AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Les filles de Montparnasse tome 2 sur 4
EAN : 9782879299815
120 pages
Editions de l'Olivier (17/01/2013)
3.96/5   14 notes
Résumé :
Le deuxième volet de cette tétralogie qui suit les destins mêlés d’un groupe d’amies partageant le même appartement, dans le Montparnasse des années 1870. Au fil des volumes, c’est toute une époque qui revit sous nos yeux, celle des années qui suivent la Commune de Paris.
Dans ce deuxième volet, le voisin des filles, le peintre Tarkan, s'avère être le père d'Élise, et l'on découvre son passé tandis qu'il tente de renouer avec elle. Piégée par son amant et pat... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
ManouB
  01 février 2018
Voici la suite de la tétralogie qui a commencé avec "Un grand écrivain".
Dans cet opus, le lecteur retrouve avec plaisir l'ambiance particulière de Paris, et en particulier de Montparnasse, à la Belle époque. Et nos quatre héroïnes sont toujours là avec leur volonté d'être plus que jamais libres et indépendantes...
Dans ce tome, c'est l'histoire d'Elise qui est mise en avant.
Un nouveau voisin vient d'emménager dans l'appartement proche de celui des filles. Il s'appelle Tarkan et il est peintre. Son air sombre interpelle les jeunes femmes. Il s'avère qu'il n'est autre que le père d'Elise ce qu'elle ne veut pas du tout accepter.
Le lecteur découvre donc une part importante du passé de la jeune femme. Pour mieux fuir cette partie-là de sa vie, car elle ne veut pas entendre parler de ce père tombé du ciel, mais aussi parce qu'elle cède au chantage de son producteur, Elise se décide à quitter ses amies pour aller vivre dans un appartement luxueux mis à sa disposition...
Malgré son succès grandissant dans la chanson, la voilà bien coincée et malheureuse. Elle tombe dans la drogue. Son père pourrait l'aider et ses amies ne savent pas non plus comment le faire, car pour elles aussi, la vie n'a rien de facile.
Parallèlement, Amélie se fâche quand elle découvre que l'écrivain à succès pour qui elle travaillait, lui a volé son histoire d'amour...et en a fait un roman qui bien sûr va être édité. Elle s'en veut d'avoir craqué un jour de déprime et de lui avoir raconté son histoire...
Garance elle, décide de quitter l'académie de peinture, et Rose-Aymée se désespère à l'idée de ne plus lui servir de modèle.
De belles planches nous attendent encore dans ce tome. Les couleurs sont éclatantes et les illustrations toujours aussi poétiques, sensuelles...voire érotiques selon le regard que vous leur porterez. Les belles vignettes colorées peuvent devenir plus sombres selon les moments du récit.
Au début de l'histoire, beaucoup d'événements différents nous font un peu partir dans tous les sens mais la fin (que je ne vous dévoilerai pas) nous permet de penser que la lecture du tome 3, verra sans doute évoluer le destin de ces jeunes femmes, qui jusqu'ici, semblait tout tracé.
Le seul bémol est que c'est difficile pour moi de m'attacher aux personnages car je connais peu Paris et ne peut pas me transposer dans les lieux. Mais néanmoins, je trouve Amélie de plus en plus attachante et j'aime aussi l'amitié et l'entraide qui règnent entre les quatre jeunes femmes.
C'est donc toujours pour moi une série à découvrir...

Lien : http://www.bulledemanou.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
alouett
  18 octobre 2013
Suite de la découverte de cette tétralogie de Nadja où l'on cherche un peu notre souffle et nos repères. On découvre donc comment Elise fait face au chantage de son producteur. On la voit perdre pied. Avec la drogue, elle essaye d'oublier qu'elle n'est plus qu'un simple objet sexuel. Tarkan lui déclare enfin sa réelle identité (et la nature des liens qui les unit) mais Elise l'écarte sans même se rendre compte du soutien qu'il pourrait lui offrir. Garance quant à elle fuit l'Académie de peinture et vit recluse dans l'appartement. Elle semble ne pas accepter que les sentiments qu'elle a envers son mentor ne soient pas réciproques. Elle s'obstine à peindre des natures mortes, au grand désespoir de Rose-Aymée, son modèle, qui n'a pas d'autre alternative que de se morfondre à son tour. Amélie enfin fulmine depuis qu'elle a découvert que l'auteur qu'elle avait secondé en tant que correctrice, s'est abondamment inspiré des confidences qu'elle lui avait faites pour écrire son dernier roman à succès.
Nous sommes donc en présence de plusieurs intrigues qui se déconstruisent. Excepté pour Rose-Aymée qui est de loin le personnage le moins développé de l'univers (est-ce un leurre ?), les trois autres héroïnes sont mises à mal. Leurs vies s'éparpillent, de nouvelles facettes de leurs personnalités nous apparaissent et les quelques repères que les lecteurs s'étaient construits jusque-là volent en éclats. Une grande agitation domine donc les deux premier tiers de l'album. Lorsque le rythme s'apaise, cela laisse au lecteur l'occasion de réorganiser les pièces du puzzle narratif. On profite également de très belles scènes muettes, notamment celle où Tarkan s'engouffre dans les boulevards haussmanniens, nous laissant ainsi profiter de magnifiques paysages urbains. Un moment apaisant, des planches d'une luminosité incroyable.
Pourtant, je suis moins emballée par ce tome que je ne l'avais été par le précédent. Peut-être un manque de respiration durant la lecture qui m'a amenée à lire cet ouvrage de manière presque compulsive, emportée par le rythme et ne parvenant pas à me détacher de cet enchainement rapide des différentes actions. Il y a quelques moments suffisamment intenses pour marquer des moments forts de l'album mais dans l'ensemble, j'ai été assez déstabilisée par le réel lâcher prise de ces jeunes femmes. On perd notre souffle.
Pour autant, j'ai très envie de découvrir le tome trois qui est en vente depuis début octobre 2013.
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
IreneAdler
  24 janvier 2013
Suite des aventures des 4 jeunes filles de Montparnasse. L'intrigue se concentre sur Elise, qui rêve d'une grande carrière de chanteuse, mais tombe entre les mains d'un directeur de cabaret qui en tire profit comme il veut. Et cela n'inclue pas que le chant... Dans le même temps, elle tombe amoureuse et retrouve son vrai père, qu'elle rejette.
A nouveau du très bon travail, chaque planche est un tableau à l'aquarelle. L'intrigue est très bien menée, celle mise en avant dans le tome 1 présente, à l'arrière-plan, mais présente et tout aussi crédible que l'histoire principale. Ce n'est toujours pas facile pour ces jeunes filles de percer, voire d'être reconnue pour ce qu'elles sont : des artistes en devenir.
Commenter  J’apprécie          40
blandine5674
  09 avril 2016
On continue sur les quatre filles artistes qui partagent un appartement à Paris avec leurs amours et leurs passions. le père d'Elise s'installe à côté, elle refuse de lui parler. Amélie s'est fait voler son histoire par un grand écrivain. Aucun événement ne montre dans l'histoire que cela se passe en 1873, cela pourrait se passer à n'importe quelle époque. Dessins érotiques.
Commenter  J’apprécie          40
Iskiwiwi
  09 mai 2013
Dans le Montparnasse des années 1870, un groupe d'amies partagent le même appartement. Amélie voudrait être écrivain, Garance peintre tandis qu'Elise se rêve chanteuse. Quant à Rose-Aymée, elle est modèle. Dans ce volume le peintre Tarkan, qui s'avère être le père d'Elise, décide de renouer avec elle. Cette dernière se trouve piégée entre son succès et son rôle de maîtresse auprès de son patron.
Je ne pensais pas lire le 2ème tome étant donné que le 1er ne m'en avait pas donné envie. Ma critique sera similaire à celle du 1er ; l'histoire est sympa mais sans plus. le récit est toujours aussi lent et les personnages ne m'intéressent pas.
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Lexpress   29 janvier 2013
Les Filles de Montparnasse possèdent une force esthétique incroyable due à l'utilisation impressionnante de la gouache, de la large case, et des couleurs éclatantes ou ombreuses suivant les cas.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ManouBManouB   01 février 2018
Lorsqu'ils sont en détresse, les êtres faibles ont au moins le talent de trouver les plus forts pour se mettre sous leur protection.
Commenter  J’apprécie          110
IreneAdlerIreneAdler   24 janvier 2013
La littérature, c'est pour les CONNARDS !
Commenter  J’apprécie          80

Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4703 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre