AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782211082631
166 pages
Éditeur : L'Ecole des loisirs (05/12/2005)
3.81/5   59 notes
Résumé :
La mère d'Émilien pense qu'il manque cruellement d'un modèle identificatoire masculin. Aussi, tandis qu'elle essaie en douce de refaire sa vie, elle envoie son fils en vacances chez son oncle Marc, beau gosse, sportif, tellement dans le coup qu'il en est fatigant pour un adolescent. Mais, quand Émilien commence tout juste à le supporter, sa mère le rappelle d'urgence : Martial, le père inconnu, vient de mourir en laissant un tas de pièces d'or... accumulées en écuma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Ori
  28 juin 2008
Le trésor de mon père de Marie-Aude Murail, Ecole des loisirs / Neuf
Emilien n'a pas connu son père. Il apprend cependant dans ce volume que son père vient de mourir, et lui a légué un trésor. Oui, mais tout n'est pas si simple, car il s'agit de découvrir l'emplacement du fameux trésor! Emilien se lance alors, en compagnie de son oncle Valentin, dans une véritable chasse au trésor qui va le mener sur les traces de son père.
Emilien me fera toujours autant rire avec ses répliques qui tient, ses projets de famille nombreuse avec Martine-Marie... Dans ce volume, il réussit aussi à m'émouvoir, car à travers la chasse au trésor, c'est le chemin du deuil qu'il poursuit.
Un parcours sans faute pour Murail jusqu'à présent... Mais elle a écrit tellement de romans que je ne parviendrai jamais à tous les lire!
Commenter  J’apprécie          90
Shan_Ze
  05 novembre 2014
Émilien a quinze ans. Sa mère décide qu'il a besoin d'un modèle "identificatoire" masculin et l'envoie chez son oncle Marc. Mais elle le fait vite revenir, son père qu'il n'a jamais vu, vient de mourir. Et apparemment, il lui a laisser un héritage...
Un petit livre qui se lit vite et bien mais j'ai eu du mal avec les tics des oncles, l'un à appeler son chien, l'autre à chantonner la même chanson. Un peu déçue aussi par la fin et le comportement d'Émilien. Bien envie de continuer à suivre ce drôle d'Émilien quand même !
Commenter  J’apprécie          40
isis_124
  21 novembre 2019
Nous retrouvons Emilien adolescent. Sa mère cherche a lui trouver en son frère qu'il ne connais pas une figure paternelle lorsqu'il apprend la mort de son père. C'est d'abord à reculons qu'il va à l'enterrement, mais il y apprend (à ces dépends...) que son père lui a gardé un trésor. Il part à sa recherche accompagné de son oncle Valentin, peintre de profession.
On se prend au jeu au fil de la lecture malgré une histoire d'héritage un peu farfelue!
On retrouve une jeune têtu qui étonne parfois dans ses réactions mais on prend plaisir à le suivre malgré tout.
Commenter  J’apprécie          10
mimi09
  12 février 2019
J'ai retrouvé avec plaisir Emilien, cette fois en quête d'un modèle identificatoire masculin. le sujet est traité à la façon humoristique de Marie Aude Murail et on fait la connaissance de nouveaux personnages très attachants. Ce roman se lit d'une traite et nous entraîne sur différents chemins.
Commenter  J’apprécie          20
Scrat
  03 septembre 2014
J'ai lu le Trésor de mon père avant Babysitter blues et c'est docn grace a ce roman que j'ai découvert Emilien.
Pour moi, et malgré le titre qui n'a pas l'art de me plaire, c'est l'un des meilleur tome de la série des "Emilien" grâce a l'humour et à l'émotion, mêlé d'une aventure un peu délirante a laquelle pourtant l'on croit sans mal du début à la fin.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
mathilde08mathilde08   01 janvier 2015
- Allez, j'écrase la petite vieille. Tut ! Tut ! Ah, ah !
Un coup d’œil sur son compteur. 90. En ville. Il déconne ce type.
- Je vais te dire un truc, Marc.
- Ouais ?
- Plus je vieillis, moins je me sens immortel.
90, 80, 70.
- Hein ?
- Je n'ai pas envie de me péter la gueule en Méhari.
70, 60.
- Ah, ah ! Ça ne craint pas. Tu as peur des voitures ?
- Non. Des conducteurs.
60, 50. Feu rouge. On se calme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mathilde08mathilde08   01 janvier 2015
- Et vous n'avez aucune idée de la serrure qui va avec ? demandai-je.
- On peut essayer le pendule, nous suggéra Dieudonné, c'est sûrement une maison de la région.
- On va faire tout le coin avec un pendule à la main ! m'exclamai-je, en pâlissant au souvenir des deux Dupondt dans "Le Temple du Soleil".

[...]

Je m'apprête à prendre congé. Dieudonné me dévisage comme s'il me découvrait. À nouveau, il est brusque et tendu.
- Au bord de l'eau, dit-il.
- Pardon ?
Il ne m'entend pas.
Il continue :
- Une maison. L'eau entre. Elle monte, elle monte. Tout le premier étage est inondé.
Il parle comme s'il décrivait une scène qui passe à la télé. Ce n'est plus les Dupondt, c'est le lama volant dans "Tintin au Tibet".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
PegLutinePegLutine   15 novembre 2013
Je n'ai jamais prié. On ne m'a pas appris. Je sais qu'il y a des prières qu'on récite par coeur. Martine-Marie m'en a récité une, un jour, une assez bizarre qui commençait comme ça: "Notre Père qui es aux cieux." Alors j'ai prié:
"- Mon père qui êtes au ciel, je ne sais pas quelle touche vous aviez. Sur la photo, c'était pas net. Mais votre jardin, je l'aime. Même si c'est tout ce que vous m'avez laissé, les fleurs d'un rosier, merci. Ce jardin-là, je sais que vous l'avez planté pour moi. Amen." (C'est comme ça qu'on dit quand la communication est terminée. "Amen", c'est l'équivalent de "over" pour les avions.)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mathilde08mathilde08   01 janvier 2015
- Bon débarras, hein ? lui dis-je sur le quai.
- Mais non ! Qu'est-ce que tu racontes ? Mazout, aux pieds !
- Je sais que je suis chiant. Mais toi, comme modèle identificatoire, tu repasseras en septembre.
- Modèle quoi ?
J'ai secoué la tête :
- Laisse tomber. La différence entre nous deux, c'est que toi, tu es le père de personne et moi, je suis le fils de quelqu'un.
J'ai réfléchi deux secondes puis j'ai remarqué :
- C'est profond ce que je viens de dire.
- Eh bien ,j'essaierai de méditer dessus, m'a répondu Marc. Comme ça, on aura peut-être quelque chose à se dire, la prochaine fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mathilde08mathilde08   01 janvier 2015
J'ai pris un livre. Au bout de dix minutes, je me suis aperçu que je le tenais à l'envers. Je l'ai jeté. J'ai pris ma parka et j'ai dévalé l'escalier. J'ai couru jusqu'à la gare. J'ai attrapé un train. 10h 40. Je n'y serai pas. Le métro. Les rues. Je cours. C'est où, cette bordel d'église ?
- Vous prenez la rue de Turenne, vous remontez un peu. C'est sur votre droite.
- Merci, madame.
Il me regarde, un peu étonné. Normal, c'est un homme. Pardon, un modèle identificatoire masculin. J'ai l'impression que j'ai de la fièvre. J'ai dû prendre froid sur cette bordel de plage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Marie-Aude Murail (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Aude Murail
Marie-Aude et Lorris Murail ont choisi Le Havre pour décor de leur nouveau diptyque "Angie !". Une comédie policière haletante, joyeuse et terriblement contemporaine que les ados (et les autres) vont dévorer. Marie-Aude Murail sera donc notre invitée pour cette rencontre virtuelle diffusée en direct sur notre page Facebook et notre chaîne YouTube.
autres livres classés : jeunesseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Simple, de Marie-Aude Murail

Pourquoi Simple a-t-il cassé la montre ?

Pour voir ce qui faisait du bruit
Pour voir s’il y avait des bonhommes dedans
Parce que l’aiguille s’est arrêtée

12 questions
376 lecteurs ont répondu
Thème : Simple de Marie-Aude MurailCréer un quiz sur ce livre