AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Delphine Muse (Autre)
EAN : 9782491404017
220 pages
Éditions des lacs (18/06/2020)
4.44/5   71 notes
Résumé :
Emma, écrivaine en panne d'inspiration, prend une décision radicale : s'enfuir. Elle loue une maison isolée dans une petite ville bretonne et disparaît sans prévenir personne. Mais en fuyant le présent, ce sont les fantômes du passé qu'Emma va réveiller. Sans savoir pourquoi, cette phrase, comme un morbide refrain, tourne en boucle dans sa tête... "Il ne s´est pas suicidé, et tu le sais."

Emma, accompagnée de Mickaël et sa soeur Danielle rencontrés su... >Voir plus
Que lire après AncrierVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (55) Voir plus Ajouter une critique
4,44

sur 71 notes
5
35 avis
4
17 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
Ancrier est le premier roman de Delphine Muse, auteure que j'ai découverte avec La mécanique du néant.
.
200 pages c'est vite lu et j'avais besoin d'un récit court, justement.
.
Vous allez me dire que j'étais ressortie un peu déçue de la Mécanique du néant, alors pourquoi lire celui-ci ?
Tout simplement parce que je l'avais et qu'ainsi j'en ai terminé avec Delphine Muse.
.
*******
Emma, blogueuse à succès, donnait son avis sur ses lectures noires et films d'horreur, jusqu'au jour où elle eut l'idée d'écrire.
.
Deux romans après, la seule chose qu'elle regrette, c'est que sa notoriété lui apporte pas mal de problèmes, notamment un harceleur tenace qui semble savoir tout ce qu'elle fait au moment où elle le fait.
.
Sur le point de craquer, se méfiant de tous, elle part en Bretagne (meilleur endroit pour se ressourcer, n'est-ce pas ?), dans un petit village où elle a déniché une maison à louer très isolée.
.
Ses doigts volent sur son clavier la nuit, une histoire germe enfin.
.
Emma savoure sa tranquillité, le bruit de la mer, les oiseaux...
Calme de très courte durée, parce qu'une petite voix très audible lui serine sans cesse : "Il ne s'est pas suicidé, et TU le sais".
.
Vous l'avez sans doute oublié, mais le héros du second roman avait aussi une petite voix qui lui rabâchait : "On va tous mourir" ou un truc du genre.
.
Je me suis dit que décidément, l'auteure manquait un peu d'imagination...
.
Il serait spoiler de vous révéler ce qui se passe exactement, mais vous devinerez aisément que notre héroïne va chercher à comprendre l'origine de la voix et les raisons des manifestations visuelles / hallucinations qui gâchent un chouia son séjour.
.
*******
.
À mon avis, le roman se laisse lire, sans plus.
.
Je n'ai pas été transportée, ne me suis attachée à personne hormis Danielle, la fille des propriétaires de la maison en bord de mer que loue Emma.
.
Les événements qui se succèdent ne m'ont pas impressionnée plus que ça.
.
Je voulais savoir ce qui se passait, sans non plus ressentir une sorte d'urgence. de la curiosité, sans plus.
.
Un livre vite lu, pour se détendre entre deux, qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.
.
.
Commenter  J’apprécie          5237
Une histoire qui peut vous paraître décousue mais accrochez-vous car au fil des pages elle prendra tout son sens.
Je me suis littéralement imprégnée de ma lecture, des différents personnages et de cette angoisse omniprésente.
L'écriture de l'auteure est digne de grands écrivains du genre.
Elle est fluide avec un enchaînement efficace.
Un thriller fantastique que je vous conseille.
Commenter  J’apprécie          360
Ce livre est un de mes cadeaux de Noël.

Avec Delphine Muse, j'ai fait le chemin à l'envers, j'ai lu « La mécanique du Néant », son deuxième très joli thriller, pour lire ensuite son premier roman « Ancrier ».
Le récit ne m'a pas été aussi addictif que le deuxième roman qui pour moi était plus « travaillé » et avait plus de maturité.
L'écriture est certes toujours aussi fluide et l'auteure garde une imagination très fertile, mais pour moi l'histoire a tardé à prendre de la vitesse et donc à me mettre dès le départ, sous tension.

Parce que c'était son premier thriller, Delphine Muse a eu peut-être le souci et la rigueur de bien écrire, pour faire entrer très vite la lectrice et le lecteur dans l'histoire. Elle s'est un peu attardée à mon humble avis et ressenti, pour le début de son roman dans des détails, dans des descriptions de scènes usuelles et communes, qui ont un peu étouffé le suspense que j'attendais pour me mettre en complète immersion.
*

Mais ce thriller fantastique et angoissant reste de bonne facture et se lit très bien. Et j'ai donc retrouvé avec plaisir Delphine Muse sur son terrain de prédilection, qu'est le monde de l'invisible, que sont les esprits et celles et ceux qui ont cette sensibilité extraordinaire de pouvoir communiquer avec eux.
Et Emma, le personnage central du roman, fait partie de ces gens peu communs, qui interceptent parfois sans le vouloir, des ondes, des messages.
Mais la jeune femme, qui se définissait comme une auteure d'histoires horrifiques, n'aspirait rien qu'au calme en s'installant dans cette maison bretonne située au bord de la mer.
En panne d'inspiration, l'auteure était venue se ressourcer dans ce lieu de plénitude.

Emma était donc très loin de penser que cette maison et que leurs propriétaires, un couple et leur deux enfants bizarres et perturbants, allaient très vite troubler le calme qu'elle était venue chercher.
Des évènements mystérieux allaient se produire, des voix allaient se faire entendre et des flashs d'images allaient apparaitre.

Comme pour les êtres humains, le passé avait laissé une terrible empreinte dans cette maison.
Emma la rationnelle, désignée malgré elle par les forces invisibles, comme « l'élue », sera-t-elle à la hauteur dans cette fantasmagorique mission ?
Commenter  J’apprécie          162
C'est pour se ressourcer et trouver l'inspiration qu' Emma BOUVIER, écrivaine à la popularité grandissante, quitte la capitale des gaules pour les embruns finistériens.
Durant son séjour, dans une résidence isolée à proximité de l'océan, Emma va faire la découverte de Mickaël et sa soeur Danielle.
Témoin de phénomènes pour le moins étranges, elle va tout faire pour découvrir ce qu'il se passe dans cette maison, tout droit sortie d'un autre temps; et ses nouveaux amis seront d'un soutien inestimable.
"Il ne s'est pas suicidé, et tu le sais." C'est avec cette phrase qui résonne dans sa tête comme un mantra que la jeune lyonnaise va remuer le passé pour déceler les mystérieux secrets qui planent en ces lieux.

D'un style fluide, Delphine Muse nous embarque dans son univers avec une facilité déconcertante. le fantastique, à la manière d'un S.King dans "Docteur Sleep", est distillé avec brio au fil des pages rendant l'étrange aussi banal qu'une conversation, tout en étant au service du thriller. Les trois protagonistes, chacun avec leur caractère bien défini, nous font vivre d'intenses émotions, jouant avec les nerfs des lecteurs sensibles.

Quelques pages de plus pour un maximum de frissons mettraient en lumière cette talentueuse écrivaine qui nous offre un premier roman prometteur et rafraichissant.
Commenter  J’apprécie          190
Atmosphère :

À tout juste vingt-six ans, la romancière à succès Emma Bouvier apparaît comme une jeune personne à l'aise dans son époque. En prise avec l'air du temps, celle qui s'est illustrée en écrivant des histoires d'horreur a conquis de nombreux lecteurs et, hormis une poignée de grincheux, moult followers l'adulent sur les réseaux sociaux. Donc jusqu'ici tout roule pour la demoiselle. Seulement voilà, soudain l'inspiration se fait la valise. Ce qui la pousse à faire la sienne. En plein mois d'août, notre héroïne va ainsi quitter Lyon sans préavis pour se rendre à mille kilomètres de là ; un luxe qu'elle peut s'offrir grâce à l'avance que lui a consentie son éditeur sur le roman qui lui reste à écrire. La générosité éditoriale ayant ses limites, Emma a plutôt intérêt à raviver vite fait son feu créatif pour ne pas en être de sa poche. le syndrome de la page blanche peut certes s'emparer des meilleurs mais celle-ci doit se ressaisir.
Le temps d'un break, à l'insu de tous, la fugueuse élit domicile en Bretagne à L'Hôpital-Camfrout, localité du Finistère au nom un tantinet angoissant, surtout pour quelqu'un facilement sujet à la paranoïa. En effet ces derniers temps, une phrase lancinante ne cesse de parasiter l'esprit d'Emma : « Il ne s'est pas suicidé et TU le sais. » Bon, tout ceci n'aurait rien de franchement suspect dans l'imagination fertile d'un écrivain puisque pour bâtir des scénarios béton, certains savent écouter leurs voix intérieures. Et sur ce chapitre, la jeune femme est plutôt réceptive. En tout cas d'habitude.
Au fur et à mesure que les pièces d'un savant puzzle se mettent en place, on se posera mille questions aux côtés d'Emma : faut-il voir dans les mots qui lui martèlent la boîte crânienne l'amorce d'une intrigue romanesque ? Si c'est le cas, pourquoi sèche-t-elle alors misérablement comme un cancre sur une équation diabolique ? D'autant que, pendant son séjour, de nouvelles interrogations ne manqueront pas de poindre.

Mon avis :

Le titre annonce la couleur. Ce n'est pas dans un encrier ordinaire que Delphine Muse a trempé sa plume mais dans un « ancrier ». Détail capital. À une lettre près. Il faudra se creuser les méninges pour comprendre à quel sortilège ce mot a succombé pour se métamorphoser ainsi. du reste, dans ce Finistère où la terre finit, le mystère, lui, va prendre racine. En plein coeur de l'été, la carte postale se teintera de nuances de plus en plus sombres. Aux abords de la maison de vacances, au lieu de la douceur d'une bande de sable fin, Emma trouvera une petite plage parsemée de brisures de coquillages qui mettra la plante de ses pieds sensibles à rude épreuve. Éloquente métaphore pour situation délicate.

Dans quelle mesure Mickaël et sa jeune soeur Danielle, les enfants des propriétaires de l'endroit où Emma compte rester un mois, s'insinueront-ils dans sa quête ? Quelles synchronicités lient la nouvelle venue à ces lieux ?
Des murs de la demeure de famille suinte un charme inquiétant comme autant de rémanences surgies d'un autre espace-temps. Avec un sens aigu du détail et du suspense, l'auteure décrit ces heures qui s'étirent langoureusement dans l'insouciance du moment pendant que les jours se font plus courts. On se demandera jusqu'au dénouement si Emma réussira à faire son allié du chaos.

Lien : http://scambiculturali.over-..
Commenter  J’apprécie          121

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
En quelques heures, elle noircit des dizaines de pages. Elle se sent comme déverouillée. Tous les murs sont tombés, son imagination est en branle et les idées fusent et fusionnent. Les souvenirs se mélangent et Emma a le sentiment que sa mémoire explose de toutes parts. Elles se souvient de toutes les sensations, de toutes les images. Les moments les plus fous sortent du lot et s'assemblent pour créer des histoires dingues. Elle se demande si les neurones peuvent surchauffer. Elle se demande aussi si elle aura assez d'une seule vie pour raconter tout ce qu'elle entend vibrer dans son corps
Commenter  J’apprécie          40
Tout est vraisemblable dans la nuit noire, même l'existence des fantômes. Mais quand le jour se lève, il engloutit les fables, et les cauchemars s'évanouissent. C'est pour ça qu'Emma écrit la nuit, quand tout devient possible. En plein jour, il n'y a plus d'ombres étranges, le portemanteau reprend son rôle de portemanteau. Il pourrait avoir un César tant il est troublant, chaque nuit dans la peau de l'étranger qui s'est introduit chez vous alors que vous pensiez être seul. L'imagination est plus féconde quand les lumières sont éteintes.
Commenter  J’apprécie          20
Le harcèlement est bien sûr interdit mais essayer de faire appliquer les lois sur le web revient à tenter d'apprendre à un tigre à jouer avec un chaton sans le bouffer.
Commenter  J’apprécie          60
Les sentiments très forts s'incrustent dans un paysage comme une odeur de friture dans des rideaux. C'est toujours là, même si on aère.
Commenter  J’apprécie          60
La Bretagne a ses mystères que le reste de la France ignore.
Commenter  J’apprécie          60

Video de Delphine Muse (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Delphine Muse
Ancrier, Delphine Muse Book-trailer Publié aux Éditions des lacs 18/06/2020
autres livres classés : thriller fantastiqueVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (114) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2882 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}