AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Ling Ling tome 1 sur 2
EAN : 9782818908372
48 pages
Bamboo Edition (11/01/2012)
3.62/5   17 notes
Résumé :
Dans la Chine des Tang, Le Bureau des Rumeurs reste un mystère. Sa pagode s'élève au milieu des brumes d'un lac, mais nul ne sait qui le dirige ni dans quel but. Dans ses murs sont rassemblées toutes les informations, connaissances ou rumeurs qui circulent çà et là.
Déterminée, insoumise et rompue aux arts martiaux, Ling-Ling sera repérée par le Bureau des Rumeurs et deviendra un de ses agents. Avec elle, nous lèverons peu à peu les voiles entourant ce mystér... >Voir plus
Que lire après Ling Ling, tome 1: Le bureau des rumeursVoir plus
Calamity Jane, tome 1 : La fièvre par Avril

Calamity Jane

Adeline Avril

4.17★ (288)

1 tomes

Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Mouais... Un premier tome décevant... Appréciant les BD avec des ambiances asiatiques, je me suis laissée tenter par la saga de "Ling-Ling" dont la couverture était plutôt attirante. Hélas, l'histoire est vraiment basique et assez vite expédiée. On sent que ces cinquante pages ne suffisaient pas aux auteurs, car les scènes s'enchaînent à toute allure sans réellement laisser le temps au lecteur de savourer les décors ou de découvrir les personnages plus en profondeur... Ainsi, je n'ai pas du tout accroché à Ling-Ling, ni à Mham-Bâ (une amie rencontrée en chemin qui veut récupérer son fils Taitaklak) ou Kja-Khou (un homme débrouillard mais un peu bête qui jouera le rôle de "mâle" dans le groupe). Ce qu'il leur est arrivé ne me surprenait pas et n'attisait pas leur curiosité. Ainsi, lorsque les deux héroïnes ont retrouvé le petit Taitaklak, je ne suis pas tombée de haut... le personnage dévoilé dans cette scène était tellement peu développé que je n'en attendais pas grand chose... En fait, il suffit de regarder les noms des personnages pour comprendre leur personnalité : la femme-serpent, le bambin que l'on veut baffer, le cri du guerrier, etc. Les autres personnages, comme Fû-Rhé, ont également hérité de ce genre de nom. C'est une technique assez courante, cependant les blagues que vous pourrez trouver au fil des pages sont du même niveau...

L'histoire en elle-même pourrait être sympathique, néanmoins je l'ai trouvée trop classique. Elle est surtout grignotée par les nombreuses blagues qui ne m'ont pas forcément fait sourire (peut-être une ou deux, grand maximum). D'ailleurs, j'ai trouvé l'humour assez facile/jeunesse... Cette bande dessinée a pourtant été mise en "public adulte" dans ma médiathèque. Hormis un petit sein et quelques vannes sexuelles très légères ("Titeuf" ou "Le Petit Spirou" font pire), j'ai trouvé que c'était assez tout public. Peut-être que le second tome sera plus sombre et plus "adulte" ? Ma déception réside aussi dans le fait que le titre de ce premier tome ne reflète pas le récit : ce bureau des mystères n'est que très peu abordé. On suit un bref échange en ces lieux vers le milieu de l'album, puis on en parle brièvement à la fin afin de donner envie au lecteur de poursuivre cette série. Cependant, le fameux bureau n'est en rien le centre de l'intrigue... J'espère donc que la suite m'éclairera davantage sur cet endroit mystérieux où les rumeurs vont d'une oreille à une autre...

Le dessin en lui-même ne m'a pas toujours convaincue. Certes, les couleurs sont jolies, cependant certains protagonistes masculins sont assez affreux. Je n'ai pas forcément adhéré au style des personnages... En revanche, les décors sont plutôt jolis. Ils retracent assez bien les ambiances de certains lieux et ne sont pas trop chargés.

Désolée, mais je ne suis vraiment pas convaincue par ce premier volume. C'est du vu et revu... Les dialogues ou quelques situations m'ont plus ou moins plu, malheureusement c'était un "tout" assez décevant. D'autant plus que la petite Ling-Ling est d'une naïveté affligeante. Je vais tout de même laisser sa chance au second tome que j'avais également emprunté... Mais j'espère ne pas être une nouvelle fois déçue !

Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          50
Premier tome d'une nouvelle série de bande dessinée, Ling Ling se déroule dans la Chine ancienne, à l'époque du règne de la dynastie Tang. Nous y suivons les aventures de la jeune fille qui donne son nom à la série. Pas comme les autres, elle veut apprendre le kung-fu pour être indépendante et ne jamais devoir se marier ou être vendue comme esclave.

Le scénario est signé Escaich (les Footmaniacs, les fonctionnaires, les Rugbymen, Chinn…). le dessin est réalisé par N'Guessan (Aberzen, Jour de grâce, Arthur et les Minimoys…) et la colorisation est signée par Maëla Cosson (Studio Danse, les Rugbymen, les Ripoupons…).

Une jeune chinoise têtue pour héroïne

Ling Ling, jeune fille de son état, quitte la maison familiale afin de ne pas être forcée à être mariée. Pour se défendre contre les aléas de la vie fort cruelle à cette époque, elle décide de quémander son apprentissage à un maître versé dans l'art du kung-fu. Ce dernier finit par accepter, et cinq années plus tard la jeune Ling Ling a non seulement gagné en assurance mais sait aussi défendre chèrement sa peau.Sur le chemin du retour, Ling Ling croise la route d'une malheureuse femme qui veut tenter le tout pour le tout pour sauver son fils…qui est un otage chez l'empereur…

Un scénario très basique sans grande nouveauté

Le récit des aventures de Ling Ling est tout ce qu'il y a de plus classique sur le fond et la forme. On y trouve la quête périlleuse à surmonter par une héroïne qui n'a pas froid aux yeux et qui est emplie (un peu trop ?) de bonté…

En parallèle à ce récit se déroule une autre intrigue, celle de la quête de la découverte du rêve le plus cher de l'empereur par son meilleur devin… un peu plus attrayant certes, mais toujours assez simpliste dans le fond. On découvre ainsi un mystérieux organisme chargé de collecter toutes les rumeurs qui circulent dans le royaume : le Bureau des rumeurs. Complètement indépendant vis-à-vis de tout autre institut du royaume, le Bureau poursuit un but inconnu de tous… mais tout le monde peut faire appel à lui à n'importe quel moment.

Un beau dessin mais qui est desservi par un humour trop facile…

Le dessin est très joli et s'ajuste parfaitement à l'environnement asiatique de l'oeuvre. La colorisation est elle aussi bien réussie, donnant un rendu final très esthétique et d'une finesse gracieuse. Mais malheureusement ces qualités graphiques ne compensent pas le style général de l'oeuvre…

Bien que l'humour un peu sommaire soit une ligne éditoriale totalement assumée de la part de l'éditeur Bamboo, Ling Ling ne m'a pas séduit justement à cause de ce dernier. Les jeux de mots sont d'une ironie déconcertante, en particulier pour les noms des personnages : Kaa-Nhon, Taitaklak, Muh-Fleu ou encore Fû-Rhé… un humour auquel je n'ai que très peu adhéré, mais c'est tout à fait personnel. Quelques scènes font sourire, mais tout juste, le tout étant rattrapé par des plaisanteries au potentiel assez faible…

En somme Ling Ling est un album à ne conseiller qu'à un public encore assez jeune (de onze à quatorze ans) pour être à même d'apprécier l'humour assez ordinaire de l'oeuvre. Rien d'exceptionnel donc pour cette nouvelle série qui s'oublie au final assez vite.
Lien : http://glowmoonlight.unblog.fr
Commenter  J’apprécie          10
Une bande dessinée certainement plus destinée à un public jeune qu'à des adultes. le dessin est joli mais l'histoire est vraiment simple et prévisible.
Une jeune fille va devoir traverser des épreuves afin de grandir...rien d'original donc.
Le fameux "bureau des rumeurs" mentionné dans le titre n'apparaît que très peu. Les dialogues sont simplistes, les jeux de mots sont à la portée d'un enfant, bref, j'ai été déçue mais je pense que cette bande dessinée pourra plaire à des enfants ou à de jeunes ados.
Commenter  J’apprécie          60
BD jeunesse, Ling ling est une jeune chinoise voulant apprendre le kungfu pour être une femme forte et surtout éviter d'être mariée. Malheureusement, c'est tout ce qu'on connaîtra d'elle en réalité. Idem pour les autres personnages. C'est sympathique, plaisant pour une lecture sans prise de tête mais rien n'est entré en profondeur. Les noms et dessins sont drôles, mais ça confirme bien que le public est clairement destiné aux jeunes.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (3)
Sceneario
02 février 2012
Une bonne dose d'humour sur cet ensemble en fait une œuvre homogène, accessible et intéressante.
Lire la critique sur le site : Sceneario
ActuaBD
31 janvier 2012
Bien servi par le dessin lisse, fluide et séduisant de N’Guessan […], cet album se lit agréablement. Grâce à une mise en couleurs douce et efficace, ce premier volume reste attractif et d’une parfaite lisibilité.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest
25 janvier 2012

Entraînant et léger, Le Bureau des rumeurs constitue une entrée en matière satisfaisante, ainsi qu’une lecture divertissante, en particulier pour le jeune public qui y trouvera le mieux son compte.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Tu as maintenant l'âge où je suis censée te vendre au plus offrant ! Au village, on me demande souvent quand est-ce que je vais me décider à le faire...
- Un peu comme pour le cochon ?
- Oui ! Sauf qu'il vaut bien plus cher qu'une fillette comme toi !
Commenter  J’apprécie          50
– Avant de t’en prendre à ce gosse, il faudra d’abord m’affronter !
[La serviette dissimulant l’anatomie de Kha-Khou tombe.]
– !!
– Je vois que tu ne manques pas d’armes redoutables… Mais ce ne sera pas suffisant pour m’arrêter !
Commenter  J’apprécie          30
- Au bureau des rumeurs, tout le monde parle à voix basse! Ici les murs ont des oreilles !
- ?! Bon ! est-ce que l'agent Fû-Rhé est là ?
- Il parait ! On prétend même qu'il serait dans son bureau ! Mais il faut toujours se méfier de ce qu'on raconte !
En revanche, ce que je sais de source sûre, c'est que son bureau est au premier !
Commenter  J’apprécie          10
Les bateaux sont plus en sécurité au port, mais ce n'est pas pour rester au port que sont faits les bateaux...
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : chineVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (29) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5218 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}