on ne viole pas un domicile à visage découvert, c'est un principe qui n'a rien à voir avec le Covid.
Commenter  J’apprécie          130
JangelisJangelis   22 juillet 2021
Augustin découvre, halluciné, qu'il faut désormais se signer à soi-même une autorisation pour aller faire pisser Mirza. Encore heureux que le chien ne soit pas dans l'obligation de contresigner.
Commenter  J’apprécie          70
IleauxtresorsIleauxtresors   19 février 2021
- Je vais vous demander de continuer à faire des sacrifices, poursuit inexorablement monsieur le Président. Dès lundi et jusqu’à nouvel ordre, les crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités resteront fermés.
- Hein ?
Angie a bondi de joie. Mais elle veut bien le faire ce sacrifice pour la nation !
Commenter  J’apprécie          30
AnneetmotsAnneetmots   04 juin 2021
Ça fait mal le passé, quand ça vous remonte au cœur comme la marée. (page 49)
Commenter  J’apprécie          110

Videos de Marie-Aude Murail (38) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Aude Murail
A l'occasion du Salon du Livre de Montreuil 2021, Marie-Aude Murail vous présente son ouvrage "Angie !. Vol. 2. Souviens-toi de septembre !" aux éditions Ecole des loisirs.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2552532/marie-aude-murail-angie-vol-2-souviens-toi-de-septembre
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : confinementVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Simple, de Marie-Aude Murail

Pourquoi Simple a-t-il cassé la montre ?

Pour voir ce qui faisait du bruit
Pour voir s’il y avait des bonhommes dedans
Parce que l’aiguille s’est arrêtée

12 questions
417 lecteurs ont répondu
Thème : Simple de Marie-Aude MurailCréer un quiz sur ce livre