AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782878335712
30 pages
Éditeur : Circonflexe (04/07/2011)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Trois moines, Hok, Lok et Siew, cheminaient sur une route de montagne. " Siew, qu'est-ce qui rend heureux ? " demanda Hok, le plus jeune d'entre eux. " On va voir ", répondit le vieux Siew, le plus avisé des trois...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Nastasia-B
  09 mai 2016
Voici une superbe version du grand classique qu'est La Soupe Aux Cailloux. Ici, l'auteur nous transporte en Chine ancienne dans des décors somptueux et avec des illustrations à l'aquarelle de toute beauté.
L'histoire est simple. Trois moines étrangers arrivent dans un village où tous leur ferment la porte au nez. Ils décident d'intriguer les villageois en mettant en route une soi-disant soupe aux cailloux.
Au fur et à mesure, les villageois pingres et égoïstes vont participer, chacun à sa façon, à l'élaboration d'un repas collectif…
La morale de l'histoire est évidemment qu'on vit mieux si l'on est tous solidaires les uns avec les autres et qu'on est, du coup, tous plus riches.
Une très belle réalisation donc qu'on peut essayer sans crainte avec des enfants plutôt jeunes, dès l'âge de la maternelle, et poursuivre pendant à peu près toute l'école primaire. Mais ceci n'est que mon avis de caillou qui tombe comme un cheveu sur la soupe, c'est-à-dire, pas grand-chose.
Commenter  J’apprécie          1021
Vivrelivre
  03 janvier 2014
Il existe énormément de versions de ce conte, issu du folklore européen.
Dans cet album, l'auteur a transposé l'histoire en Chine, avec ici et là, des allusions au bouddhisme ou au symbolisme chinois.
Le livre s'ouvre sur les montagnes chinoises, avec en arrière-plan la Grande Muraille de Chine, et au premier, trois moines, de trois âges différents, Hok, Lok et Siew. le premier, le plus jeune, demande au dernier, le plus âgé, ce qui rend heureux… Vaste question qui ne va pas tarder à trouver sa réponse (ou tout au moins un élément) !
En contrebas, se trouve un petit village qui a connu bien des malheurs, où toute vie sociale et amicale semble avoir disparu, et où tous se méfient de tous. C'est ainsi que les trois moines entrent dans le village, sans aucun accueil, et où toutes les portes sont closes.
Ils entreprennent donc de faire une soupe aux cailloux. Une petite fille, vêtue de jaune, les observe, les questionne et va leur chercher l'énorme marmite de sa mère pour mitonner beaucoup de soupe. Evidemment, leur manège n'échappe pas aux habitants, bien qu'ils soient cloîtrés chez eux. Peu à peu, des visages apparaissent aux fenêtres et puis, la place se remplit de monde.
L'air de rien, les moines discutent de la soupe et, implicitement, demandent aux villageois légumes, oignons, ou ce qu'il serait bon de rajouter. Tous ont à coeur de d'apporter quelque chose, et si possible, plus gros que le précédent donateur
Petit à petit, une délicieuse odeur se répand et une immense table est dressée, regroupant l'ensemble des habitants, qui continuent à amener diverses victuailles. le dîner, convivial, s'est transformé en fête avec chansons, théâtre d'ombres et histoires.
Le lendemain, les moines quittent les villageois, en étant chaleureusement remerciés. Grâce à eux, les habitants ont appris « que le partage nous rend tous plus riches ».
Les illustrations, à l'aquarelle, sont magnifiques et empreintes d'une réelle douceur et chaleur. Elles appuient le texte, voire plus, comme nous le révèle l'auteur en dernière page.
Après un petit rappel sur l'origine et les variantes de ce conte, il nous explique que les noms des trois moines zen sont ceux de trois « fripons divins », essentiels dans le folklore chinois. Hok symbolise la chance et la prospérité, Lok confère la santé et Siew apporte la longévité. le jaune de la petite fille, le positionnement des trois pierres trouvées pour la soupe, les instruments de musique joués durant la fête, les saules vus à la fin de l'histoire, sont autant de clins d'oeil (avec d'autres encore) au symbolisme chinois et bouddhiste.
Je conclurai donc avec cette citation de Bouddha : « On peut allumer des dizaines de bougies à partir d'une seule sans en abréger la vie. On ne diminue pas le bonheur en le partageant. »
Lien : http://vivrelivre19.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DocBird
  19 novembre 2014
Résumé : Trois moines, Hok, Lok et Siew, vont par les chemins. Un jour, ils arrivent dans un village où tout le monde se méfie de tout le monde et où les habitants leur refusent l'hospitalité. Ils décident alors de préparer une soupe aux cailloux, et progressivement, les habitants vont apporter leur contribution. Eh oui, le bonheur est dans le partage !
Mon avis : Un album aux teintes douces et pastels, qui relate un conte célèbre. A la fin, l'auteur raconte qu'il a semé dans les illustrations des indices symboliques que l'on peut s'amuser à retrouver. Un conte sur le partage et l'entraide, voies d'accès vers le bonheur.
Lien : http://docbird.over-blog.com..
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   25 janvier 2013
- Merci à vous répondirent les villageois. Avec tout ce que vous nous avez donné, nous ne manquerons jamais de rien. Vous nous avez montré que le partage nous rend tous plus riches.
Commenter  J’apprécie          120
VivrelivreVivrelivre   03 janvier 2014
Le partage nous rend tous plus riches
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jon J. Muth (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jon J. Muth
Le livre Stonecutter de Jon Muth
autres livres classés : partageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Alice détective

Caroline Quinn (ou Carolyn Keene en anglais) est une romancière réelle

Vrai
Faux

14 questions
44 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature jeunesse , enquêtes , états-unisCréer un quiz sur ce livre