AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782842714604
156 pages
La Musardine (20/01/2011)
3.68/5   14 notes
Résumé :
ATTENTION : Livre qui ne convient pas à un public mineur.

Hilda est une jeune femme aux formes plantureuses torturée par les démons de la chair, auxquels elle ne sait résister. Initiée très jeune aux plaisirs du sexe par son oncle et sa mère, Hilda va montrer un tempérament de feu et un appétit sexuel démesuré. Honteuse de son comportement immoral, elle va tenter de combattre ses penchants en épousant un notaire veuf et austère. Mais le fils de ce... >Voir plus
Que lire après HildaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Il est assez rare que je lise des romans érotiques. Mais parfois l'envie se fait sentir de sortir un peu des sentiers battus et de tester un autre style de lecture. Alors, je me suis dit pourquoi pas, ça peut toujours être sympa (et distrayant), de découvrir un petit roman coquin 😛

Il est intéressant de savoir que ce livre a été écrit après la seconde guerre mondiale et qu'il a à l'époque été vendu en tant que “journal intime”. L'auteur a choisi de rester anonyme, chose que je peux aisément comprendre après la lecture !

Hilda est une jeune femme aux formes plantureuse qui aime le sexe et ne s'en cache pas ! Toute jeune déjà, elle attire les hommes comme un aimant et est initiée très tôt aux plaisirs de la sexualité par son oncle et sa mère… Relation incestueuse, qui, une fois, arrivée aux oreilles du père de famille, cesse immédiatement, puisqu'il tue dans un accès de rage, son frère et sa femme.

Peu après son emprisonnement, il se suicide et la jeune fille se retrouve orpheline. Elle est placée en internat dans un institut. Mais rapidement, son proviseur se sent très attiré par elle, lui aussi. Il lui propose alors de passer un marcher (qui a trait à des faveurs sexuelles, bien entendu) et qu'elle ne peut refuser au risque de se retrouver à la rue. Hilda va dès lors montrer un tempérament de feu et un appétit sexuel démesuré.

Toutefois, très honteuse de ses penchants immoraux, elle choisit, plus tard, d'épouser un notaire veuf et austère dans l'idée de s'assagir quelque peu à ses côtés et devenir une femme raisonnable. Seulement, le fils de ce dernier, un jeune homme de 17 ans rusé et pervers découvre très rapidement les démons qui agitent sa jeune belle-mère…

Progressivement Hilda devient sa chose. Un vulgaire objet dédié au plaisir avec lequel ses amis et lui apprécient de s'amuser. A cela s'ajoute le plaisir malsain du jeune homme de cocufier son père ! Hilda, torturée par les démons de la chair, auxquels elle ne sait résister explorera avec son beau-fils les multiples facettes du plaisir physique en plongeant toujours plus loin dans le hard.

En gros, vous allez découvrir dans ce roman un véritable panel de fantasmes sexuels pour lesquels les bonnes moeurs sont résolument laissées de côté. Je pense d'ailleurs que mon petit résumé ci-dessus vous l'aura fait comprendre. Inceste, sexe forcé, voyeurisme, adultère, triolisme, perversité, et j'en passe… On y trouve de tout, pour tous les goûts !

Dans l'ensemble, c'est bien écrit et ça se lit très facilement. Mais le texte est hyper réaliste dans ses détails et, de ce fait, il m'a semblé très/trop cru ! On s'éloigne de l'érotisme et on se rapproche du porno, ce qui n'est pas forcément ce que je souhaitais au départ ! Je dois dire que c'est un roman très particulier, qui m'as laissée complètement perplexe et duquel je suis ressortie extrêmement mitigée.

Voilà, a l'issue de cette chronique, vous l'aurez compris, ce roman contient des scènes assez hard, voire scandaleuses pour certaines ! Donc à ne pas laisser traîner entre toutes les mains 😉 Pour public averti !
...
/*\ Rendez-vous sur mon blog pour lire l'intégralité de cette critique ^^ /*\

Lien : http://www.chibigeeky.be/hil..
Commenter  J’apprécie          110
Sans doute écrit dans les années 20 on ne connaît pas l'auteur. On peut se faire une idée de certaines moeurs de cette époque. Pornographique, ce livre n'en demeure pas pour autant mal écrit; bien au contraire. C'est un livre qui choquera celles qui se sont excitées sur 50 Nuances, mais qui ravira celles qui aiment le plaisir, le vrai, sans nunucherie.
Commenter  J’apprécie          121
J'ai reçu ce livre, lors de l'opération Masse Critique de Babelio, que je remerci encore une fois pour m'avoir sélectionnée. J'ai voulu essayer une toute autre catégorie de livres qui m'était inconnue et à laquelle je n'aurais jamais oser acheter, alors je me suis dis que ce serait l'occasion de tester. C'est d'ailleurs le but de cette opération, si je ne me trompes pas.

Quelques jours après la sélection, je reçois le livre, et là j'ai lu quelques pages.

Le texte est cru mais hyper réaliste dans les détails. Hilda le personnage principale est une femme qui adore le sexe et qui ne s'en cache pas. Il faut dire qu'elle a vite été mise dans le bain avec sa mère et son oncle. A 14 ans, Hilda qui a déjà de belles formes généreuses, qu'on les femmes plus agées, attire l'oeil. Son oncle grand adepte du sexe, séduit la femme de son frère qui n'est pas très regardé par sa moitié, ni comblée va se laisser séduire et va découvrir les plaisirs de la chair. Puis voyant que sa fille attire l'oeil des hommes, elle se dit qu'il vaudrait mieux qu'elle goûte elle aussi aux plaisirs de la chair avec un homme d'expérience avant d'être marier de ne pas connaître peut-être le « vrai plaisir ». Alors elle aura une aventure avec son oncle et va adoré cela mais problème à la fin de cette journée de dépucelage, un drame arrive. Hilda se retrouve orpheline car son père a découvert la chose et tuer son frère et sa femme, du coup il va en prison ou il se tue à son tour. Hilda est alors placée en internat dans un bon institut, mais son proviseur n'est pas dupe et voulant assouvir ces désirs voit en Hilda, jeune fille seule dont il connait le passer et dont il est très attiré de par ses formes, un jour lui propose un marché, qui lui est impossible de refuser sinon elle se retrouve à la rue. Et là les plaisirs continuent toujours très détaillés.
Ce livre particulier, je ne peux pas dire que j'ai aodré ni même aimé mais je n'ai pas non plus arrêté en cours de route. C'est un style particulier que je suis contente d'avoir lui au moins une fois dans ma vie. Peut-être que je retenterais l'expérience avec un auteur plus connu dans cette catégorie. Ce livre sortit la 1ère fois en tant que journal intime après la Seconde Guerre Mondiale relate un peu de tout des plans à trois, à deux, des sodomies, des viols ...

Lien : http://leslecturesdemademois..
Commenter  J’apprécie          30
- Sans spoilers -

L'histoire d'Hilda alterne entre la découverte des plaisirs de sa jeunesse pendant les Années Folles et ses folies d'épouse en apparence honorable d'un notable de province après la fin de la deuxième guerre mondiale.

En moins de 140 pages, la plantureuse Hilda vit de scandaleuses et obscènes aventures.
On est sur la facette pornographique de l'érotisme et la collection de scènes est fournie et variée.
En sus, il y a une histoire ou plutôt le destin d'une jeune femme à la nature sensuelle et aussi généreuse que son corps ; à sa manière, une femme hors du commun.

La lecture d'Hilda devrait divertir et plaire à ceux qui apprécient Esparbec. Je la recommande.
Commenter  J’apprécie          53
✭✭✭ Un roman “lecture amoureuse” reçu dans le cadre de l'opération Masse Critique sur le site BABELIO, que je remercie pour cet envoi.
Un livre qui a été écrit après la seconde guerre mondiale et qui, à l'époque, s'était vendu comme “journal intime”. L'auteur est resté anonyme, ce qui a dû faire spéculer bien des lecteurs !
Bref, pour en revenir à ce livre.
C'est un véritable feu d'artifice de fantasmes sexuels (voyeurisme, triolisme, fellation, sodomie, et j'en passe). Une plume très légère, des mots crus, mais jamais vulgaires (j'ai d'ailleurs bien ri de certains termes employés pour parler du sexe masculin).
Un contenu émoustillant, un concentré d'aphrodisiaque à faire partager à mes ami(e)s. Je sens que ce livre va voyager....
A déguster avec modération et parcimonie pour laisser le charme agir... ✭✭✭
Lien : http://lecture-addict.blogsp..
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
L’héroïne ressemblait étrangement à Hilda : mêmes seins lourds, même croupe opulente... Hilda se dit que, visiblement, Jérôme fantasmait sur elle, tout comme elle fantasmait sur lui. Il fallait créer la circonstance, l’événement, car jamais Jérôme n’oserait franchir le pas. Comment aurait-il pu se permettre la moindre privauté avec la femme de son père qui, avec cette élégance distinguée, se montrait irréprochable, cuisinait à la perfection, savait recevoir les relations importantes du notaire ?
Commenter  J’apprécie          10
– Tu plaisantes ? S’il t’arrive de donner ton cul, c’est que tu es stupide. Quand tu le poses sur une chaise, c’est sur une véritable fortune que tu t’assieds.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de La Musardine (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de La Musardine
Bande-annonce vidéo du livre "Pin-up, femme-objet", troisième volume des mythiques pin-up d'Aslan, aux éditions La Musardine. Sortie le 31 octobre 2013.
autres livres classés : roman érotiqueVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (142) Voir plus



Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
353 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre

{* *}