AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714460682
Éditeur : Belfond (02/03/2017)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.62/5 (sur 88 notes)
Résumé :
[LIVRE AUDIO]

« À ce que je sais, votre épouse était vraiment une femme merveilleuse […] vous devez vous sentir reconnaissant d'avoir vécu presque vingt ans auprès d'une femme comme elle. Je le crois profondément. Néanmoins, vous aurez beau penser que vous avez compris quelqu'un, que vous l'avez aimé, il n'en reste pas moins impossible de voir au plus profond de son cœur. Vous aurez pu vous y efforcer, mais vous n'aurez réussi qu'à vous faire du mal. ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (29) Voir plus Ajouter une critique
joedi
  17 mars 2017
Sept nouvelles composent ce livre au thème commun d'un homme vivant sans femmes ; l'un après le décès de sa femme, actrice qui le trompait parfois avec ses partenaires, décide de vivre sans femmes mais, ayant une déchéance temporaire de son permis de conduire, engage une conductrice ; un autre a plusieurs maîtresses, dont une qui l'a particulièrement marquée, abusé et n'ayant plus le goût de vivre il se laisse mourir ... Mes préférées sont Drive my car, le bar de Kino et Samsa amoureux, c'est dans ces trois-là que j'ai le plus apprécié l'écriture magique de Haruki Murakami.
Extrait de la 4ème de couverture :
Neuf ans après Saules aveugles, femme endormie, le retour d'Haruki Murakami à la forme courte. Dans ce recueil comme un clin d'oeil à Hemingway, des hommes cherchent des femmes qui les abandonnent ou qui sont sur le point de le faire. Musique, solitude, rêve et mélancolie, le maître au sommet de son art.
C'est avec impatience que j'attends son prochain roman dont la parution, en français, par les éditions Belfond, est prévue en 2018.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          580
Ichirin-No-Hana
  10 mai 2017
Haruki MURAKAMI est un auteur qui a déjà prouvé son talent pour l'écriture en général et il le démontre notamment dans l'exercice très particulier des nouvelles. J'ai déjà eu l'occasion de le découvrir dans les deux très bons recueils de nouvelles, Saules aveugles, femme endormie et Après le tremblement de terre. C'est donc avec beaucoup d'attente que j'attendais la sortie de son dernier ouvrage Des hommes sans femmes.
Composé de sept nouvelles (cinquantaine de pages chacune), Haruki Murakami nous dresse le portrait de sept hommes japonais de tout âge et de tous les horizons. Leurs points communs ? Comme le titre le sous-entend très bien, ils ont été « abandonné » (voir le mot au sens large) par une femme. On retrouve diverses thématiques telles que le deuil, l'adultère, l'amour et bien plus profondément la solitude. Simple instant T dans la vie de ses personnages, Haruki Murakami nous prouve encore une fois son talent pour créer une ambiance particulière et pour décrire la nature profonde et le côté sombre de l'humain.
Des hommes sans femmes est un très bon recueil de nouvelle comme sait les faire Murakami. Bien que les nouvelles ne resteront certainement pas longtemps en mémoire, elles sont très agréables à lire. On retrouve tout ce qui fait Murakami et rien que cela, c'est un pur délice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
Torellion
  11 octobre 2017
Recueil de nouvelles, Des hommes sans femmes est un des derniers livres de Haruki Murakami traduit et publié en France.
Sept hommes sans femmes. Sept nouvelles poignantes, pleines de musique, de mélancolie, de magie. Mais c'est aussi selon Murakami sept destins brisés. Que sommes-nous lorsque les femmes nous abandonne ? Que devenons nous ainsi livré à nous-mêmes ? Visiblement rien de bon. Des automates sans vie (Drive my car), des coquilles vides remplies de fantômes (le bar de Kino et Samsa amoureux), des adulescents attardés (Yesterday, Shéhérazade)...
J'ai beaucoup apprécié cet atmosphère fantastique à la Edgar Allan Poe, pleine de mélancolie et de romantisme. La force de ces nouvelles tient pour moi à cet aspect de l'écriture mais aussi à la force de ces silences omniprésents, si important dans la culture japonaise.
Ce recueil m'a donné envie de plonger dans l'univers de Murakami.
Je le conseille d'abord aux néophytes, les amateurs l'ayant sûrement déjà lu.
Commenter  J’apprécie          190
Pirouette0001
  07 août 2017
Que dire ? J'ai l'impression après avoir tourné la dernière page que décidément le nom de Haruki Murakami fait vendre.
Et c'est vrai que c'est en voyant son nom parmi les nouveautés que j'ai acheté ce livre. Puis, première déception, ce sont des nouvelles, genre que je n'affectionne pas beaucoup. Je préfère les longues envolées. Restait la question, mais comment va s'y prendre Murakami lui qui nous a habitués à des histoires qui faisaient parfois plusieurs volumes et qui a, justement, besoin d'ampleur pour déployer sa poésie particulière ? Seconde déception, je lis que ce recueil ne renferme rien de nouveau. Il s'agit de nouvelles déjà publiées dans des revues de longue date. Et je songe à l'éditeur, à sa politique commerciale et à la nécessité de publier régulièrement le nom d'un auteur qui plait ... Murakami n'a plus rien écrit de décisif depuis 1Q84 et, comme par hasard, ont été publiés en français ses deux premiers livres jamais traduits et puis ces nouvelles... Restait la question, et si comme l'incolore Tasaki, ce n'était pas mauvais après tout ?
Dernière déception, ces nouvelles sont vraiment vides. De petites ébauches, sans souffle ni valeur ajoutée. Ces hommes sans femmes, pour avoir laissé s'échapper une femme déterminée dans leur vie, ne m'ont pas ravi du tout. Même la nouvelle qui se veut un "remake" de la Métamorphose n'est pas aboutie. Bravo pour la politique éditoriale, j'ai marché à fond, mais je reste sur ma faim. Le Murakami de ses débuts avait bien plus de charme et de talent que le Murakami d'aujourd'hui que tant voudraient nobéliser. Pourtant, Murakami n'est définitivement pas Oé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          193
BrunoA
  10 mars 2017
Ce recueil de nouvelles de Murakami nous permet de renouer avec les précédents que sont Saules aveugles femme endormie et L'éléphant s'évapore.
Ici, néanmoins, le sujet diffère quelque peu et se focalise sur les histoires d'hommes qui vivent ou qui ont vécu auprès de femmes dont ils se trouvent soudainement privés.
Ces chroniques d'hommes qui se sont trouvés esseulés de manière souvent brusque, voire violente nous mènent ainsi sur les traces d'un homme qui cherche à savoir pourquoi sa femme disparue l'a trompé, d'un médecin subitement tombé amoureux d'une de ses maîtresses, d'un patron de bar seul au fond d'une impasse, et de bien d'autres.
On retrouve dans certaines nouvelles l'atmosphère si particulière que sait entretenir cet auteur et qui ont fait son oeuvre si particulière.
Par ailleurs, les clins d'oeil littéraires ne manquent pas dans ce recueil. Ainsi du titre inspiré d'Hemingway, de Samsa amoureux qui n'est autre que La Métamorphose de Kafka inversée et de bien d'autres que le lecteur découvrira au fil de sa lecture.
A la lecture des Hommes sans femmes, on est impatient de connaître le prochain roman de Murakami.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180

Les critiques presse (7)
Chatelaine   14 avril 2017
Sept nouvelles ayant en commun la mélancolie d’instants à jamais enfuis. Des airs de jazz, une chanson des Beatles, un film de Woody Allen, une vieille Saab décapotable, une pluie d’été, un chat disparu.
Lire la critique sur le site : Chatelaine
LesEchos   11 avril 2017
Son nouveau livre ouvre peut-être la meilleure porte d'entrée à l'ensemble de son oeuvre.
Lire la critique sur le site : LesEchos
LeMonde   23 mars 2017
Recueil de nouvelles puissantes et originales.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LaLibreBelgique   21 mars 2017
En sept nouvelles, Haruki Murakami évoque "Des hommes sans femmes", des solitudes peuplées d’histoires, de souvenirs, de désespoirs, d’ironie.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
LeFigaro   03 mars 2017
L'écrivain japonais signe un recueil de nouvelles où des hommes, abandonnés par une femme, se confessent.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
LeFigaro   02 mars 2017
L'écrivain japonais signe un recueil de nouvelles où des hommes, abandonnés par une femme, se confessent.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Telerama   01 mars 2017
Le patron d'une boîte de jazz, François Truffaut, Woody Allen et les Beatles hantent ces histoires courtes. Plongée dans l'intime et bizarreries garanties.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations & extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
ZakuroZakuro   22 avril 2017
Je fais souvent le même rêve, dit-elle enfin. Avec Aki-kun, je suis sur un bateau. C'est un long voyage sur un grand bateau. On est tous les deux seuls dans une petite cabine, il est tard dans la nuit, et à travers le hublot, on peut voir la pleine lune. Mais cette lune est faite de glace, pure et transparente. Et sa partie inférieure est plongée dans la mer. "On dirait que c'est la lune, m'explique Aki-kun, mais en fait c'est de la glace et son épaisseur n'est que de vingt centimètres environ. C'est pour ça qu'au matin, quand le soleil se lèvera, elle fondera. Profites-en pour la regarder maintenant, quand il est encore temps".
J'ai fait ce rêve je ne sais pas combien de fois. Un très beau rêve. Toujours la même lune. Une épaisseur de vingt centimètres. La moitié inférieure immergée. Je suis appuyée contre Aki-kun, la lune brille, c'est magnifique, on est seuls tous les deux, on entend le clapotis des vagues. Mais quand je me réveille, je me sens toujours extrêmement triste. Je ne vois plus la lune de glace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Ichirin-No-HanaIchirin-No-Hana   10 mai 2017
Un jour, soudain, vous êtes devenus des hommes sans femmes. Ce jour arrive sans qu'il y ait eu auparavant la moindre allusion ou le moindre avertissement, sans que vous ayez éprouvé de pressentiment ou de prémonition, sans toc-toc, sans petits toussotements. Vous avez tourné à un angle et vous savez déjà que c'est arrivé. Mais impossible de revenir en arrière. Dès ce tournant pris, voici le seul monde qui sera le vôtre désormais. Un monde que l'on appellera celui des "hommes sans femmes". Un pluriel froid et sans fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
joedijoedi   14 mars 2017
— Mais peut-être que vivre ce genre d'expérience douloureuse – la solitude, par exemple –, c'est nécessaire quand on est jeune, non ? Ça aide à grandir ...
— Tu crois ?
— Comme les arbres qui doivent survivre à des hivers rigoureux pour devenir plus gros et plus puissants. Quand le climat est toujours doux et clément, ils ne peuvent pas développer d'anneaux de croissance.
Commenter  J’apprécie          240
AgatheDAgatheD   06 mai 2017
Pourtant , bien sûr, vint le temps où je la perdis. Tous les marins du monde se tenaient là en embuscade. Et moi, tout seul, j'étais incapable d'assurer sa garde. On est bien obligé, à certains instants, de regarder ailleurs. Il faut bien dormir, aller aux toilettes. Prendre un bain. Emincer des oignons, décortiquer des haricots. Vérifier la pression des pneus de la voiture. Et voilà comment nous avons été séparés. Ou plutôt, comment elle est partie. Il y avait certes les ombres des marins. Des ombres épaisses, autonomes, qui semblaient ramper le long du mur de l'immeuble, déliées de toute attache. Baignoire, oignons, pression des pneus, ces ombres n'étaient rien de plus que des fragments de métaphores punaisées un peu partout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
joedijoedi   17 mars 2017
Quel était le degré de ma souffrance ? Jusqu'à quel point mon cœur était-il endolori ? Ce serait bien si dans notre monde existait un appareil capable de mesurer la souffrance, simplement, exactement. Au moins, ces mesures chiffrées demeureraient par la suite. Un petit appareil que l'on appliquerait sur la paume de la main, ce serait très bien.
Commenter  J’apprécie          191
Videos de Haruki Murakami (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Haruki Murakami
"Kafka sur le rivage" de Haruki Murakami (Alchimie d'un roman, épisode n°16)
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





. .