AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070364909
Éditeur : Seuil (15/02/1974)

Note moyenne : 4.56/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Agathe fit oui de la tête.
Il lui avait pris les mains.
La peau mate de sa sœur, avec son parfum de plantes à lui inconnues, sortant sous ses yeux de la robe légèrement décolletée, perdit un instant sa signification terrestre. Le battement du sang passa d'une main dans l'autre.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
stekasteka   09 avril 2014
Tu m'as demandé ce que je crois. Je crois que mêmes si l'on me donnait les meilleures raisons du monde pour me prouver qu'une chose est bonne ou belle, cela me serait indifférent , et que je n'accepterais pour me diriger qu'un seul et unique critère : si la proximité de cette chose m'accroît ou me diminue. Si elle m'éveille ou non à la vie.
Commenter  J’apprécie          70
stekasteka   09 avril 2014
Je pense que nous n'avons rien de précis à exiger les uns des autres, je veux dire nous tous; en fait nous n'avons pas à attendre des actes les uns des autres, mais à créer d'abord leurs prémisses ...
Commenter  J’apprécie          30
coquecigruecoquecigrue   14 mai 2011
... cet amour qui loin de courir comme un ruisseau vers son but, constitue, comme la mer, un état.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Robert Musil (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Musil
Le désarroi du professeur Robert Musil (1981 / France Culture). Un documentaire d'Olivier Biegelmann et Mehdi El Hadj. Par Olivier Biegelmann. Avec Martin Flinker, Georges Schlosser, Jacques Bouveresse, Marie-Louise Roth, Pierre-Yves Pétillon. Réalisation : Mehdi El Hadj. Émission “Nuits magnétiques”, diffusée sur France Culture le 18 février 1981. Présentation des Nuits de France Culture : C'était en 1982, dans le numéro 363 de La Quinzaine littéraire, que Marguerite Duras écrivait que “L'Homme sans qualités” avait été une des plus grandes lectures qu'elle ait jamais faites, et qu'on n'en finirait pas d'écrire sur “ce fou de Musil”. « Il me semble qu'on peut dire que l'objet de l'écrivain Musil n'est pas seulement la littérature, écrivait Duras, qu'il est autre chose aussi qu'un écrivain, qu'il est autrement aussi qu'un écrivain, que ce n'est pas seulement la littérature qui le concerne : c'est ce qui semblerait irréductible à toute littérature qui le concerne ; par exemple : la vérité historique, l'incidence indéfinie d'une idée quelconque, qu'elle ait trait à l'aviation, aux mines de fer de l'Europe centrale ou à la reconsidération de l'essayisme au début du siècle. Musil, c'est ça aussi : la tentative de tout, du tout au monde. » En 1981, Olivier Biegelmann et Mehdi El Hadj consacraient une “Nuit magnétique” à celui dont Duras disait encore : « Musil porte à écrire, mais pas comme le printemps, pas comme la culture, l'instruction, mais comme soi-même, comme sa fatalité propre - de même que si tout le monde écrivait. »
Source : France Culture
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature autrichienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
310 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre