AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 202139011X
Éditeur : Seuil (07/06/2018)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 64 notes)
Résumé :
Le meurtre trouble d'une lycéenne, l'enquête de son meilleur ami : Bienvenue à Black Oak, paisible bourgade américaine, où la jeune Lisa a passé son dernier été. Un thriller vraiment très noir, signé Valentin Musso.

On les appelle " les Inséparables " : Lisa, Nick et Ethan, trois adolescents qui grandissent ensemble près du lac Michigan, dans une bourgade du Wisconsin. À la fin de l'été 2004, leur paisible existence vole en éclats : Lisa est retrouvée... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
nameless
  08 août 2018
Peut-être n'ai-je pas été bien inspirée de lire les deux derniers romans de Valentin Musso à la queue leu leu car La femme à droite sur la photo et Dernier été pour Lisa comportent des similitudes qui donnent parfois l'impression de lire deux fois le même roman : Même délocalisation états-unienne, mêmes allers-retours entre présent et passé, même type de personnage principal aux prises avec une culpabilité liée à des événements anciens et qui peine à entretenir une relation suivie avec Chloe, la femme qu'il aime, même intervention d'un enquêteur officieux, mêmes références à la culture littéraire et musicale américaine. Enfin... on retrouve aussi dans les deux ouvrages de très jolies citations dûes à Emily Dickinson. J'oublie, il y a également un personnage secondaire ubiquiste.

Malgré ces constatations, sur le thème d'adolescents inséparables dont la vie bascule au cours d'un été meurtrier, Valentin Musso propose une intrigue bien ficelée et bien écrite qui ménage le suspens mais pas les lecteurs, car jusqu'au bout, il sait distiller ses effets de surprise. Qui a tué Lisa au cours de l'été 2004 ? Les protagonistes témoins du drame se retrouvent à nouveau réunis lorsque le père de Nick décède. Celui qui a été condamné, Ethan, vient d'être libéré pour vice de procédure et clame toujours son innocence. Si ce n'est pas lui, c'est donc un autre. Mais qui ? C'est sa version des faits que Nick, devenu écrivain new-yorkais, livre.

Puisque la comparaison s'impose entre ces deux romans qui possèdent tant de points communs, « j'avoue » avoir préféré La femme à droite sur la photo, plus novateur et plus élaboré. Pour autant, Dernier été pour Lisa est un thriller agréable à lire, malheureusement pénalisé par ses ressemblances avec le précédent opus, qui atténuent sa force et l'effet de surprise attendu. Les lecteurs qui ne liront que l'un de ces deux romans et ainsi, ne les compareront pas, les trouveront sans doute, individuellement, excellents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          555
SZRAMOWO
  24 juin 2018
Dernier été pour Lisa, deuxième roman de Valentin Musso offert par les éditions du Seuil et Babelio dans le cadre de la rencontre avec l'auteur le 7 juin 2018.
Roman surprenant, aussi agréable à lire que La femme à droite sur la photo, et dont la construction révèle des similitudes et des clins d'oeil qui font entrer le lecteur de plain-pied dans l'univers imaginé par l'auteur.
Le 21 aout 2004, une jeune fille de 17 ans Lisa Nielsen est trouvée morte sur la plage des Hollandais à Black Oak dans le Wisconsin.
Le narrateur, Nick Altman a 16 ans, il est l'ami le plus proche de Lisa, avec Ethan Walker qui est accusé du meurtre et incarcéré pendant 12 ans.
Devenu romancier, Nick Altman a quitté Black Oak et ne se soucie plus guère de ce passé encombrant.
En avril 2016, alors que Nick retourne à Black Oak pour assister aux funérailles de son père, il rencontre Alister Brandeau, un détective passionné d'erreurs judiciaires qui le convint peu à peu de l'innocence de Ethan. Libéré pour des vices de procédure dans l'enquête réalisée à l'époque par la police locale, ce dernier est revenu à Black Oak.
La petit ville tranquille est menacée par l'irruption de ces trois personnages venus remettre en cause ce que la majeure partie de la population considérait comme acquis, la culpabilité d'Ethan. le roman de Nick, «Les leçons du passé» a d'ailleurs été plus ou moins bien accueilli dans la ville.
L'enquête menée par Nick et Alister les conduira de surprises en surprises.
Sans rien révéler de l'intrigue, je dirai simplement que Musso explore le registre des relations parents enfants et des cadavres dans le placard que l'on peut retrouver dans toutes les familles.
Comme autant de clins d'oeil, Valentin Musso sème des références au roman La femme à droite sur la photo.
Vera Anderson est la voisine d'Elizabeth Badina qui l'a vue pour la dernière fois. La voisine des parents de Nick s'appelle Vera Anderson, elle a la même propension à se mêler de la vie d'autrui. (p46 « Vera était le genre de femmes qu'on considère comme envahissante au quotidien mais qui s'avèrent serviables et attentionnées dans les moments difficiles.»
Comme David Badina avec Aby, Nick Altman a du mal à décider de faire sa vie avec Chloé. Les deux jeunes femmes sont par ailleurs de talentueuses top model pour l'une communicante et publiciste pour l'autre.
Les relations entre David Badina et le détective Hathaway ne sont pas sans rappeler celles entre Nick Altman et Alister Landreau. le jeunesse l'impulsivité et l'impatience contre la méthode, la patience et la sagesse...
Pages 66 et 67, lorsque Nick retrouve un ancien flirt, Connie, celle-ci lui avoue qu'elle a tenté sa chance à Los Angeles «Des rêves stupides de gamine. Ma mère m'a toujours dit que je n'avais pas les pieds su terre.»
Paroles qui auraient pu être prononcées par Elizabeth Badina...qui elle cachait ses galères à sa mère.
Ces différents «trucs» ou Ticks d'écrivain font que je me suis senti «chez moi» dans le monde imaginaire de Black Oak Wisconsin, en compagnie de personnages connus et sympathiques pour certains.
Ce sentiment provient-il du fait que je suis devenu familier de l'écriture de Musso après la lecture d'un premier roman, ou parce que l'écriture de l'auteur est attractive ,
Les deux serais je tenté de répondre.
Le livre est admirablement construit, on ne s'y ennuie pas, et les effets sont savamment dosés jusqu'au dénouement.
Musso travaille aussi son vocabulaire en employant des termes précis, comme torpide (à la page 29) ou infrangible à la page 53) des termes dont j'ignorais l'existence...
En résumé, un bon roman, agréable à lire, que je recommande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
stokely
  10 juin 2018
Nick est un écrivain connu vivant à New York doit retourner dans la ville de son enfance Black Oak pour assister à l'enterrement de son père. Il y retrouve sa mère, son frère Adam et Vera.
Dans cette petite bourgade un autre événement important va se produire la libération d'Ethan suspecté de la mort de Lisa, Nick ayant côtoyé ces deux jeunes lors de ses études et son adolescence. C'est d'ailleurs lui qui a présenté Ethan alors un peu marginalisé à Lisa son amie d'enfance.
Nous suivons Nick entre passé et sa volonté de résoudre ce meurtre (Ethan étant disculpé pour vice de procédure) et dans des flash-back de l'année 2004 ou tout ce petit monde était adolescent.
Une intrigue qui tient en haleine tout au long de la lecture, le journaliste nommé Brandeau qui assiste Nick dans sa recherche de la vérité est également très agréable à suivre.
Une très bonne lecture que je recommande aux personnes qui aiment lire les polars/ policiers mais qui n'aime pas le côté hémoglobine qui est présent chez de nombreux auteurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
domeva
  31 mai 2018
Ce roman est construit autour du personnage du narrateur,Nick,un des trois ados dont la vie a basculé pendant l'été 2004.L'assassinat de Lisa,l'égérie du groupe des "inséparables" a profondément modifié leur destin.Ethan,le présumé coupable,vient d'être libéré et la recherche du meurtrier se retrouve à l'ordre du jour.
La bourgade du Wisconsin m'apparaît comme une personnalité à part entière,avec ses ragots,ses secrets,la peur du qu'en dira-t-on,sa mise à l'index de ceux qui n'entrent pas dans la norme.Chacun doit rester dans sa "caste",on ne se mélange pas,ou alors ...advienne que pourra!J'ai envie de dire que l'histoire n'aurait pas pu exister ailleurs que dans un endroit semblable à celui-ci.
Pour moi,le mensonge à long terme a été,comme souvent,le pire choix qui a été fait.Chacun de ceux qui détenaient un petit morceau de la vérité qui aurait permis de résoudre l'énigme,a préféré se taire pour diverses raisons.
Beau retournement de situation en final.Bravo l'artiste,beau talent monsieur Valentin Musso!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
elleaimelire
  02 juillet 2018
J'ai eu la chance d'être sélectionnée par Babelio pour rencontrer Valentin Musso le mois dernier à l'occasion de la sortie de son dernier livre. Je n'avais encore lu aucun livre de cet auteur. C'est donc avec son dernier roman Dernier été pour Lisa que j'ai entrepris de découvrir cet auteur.
Dernier été pour Lisa nous entraîne aux Etats-Unis, dans la petite ville tranquille de Black Oak, située au bord du lac Michigan. A l'été 2004, Lisa, Ethan et Nick formaient un trio d'amis  inséparables.
"Nous étions les Inséparables - tel est le surnom emphatique que nous nous étions attribué. Qui en avait eu l'idée ? Lisa, probablement, tant elle était encline à donner à notre amitié une dimension mélodramatique. Je me demande encore aujourd'hui comment les circonstances de la vie ont pu tisser entre trois êtres aussi différents que nous, et en si peu de temps, des liens infrangibles - car ainsi les imaginions-nous à l'époque."
Cet été-là, lors d'une soirée, à quelques semaines de son entrée à l'université, Lisa est retrouvée morte sur la plage. L'enquête conclura très rapidement que le meurtrier est Ethan, son petit ami. Tout semblait l'accuser. Douze ans plus tard, quand Nick, alors devenu écrivain à succès revient dans la ville de son enfance, Ethan vient de sortir de prison. Nick n'a jamais vraiment cru qu'Ethan aurait pu tuer Lisa. Il décide d'innocenter son ami et entreprend une enquête qui le replongera dans les méandres de cette année tragique.
"[...] "C'est ça qui déglingue les gens, de ne pas changer de vie assez souvent." de vie, Ethan était condamné à n'en avoir qu'une, et rien de ce que je ferais ou dirais n'y changerait quoi que ce soit."
Dès les premières pages, j'ai été entraînée dans cette histoire, j'ai eu envie d'en savoir plus sur ces trois amis, sur leur adolescence. Mais surtout j'ai eu envie de connaître Lisa. Lisa semble si mystérieuse, et finalement, pas si sympathique que l'on pourrait imaginer. Un personnage vraiment intrigant, assez antipathique sous certains aspects et en même temps, au fil des pages, son personnage se dévoile doucement, et nous donne des clés pour la cerner et comprendre ce qu'il lui est arrivé.
"Tu parles d'un compliment ! Attends...  En 2014, j'aurai 27 ans : je battrais Ted Kennedy de trois ans ! (Son regard se fit plus sombre.) Ne pensons pas à l'avenir, c'est déprimant. Vivons pleinement cet instant. Viens Nick, je veux te vois danser au moins une fois dans ma vie."
L'enquête de Nick est très prenante, d'autant plus qu'on apprend au début du roman qu'il est désormais écrivain et que son premier livre est très inspiré de cet été 2004. Sa vie d'adulte est marquée à jamais par la mort de Lisa, celle-ci sonnant la fin d'une adolescence insouciante. Son acolyte, Brandeau, journaliste-détective, apporte une petite touche de fantaisie à l'enquête.
"- La première fois que j'ai lu ton livre, je me suis dit : " C'est elle, c'est Lisa." C'était comme si tu arrivais à la faire revivre, mais avec des mots, des phrases que j'aurais été incapable de trouver.
- C'est juste une illusion, Connie, c'est du vent... On ne fait pas revivre le passé avec des mots."
L'intrigue est vraiment bien menée, du début à la fin. J'ai douté, émis mes propres hypothèses, mais je n'ai, à aucun moment de ma lecture, imaginé cette fin ! Que j'aime être promenée dans un thriller, à ne plus savoir qui aurait pu être coupable de quoi !  Je suis allée de fausses pistes en fausses pistes. Comme l'impression d'avoir été manipulée par l'auteur ! Dernier été pour Lisa m'a surprise jusqu'à la fin. Valentin Musso sait créer une ambiance particulière, la même que dans les films à suspense ! le choix des Etats-Unis y est pour beaucoup, on se projette facilement dans ce lieu pourtant inconnu, comme si nous étions devant un écran de cinéma. Les petites révélations disséminées au compte-goutte tout au long du récit et les flashbacks insérés aux bons endroits jouent parfaitement leurs rôles et mènent le lecteur par le bout du nez ! Valentin Musso m'a bien eue !
En bref, je conseille Dernier été pour Lisa aux amateurs de thrillers à ambiance. Ce livre est une belle démonstration de manipulation de la part de l'auteur. J'en redemande, je vais m'empresser de découvrir les autres livres de Valentin Musso !
"Mais je n'avais rien dit. Parce que le silence est souvent une manière illusoire de se mettre à l'abri."
Lien : https://ellemlireblog.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21

critiques presse (1)
Actualitte   27 juillet 2018
L’auteur nous prouve qu’il n’est nul besoin d’être américain ou suédois pour tenir ses lecteurs en haleine, et que les images sanguinolentes et les scènes de torture ne sont pas indispensables à un bon roman policier.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
namelessnameless   06 août 2018
- ... dans mon bureau m'attend un semi-remorque de romans qui paraîtront dans les deux prochains mois. Vous savez combien les choses ont changé en l'espace de quelques années. Le marché du livre est devenu instable, le monde de la critique est trop bruyant et confus. Nous sommes malheureusement contraints de faire des choix dans l'espoir d'attirer de nouveaux lecteurs.
p. 19
Commenter  J’apprécie          330
Giraud_mmGiraud_mm   05 juin 2018
Briggs était présent, au début, mais sur ordre du shérif ils avaient fait venir de Sheboygan un agent spécial des enquêtes criminelles : Karp, Andy de son prénom. C'est lui qui portait la culotte. Il était doué, le salaud ! Crois-moi, il ne m'a rien épargné de la scène de crime. Il voulait me mettre tout un tas de trucs dans la cervelle, des détails que seul le tueur pouvait connaître. Il m'a même montré les photos qu'ils avaient faites quelques heures avant sur la plage. Je n'ai jamais pu les oublier...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
stokelystokely   09 juin 2018
Parfois, nous fuyons le bonheur parce qu'il nous semble une chose trop simple, et, en provoquant notre propre échec, nous voulons nous donner raison d'y avoir renoncé. (p398)
Commenter  J’apprécie          160
plume58plume58   02 juin 2018
Cette douleur est là, je ne peux pas la faire disparaître.
Personne ne dit que tu dois la faire disparaître,. Accepte la, apprivoise laet repense ) ce que tu as vécu de beaux avec Lisa.
Je ne fais que ça depuis des jours.
Non, tu y repenses et tu n'éprouves que des regrets, ce qui renforce ta colère.Ne laisse pas ce bonheur passé se diluer dans le malheur. La vie c'est l'un et l 'autre, pas l'un sans l'autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
elleaimelireelleaimelire   16 juin 2018
Nous étions les Inséparables - tel est le surnom emphatique que nous nous étions attribué. Qui en avait eu l'idée ? Lisa, probablement, tant elle était encline à donner à notre amitié une dimension mélodramatique. Je me demande encore aujourd'hui comment les circonstances de la vie ont pu tisser entre trois êtres aussi différents que nous, et en si peu de temps, des liens infrangibles - car ainsi les imaginions-nous à l'époque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Valentin Musso (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Valentin Musso
Culture Mag TV. Interview filmée Valentin Musso pour son roman "Sans faille" lors du festival du livre de Nice 2014.
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1510 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..