AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782757875575
480 pages
Éditeur : Points (06/06/2019)

Note moyenne : 4/5 (sur 219 notes)
Résumé :
Le meurtre trouble d'une lycéenne, l'enquête de son meilleur ami : Bienvenue à Black Oak, paisible bourgade américaine, où la jeune Lisa a passé son dernier été. Un thriller vraiment très noir, signé Valentin Musso.

On les appelle " les Inséparables " : Lisa, Nick et Ethan, trois adolescents qui grandissent ensemble près du lac Michigan, dans une bourgade du Wisconsin. À la fin de l'été 2004, leur paisible existence vole en éclats : Lisa est retrouvée... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (74) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  08 août 2018
Peut-être n'ai-je pas été bien inspirée de lire les deux derniers romans de Valentin Musso à la queue leu leu car La femme à droite sur la photo et Dernier été pour Lisa comportent des similitudes qui donnent parfois l'impression de lire deux fois le même roman : Même délocalisation états-unienne, mêmes allers-retours entre présent et passé, même type de personnage principal aux prises avec une culpabilité liée à des événements anciens et qui peine à entretenir une relation suivie avec Chloe, la femme qu'il aime, même intervention d'un enquêteur officieux, mêmes références à la culture littéraire et musicale américaine. Enfin... on retrouve aussi dans les deux ouvrages de très jolies citations dûes à Emily Dickinson. J'oublie, il y a également un personnage secondaire ubiquiste.

Malgré ces constatations, sur le thème d'adolescents inséparables dont la vie bascule au cours d'un été meurtrier, Valentin Musso propose une intrigue bien ficelée et bien écrite qui ménage le suspens mais pas les lecteurs, car jusqu'au bout, il sait distiller ses effets de surprise. Qui a tué Lisa au cours de l'été 2004 ? Les protagonistes témoins du drame se retrouvent à nouveau réunis lorsque le père de Nick décède. Celui qui a été condamné, Ethan, vient d'être libéré pour vice de procédure et clame toujours son innocence. Si ce n'est pas lui, c'est donc un autre. Mais qui ? C'est sa version des faits que Nick, devenu écrivain new-yorkais, livre.

Puisque la comparaison s'impose entre ces deux romans qui possèdent tant de points communs, « j'avoue » avoir préféré La femme à droite sur la photo, plus novateur et plus élaboré. Pour autant, Dernier été pour Lisa est un thriller agréable à lire, malheureusement pénalisé par ses ressemblances avec le précédent opus, qui atténuent sa force et l'effet de surprise attendu. Les lecteurs qui ne liront que l'un de ces deux romans et ainsi, ne les compareront pas, les trouveront sans doute, individuellement, excellents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          615
missmolko1
  15 janvier 2019
Dernier été pour Lisa m'a passionné du début à la fin. J'avais déjà pris plaisir à lire Valentin Musso mais je dois dire que ce roman est, selon moi, au-dessus de tous les autres. Il n'est pas sans rappeler La vérité sur l'affaire Harry Quebert. Bref, c'est un vrai coup de coeur et je ne peux que vous recommander ce roman.

On fait la connaissance de Nick, un jeune écrivain qui a eu énormément de succès rapidement et qui aujourd'hui peine à écrire et à vendre ses romans. de plus, il est au milieu d'une séparation quand il apprend la mort de son père. Il quitte donc New-York pour revenir dans la petite bourgade de campagne qui l'a vu grandir. C'est dans ces lieux également qu'a eu lieu une effroyable tragédie : sa meilleure amie, Lisa, a été assassiné et son meilleur ami, Ethan qui a été inculpé pour le meurtre. A l'occasion de son retour, Nick va reprendre l'enquête de zéro.
L'enquête est passionnante, du début, l'auteur nous prend dans ses filets et impossible de stopper sa lecture avant la fin du roman. J'ai écouté la version audio et je dois dire que la lecture faite par Marc-Henri Boisse est remarquable et ajoute encore plus au côté confidence faite par Nick.
J'ai adoré découvrir les différents éléments petit à petit, le rythme est lent mais le suspense très prenant et change des thrillers aux rebondissements a n'en plus finir. Ici, les révélations arrivent progressivement et l'auteur nous entraîne régulièrement sur de fausses-pistes qui nous poussent, comme Nick, à vouloir suspecter tout le monde.
Coté personnage, ils sont profonds et merveilleusement bien travaillés. Nick est attachant dans le rôle du grand frère responsable qui veut aider tout le monde. Lisa est assez difficile à cerner, capricieuse mais on la regarde d'un oeil différent avec les révélations finales. Ethan est le personnage que l'on adore, puis que l'on déteste et qui nous agace puis nous attendris, bref, j'ai changé d'avis 100 fois au fil des pages tant il est complexe.
Bref, c'est une vrai réussite, un excellent moment de lecture et ce petit clin d'oeil final avec la victoire d'Hillary à la présidentielle.
Lien : https://missmolko1.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          351
SZRAMOWO
  24 juin 2018
Dernier été pour Lisa, deuxième roman de Valentin Musso offert par les éditions du Seuil et Babelio dans le cadre de la rencontre avec l'auteur le 7 juin 2018.
Roman surprenant, aussi agréable à lire que La femme à droite sur la photo, et dont la construction révèle des similitudes et des clins d'oeil qui font entrer le lecteur de plain-pied dans l'univers imaginé par l'auteur.
Le 21 aout 2004, une jeune fille de 17 ans Lisa Nielsen est trouvée morte sur la plage des Hollandais à Black Oak dans le Wisconsin.
Le narrateur, Nick Altman a 16 ans, il est l'ami le plus proche de Lisa, avec Ethan Walker qui est accusé du meurtre et incarcéré pendant 12 ans.
Devenu romancier, Nick Altman a quitté Black Oak et ne se soucie plus guère de ce passé encombrant.
En avril 2016, alors que Nick retourne à Black Oak pour assister aux funérailles de son père, il rencontre Alister Brandeau, un détective passionné d'erreurs judiciaires qui le convint peu à peu de l'innocence de Ethan. Libéré pour des vices de procédure dans l'enquête réalisée à l'époque par la police locale, ce dernier est revenu à Black Oak.
La petit ville tranquille est menacée par l'irruption de ces trois personnages venus remettre en cause ce que la majeure partie de la population considérait comme acquis, la culpabilité d'Ethan. le roman de Nick, «Les leçons du passé» a d'ailleurs été plus ou moins bien accueilli dans la ville.
L'enquête menée par Nick et Alister les conduira de surprises en surprises.
Sans rien révéler de l'intrigue, je dirai simplement que Musso explore le registre des relations parents enfants et des cadavres dans le placard que l'on peut retrouver dans toutes les familles.
Comme autant de clins d'oeil, Valentin Musso sème des références au roman La femme à droite sur la photo.
Vera Anderson est la voisine d'Elizabeth Badina qui l'a vue pour la dernière fois. La voisine des parents de Nick s'appelle Vera Anderson, elle a la même propension à se mêler de la vie d'autrui. (p46 « Vera était le genre de femmes qu'on considère comme envahissante au quotidien mais qui s'avèrent serviables et attentionnées dans les moments difficiles.»
Comme David Badina avec Aby, Nick Altman a du mal à décider de faire sa vie avec Chloé. Les deux jeunes femmes sont par ailleurs de talentueuses top model pour l'une communicante et publiciste pour l'autre.
Les relations entre David Badina et le détective Hathaway ne sont pas sans rappeler celles entre Nick Altman et Alister Landreau. le jeunesse l'impulsivité et l'impatience contre la méthode, la patience et la sagesse...
Pages 66 et 67, lorsque Nick retrouve un ancien flirt, Connie, celle-ci lui avoue qu'elle a tenté sa chance à Los Angeles «Des rêves stupides de gamine. Ma mère m'a toujours dit que je n'avais pas les pieds su terre.»
Paroles qui auraient pu être prononcées par Elizabeth Badina...qui elle cachait ses galères à sa mère.
Ces différents «trucs» ou Ticks d'écrivain font que je me suis senti «chez moi» dans le monde imaginaire de Black Oak Wisconsin, en compagnie de personnages connus et sympathiques pour certains.
Ce sentiment provient-il du fait que je suis devenu familier de l'écriture de Musso après la lecture d'un premier roman, ou parce que l'écriture de l'auteur est attractive ,
Les deux serais je tenté de répondre.
Le livre est admirablement construit, on ne s'y ennuie pas, et les effets sont savamment dosés jusqu'au dénouement.
Musso travaille aussi son vocabulaire en employant des termes précis, comme torpide (à la page 29) ou infrangible à la page 53) des termes dont j'ignorais l'existence...
En résumé, un bon roman, agréable à lire, que je recommande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
spleen
  29 août 2019
Lassitude de ma part pour ce genre littéraire ou panne d'inspiration de l'auteur ? Sans doute est-ce le mélange des deux qui a rendu ma lecture peu stimulante ...
Nick, le narrateur principal de cette histoire , revient dans sa ville natale Black Oak lors du décès de son père. Il apprend alors que son ancien ami, Ethan vient d'être libéré de prison et est rentré chez lui .
Douze années auparavant, Nick et Lisa sont des amis d'enfance . C'est leur dernière année de lycée et chacun songe à son avenir .
Lors d'une soirée organisée chez Lisa, la jeune fille disparait et est retrouvée assassinée sur la plage à coté de sa maison . Ethan, le jeune homme qui sortait avec elle , est rapidement accusé du meurtre et condamné .
Nick écrit un premier roman sur cette histoire et devient un écrivain célèbre .
Mais, avec le retour d'Ethan mal vu par les habitants de Black Oak qui le croient coupable , cette histoire de meurtre remonte à la surface et Nick, culpabilisé par le fait d'avoir laissé tomber son ami , tente , à l'aide d'un personnage bien curieux, journaliste -enquêteur de trouver le véritable coupable et d'innocenter enfin Ethan . Les gens de la ville, en particulier les anciens camarades de Nick et Lisa à l'époque voient leur démarche d'un mauvais oeil car ils soulèvent bien des secrets .
J'ai eu l'impression de tourner beaucoup en rond et de trouver peu d'originalité à cette intrigue qui a déjà de multiples fois servi .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
stokely
  10 juin 2018
Nick est un écrivain connu vivant à New York doit retourner dans la ville de son enfance Black Oak pour assister à l'enterrement de son père. Il y retrouve sa mère, son frère Adam et Vera.
Dans cette petite bourgade un autre événement important va se produire la libération d'Ethan suspecté de la mort de Lisa, Nick ayant côtoyé ces deux jeunes lors de ses études et son adolescence. C'est d'ailleurs lui qui a présenté Ethan alors un peu marginalisé à Lisa son amie d'enfance.
Nous suivons Nick entre passé et sa volonté de résoudre ce meurtre (Ethan étant disculpé pour vice de procédure) et dans des flash-back de l'année 2004 ou tout ce petit monde était adolescent.
Une intrigue qui tient en haleine tout au long de la lecture, le journaliste nommé Brandeau qui assiste Nick dans sa recherche de la vérité est également très agréable à suivre.
Une très bonne lecture que je recommande aux personnes qui aiment lire les polars/ policiers mais qui n'aime pas le côté hémoglobine qui est présent chez de nombreux auteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

critiques presse (1)
Actualitte   27 juillet 2018
L’auteur nous prouve qu’il n’est nul besoin d’être américain ou suédois pour tenir ses lecteurs en haleine, et que les images sanguinolentes et les scènes de torture ne sont pas indispensables à un bon roman policier.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
namelessnameless   06 août 2018
- ... dans mon bureau m'attend un semi-remorque de romans qui paraîtront dans les deux prochains mois. Vous savez combien les choses ont changé en l'espace de quelques années. Le marché du livre est devenu instable, le monde de la critique est trop bruyant et confus. Nous sommes malheureusement contraints de faire des choix dans l'espoir d'attirer de nouveaux lecteurs.
p. 19
Commenter  J’apprécie          340
missmolko1missmolko1   11 janvier 2019
Prologue

Il m’arrive souvent de me demander quelle fut sa dernière pensée ou quelle fut la dernière image qu’elle vit. Avant que son cœur cesse définitivement de battre. Avant que son cerveau, brutalement privé d’oxygène, s’abandonne à une explosion anarchique de fréquences cérébrales qui vous ôte tout libre arbitre et toute conscience réelle du monde.

J’ai lu un jour dans une revue que les scientifiques avaient un temps été persuadés que l’œil humain, pareil à un film sensible, gardait l’empreinte de la scène ayant précédé la mort. On avait cru que l’on pourrait ainsi résoudre des affaires criminelles. Lors de l’autopsie des victimes, le globe oculaire était découpé, nettoyé, puis placé devant un projecteur. Lorsqu’on pouvait voir au travers, on le photographiait dans l’espoir de découvrir sur le cliché le visage de l’assassin. Cette technique avait même reçu un nom : l’optogramme. Bien qu’absurde, elle portait en elle l’idée réconfortante que la science serait un jour capable de fournir des preuves irréfutables et de délester l’homme de sa responsabilité de juger ses semblables, de décider qui est coupable et qui ne l’est pas.

Peut-être en définitive n’y eut-il ni dernière pensée ni dernière image. Peut-être que son cerveau et son corps, tout entiers envahis par une panique indicible, étaient trop occupés à lutter – coups de poing, coups de pied, hurlements, ongles cherchant à arracher la peau de son assaillant –, à s’attacher au mince espoir que quelqu’un ou quelque chose viendrait mettre un terme à son cauchemar.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Giraud_mmGiraud_mm   05 juin 2018
Briggs était présent, au début, mais sur ordre du shérif ils avaient fait venir de Sheboygan un agent spécial des enquêtes criminelles : Karp, Andy de son prénom. C'est lui qui portait la culotte. Il était doué, le salaud ! Crois-moi, il ne m'a rien épargné de la scène de crime. Il voulait me mettre tout un tas de trucs dans la cervelle, des détails que seul le tueur pouvait connaître. Il m'a même montré les photos qu'ils avaient faites quelques heures avant sur la plage. Je n'ai jamais pu les oublier...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
stokelystokely   09 juin 2018
Parfois, nous fuyons le bonheur parce qu'il nous semble une chose trop simple, et, en provoquant notre propre échec, nous voulons nous donner raison d'y avoir renoncé. (p398)
Commenter  J’apprécie          160
brinvilliersbrinvilliers   11 décembre 2019
- Tu connais Ethan, non ?
Elle ne fit même pas attention à moi. Mon nouvel ami se leva, l'air penaud, et agita la tête dans ce qui ressemblait plus à un tic qu'à un salut.
- Hello ! bredouilla-t-il ?
- Qu'est ce que vous écoutiez, les garçons ?
C'est ainsi que nous fûmes pour la première fois tous les trois réunis et que je fus à l'origine de leur rencontre. Et c'est ainsi que je commis ce qui demeurera sans doute la plus grande erreur de mon existence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Valentin Musso (27) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Valentin Musso
Que peut-on encore perdre quand la vie vous arrache le seul être que vous avez jamais aimé ?
Adam Chapman, architecte de 41 ans, a tout pour être heureux. Il vit depuis huit ans un amour sans nuages avec sa femme Claire. Mais, un matin, un coup de téléphone vient lui annoncer l'inimaginable. Alors qu'elle passait le week-end dans la maison de campagne de ses parents, Claire a été assassinée en lisière d'un bois. En quelques secondes, l'existence d'Adam vole en éclats. Mais ce qui pourrait être une fin n'est qu'un début. Car Adam n'a aucune conscience de la véritable tragédie qui a commencé à se jouer. Dès le lendemain de la mort De Claire, il va découvrir qu'il existe pire que de perdre ce que l'on a de plus cher au monde : le perdre une seconde fois…
Né en 1977, Valentin Musso est l'auteur de nombreux succès traduits dans plusieurs langues. En quelques années, il a su s'imposer comme l'une des voix les plus originales du thriller français, notamment avec le Murmure de l'Ogre, Une vraie famille et Dernier Été pour Lisa, tous disponibles en Points.
« Valentin Musso fabrique une oeuvre romanesque aux récits remarquables par leur construction, leur écriture et leur densité. » Pierre Vavasseur, le Parisien
Retrouvez les informations sur notre site : http://bit.ly/2oSJ2dw
Suivez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/editions.seuil/ Twitter : https://twitter.com/EditionsduSeuil Instagram : https://www.instagram.com/editionsduseuil/
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1867 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..