AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782369742920
Éditeur : Akata (28/06/2018)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 15 notes)
Résumé :
[ÉPREUVES NON CORRIGÉES]

Ce jour-là, tout aurait dû bien se passer pour Miu. Hélas, lors de son rencard, la lycéenne se fait larguer... Dépitée, elle décide de se consoler en s'adonnant à son passe-temps préféré : manger des gourmandises !! Ses pas la mèneront à l'entrée d'une pittoresque pâtisserie dont elle ignorait jusqu'alors l'existence. Pénétran... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
SuzyBess
  24 juin 2018
Attention: vous risquez de trouver de nombreux jeux de mots (de circonstance) au cours de cet avis !
Délicieux, ce roman se déguste avec délectation, je me suis régalée !
Par une froide journée d'hiver, après que le petit-ami de Miu ait décidé de mettre un terme à leur relation, la jeune fille, démoralisée, cherche à s'acheter un gâteau de réconfort. Mais elle ne trouve pas la boutique réputée qu'elle cherche, se perd et tombe, à la place, sur une petite pâtisserie dont elle n'avait jamais entendu parler mais qui semble avoir un succès phénoménal: tous les gâteaux ont déjà été vendus ! Et pour cause, le propriétaire est un ancien champion du monde dans son domaine. Stupéfaite, Miu découvre encore que Hayato, le jeune homme le plus convoité de son lycée (il a même un fan club !) et surnommé le Prince impitoyable, y est apprenti pâtissier. D'abord en colère de savoir son secret découvert, Hayato finit par accepter la présence de sa camarade si étrangement passionnée et devient son ami. Mais ce rapprochement ne va pas plaire aux autres élèves du lycée; Miu, victime de harcèlement, va être aidée par Hayato qui, à son tour, va avoir besoin du soutien de la jeune fille afin d'avancer dans son projet professionnel.
Ceci n'est pas un manga (je le précise car j'ai moi-même été un peu prise au piège). Ceci dit, ce roman retransmet parfaitement l'esprit des shôjos avec l'ambiance de fond chaleureuse malgré les épisodes compliqués que peuvent rencontrer les protagonistes, et l'exagération des situations (les descriptions des dégustations de gâteaux sont exquises !) comme des caractères des personnages, j'ai beaucoup aimé. L'absence de dessin ne m'a donc pas du tout dérangée; et encore, il ne s'agit pas d'une absence totale puisqu'à la fin de chacun des quatre grands chapitres est présentée une fiche illustrée (par Kaoru Nakahara) concernant une pâtisserie et des anecdotes la concernant, en faisant un ouvrage gourmand à souhait. le style caricatural du texte est amusant, on se laisse facilement embarquer aux côtés de Miu, une admiratrice passionnée - que dis-je ? je dirai même obsédée ! - de pâtisseries, se retrouvant confrontée à l'acerbe Hayato, dont les ambitions professionnelles semblent sans limites; ces deux-là forment un duo attachant.
Plusieurs sujets sont abordés pour faire de ce livre un bon roman d'apprentissage pour la jeunesse: le harcèlement scolaire est donc évoqué (peut-être un peu trop rapidement), tout comme les conséquences que peut avoir la beauté. Mais le thème mis en avant est sans conteste l'apprentissage (dans un métier d'artisanat); il est intéressant à découvrir du point de vue des japonais: en France, il est relativement habituel de trouver des apprentis dans ce corps de métier, mais c'est chose rare au Japon, bien que cela tende à se développer. le fait, également, que ce soit Hayato qui se cherche plutôt que l'héroïne est sympathique et attirant; le garçon orgueilleux, très sûr de lui, voit ses convictions bousculées.

J'ai trouvée cette histoire savoureuse - une gourmande comme moi ne pouvait d'ailleurs qu'apprécier. Nul doute que l'auteur a un palais exercé autant que l'est sa pétillante plume; si vous avez d'ores et déjà l'eau à la bouche, ne résistez pas: vous n'en ferez qu'une bouchée !
Petit conseil: envie de vivre pleinement l'expérience ? Accompagnez votre lecture d'une tasse d'Earl Grey (autres thés, cafés, chocolats chauds feront également l'affaire) et d'une bonne pâtisserie; vos papilles gustatives vous remercieront !
Lien : http://letoucherdespages.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Nenvyal
  09 novembre 2019
Miu vient de se faire larguer. Alors qu'elle voguait dans les rues, elle tombe sur une boutique de pâtisserie attirante et attrayante. Un beau magasin qui promet toutes les découvertes et les plaisirs gustatifs. Manque de pot, il n'y a plus rien à manger et du coup à savourer. Elle remarque ensuite Hayato, surnommée le Prince dans son lycée. le lendemain, il invite à sortir. Malédiction ! C'est alors que nous rentrons dans le pays des pâtisseries et également dans le début d'une relation entre les deux, incluant les entités environnantes.

Miu est vraiment une héroïne géniale, spécifiquement sa relation avec la pâtisserie. C'est toujours un moment de douceur, de coquetterie, de cocooning et de rire. Elle est simple dans sa relation avec les problématiques. Dans un sens, elle sait qu'elle veut mais… Dès qu'il y a un gâteau, ça pardonne ? J'aurais aimé qu'elle soit un peu plus ferme car cela l'a vraiment affecté. Enfin c'est surtout que j'ai eu l'impression qu'elle balaye comme ça le harcèlement. Est-ce que ça va avoir une conséquence plus tard ? Alors que ça l'a vraiment atteint. Après je la trouve très compréhensive.
Hayato, est un jeune garçon, froid au début. Je dirais qu'il est distant et ne veut pas s'emmerder la vie. Dès qu'on le connaît un peu plus, on voit que cette froideur aux premiers abords, le côté hautain sont juste une partie de sa personnalité. Quand on parle de gâteaux et de toutes les techniques, il change… enfin sauf quand il se rappelle le rôle qu'il doit jouer. Oui, je parle de rôle car c'est un peu l'impression qu'il me fait. En tout cas, il est mimi quand il fait ça. Cela crée des joutes verbales entre les deux, et un bon répondant d'une Miu qui n'a pas froid aux yeux et qui est totalement nature peinture. Puis, on pourrait l'appeler le Prince Détective, il est très logique et analyse rapidement, de même observateur.
Une relation se crée autour de leur passion commune !
Outre le fait de parler de pâtisserie, le roman parle également de harcèlement. Ce n'est pas le sujet principal mais il l'aborde en tout cas en montrant l'impact des prémisses d'une telle problématique. Miu n'est plus sereine, a peur et se replie dans cette période. J'ai trouvé que c'était très rapidement passé. C'est fini et hop on en parle plus. Après les gâteaux règlent tous les maux du monde 😉.
Sincèrement ? Je n'ai pas vu passer le roman. Je l'ai lu d'une traite, avant de m'en rendre compte 50 pages étaient passées puis 120 puis 180 et pouf c'était fini. Comment ça se fait ? C'est vraiment un livre pas prise de tête, d'une fraîcheur nous entraînant de pages en pages en suivant Miu et ses aventures culinaires. À côté de cet aspect culinaire, nous parlons de la relation, des codes au travail et du respect d'autrui. C'est parfois subtil ou d'autres fois limpide. Évidemment le harcèlement est abordé. Pour le coup, nous le voyons se créer et non déjà acté. J'ai vraiment apprécié. En plus, Miu est une jeune fille qui se connaît, ayant une famille frappadingue (elle est vraiment géniale, mention spéciale de la scène du début et dans la chambre !) et se munit de munition (pâtisserie j'entends !) pour faire face à ses soucis et ses problèmes. Elle connaît la recette de son petit bonheur personnel. de plus, nous voyons l'univers et la rudesse des concours, de cette tension que ça engendre. Une réalité qui n'est pas souvent présente ou mise bien en avant.
Qui plus est, à la fin de chaque chapitre nous avons un mémo sur une des pâtisseries décrites et parlées dans le roman. J'ai apprécié cette fiche avec son histoire (même si évoqué dans le roman) et ses anecdotes. J'ai appris plein de choses et en plus la France est bien mise en avant. 😉 Cela m'a fait sourire.
Bref, j'ai adoré ce premier opus. Il est drôle, frais et abordant des problématiques sérieuses. Des personnages attachants et tout ce que j'ai envie c'est de retourner dans ce monde ! :D

Lien : https://de-fil-en-histoire.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesLivresdeFlo
  04 septembre 2019
Les éditions Akata commencent à se frayer un chemin sûr vers mes maisons d'éditions préférées. Depuis que je suis petite je suis une consommatrice de mangas et animes en tous genres. Depuis quelques temps je commence à m'intéresser à ce merveilleux, et parfois très loufoque, pays qu'est le Japon au travers de la littérature. Et Akata me régale parfaitement. Mawaru Penguin Drum m'avait plongée dans le Japon barré et drôle et Ce qu'il n'est pas m'a permis de découvrir plein de choses inédites sur la culture japonaise. Avec le Pâtissier de mes rêves on m'avait promis une romance type shôjo, mais dans un roman. Les codes du shôjo fonctionnant parfaitement sur moi, j'avais absolument envie de le lire, et encore une fois pour moi c'est une réussite. Merci encore aux éditions Akata pour leur confiance :D.

Au départ rien que le titre m'a fait rêver, et m'a donné envie. Une romance shôjo dans l'univers de la pâtisserie ? Une romance japonaise au milieu de gâteaux, de sucre et de fruits ? Mais évidemment que je signe ! Et le mélange est parfaitement dosé (jeu de mot, recette toussa… Je suis sûre que vous appréciez u_u). Dans ce tome 1 la romance se met en place tranquillement. Il ne se passe pas énormément de choses entre Miu et Hayato, mais si vous êtes un habitué du genre, vous savez ce qu'il va se passer. Tout ne va pas trop vite et c'est plutôt une bonne idée, ça donne vraiment envie de lire la suite. Par contre le côté pâtisserie est très présent, mais surtout bien travaillé. Il y a beaucoup de pâtisseries qui sont présentées dans le roman, certaines sont d'ailleurs françaises, et l'auteur nous ajoute des petites notes intéressantes, sur l'origine du gâteau, son arrivée au Japon, les modifications qu'il a subi à son arrivée etc. J'ai trouvé que c'était une très bonne idée, et comme ces notes servent de séparation de chapitres ça ne gâche pas l'histoire. Il y a pas mal de scène de cuisine, de dégustation, c'est bien écrit et ça m'a donné l'eau à la bouche. J'ai été obligée de cuisiner des muffins avant de commencer cette chronique pour m'apaiser ;)! La romance et la pâtisserie vont parfaitement ensemble dans cette histoire, elles sont maîtrisées toutes les deux et donnent un beau duo qui m'a charmée.
J'ai beaucoup aimé les personnages de cette histoire. Miu est une jeune fille toute gentille, très gourmande et passionnée par les desserts, mais contrairement à ce qu'on peu penser au départ, elle n'est pas forcément naïve et effacée. Plus elle fréquente Hayato et moins elle se laisse faire. Les répliques qu'elle lui lance au parc à la fin parlent d'elles-mêmes :). Hayato lui aussi m'a plu. C'est un peu un cliché du genre, mais je marche. Il est grand, ténébreux, et diablement beau. On l'appelle même « Prince ». Mais il a un sale caractère, jette des regards noirs à tout le monde et n'hésite pas à se montrer désagréable. Je l'ai adoré tout de suite car il m'a fait penser à un personnage d'un drama que je regardais quand j'étais ado (et que j'a-do-rais !). C'est un personnage plus profond qu'il n'y paraît et je l'ai trouvé très attachant. A côté de ces deux personnages principaux il y a Masaru, le patron d'Hayato. C'est le troisième personnage développé dans l'histoire et il est très sympathique. J'ai cru comprendre que le tome suivant le mettrait plus en avant et j'ai hâte de le lire.
EN BREF : Un premier tome très réussi qui nous présente des personnages hauts en couleurs et qui nous fait saliver. Les codes du shôjo sont bien présents et j'ai adoré ça. L'histoire est très sympa à lire, il y a beaucoup d'humour et de jolis messages, notamment sur le harcèlement scolaire ou l'amitié. Un très bon moment de lecture que je compte bien prolonger avec le tome 2.
Lien : https://leslivresdeflo.home...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesLecturesdOriane
  13 juillet 2018
Je souhaite vivement remercier Babelio et Akata qui, grâce à la Masse Critique, m'ont permis de découvrir ce livre.
Miu avait un plan bien précis pour sa journée. Malheureusement, ses plans tombent à l'eau quand durant son rencard, son petit ami la quitte. Inconsolable, elle décide de manger un gâteau, seule chose capable de lui redonner le sourire. Sans le vouloir elle va se retrouver dans une petite pâtisserie où elle va découvrir bien plus que de bons gâteaux.
Quand je lis un manga, je me tourne souvent vers les Shonen. Ce condensé d'aventure héroïque, souvent avec un brin d'humour et beaucoup d'action. Mais parfois j'ai plus envie de douceur et de bon sentiment. Quand c'est le cas, je me tourne vers les Shojo. Alors quand j'ai vu qu'un roman Shojo sortait, je me suis dit que je me devais de tenter l'aventure. Après tout, j'ai les romans qui parlent de romances et j'aime les Shojo, alors un condensé des deux ça ne pouvais que me plaire.
Nous découvrons donc Miu, une jeune lycéenne pleine de vie qui a pour passion : les pâtisseries. Il faut comprendre par là, qu'elle aime en manger autant que possible. Alors quand elle se fait larguer, elle a besoin d'une petite douceur pour aller mieux. C'est là qu'elle va faire une rencontre qui va pas mal changer sa vie. Hayato est le prince du lycée, adulé par toutes les filles, il fait tourner toutes les têtes. Mais lui s'en fiche, il a même vraiment du mal à supporter les femmes pour plusieurs raisons. Alors quand Miu débarque dans la pâtisserie où il travaille pour réaliser son rêve et qu'en plus elle se met à pleurer c'est le pompon.
J'ai beaucoup aimé Miu. Elle est vraiment pleine de vie, qui n'a pas sa langue dans sa poche et qui est vraiment adorable. Elle m'a fait rire à plus d'une reprise durant ma lecture, surtout quand il était question de manger des gâteaux. de son côté Hayato m'a beaucoup intrigué. J'ai tout de suite voulu en savoir plus sur lui et pourquoi il avait un tel caractère notamment.
Pour ce qui est de l'histoire, elle est très classique. Il n'y a pas vraiment de grande surprise, sauf peut-être un détail vers la fin, mais là encore vous pouvez voir la conclusion venir. Après c'est un tome un et il faut voir ce que nous réserve la suite, mais même si les deux héros m'ont plu je ne suis pas sûr de continuer cette série. C'est assez étrange, mais il y a des codes qui ne me gênent pas du tout dans les mangas, mais une fois dans un roman j'ai plus de mal. Comme le fait que l'histoire soit assez niaise. Donc au final, si ça avait été un manga j'aurais sûrement adoré, mais là le côté roman m'a un peu ennuyé…
Par contre je donne un super point positif pour les fins de chapitres. En effet, le livre est divisé en quatre grands chapitres (eux même divisés en plus petit) et à la fin il y a à chaque fois une fiche qui détaille un gâteau. C'est très intéressant et ça nous permet d'apprendre des petites choses.
Lien : https://lecturesmmdoriane.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Kurel
  11 juillet 2018
Miu est une jeune lycéenne pour qui la journée avait vraiment mal commencée quand le hasard (ou le destin) sur la pâtisserie "Mon Seul Gateau". Tenue par un ancien champion du monde aspirant à une vie plus paisible, elle compte également Hayato dans ses rangs. Ce cliché du beau ténébreux et taciturne fréquente le même lycée que notre principale protagoniste et fait fantasmer toutes les camarades de Miu. Celui-ci se passionne pour le noble art de la confection de gâteaux et autres délices sucrés.
Embarquée malgré elle dans l'aventure sucré de son camarade, Miu va passer par nombre de rebondissements et de surprises. L'histoire est assez prévisible par moments, comme n'importe quel shojo me direz-vous !
Mais la prévisibilité ne m'a pas empêcher de sourire devant la relation qui est en train de se nouer entre deux personnes qui ont en commun les desserts et de voir un peu de chaleur se lover près du coeur.
C'est aussi l'occasion de parler de sujet plus durs comme le harcèlement et la dépression.
Les personnages ont la fâcheuse tendance de tomber dans le cliché. D'un côté, Miu, lycéenne japonaise, romantique et fleur bleue et de l'autre Hayato, mystérieux et inaccessible.
Le roman se lit très vite et ne pas révolutionner le genre du light novel type shojo mais la lecture n'a pas été désagréable. Après je suis peut-être un peu trop âgée pour l'apprécier pleinement et à sa juste valeur. A conseiller aux fans du genre et aux adolescentes proches de l'univers manga !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LesLecturesdOrianeLesLecturesdOriane   13 juillet 2018
« Pas de doute possible : Miu avait découvert une pâtisserie.
Après avoir hésité quelques secondes, la lycéenne s’arma de courage, posa une main sur la poignée – une antiquité en métal, mais tiède au toucher – et ouvrit la porte. Elle fut immédiatement saisie par l’étrangeté des lieux. On aurait dit qu’elle avait découvert l’entrée d’un autre monde, légèrement différent du sien. Un univers de conte de fées, dont elle serait devenue l’héroïne.
Intimidée, elle passa le seuil de la boutique.
Tout l’endroit embaumait de notes suaves. La décoration se déclinait en dégradés couleur chocolat au lait. L’ensemble évoquait les gâteaux les plus sophistiqués. Même le comptoir marron, surmonté de sa vitre lustrée, lui évoquait un cupcake. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SuzyBessSuzyBess   24 juin 2018
- [...] les gâteaux ont le pouvoir de changer un mauvais souvenir en un bon.
Commenter  J’apprécie          40
LesLivresdeFloLesLivresdeFlo   03 septembre 2019
Ne me dites pas qu'il va opérer un plaquage romantique contre le mur ?
[...]
Plaquage en règle !
Commenter  J’apprécie          00
LesLivresdeFloLesLivresdeFlo   03 septembre 2019
"Marché conclu."
Ainsi fut fait contre petite gourmandise bon cœur.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : patisserieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4040 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre