AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226170149
253 pages
Éditeur : Albin Michel (26/01/2006)
3.81/5   21 notes
Résumé :


Titus Flaminius vient de s’engager dans l'armée romaine quand Jules César, en pleine guerre des Gaules, lui confie une mission secrète.

Pour Titus, c’est un honneur qui ne se refuse pas. Sous l’identité d’un marchand de vin, il se rend donc à Bibracte, une des principales villes du pays, afin de déjouer un éventuel complot politique contre Rome.

Mais le meurtre barbare de son hôte, Viridomar, le précipite dans une enqu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Alwenn
  05 décembre 2008
Pour ce quatrième tome des aventures de l'enquêteur romain Titus Flaminius, l'auteur nous fait voyager dans les contrées barbares gauloises.
Si l'enquête tient toujours une place importante, c'est surtout l'occasion de faire connaissance avec ce peuple méconnu, comme nous prévient l'avant-propos. A travers des détails culturels plutôt bien documentés en règle générale, on parvient souvent à tordre le cou à certaines images « astérisantes » ancrées depuis fort longtemps par cette BD que l'on ne présente plus.
Dans ces conditions, on regrettera alors que l'auteur ne soit pas complètement allé jusqu'au bout de cette démarche. En effet, les clichés ont la peau dure et un certain nombre d'entre eux, pour quelques effets de manche servant l'intrigue policière, pointent encore le bout de leur nez. La barbarie, les moeurs étranges, les coutumes sanguinaires... Il est parfois malhonnête de la part de l'auteur d'accentuer ces faits, qui pour certains, ne trouvent qu'une seule et unique occurrence dans les sources historiques, et encore chez un autre peuple que celui qu'il a choisi (chapitre « le chant des Carynx »).
De même, on peut louer la volonté de situer historiquement cette fiction (avant la conquête des Gaules par César) et d'y faire apparaître des personnages dont la réalité historique est fondée (César, Diviciac, Dumnorix...), mais alors on admettra beaucoup moins que leur histoire soit tronquée ou falsifiée pour les besoins de scénario de l'auteur (Dumnorix notamment).
J'admets que ce sont là peut-être querelles byzantines... Soyons honnête : on passe tout de même un bon moment de lecture, même si le rythme est peut-être moins enlevé que les enquêtes précédentes. Titus est flanqué d'un « assistant », Palinure, et tous deux parviennent à mener à bien leur mission : nous procurer un moment de divertissement...et résoudre leur enquête ! Et même si l'on peut légitimement contester certains faits de civilisation ou d'histoire décrits, le but est au moins d'avoir une image plus proche de la réalité de ce que fut ce peuple, et sur ce point au moins, on ne peut en vouloir à l'auteur.
Terminé le 10 avril 2006.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Mondaye
  30 août 2016
Quatrième tome de la série policier-historique Titus Flaminius, premier que j'ai lu.
Nous partons cette fois à l'étranger comme dans les mystères d'Eleusis, mais cette ois en Gaule. (on l'aurait deviner). Une Gaule tout juste conquise, ou les marchands essayent déjà de tirer parti des choses et continuer au mieux leur vie.
Et c'est d'ailleurs sous l'identité d'un marchand de vin que Titus se rend en mission pour Jules César. Mais la mission tourne cours quand son hôte est assassiné et que sa femme est accusée du meurtre.
Commence alors une enquête embrouillée lié à un passé ... discutable de la victime.
Une enquête bien tournée et bien maîtrisé et encore une fois un cadre historique solide qui fait voyager.
Je me souviens d'avoir passé un très bon moment avec ce livre, que je recommande aux collégiens et lycéens amateurs d'histoire et mystères.
Commenter  J’apprécie          31
Cress
  01 décembre 2016
Alors la première chose que je peux dire sur ce quatrième tome est que je l'ai trouvé plus difficile que les autres. Il y a beaucoup de personnages qui sont autant de suspects et ils ont des noms gaulois un peu difficiles à retenir.
Cependant cela permet une enquête complexe dont le dénouement m'a une nouvelle fois surpris.
Au niveau personnage, Titus reste égal à lui-même, la scène d'introduction m'a même fait beaucoup rire. Mais la grande surprise de ce tome a été Palinure. J'ai vraiment réussi à m'attacher à lui.
Et je vais bien sûr parler du thème principal: la Gaule. Je suis vraiment contente car j'ai appris pas mal de choses sur nos ancêtres.
En somme un tome un peu plus laborieux que les autres mais qui reste très intéressant!
La chronique complète sur mon blog!
Lien : https://degustationslitterai..
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
Lecturejeune   01 juin 2006
Lecture jeune, n°118 - Dans ce quatrième tome, Titus Flaminius, jeune patricien, s’engage dans l’armée de César partie à la conquête de la Gaule. L’empereur le charge d’une mission secrète : aller à Bibracte sonder les sentiments des Eduens à l’égard des Romains (nous sommes peu avant la révolte des Gaules). Le soir de son arrivée, un riche notable gaulois est assassiné et Titus s’engage à retrouver le coupable. Si Jean-François Nahmias s’appuie, comme toujours, sur une solide documentation, l’intrigue est, cette fois, un peu trop tributaire du cours de l’histoire : lors de son enquête, Titus Flaminius se retrouve auprès de Jules César pour participer à la conquête de la Germanie, puis de la Bretagne. En outre, l’auteur se focalise sur certaines moeurs gauloises — certes barbares —, comme les sacrifices humains, ce qui lui permet de présenter les Romains comme les chantres de la civilisation. Enfin, la résolution de l’enquête n’est pas tout à fait convaincante. Ce quatrième tome est le moins réussi d’une série au demeurant très intéressante. n Juliette Buzelin
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
CressCress   23 décembre 2016
- Dans ce cas, il a beaucoup de courage, dit Vikus.
- Le courage sans la prudence amène une mort prématurée, c'est ce que tu me répètes tous les jours.
Commenter  J’apprécie          00
CressCress   23 décembre 2016
- Que veux-tu que je chante, Viridomar?
- Ma gloire, imbécile! Es-tu déjà soûl, pour me poser pareille question?
Commenter  J’apprécie          00

Video de Jean-François Nahmias (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-François Nahmias
Michal Poleg, une activiste qui se bat pour les droits des demandeurs d?asile, est retrouvée assassinée dans son appartement. Les soupçons se portent immédiatement sur les réfugiés situés au sud de Tel-Aviv. Au commissariat de police, le cas échoit à l?inspectrice novice Anat Nahmias. Convaincue que le présumé coupable est victime d?un complot, elle décide, envers et contre sa hiérarchie, de tout mettre en ?uvre pour prouver son innocence. Commence alors une vertigineuse plongée dans le monde trouble des immigrés clandestins en Israël, entre ONG, mafia, kidnappings et trafic d?armes.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Titus Flaminius. Tome 1. La fontaine aux vestales

Pourquoi Flaminia, la mère de Titus Flaminius, a-t-elle été tuée ?

Elle avait insulté César.
Elle avait découvert le nom d'un voleur.
Elle ne voulait plus payer une troupe d'acteurs.

10 questions
232 lecteurs ont répondu
Thème : Titus Flaminius, tome 1 : La Fontaine aux vestales de Jean-François NahmiasCréer un quiz sur ce livre