AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Fifrildi


Fifrildi
  31 juillet 2018
Je suis tombée sur ce livre à la bibliothèque. L'illustration de couverture (Michelle Morin) m'a beaucoup plu mais aussi la 4ème de couverture. J'aime les romans historiques qui sortent de l'ordinaire, qui racontent des histoires méconnues de l'Histoire.

Le royaume du Kongo (avec un K) était un empire très vaste qui couvrait les territoires actuels de la RDC, du Congo Brazzaville, de l'Angola et du Gabon. C'est là que vivait Nsaku ne Vunda, un prêtre de la fin du 16ème-début 17ème siècle avant d'être envoyé comme ambassadeur en Europe.

Wilfried M'Sondé nous propose ici une version très romancée des dernières années de la vie de ce personnage historique. Je dis « très » car si on en croit l'article de Biographie Coloniale Belge, Nsaku ne Vunda « partit en compagnie de Garcia Baptista, envoyé comme ambassadeur en Espagne et avec une suite nombreuse. À peine embarqués, le bateau fut assailli par une furieuse tempête. Ils tombèrent aux mains de corsaires hollandais, qui les dépouillèrent de tout. Ils arrivèrent cependant à Lisbonne (1606?), d'où ils écrivirent à Paul V… »

L'histoire narrée par Wilfried M'Sondé est très loin de la vérité.

Nsaku ne Vunda embarque seul à bord du navire négrier le Vent Paraclet afin d'effectuer son voyage jusqu'au continent européen avec une escale sur les côtes du Brésil afin d'y amener une cargaison d'esclaves africains. Sur la route pour rejoindre l'Europe, le navire est attaqué par un corsaire hollandais. Il parvient à s'enfuir avec son ami Martin grâce à une aide surprenante. Alors qu'il est sur la route pour gagner Rome, d'autres obstacles de taille vont se dresser sur son chemin...

Si on met de côté cet aspect « non conforme à la réalité historique » je dois avouer que j'ai été totalement conquise par le style de l'auteur, et par la qualité de la narration. Nsaku ne Vunda est un personnage qu'il a su rendre attachant, humain sans tomber dans le cliché. Voir l'esclavage avec les yeux de ce jeune prêtre est bouleversant.

« Le spectre de la razzia planait sur le village, la peur d'être enchaîné et de disparaître à jamais. Les paysans tremblaient à l'idée d'être capturés et réduits en esclavage, niés, contraints à servir des étrangers, utilisés puis précipités sans sépulture dans l'abîme de la mort. »

Pour ce qui concerne les histoires de religion de l'époque (Inquisition espagnole, etc) rien ne m'a étonné. J'ai déjà fait le tour de la question.

Un très bon roman que je recommande.

Challenge multi défis 2018 (13)
Commenter  J’apprécie          320



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (30)voir plus