AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791093023182
Éditeur : Nymphalis (04/09/2015)

Note moyenne : 3.03/5 (sur 29 notes)
Résumé :
« L'OMBRE N'EXISTE PAS SANS LA LUMIÈRE, ALORS LE DESTIN S'AMUSE À NOUS LE RAPPELER? »

Le cour d'Émilie s'est figé après la tragédie qui a touché sa famille. Elle est maintenant une tueuse, l'ombre d'un jeune mercenaire qui l'a prise sous son aile à ses quatorze ans.
Léon est le fils du chef du clan qui a anéanti sa vie passée et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il est collant. Il est persuadé que la jeune femme qui reste de marbre à chaq... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  07 septembre 2015
D’ombre et de Lumière nous conte l’histoire d’Emilie, une jeune noble arrachée à sa famille et qui a dû devenir une tueuse redoutable. La jeune femme ayant tout perdu est devenue quelqu’un d’à peine reconnaissable étouffant ses sentiments pour survivre à sa nouvelle vie. On la découvre donc froide, insensible et farouche, résignée à tout jamais. Sa vie n’a pas été facile, surtout quand on prend connaissance du bonheur qu’elle a connu, et elle nous apparait tout de suite comme un personnage fort, une survivante. Puis tout bascule quand on lui assigne une nouvelle mission.
Le tome se divise dès lors en deux parties assez distinctes. La première, nous y découvrons la vie d’Emilie en tant que tueuse, la dureté et l’horreur, mais aussi son lot quotidien, notamment avec Léon, son mentor et frère d’armes. Malgré quelques répétitions dans leurs échanges et les situations, il était intéressant de découvrir Emilie par cette facette-là. Ses remords continuels (très répétitifs...), et son courage en font aussi un personnage attachant. J’avais du coup hâte de voir comment elle allait s’en sortir, de quelle façon elle allait se repentir, car la situation l’étouffait de plus en plus.
Puis la fameuse mission arrive. Là encore, on trouve une Emilie combative. Mais dès lors qu’elle est sauvée, j’ai eu l’impression de me retrouver face à une tout autre héroïne. Nous passons de la tueuse, à la demoiselle en détresse vivant une histoire d’amour qu’elle croyait à jamais impossible. La seconde partie du tome est donc très différente de la première. J’ai trouvé cela dommage dans le sens où Emilie perd de son mordant, de son courage, de sa combativité. Elle n’est plus le personnage fort que l’on a pu voir au début, et passe son temps à pleurer, à vouloir se donner la mort. Alors que j’aurais aimé qu’elle garde son mordant, qu’elle ne devienne pas une jouvencelle sans défense, qu’elle soit l’égale des hommes qu’elle côtoie. J’ai donc, pour le coup, beaucoup apprécié les moments où l’on retrouvait son aspect combatif. Je me doute que c’est le comportement que l’on peut s’attendre à voir chez une demoiselle de bonne famille au Moyen-âge, mais j’avoue qu’à l’heure actuelle, des héroïnes fortes me font plus vibrer, surtout qu’à certains moments, elle donnait l’impression d’être soumise, d'avoir perdu toute intelligence, de se plaindre continuellement. Les différents personnages masculins appuyant aussi très régulièrement sur les stéréotypes que l’on déteste le plus nous concernant. La misogynie est très présente et cela fait grincer des dents...
La romance est ponctuée de tentatives de Léon de reprendre Emilie (trop redondantes à mon goût) et qui au final ne fait pas forcément beaucoup avancer l’histoire. Surtout que Léon se retrouve être une réel psychopathe. Fort heureusement, des personnages secondaires intéressants viennent ponctuer ses passages. Claude et sa sœur Auriane m’ont beaucoup fait rire, surtout cette dernière. Elle n’est pas toujours agréable, mais son espièglerie et ses manières étaient un petit bonheur.
La fin du tome se finit de façon brutale dans tous les sens du terme, et je ne sais pas ce qu’il va advenir de notre héroïne. J’aurais aimé que sa rédemption soit plus développée mais cela se fera sans doute dans les deux tomes suivants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
boulimiquedeslivres
  07 septembre 2015
Ce livre est une véritable pépite, j'ai pu retrouver la plume de l'auteur si fluide et si addictive qu'on en arrive à regretter de devoir aller se coucher ou d'arriver à son arrêt de train et arrêter sa lecture. Dès les premières pages le ton est donné et j'ai tout de suite su que je n'allais pas sortir indemne de ma lecture.

Cette histoire est juste magnifique et bouleversante: une histoire d'amour que même la distance ou la mort ne peuvent briser. Elle m'a beaucoup touchée au point d'être déchirée de devoir quitter les personnage, d'autant plus avec cette fin.... c'est vraiment cruel de laisser le lecteur dans cet état d'angoisse!!!

Dans ce premier tome, nous découvrons Emy : selon ses propres dires, depuis qu'elle a perdu l'amour de sa vie Adrian, elle n'est plus qu'une ombre, une enveloppe charnelle sans coeur et sans âme. Il y a quatre ans, Emily, alias Emy a été kidnappée par un groupe de mercenaires qui ont tués ses parents après avoir blessé mortellement son protecteur et ami Adrian. A l'âge de quatorze ans, elle a préféré devenir l'esclave et tueuse de Léon, (le fils du chef des mercenaires) plutôt que d'être violée et devenir une prostituée. Aujourd'hui, elle vient d'avoir dix huit ans, elle se croit perdue et pense ne plus mériter de vivre. Mais en revenant chez elle pour une dernière mission, elle va soudain se sentir revivre.
On ne peut que s'attacher à cette jeune fille qui après avoir perdu tout ce qui comptait pour elle, va subir les pires sévices et être réduite à une condition encore pire que celle d'un animal errant.
C'est une jeune femme courageuse qui est prête à se sacrifier pour celui qu'elle aime. Mais elle est aussi très fragile et pense ne pas mériter le pardon pour tous ses crimes.
Je me dois de mentionner la manière dont l'auteur a choisi de nous faire partager les pensées d'Emy: son écriture dans ces moments là est si poétique et si déchirante.
Certaines déclarations faites par les personnages m'ont vraiment émue et chamboulée, Céline Musmeaux a vraiment une plume magique et touchante.

La relation d'Emy avec Léon est très particulière, ce dernier est son maitre mais a développé une attirance ambiguë et malsaine envers Emy. Peut-être que certains ressentiront de la pitié pour lui mais cela n'est pas mon cas: c'est un tueur qui n'a aucun scrupule, un homme dangereux.


Certes, il s'agit avant tout d'une romance mais il ne faut pas réduire ce livre à uniquement cela. Nous sommes dans une époque médiévale sortant tout droit de l'imagination de l'auteur où les chevaliers sont respectés et ou le meurtre est courant pour se débarrasser des gêneurs. Une partie de ce roman est très sombre, le danger rode à chaque coin de page. J'ai été anxieuse pendant toute ma lecture, je me suis demandé si Emy allait retrouver son amour perdu et surtout si elle allait pouvoir échapper à Léon: ce dernier m'a terrifié.
Les émotions sont intenses: peur, joie, jalousie, haine, tendresse, adoration, dévouement et même de l'humour.... Et l'action est aussi très présente avec de nombreuses luttes et poursuites.

J'aurai tellement d'autres choses à vous dire mais je ne veux pas gâcher votre lecture alors je m'arrête là.

En bref vous l'aurez compris, ce premier tome est un vrai coup de coeur et je vais attendre la suite avec impatience.

Boulimique des livres
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ddreambookine
  21 octobre 2015
Je remercie les Éditions Nymphalis pour ce partenariat.
À première vue, ce récit avait tout pour me plaire : un résumé plutôt attirant, une très jolie couverture et un début qui aurait pu être intéressant. Malheureusement, j'ai très vite déchanté … Cette lecture ne fût que répétition, ennuie, longueur et fatigue !
Pourtant, l'histoire semblait alléchante : depuis la nuit tragique où elle a vu mourir ses parents ainsi que son meilleur ami sous ces yeux, Émilie est une esclave. Ne voulant pas finir prostituée, elle accepte de devenir l'ombre de Léon, le fils du chef du clan d'assassin qui a tué ses proches. Mais, lorsque, 4 ans plus tard, elle revient sur les terres de son enfance pour une dernière mission, son passé resurgit.
Sur Facebook, le roman est classé comme « romance médiéval – fantastique ». Vous n'êtes pas sans savoir que je ne suis pas spécialement attirée par les romances pures, c'est donc le côté médiéval – fantastique que j'attendais le plus. Mais je n'y ai rien vu, le fantastique étant totalement absent !
Mais on va mettre ce détail de côté et se focaliser sur l'histoire en elle-même. Je l'ai trouvée extrêmement lente ! Non seulement il ne s'y passe pas grand-chose, ça tourne en rond tout du long, et le peu d'évènements se répètent encore et encore et encore … du coup, on s'ennuie ferme !
Pour ne rien arranger et pour vous parler franchement, Émilie m'a saoulé au plus haut point ! On l'imagine forte et courageuse dans les premières pages alors qu'en réalité, c'est tout le contraire … Une fois sauvée par son chevalier servant, elle se révèle être une faiblarde qui pleure à tout bout de champ en se lamentant sur son sort et se cachant le visage de honte en permanence. Alors, je peux comprendre qu'elle n'a pas eu la vie facile et qu'elle soit terrorisée par Léon, mais ça ne m'a pas aidé à la prendre en pitié.
Justement, parlons-en de cette relation avec son chevalier servant ! Elle va s'avérer être des plus épuisantes à lire … Non seulement parce que l'auteur n'y a apporté aucun piment (les tensions entre eux sont très rares ou vite écourtées), aucune difficulté (si ce n'est les attaques de Léon qui sont rapidement déjouées à chaque fois) ; mais également parce que les dialogues sont répétitifs. Pour faire court : ils s'aiment, sont inséparables, elle est sa bien-aimée, il la protégera, elle ne le mérite pas, … C'est extrêmement mielleux, niais, et surtout lassant !
Vous allez croire que je m'acharne mais … J'ai également un souci avec le style d'écriture ! Il reste beaucoup de fautes telles que des mots manquants/absents, des fautes de frappe, et certaines tournures de phrases très approximatives. Mais ce sont les dialogues qui m'ont le plus dérangés ! Non seulement parce que chaque réplique est systématiquement entrecoupée d'une phrase courte expliquant leurs faits et gestes, mais surtout parce que beaucoup d'entre-elles sont ponctuées d'un point d'exclamation. Ça casse le peu de rythme instauré et on a l'impression que nos personnages se crient dessus en permanence …
Et puis, il y a cette fin … Qui n'en est pas une !
J'ai eu plus d'une fois envie de laisser tombée mais je me suis forcée (il faut bien le dire) à aller jusqu'au bout en espérant un cliffhanger qui me donnerait envie d'en savoir plus et qui me prouverais que je n'ai pas persévéré pour rien. Ce qui ne fût pas le cas, la fin n'étant qu'une énième répétition de ce qu'il se passe tout au long de notre lecture …
En fait, cette lecture ne m'a pas seulement déçue, elle a réussi à m'énerver ^^ Je suis désolé car je vais être assez « méchante » dans mes propos mais, pour parler sincèrement, j'ai véritablement pensé que j'avais perdu mon temps avec un livre comme celui-ci. Ce n'est pas très sympathique pour l'auteur, j'en suis consciente, mais jamais je ne me suis autant ennuyée pendant une lecture … Et c'est d'autant plus dommage que la base était prometteuse !
En bref : une chronique courte, brève et concise pour un récit long, lent et épuisant …
Lien : https://ddreambookine.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
TheLovelyTeacherAddictions
  02 octobre 2015
Avec la plume de Céline Musmeaux , nous voici plongés dans un récit médiéval fantastique. Emilie est la "Tueuse de l'Ombre" . En effet , pour s'épargner une mort atroce ou une vie tout aussi horrible au sein du clan des mercenaires, elle n'a d'autres choix que de tuer pour survivre. Ainsi , elle devient l'Ombre de Léon , le fils du chef des mercenaires et elle ne compte plus les vies qu'elle a prises. Elle n'a plus de coeur et n'a plus d'âme et la seule trace d'humanité qui reste en elle sont les souvenirs qu'elle chérie d'Adrian , son tout premier amour.

On découvre donc un personnage à deux facettes. Je dirais même qu'elle a un côté Dr Jekyl et Mr Hyde qui s'explique par la vie qu'elle a dû mener depuis 4 ans. Comment peut on survivre à ce qu'elle a vécu à 14 ans? Comment faire face à une réalité qui n'en est pas une? On découvre donc La Tueuse de l'Ombre, une mercenaire froide qui n'hésite pas à faire usage de sa force pour tuer les cibles qu'on lui assigne. Elle est dénuée de tout sentiment et seules ses pensées nous donne un peu l'espoir qu'elle pourrait sortir de ces ténèbres afin de découvrir ( ou retrouver la Lumière). Oui Emily Ornate était la fille d'un baron très réputé mais le père de Léon a réduit en cendres le bonheur familial. Après un changement de situation (dont je ne peux vous parler afin de ne rien vous dévoiler) , on découvre un personnage beaucoup plus faible , plus fragile et donc beaucoup plus humain. Mais ne vous y méprenez pas la souffrance ne disparaîtra pas et aura toute sa place dans cette "nouvelle" vie. Je dois avouer que le changement est tellement radical que j'ai parfois eu du mal à reconnaître cette guerrière qu'on avait découvert au tout début. Cela peut s'expliquer par la fait que ses nerfs lâchent et qu'après 4 ans de maltraitance , elle est à bout. Son destin n'est toujours pas scellé à la fin de cet épisode et on a hâte de la retrouver dans le tome 2.

A ses côtés se trouvent donc Léon, le fils du chef des mercenaires. Au début, j'ai réussi à ressentir de l'empathie pour ce personnage qui semble plus humain que ses semblables . Pourtant , on découvre très vite le vrai visage de cet homme qui a de graves soucis psychologiques , qui est fourbe, vil mais surtout qui est lâche. Je me demande pourquoi il s'attache autant à Emi. Est elle pour lui sa chose ou éprouve t-il de réels sentiments? L'ambivalence de son attitude et de ses gestes ne nous permet pas de trouver une réponse définitive . J'espère vivement que le destin parviendra à régler ce souci car telle une mouche qu'il faudrait sans cesse repousser de la main, Léon n'a pas fini de nous agacer.

On découvre également le personnage d'Adrian. Ami d'enfance d'Emilie, cette dernière a très vite éprouvé des sentiments à son égard et elle a tenté de le lui faire comprendre avant cette terrible nuit qui a changé à jamais sa vie et sa destinée. On le découvre tendre, attentif et il a toutes les qualités d'un chevalier. Grâce à son souvenir, Emilie garde un semblant d'humanité et redécouvre le sens du mot sentiment. Son coeur se remet à battre et à espérer. J'espère découvrir plus de sa vaillance dans le tome 2 car dans ce tome, il est certes chevalier mais il a dû mal à tenir son destin entre les mains.

Les personnages secondaires sont tout aussi attachants et j'ai beaucoup aimé Claude, un écuyer d'un chevalier ( dont je tairais le nom) et qui ose dire à son maître les bonnes vérités même si ce sont parfois des mots qui peuvent fâcher . Il fait avancer l'intrigue et est une aide sans faille pour certains protagonistes. Il apporte la touche d'humour nécessaire pour adoucir cette histoire qui est assez sombre.

Bref, j'ai aimé lire cette histoire. Avec D'ombre et de Lumière, Céline Musmeaux nous entraîne dans l'univers du médiéval fantastique à la découverte de personnages entiers, piégés par leur destinée. On espère qu'ils sortiront de l'ombre pour enfin toucher à la lumière et au bonheur qu'ils méritent tant.
Lien : http://thelovelyteacheraddic..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
liliunivers
  07 septembre 2015
Emilie n'a pas eu de chance dans sa vie, on a tué son premier amour, sa famille et pour survivre, elle n'a d'autres choix que de devenir tueuse auprès de Léon, le mercenaire.
Le résumé que Céline nous offre en dit déjà assez long, donc, je m'arrête là pour mon petit résumé pour ne pas gâcher la surprise. Car oui pour moi c'est un livre rempli de surprise et j'avoue avoir eu un coup de coeur pour ce premier tome.
J'ai adoré suivre les aventures d'Emilie, c'est une fille tellement courageuse et forte qu'on ne peut que l'admirer. Cela ne doit pas être facile de faire un tel choix et de vivre ce qu'elle vit. Suivre ses aventures de tueuse et vraiment très intéressant et on pense tous qu'elle est sans coeur, mais elle ne fait que cela pour survivre et au final, elle a un très bon coeur.
On va la découvrir aussi fragile et amoureuse. On a droit à une belle romance, mais j'avoue que j'ai plus qu'adoré Emilie, la tueuse. On a l'impression de voir deux personnes différentes, mais pour moi cela ne m'a pas dérangé, au contraire on peut la voir sous une autre facette.
Quant au personnage de Léon, je l'ai détesté (vous allez me dire, c'est le but), il mériterait plus que des claques. Quand on voit ce qu'il fait subir à notre héroïne, on ne peut que le haïr.
En conclusion : un coup de coeur pour ce livre et je ne vous cache pas que l'auteure ne m'a pas encore déçu avec ces histoires. Elle a une belle écriture fluide, légère et les détails sont bien présents. J'ai adoré son imagination et le royaume imaginaire qu'elle nous offre. Donc, si vous aimez la romance et la fantasy, je vous recommande à 100% ce premier tome et j'ai juste à dire vivement la suite.
http://liliandtheworldofbooks.blogspot.com/2015/09/dombre-et-de-lumiere-tome-1-la-tueuse.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ptitelily01ptitelily01   13 septembre 2015
La peur, l’angoisse et la mort, sont mes lots quotidiens... Seulement, c’est moi qui inflige cela aux autres maintenant. Je ne suis plus l’enfant chétive, qui nécessitait ta protection. Je suis juste l’ombre de moi-même. Aurais-tu honte de moi, Adrian ? Où serais-tu fier que je sois toujours en vie ? Je me pose cette question à chaque nouveau meurtre dont je suis chargée…
Commenter  J’apprécie          60
ptitelily01ptitelily01   13 septembre 2015
La peur, l’angoisse et la mort, sont mes lots quotidiens... Seulement, c’est moi qui inflige cela aux autres maintenant. Je ne suis plus l’enfant chétive, qui nécessitait ta protection. Je suis juste l’ombre de moi-même. Aurais-tu honte de moi, Adrian ? Où serais-tu fier que je sois toujours en vie ? Je me pose cette question à chaque nouveau meurtre dont je suis chargée…
Commenter  J’apprécie          50
ddreambookineddreambookine   21 octobre 2015
– Quelle est la prochaine mission ?
Il sourit en répondant.
– Déjà prête à me quitter !
Je hausse les épaules en marmonnant.
– Je ne fais que mon devoir !
Léon m’enlace en posant sa main sur mon poignard.
– Je te tiens.
Je me raidis avant de lui dire.
– Je n’ai pas besoin d’un poignard pour te blesser !
Commenter  J’apprécie          00
ddreambookineddreambookine   21 octobre 2015
J’ai dix-huit ans et je n’aimerais plus jamais un homme. J’ai oublié tous mes rêves ce jour-là. Tu es mort en même temps que mon avenir. Je ne serai jamais une épouse et encore moins une mère. Je serai une ombre meurtrière condamnée à cette vie de souffrances sans toi.
Commenter  J’apprécie          00
ddreambookineddreambookine   21 octobre 2015
C’est cet homme ou moi ! Je dois tuer, pour rester en vie.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Céline Musmeaux (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Céline Musmeaux
Un baiser sucré pour le coeur d'un garçon
autres livres classés : tueuseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3384 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre