AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  09 janvier 2019
[critique également postée sur Manga Sanctuary (voir lien)]

Malgré un début qui n'était pas loin de frôler la catastrophe, le dernier tiers du premier tome de Re:Zero relevait sacrément le niveau et laissait de bons espoirs pour la suite... Las, lesdits espoirs sont aussitôt étouffés par le début de ce tome. Autant y aller franco, la première moitié du livre est carrément un désastre et j'ai dû réellement me forcer à poursuivre ma lecture...

Le principal problème vient une nouvelle fois de la narration approximative, où l'on sent que si Tappei Nagatsuki essaie de bien faire, il manque encore de la bouteille qui lui permettrait d'éviter certains écueils. Ainsi, en passant par la voie du dialogue pour donner quelques informations sur ce monde et sur la position de la mystérieuse demi-elfe, on apprend en réalité pas grand-chose entre ce que l'on aura deviné par nous-mêmes depuis le temps, et le manque de pertinence des informations données (tout ce blabla sur le découpage du temps... identique à celui de notre monde !). D'autant qu'il faut s'accrocher pour suivre, Subaru et les autres ayant plus que jamais tendance à très facilement dériver du sujet. Et non seulement ça plombe la narration, mais en plus, ce n'est même pas aussi drôle que ça voudrait l'être.
Si, jusque-là, Subaru était surtout un mec paumé en terre inconnue, le voilà qui tout à coup se comporte comme chez lui, prend tout le monde de haut et prend un malin plaisir à agacer les autres gratuitement. Perso, à la place de Béatrice, j'aurais remis ce blanc-bec à sa place... Mais comme on est dans Re:Zero et que l'insupportable Subaru est malgré tout irrésistible, tout le monde l'aime bien, même les personnages qui auraient des raisons de s'en méfier.

… Car, heureusement, ce ne sont pas là 302 pages de « Subaru joue au majordome » et l'intrigue finit par décoller. Beaucoup trop tard, certes, mais mieux vaut tard que jamais. Subaru se retrouve donc prisonnier d'une nouvelle boucle temporelle, mais cette fois-ci, ce qu'il doit faire pour en sortir est bien moins évident. D'autant que les différences entre chaque boucle ne l'aident en rien à comprendre ce qu'il se passe... En revanche, les évènements dont lui seul garde le souvenir le font indubitablement mûrir et le Subaru de fin de tome est clairement moins tête à claques que celui qui nous donnait envie de balancer le livre par la fenêtre au début. On suit donc le déroulement tragique de l'histoire et les efforts désespérés du jeune homme pour s'en sortir avec un certain plaisir en fin de compte, jusqu'au cliffhanger final.

A l'issue de ce second tome, le constat est exactement le même qu'à l'issue du premier : il y a là de bonnes idées, mais qui ne suffisent pas à sauver une écriture vraiment faible. Et c'est dommage, parce que sans tous ces dialogues sans queue ni tête qui n'apportent rien à l'histoire, celle-ci serait beaucoup plus agréable à lire. En l'état, c'est quand même du niveau d'une mauvaise fanfic, mais ce qui est acceptable dans le cadre d'une publication sur internet (support d'origine de l'oeuvre) l'est beaucoup moins dans un livre édité.

Et surtout, après deux tomes oscillant entre le franchement médiocre et le sympa sans plus, l'auteur a intérêt à sacrément se rattraper au suivant s'il ne veut pas que les lecteurs quittent le navire.
De mon côté, ledit tome aura intérêt à me convaincre, car là, à 14€ le volume, je commence à sacrément regretter l'investissement.
Lien : https://www.sanctuary.fr/avi..
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (3)voir plus