AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Vincent Zouzoulkovsky (Traducteur)
EAN : 9782849990155
262 pages
Vertige Graphic (02/12/2005)
4.41/5   40 notes
Résumé :
Dans ce septième volume qui se déroule sur quelques semaines seulement (de la fin de l'été au début de l'automne 1949), et où les pénuries se font moins cruelles, la situation semble s'améliorer un peu pour Gen et les siens. L'une des préoccupations
essentielles de nos jeunes héros devient maintenant de laisser à la postérité un témoignage de l'horreur qu'ils ont vécue. Cependant, ils vont de nouveau être frappés par un terrible coup du sort.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Foxfire
  21 février 2019
Le propos de ce 7ème tome est plus politique que les précédents. En effet, dans ce volet on découvre davantage le contexte de l'après-guerre. le Japon connait alors un climat très répressif. Par crainte de la montée du communisme les Etats-Unis, avec la complicité bienveillante du pouvoir japonais, font la chasse à tous les objecteurs de conscience et veulent faire taire toutes les voix dissidentes. J'ai ainsi découvert l'existence de la terrifiante « cellule Z » qui séquestrait et torturait des opposants.
Mais, si le contexte politique est plus accentué, l'émotion est toujours au rendez-vous. Et à ce niveau-là ce tome est très éprouvant. Impossible de ne pas être retourné par les événements qui se déroulent dans ce volume.
Ma lecture de cette série est de plus en plus intense émotionnellement. Gen d'Hiroshima est une oeuvre bouleversante d'humanisme qui ne sombre jamais dans le misérabilisme ni un ton larmoyant.
Commenter  J’apprécie          280
colimasson
  28 mai 2014
Fin de l'été – Début de l'automne 1949

A quoi reconnaît-on un pays qui se redresse ? Réponse : il a le temps de se préoccuper de sa production culturelle.

Quatre ans après Hiroshima, l'industrie cinématographique japonaise redémarre doucement avec Yasujiro Ozu, Kenji Mizoguchi ou Akira Kurosawa. Comme le « père » d'adoption de Gen et de ses amis, des écrivains s'acharnent à faire publier le récit de leurs souffrances malgré la censure exercée par les pouvoirs et par l'occupation américaine. Keiji Nakazawa nous fait entrevoir les tortures de la « Cellule-Canon » dont témoignera Kaji Waturu, un romancier du courant prolétarien qui fut détenu de longs mois durant.

Le livre publié par le « père » existe-t-il vraiment ? Comme toujours, le trouble que suscite la lecture des aventures de Gen provient de sa réalité pudique et modeste, simplicité de procédé qui fait rejaillir avec force la grandeur d'âme de cet enfant, de ses amis et du peuple japonais dans son ensemble. Les temps deviennent peut-être plus faciles puisqu'on peut se permettre de dilapider l'argent de la nourriture pour acquérir du papier –mais les temps nécessitent encore courage et acrimonie et le moindre faux pas peut coûter la vie.

Dans le fond du paysage, la bombe continue malgré tout de rayonner à petit feu…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
zazimuth
  27 août 2011
Gen et ses amis qui avaient recueillis un vieil homme écrivain, tentent de faire publier son livre qui dénonce les atrocités de la bombe avant qu'il ne meure. On découvre ce que les Américains ont fait au Japon pendant cette période d'occupation, la répression et la censure de tout ce qui s'élève contre la guerre et le nucléaire. Natsue et Katsuko décident de monter une entreprise de confection de vêtements.
Lien : http://toutzazimuth.eklablog..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
colimassoncolimasson   01 juin 2014
La bombe a infecté son sang et l’a fait souffrir jusqu’à la fin. Je vais boire son sang et détester cette guerre encore plus !
Commenter  J’apprécie          40
colimassoncolimasson   28 mai 2014
Quand on renaît, on n’a rien du tout, comme quand on meurt. C’est la vie, tu piges ?
Commenter  J’apprécie          20
colimassoncolimasson   30 mai 2014
- Hahaha ! On peut être riche avec de la merde !
- C’est vrai ! Je le dis : cet argent a une odeur !
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Keiji Nakazawa (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Keiji Nakazawa
"Nos Temps contraires", manga de science-fiction de Gin Toriko et Senta Nakazawa, vient de remporter le Prix Seiun 2021, catégorie manga. Ce prix est décerné annuellement par les membres de la Convention nationale japonaise de science-fiction. A cette occasion, nous vous dévoilons un trailer pour vous plonger dans l'univers de cette oeuvre d'actualité !
Découvrir le premier chapitre en lecture gratuite : http://www.akazoom.fr/nos-temps-contraires-t1
Suivez-nous sur les réseaux sociaux : Twitter : https://twitter.com/AKATAmanga Instagram : https://www.instagram.com/akatamanga/ Facebook : https://www.facebook.com/akata.fr/ Notre site web : http://www.akata.fr/
#NosTempsContraires #InstantShôjo
+ Lire la suite
autres livres classés : hiroshimaVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1153 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre