AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Muzi (Éditeur scientifique)
ISBN : 2020988089
Éditeur : Seuil (12/03/2009)

Note moyenne : 4/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Les Contes des sages et facétieux Djeha et Nasreddine Hodja est en fait un recueil de petites histoires autour des personnages de Nasreddine et de Djeha, apparemment, deux figures importantes de la culture populaire arabe. Autant être honnête, je ne les connaissais pas le moins du monde. Nos deux personnages sont donc plus ou moins les mêmes. Djeha serait plus populaire dans le Maghreb alors que Nasreddinne le serait du coté de la perse. Mais bon leurs vies et leurs... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Danieljean
  22 mars 2016
Les contes de Djeha et Nasreddine Hodja s'enrichirent au contact d'autres cultures. Pleins d'ironie, ces contes de sagesse arabo-turco-persans nous convient à un plaisant voyage dans un Islam à liberté frondeuse.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
DanieljeanDanieljean   22 mars 2016
Nasreddine Hodja n’avait plus rien à manger. En passant près d’un champ, il vit de belles aubergines, à la peau noire et luisante, qui mûrissaient au soleil. Il n’hésita pas. Il pénétra dans le champ et en ramassa quelques unes qu’il mit dans son sac. Survint le propriétaire.

Voyou, lui dit-il, tu es en train de voler mes légumes ?
Pas du tout ! je passais près de ton champ quand le vent s’est
levé et m’a poussé à l’intérieur.

Soit mais qui a arraché mes aubergines ?
Le vent soufflait si fort que j’ai été contraint de m’accrocher
où je pouvais.

Et qui les a mises dans ton sac ?
J’étais justement en train de me poser la question quand tu es arrivé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   04 décembre 2018
Se lever tôt

Djeha faisait souvent la grasse matinée.

- Tu devrais te lever plus tôt, lui conseilla son oncle.

- Pourquoi?

- Parce que cela porte chance. Un jour où je m'étais levé à l'aube, j'ai trouvé sur le chemin une bourse remplie d'or que quelqu’un venait de perdre.

- Comment sais-tu quelle n'avait pas été perdue la veille au soir?

- J'en suis sûr, car j'étais passé par là un peu avant minuit. C’était la pleine lune, je l’aurais vue.

- Alors celui qui avait perdu sa bourse ne s’était levé encore plus tôt que toi. -Oui.

- Se lever tôt ne porte donc pas chance à tout le monde, conclut Djena.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   22 mars 2016
Nasreddine Hodja se rendit au moulin pour faire moudre son blé. Mais son sac n’était qu’à moitié plein. Pendant que le meunier avait le dos tourné, il prit du grain dans les sacs des autres et remplit le sien.

Pourquoi te comportes-tu ainsi ? lui demanda le meunier qui venait de le surprendre.
Parce que je suis sot.
Si tu étais sot, tu ferais le l’inverse. Tu retirerais le blé de ton sac pour le mettre dans le sac des autres.
En disant que j’étais sot, je n’ai pas prétendu l’être à ce point.
Le meunier sourit et Nasreddine Hodja s’en fut.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CceliaCcelia   01 décembre 2018
Les gens sont idiots de payer si cher pour ces oiseaux-là, dit Djeha. Mon dindon est beaucoup plus gros que les perroquets, sa chair est bien meilleure et il n'ennuie personne avec ses bavardages.
Commenter  J’apprécie          40
CceliaCcelia   03 décembre 2018
- Nasreddine, j'aimerais bien savoir ce que devient l'ancienne lune quand paraît la nouvelle.
- Ignorant ! Tu ne sais pas qu'Allah la récupère et la coupe en petits morceaux qu'il jette dans le ciel pour faire des étoiles ?
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox