AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean-François Ménard (Traducteur)
EAN : 9782070538836
121 pages
Éditeur : Gallimard Jeunesse (18/04/2002)
3.75/5   32 notes
Résumé :

Amandine est bien l'élève la plus maladroite de l'Académie de sorcellerie! Quel désastre lorsqu'il s'agit d'apprendre à voler à son chat Petipas ou de fabriquer la potion d'invisibilité. Sans compter les mauvais tours d'Octavie Patâfiel... Mais un terrible complot se trame élèves et professeurs pourraient bien être changés en grenouilles ! Connaissez-vous Amandine Malabul, la jeune sorcière... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,75

sur 32 notes
5
3 avis
4
4 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

PhilippeCastellain
  01 novembre 2020
Grand a été mon étonnement en découvrant que ce livre de mon enfance avait été adapté en série Netflix (et encore plus en constatant que le résultat était plutôt sympa). A l'époque il n'existait même pas en français, ma mère nous le traduisait en direct. Mais j'avais oublié à quel point cette série avait été repompée par ‘Harry Potter'.

On a tout de même affaire à une école de sorcellerie type internat, où les jeunes sorcières apprennent à voler sur des balais, faire des potions et lancer des sorts, le tout sous l'autorité d'une directrice gentille et compréhensive. Parmi les professeurs, la plus charismatique est sévère, autoritaire, et déteste l'héroïne. Celle-ci et ses amies sont les plus nulles de leur année, et leur grande ennemie est blonde, snob et de bonne famille. Deux grosses différences néanmoins : dans cette école il n'y a que des filles (pas de mixité) et leur rivale… Est aussi la miss je-sais-tout de l'école. La fusion d'Hermione et Drago en somme, et après tout un scénario beaucoup plus réaliste.

L'histoire pour le reste est plutôt fun, basée sur l'amitié, les catastrophes évitées de justesse, les situations calamiteuses dont les héroïnes parviennent à se tirer en sauvant l'école grâce à leur bonne volonté et en dépit de leurs tendances gaffeuses. Mais l'ambiance est globalement plus glacée, et cette école de magie beaucoup moins cosy et luxueuse que Poudlard : il y fait froid, humide et la nourriture est infecte – en somme on est plus proche d'un vrai pensionnat anglais.

J.K. Rowling a donc fusionné le monde de ‘The Worst Witch', le pitch du ‘Lord of the Ring' et un certain nombre d'éléments de ‘Narnia' (le monde aux allures médiévales mais au confort parfait à côté du nôtre…) On pourrait crier au plagiat, mais gardons en mémoire que beaucoup d'oeuvres majeures sont nées de la fusion de nombreuses influences, auxquelles l'auteur a su apporter sa touche. J.K. Rowling a ainsi créé un univers d'une richesse exceptionnelle, et les fans les plus insupportables de l'univers (just read an other book).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382
Shan_Ze
  21 juillet 2018
Ca fait quelques années que ce titre jeunesse m'attire... Juste à cause du prénom de l'héroïne qui est aussi le mien. Et ça m'arrive d'être maladroite. L'histoire d'une école de jeunes sorcières fait penser à Harry Potter et quelques références font des liens assez directs avec le jeune sorcier anglais. Les aventures d'Amandine s'adresse à un public plus jeune (à partir de 8 ans, une centaine de pages). Elle confond des potions, casse son balai... est-ce que sa place est bien ici ? le scénario est simple, on reste avec le balai, le chapeau pointu et le chat noir (dans le cas normal) mais il y a des gentilles et méchantes sorcières ! Pour les plus jeunes, un livre pour s'initier au genre, peut-être avant un Harry Potter (plus coriace et avec un univers plus touffu).
Commenter  J’apprécie          290
Under_the_Moon
  29 août 2013
Un livre de jeunesse très frais avec une écriture agréable. de plus l'édition Puffin Books (en VO, donc) est agrémentée de dessins qui permettent d'apprécier pleinement cette lecture.
Il faut quand même avouer que, s'agissant de l'histoire d'une sorcière écolière, il est difficile de s'affranchir d'Harry Potter. Ce qui est paradoxal car cette série a été publiée en 1974, soit 30ans avant son équivalent masculin !!
Impossible de ne pas remarquer les schémas similaires dans les deux histoires.
Ici, on suit les aventures de Mildred Hubble ( Amandine Malabul en français apparemment) et de sa grande amie Maud. On sourit aux maladresses de Mildred qui s'attire les foudres de son horrible professeur Miss Hardbroom, et cela ne va pas en s'arrangeant le jour où elle se met Ethel - la chouchoute de la prof ! - à dos !
Heureusement, tout cela se passe sous l'oeil bienveillant de la directrice de l'école, Miss Cackle.
Du fait que cette histoire s'adresse à un public bien plus jeune que celui d'Harry Potter, les personnages, les descriptions et tout l'environnement "magique" sont bien moins travaillés que dans la saga de J.K.Rowling. de même, pas de "grande" aventure" ou de suspense dans un combat entre le Bien et le Mal. A la place, Jill Murphy a créé un esprit "bon enfant" dans la lignée de la littérature enfantine britannique.
En bref, une jolie découverte et un livre qui vaut tout de même le détour et dont je lirai volonté la suite à l'occasion (en VO bien sûr!).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Sharon
  21 octobre 2013
La couverture est une vraie réussite ! Et oui, les sorcières n'ont plus le vent en poupe, même Hermione Granger n'a pas le charisme suffisant pour faire oublier Bella. Alors quand elle s'appelle Amandine, qu'elle a été crée à la toute fin des années 70 et qu'elle est en plus très maladroite, autant dire que c'est mission impossible.
Pourtant, elle est bien sympathique, cette Amandine. L'école de sorcellerie dans laquelle elle étudie n'a rien de Poudlards, elle ressemble plutôt à un internat anglais des plus stricts, avec des professeurs très à cheval sur le règlement et sur leur balai (ce qui n'est pas peu dire).
Justement, Amandine a beaucoup de mal à rester sur le sus-dit balai. Elle a encore plus de mal à persuader son chaton, le seul chaton gros de toute l'école (il n'y avait plus de noir…) de rester sur le balai, même après d'âpres négociations. Mais ce ne sont que des détails face :
- aux mésaventures que lui réservent sa pire ennemie, une sorcière à qui tout réussit, et à qui il ne manque rien, surtout pas la méchanceté, pour réussir.
- à un monstrueux complot ourdi pour que l'école ferme, définitivement.
Etre une sorcière, même maladroite, ce n'est pas facile tous les jours, et encore moins toutes les nuits.
Vous aurez compris, ce livre n'effraie pas, mais fait beaucoup sourire. A lire sans modération, toute l'année.
Lien : http://deslivresetsharon.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
lebazarlitteraire
  31 mars 2015
Si je vous dis « magie », « école de sorcellerie », « professeur de potion détestable », « animal de compagnie particulier », et « aventures en tout genre », vous pensez directement Harry Potter, et vous avez bien raison. Seulement voilà, plus d'une vingtaine d'année avant que le sorcier le plus célèbre au monde débarque dans nos vies, la magie faisait déjà bien des dégâts dans celle d'Amandine Malabul.
Notre héroïne a dix ans lorsqu'elle fait ses premiers pas à l'Académie supérieure de Sorcellerie. Sa nature spontanée et son imagination débordante n'ont d'égal que sa malchance et sa maladresse, ce qui lui vaut le délicieux surnom de « malhabile ». Heureusement, elle peut toujours compter sur le soutien de ses amies Pamela et Isabelle. Et il faut bien toute l'amitié du monde pour arriver à éviter les catastrophes qu'Amandine ou Octavie Patafiel, son ennemie jurée, provoquent à l'école. Car à l'Académie, on n'est pas là que pour rigoler, et ça, Mlle Bâtonsec, la professeur de potions, y veille personnellement.
Une saga qui vaut le détour, tant pour le côté humoristique que pour l'univers qui en découle. La lecture de ce livre est toutefois trop simple pour un adulte, normal, la saga est destinée aux enfants de 7 à 11 ans.
Pour découvrir la critique complète, rendez-vous sur notre site ou sur Facebook.
Lien : http://lebazarlitteraire.fr/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Shan_ZeShan_Ze   18 juillet 2018
Au milieu du premier trimestre, les élèves recevaient chacune un chaton à qui elles devaient enseigner l'art de se tenir sur un balai. Le chat n'avait aucune utilité particulière, il était simplement là pour préserver la tradition. Dans certaines écoles de sorcellerie, on préfère distribuer des hiboux, au lieu de chatons, mais c'est là une simple affaire de goût.
Commenter  J’apprécie          240
mamangel1mamangel1   10 février 2015
Amandine Malabul était nouvelle à l'académie: c'était sa première année d'études en sorcellerie et, pour tout dire, elle avait plutôt mal commencé. Amandine n'avait aucune intention d'enfreindre la discipline ni de contrarier ses professeurs, mais elle faisait partie de ces infortunés que la malchance prend un malin plaisir à plonger sans cesse dans l'embarras et il lui arrivait toujours quelque chose de fâcheux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Under_the_MoonUnder_the_Moon   28 août 2013
Everything I do just seems to go wrong, that's all. I don't mean to do it.
Commenter  J’apprécie          120
Under_the_MoonUnder_the_Moon   28 août 2013
Really, Mildred, (...) I have run out of things to say to you. Weef after week you come here, sent by every members of staff in the school, and my words just seem to go straight in one ear and out of the other. You will never get the Witches' Higher Certificate if this appalling conduct continues. You must be the worst witch in the entire school.
Commenter  J’apprécie          10

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Histoire de la BD III

Le héros d'apartement...

Robert Bidochon
Raymond Calbuth
Monsieur Jean
Marc Dacier

10 questions
47 lecteurs ont répondu
Thèmes : bande dessinée , humour , comptemporaineCréer un quiz sur ce livre

.. ..