AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Karine Chesneau (Traducteur)
EAN : 9782877303040
313 pages
Editions Philippe Picquier (19/05/1998)
3.64/5   45 notes
Résumé :
C'est sous un orage fracassant, sous une pluie battante que commence cet extraordinaire roman policier dans lequel les criminels ne se découvriront qu'à l'ultime rebondissement d'une enquête allant, de cruauté en folie érotique, un train d'enfer dans le palais impérial, à la cour de Heian, dans le Japon du XIe siècle.
Dans les jardins raffinés, derrière les éventails, les paravents et le flot sinueux des longues chevelures noires des femmes, dans le labyrinth... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,64

sur 45 notes
5
2 avis
4
4 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

sandrine57
  02 février 2020
Fruit des amours passionnées de l'Empereur et de sa Favorite, la Dame du clos au pawlonia, le prince Genji a grandi loin des intrigues de la cour et privé de sa mère, morte dans d'atroces souffrances, empoisonnée par Dame Kokiden qui craignait que son fils ne soit évincé de la succession au trône. Dévasté par la perte de la femme aimée et décidé à protéger son fils, l'Empereur s'est résolu à faire de la dame l'Epouse impériale et de Suzaku son héritier. Depuis, le pays est dirigé par son beau-père, le Ministre de Droite qui a si bien manoeuvré que son éternel rival, le Ministre de gauche, n'est plus qu'un pauvre hère sans pouvoir de décision.
Surnommé le Prince Radieux tant sa beauté est grande, Genji est devenu un adulte sûr de lui, aimé de tous et surtout des femmes, très sensibles à son charme naturel. Peu soucieux de politique, le jeune homme ne pense qu'aux plaisirs, aux arts martiaux, aux femmes. C'est aussi le cas de son beau-frère et néanmoins meilleur ami, Chûjô qui, au grand dam de son père le Ministre de Gauche, ne s'intéresse ni aux intrigues, ni aux jeux de pouvoir. Pourtant, l'insouciance des deux amis va être bousculées lorsqu'autour de Genji les cadavres semblent s'accumuler. Chûjô se lance dans l'enquête, aidé par Shibuku Murasaki, une suivante du palais secrètement amoureuse Genji depuis l'enfance. Victimes de la magie, d'un sort ou d'un esprit mauvais ou morts de la main d'un être de chair et de sang ? Les deux enquêteurs amateurs devront affronter bien des périls et des énigmes pour faire la lumière sur cette terrible affaire.
Pour, peut-être, rendre plus accessible le Dit du Genji de Shibuku Murasaki, monument de la littérature japonaise, Seio Nagano s'est amusé à le transformer en une passionnante enquête policière.
Nous voilà donc dans le Japon du XIè siécle, à Kyoto, dans l'intimité de la cour impériale. Ici tout n'est que calme, luxe et volupté. On y croise les favorites de l'empereur aux noms aussi poétiques que la princesse des glycines ou la dame du clos au pawlonia. Mais il ne faut pas se laisser abuser par les manières policées, la délicatesse des soieries et la beauté des lieux. Au palais règnent aussi la jalousie, la colère et la haine. le pouvoir est un puissant moteur pour certains qui n'hésitent pas à intriguer, comploter et parfois occire un rival gênant. Quand survient une série de meurtres, on s'affole et on attribue les crimes aux esprits malfaisants, même si l'on sait qu'un certain aveugle, chassé de la cour, est capable de fabriquer des poisons mortels. Au coeur des intrigues, Genji, le Prince Radieux. Est-il victime d'une vengeance ? Ou se venge-t-il lui-même de la mort de la mère qu'il a si peu connue ? Idée originale, c'est à Shibuku Murakasi que l'auteur confie l'enquête. Connue pour sa grande culture et son esprit brillant, elle devient tout naturellement celle qui veut faire la lumière sur les meurtres qui entourent celui qu'elle aime en secret, bien consciente que son physique ingrat ne sera jamais à la hauteur de la beauté du Prince Radieux.
Pour se familiariser avec les personnages, le contexte et les moeurs de l'époque, avant de s'attaquer au Dit, ces meurtres à la cour du Prince Genji sont une formidable entrée en matière. Une manière originale d'aborder ce classique tout en se divertissant. Enorme coup de coeur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
cyan
  04 novembre 2021
Le prince Genji, fils d'une épouse impériale assassinée, talentueux et d'une extrême beauté, est au centre d'un enchevêtrement de complots. Haï par ceux qui sentent leur pouvoir menacé par son existence, aimé par ceux qui sont séduits par sa personnalité, lui-même est plus préoccupé par les arts et les femmes. Mais celles de son entourage ne semblent pas bénéficier d'une grande longévité.
Le résumé de l'éditeur laissait croire qu'on allait être dans une enquête policière classique, menée par un personnage féminin resté célèbre dans l'Histoire du Japon pour l'écriture d'une célébrissime oeuvre littéraire: le Dit de Genji. Or non seulement ce personnage est à peine présent dans la plus grande partie de l'intrigue, mais l'aspect policier du récit se résume pratiquement à quelques paragraphes au milieu du roman et à quelques autres à la fin.
L'histoire est en fait centrée sur la cour impériale et les complots qui s'y déroulent. le personnage principal est Genji, on suit essentiellement sa vie au milieu de toutes ces conspirations plus ou moins subtiles, on est témoins de ses aventures amoureuses et de leurs conséquences. C'était très intéressant d'en apprendre plus sur la culture et l'Histoire japonaises, sur les croyances et superstitions, la condition des femmes, mais à aucun moment je n'ai eu l'impression de lire un roman policier, alors que c'est précisément ce que je pensais trouver dans cette lecture. Si j'avais su que j'allais me plonger dans des récits de complots en tous genres, je me serais abstenue (j'en rencontre déjà dans 95% des dramas que je regarde, ce qui fait que j'en regarde déjà de moins en moins, le sujet finit par lasser).
En bref, une lecture intéressante, mais on était trop loin de ce que promettait la quatrième de couverture pour que j'en ressorte enthousiaste, malgré ses qualités. Dommage.
PS: ne zappez pas la préface, elle pose le contexte et précise quelques points indispensables à la compréhension pour les lecteur-ice-s qui ne sont pas familier-e-s avec le sujet.
Lien : https://bienvenueducotedeche..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
5Arabella
  15 février 2018
Ce livre est se réfère à un classique japonais du XIe siècle, le dit du Genji. L'auteur est censé résumer en partie le livre, et le transformer en partie en enquête policière, l'original contenant quelques morts spectaculaires, dont l'origine est plutôt attribuée à la magie, mais là Nagao Seio veut trouver des coupables, des motifs et des moyens. Et l'auteur du texte d'origine, dame Murasaki devient aussi le personnage du récit et participe à l'enquête.
Je n'ai pas lu le texte d'origine, ce qui sans doute m'enlève des éléments de compréhension et d'évaluation pertinents de ce livre. le début était prometteur, mais très vite cela devient fastidieux, et la transformation en policier n'est vraiment pas réussie, l'élucidation des crimes est des plus tordues, et tout cela ne manque pas d'une analyse très primaire des tenants et aboutissants. C'en est presque grotesque.
J'avoue en revanche être tentée par la lecture du Dit du Genji. Mais j'ai à la fois peur d'être un peu perdue dans un texte d'une culture que je ne connais pas très bien, et j'ai aussi peur que le livre que je viens de lire m'a déjà dévoilé une partie de l'intrigue et que pour le coup j'y trouverai moins d'intérêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1114
MarieC
  07 juin 2014
Chef d'oeuvre absolu de la littérature japonaise et de la littérature mondiale, le dit du Genji, rédigé aux alentours de l'an mil par une dame de la cour de Heian raconte les amours souvent tragiques du prince Genji. le roman compte nombre de mystérieux décès de jeunes femmes, mortes d'amour, de maladies subites ou de malédictions... le roman de Seio Nagao reprend la même intrigue, dans une thématique policière : en fait, tous ses décès sont l'oeuvre d'un mystérieux assassin, dissimulant habilement ses crimes... Une relecture d'un classique qui ravira les amateurs de la série "Grands détectives"
Commenter  J’apprécie          80
Baluzo
  22 février 2019
plaisant par l'originalité du lieu, de la période, du milieu social, le livre nous ouvre les portes d'un monde et d'une époque vraiment différents!
Plutôt bien écrit, cela manque pour autant de rythme dans la premiere moitié avant de s'accélérer avec rebondissements à la clé dans la deuxième moitié.
Attention , le nombre de personnages et leurs noms ( étonnants mais) difficiles à retenir, rendent parfois la reprise de lecture problématique!
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
HildebaldHildebald   26 novembre 2012
Il régnait un silence de mort, mais dans chacun des pavillons annexes tourbillonnaient comme les eaux d'un torrent impétueux les pensées malfaisantes des épouses et des concubines qui peuplaient le palais.
Commenter  J’apprécie          50
pandarouxpandaroux   14 avril 2020
A peine aperçue
Et sas me laisser le temps
de la reconnaître
dans les nuages se cache
la lune de la minuit
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Seio Nagao (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
577 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre