AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782875860880
72 pages
Éditeur : ADELE EDITIONS (10/04/2015)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Un ogre qui se demande pourquoi il doit être méchant, un lutin qui réalise les souhaits de deux enfants un peu trop gâtés et une famille de lapins dont le cadet se demande si ses parents l'aiment. Trois jolis contes inédits, amusants et anticonformistes de Marie-Aude Murail qui rappellent les short stories anglaises avec un humour tendre et mordant.
Thèmes : amitié, vie en famille nombreuse, entente entre frères et soeurs
Age : 7-9 ans
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Nadael
  19 mai 2015
Pas si méchant, Marie-Aude Murail, Ker editions, avril 2015
J'ai retrouvé avec plaisir la plume de Marie-Aude Murail à travers les trois « short stories » qui composent ce petit livre. Des histoires mêlant des personnages de contes, des animaux et des hommes, entrelaçant le quotidien et l'imaginaire, parlant d'amour et de principes, de grandes méchancetés et de petites gentillesses, et vice-versa.
Pas si méchant :
Première histoire qui donne son titre au recueil. On y parle de trois ogres bigrement affamés dévoreurs de petits enfants aux noms évocateurs : Boufpatan, Boufpatro et Boufpatou. Boufpatan est bien pensif, il se pose des questions sur la vie des ogres, leur méchanceté et leur insensibilité. Alors quand un petit mousse rescapé d'un naufrage fait irruption dans leur tannière, l'ogre va s'aperçevoir qu'il a un coeur, un coeur qui a un extraordinaire pouvoir ; celui d'aimer.
Les séquelles
Qu'il est difficile de trouver sa place dans la famille quand on est le dernier-né... le petit lapin Tibou Nulantou va en faire la triste expérience. Entre Quiqui Pomplair, le chouchou de papa lapin et Nénette Niaqua, la préférée de maman lapin, Tibou Nulantou se sent bien seul. Il a beau être super en tout, ses parents ne font pas attention à lui... mais un jour le petit dernier de la famille lapin attrape une maladie qui lui laissera quelques séquelles, dixit le docteur : « des crises de bêtises, des poussées de caprices, des accès de mauvaiseté ». La famille va alors commencer à s'intéresser à lui.

Papadacore
Véronique et Jean-Pierre en ont assez des principes de leur père. « Par exemple, lorsque son fils, Jean-Pierre, souhaitait sortir pour aller au cirque, Monsieur Bontemps lui répondait d'un air satisfait : - Je suis d'accord sur le principe de sortir. Mais le jardin public est beaucoup plus près que le cirque et l'entrée est gratuite. » Un jour où ils étaient au jardin public justement, il firent la connaissance d'un lutin nommé Papadacore qui leur donna une pièce de monnaie magique. Face, on est d'accord, pile, on n'est pas d'accord. Les deux enfants vont découvrir à leur dépens, que l'instauration de certains principes facilitent pourtant bien la vie.
Un livre à l'humour piquant et parsemé de réflexions sensées et touchantes pour amuser le petit lecteur, mais aussi pour qu'il gamberge. Quant aux illustrations tendres et rigolotes, elles sont signées par le dessinateur de bandes dessinées Jean-Luc Cornette.
Lien : https://lesmotsdelafin.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
c.brijs
  26 avril 2015
"L'ogre Boufpatan dit alors :
- A quoi ma vie ressemblerait si on ne me trouvait pas si méchant ?
Boufpatou et Boufpatro lui répliquèrent :
- Tu nous ennuies. Bouffe."
Le voici, tout chaud, tout beau, aux couleurs de ce soleil printanier, le dernier titre signé par une grande dame de la littérature jeunesse, Marie-Aude Murail.
Dans ce recueil de trois courtes histoires à "l'humour tendre et mordant", comme le note l'éditeur Ker en 4e de couverture, elle s'adresse aux plus jeunes, à partir de 7-8 ans.
Dans la première qui a donné son titre à l'ensemble, on fait la connaissance d'un ogre qui découvre qu'il a un coeur. Mais ici, pas de happy end comme dans Monstres et cie, quoique... L'histoire s'achève sur une image à la symbolique forte qui rappelle au jeune lecteur qu'on ne donne jamais d'amour en vain ! Un jour ou l'autre, ce qui est donné finit par porter ses fruits...
Dans la seconde intitulée Les séquelles, il est aussi question d'amour, cette fois au sein d'une famille de petits lapins. Pas simple pour le cadet de trouver sa place dans une fratrie où le père ne voit que par son fils aîné ; la mère, par sa fille... Il faudra une épidémie de "mauvais caractère" (maladie qui touche tous les petits lapins) et le spectre de séquelles éventuelles pour que tous ouvrent enfin les yeux ! En filigrane de ce texte, la question de la fessée et de la claque versus le dialogue et l'amour comme préceptes pédagogiques. Une question on ne peut plus d'actualité ! Ce récit peut également être le point de départ d'un débat avec les enfants sur les stéréotypes de genre : pourquoi un petit garçon devrait-il être forcément sportif, une petite fille aimer la lecture, etc. ?
Quant à la troisième, Papadacore, elle évoque la question du libre arbitre. Pas simple là non plus de vivre avec un papa très à cheval sur les principes. Lorsque Jean-Pierre et sa soeur Véronique désirent quelque chose, leur père répond invariablement : "Oui... mais...". Aussi, lorsqu'un lutin leur donne une pièce pouvant changer le cours des choses, ils en usent et en abusent... Jusqu'au point de non retour ? Telle est la question !
Vous l'aurez compris, ces trois histoires sont à la fois amusantes à lire et instructives. A la fois courtes et dynamiques, elles sont idéales pour les lecteurs qui commencent à lire seuls. L'auteure les prend d'ailleurs à partie à plusieurs reprises, impliquant également les parents dans le jeu.
Les illustrations colorées et pleines d'humour de Jean-Luc Cornette * rendent la lecture encore plus ludique. le connaisseur y découvrira même des clins d'oeil à deux grands de la littérature jeunesse...
Qui aura l'oeil acéré et pourra le premier me les citer ? D'ici-là, n'hésitez pas à vous plonger dans ces "short stories" originales qui, au final, ne sont pas si méchantes mais pas si gentilles non plus !
Lien : http://lacoupeetleslevres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Jangelis
  06 juillet 2015
Trois courtes histoires, assez surprenantes.
La 1e et la 3e m'ont semblé assez tristes pour cette tranche d'âge.
La 2e fort drôle, mais aussi belle matière à réflexion.
Toutes trois d'ailleurs, font réfléchir sur l'amour, l'amitié, la façon de vivre et de se comporter.
Une jolie réussite sur des textes courts à la portée des plus jeunes mais intéressants aussi pour les plus grands.
Lu à mes petites de 7 et 9 ans, elles ont apprécié de bout en bout, même si une préférence pour l'histoire du milieu et son épidémie de mauvais caractère chez les lapins. A la fois parce que c'est la plus drôle, et parce qu'elle réveillait des échos de situation actuelle ici.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
JangelisJangelis   06 juillet 2015
Le docteur secoua la tête.
- Le cas est sérieux. Je crains qu'il y ait des séquelles.
M'dame Lapin demanda timidement :
- Les "séquelles", qu'est-ce que c'est ?
Le docteur répondit d'une voix bourrue :
- Ce sont des crises de bêtise, des poussées de caprices, des accès de mauvaiseté. Parfois les trois en même temps.
Ce fut la désolation dans la maison Lapin.
On gava Tibou de sirop à la coquinendouille, de pastilles à la calembridaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
c.brijsc.brijs   26 avril 2015
L'ogre Boufpatan dit alors :
- A quoi ma vie ressemblerait si on ne me trouvait pas si méchant ?
Boufpatou et Boufpatro lui répliquèrent :
- Tu nous ennuies. Bouffe.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Marie-Aude Murail (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie-Aude Murail
Aujourd'hui, je vous emmène à la rencontres de jeunes filles qui - dans la seconde moitié du XIXe siècle - ont fait le choix de s'extraire de leurs carcans et dévoiler au grand jour leur amour (et leur compétence !) de l'art et des sciences...
Miss Charity - héroïne de Marie-Aude Murail, inspirée de Beatrix Potter - est l'une d'elle, et vous verrez comment les combats d'une jeune fille, puis d'une jeune femme, de la très bonne société anglaise il y a 150 ans peuvent trouver un écho dans les combats féministes d'aujourd'hui...
autres livres classés : à partir de 7 ansVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (9) Voir plus




Quiz Voir plus

Simple, de Marie-Aude Murail

Pourquoi Simple a-t-il cassé la montre ?

Pour voir ce qui faisait du bruit
Pour voir s’il y avait des bonhommes dedans
Parce que l’aiguille s’est arrêtée

12 questions
353 lecteurs ont répondu
Thème : Simple de Marie-Aude MurailCréer un quiz sur ce livre