AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782377311026
176 pages
Sarbacane (06/06/2018)
3.21/5   7 notes
Résumé :
L'esprit d'équipe... Olivia, Max, Lauryn, Fatou, Théo, Gabriel, Romy et Angus connaissent bien.
D'abord, ils ont tous été élevés dans le même orphelinat. Ensuite, ce sont tous de jeunes handballeurs de talent. Mais alors qu'ils se rendent à un tournoi, leur trajectoire croise celle d'une machiavélique Dame Blanche, flanquée d'une bande de vieillards aussi délabrés que terrifiants, qui les séquestre dans son manoir ! Et c'est l'enfer.
Après avoir été ... >Voir plus
Que lire après La dame blancheVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
C'est une première pour nos chroniques, le Pépix Noir.

Nous connaissions la collection Pépix, plutôt facile à lire, forgée dans l'humour et s'adressant à un jeune lectorat à partir de 8-9 ans.

Le Pépix Noir ne semble pas une graine de même nature, un fruit destiné à un public plus ado et riche d'un fantastique sans contestes plus frissonnant à l'intérieur, si l'on se fonde sur les illustrations du roman que voila.

Les illustrations BD de Lionel Richerand exhale un charme graphique au parfum Manga presque métis, à mi chemin entre Katsuhiro Otomo et Moebius (Jean Giraud).


Le récit Pépix jusqu'alors léger et farfelu est donc porté sur le plateau de la SF ado, du Thriller même, bien nous ne voyons pas encore le lien à établir entre une jeune équipe de Handballeurs et la légende de la Dame Blanche.



La Dame Blanche.

Est-ce vraiment du même personnage dont il s'agit?

Pour la petite histoire, la Dame Blanche est un esprit voyageur à ne pas prendre en stop sur le bord du chemin, il apparait très tardivement dans l'obscurité sous la forme d'une femme égarée vêtue de blanc.

La suite des mésaventures des pauvres âmes généreuses qui la prennent à bord a servi à créer sa légende et à éduquer la prudence à une heure tardive et peu éclairée des chemins.

Le visage d'un personnage féminin au teint d'albâtre est assez récurrent sur l'introduction du roman, en 1ère de couverture et en vis à vis de la page de garde, une vieille femme offrant un sourire de dents acérées.


Philippe Napoletano ne nous resitue pas le contexte de l'aventure dans le temps.

Avec les drôles de créatures qui encadrent sa "dame blanche", on peut imaginer se trouver dans un drôle de futur, la mise en place est minimaliste et inquiétante.

Les raccourcis choisis par l'auteur sont efficaces pour pousser l'aventure d'un cran dans le drame.

Les images de quatrième de couverture affichent la couleur (façon de parler, c'est en noir et blanc, du très noir) et les héros n'en mènent pas large devant un accueil bizarre panaché de personnages flétris comme des citrons offerts au soleil et de faces de beurre fondu lobotomisées.


Max, Olivia a la longue queue de cheval, Laury et Fatou les jumelles, Théo le fan de BD, Angus l'introverti, Gabriel le "géant", sont tous orphelins.

Le détail semble logé au rang de l'anecdote.

Mais cela servira au récit, ils ont été choisi en victimes et ainsi ne manqueront à personne (je sais, c'est vilain, je suis d'accord).

Ils sont tous dans une équipe de HandBall surtout et à l'issue du match d'entrée, les meilleurs seront sélectionnés pour une équipe mixte (nous sommes en effet dans un futur alternatif).

Olivia est incroyable en défense et Gabriel est un vrai mur au poste de gardien.



Rapidement, nous franchirons l'écran de fumée de la Dame Blanche qui perdra les jeunes héros sur la route et le groupe sera soumis à un terrible scénario un peu fatal.

Du sacrifice de l'un d'entre eux par un autre d'entre eux dépendra la vitalité de ces tristes personnages à la fraîcheur douteuse.

Le huis-clos est accrocheur à la lecture et l'on parle déja d'évasion, en équipe.

Ne laisseront-ils personne derrière eux?

L'ultimatum et les invectives des geôliers garderont-ils l'équipe soudée?

Que peut un groupe d'ados fortiche au HandBall face à de la magie, dirait-on?


Le roman se lit très facilement, encore un point soigné de la collection et bien entendu, les lecteurs auront envie de savoir en ne décrochant pas jusqu'à la fin, de tout savoir.


La Dam Blanche n'est pas qu'une belle glace savoureuse à la banane.

Celle que vous aurez sera la récompense d'une belle lecture "flippante", comme disent les jeunes, et tout pareil, on vous promet une baisse de température du corps, du frisson.

Brrrr...

Bon appétit.
Commenter  J’apprécie          30
Une bien vilaine couverture pour ce roman mais une « héroïne » adorée par mes jeunes collégiens, toujours à trembler sur cette légende des campagnes qui fait toujours beaucoup parler de par chez nous ! 7 adolescents – 4 filles et 3 garçons - reviennent en car de leur match de handball. En traversant une sombre forêt, une étrange fumée s'insinue par les portes du bus et bientôt le spectre de la Dame Blanche se matérialise parmi eux. Ici pas d'accident mais un kidnapping, celui de cette jeune équipe d'adolescents très soudés entre eux. Ils se réveillent prisonniers dans un château sordide et glacial, aux mains d'une poignée de vieux grabataires, petits protégés de la Dame Blanche. Contraints à se mesurer les uns aux autres pour survivre dans les épreuves que le spectre leur impose, les adolescents vont puiser dans la force de leur amitié mais aussi dans celle de l'esprit d'équipe pour affronter avec courage leur détention et les plans diaboliques de la sorcière. Un roman jeunesse bien adapté pour le collège : l'histoire se déroule avec fluidité, les rebondissements et l'action sont au rendez-vous, des détails croustillants et un peu de « gore », tout cela saupoudré de valeurs positives et de bons sentiments. Bref, un roman contenant tous les ingrédients du succès pour un jeune public adolescent.
Commenter  J’apprécie          94
Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle fait peur cette Dame Blanche, non mais vous avez vu sa tête ? Et lorsque qu'on la rencontre en en reste pétrifié.


Autant le dire, mieux vaut ne pas la rencontrer.

Dans cette histoire, nos héros vont avoir le malheur de croiser sa route et du coup, leur vie va en être complètement perturbée.
Les voilà enfermés dans une pièce et gardée par une bande de vieillards tous plus loufoqueseffrayants les uns que les autres et en recherche de jeunesse éternelle.

Une chose est sûre, l'esprit d'équipe qu'ils connaissent grâce au sport qu'ils pratiquent ensemble, nos jeunes héros vont devoir prouver qu'ils ont, en effet, l'esprit d'équipe.

Avec une histoire qui fera sans aucun doute trembler le public visé, l'auteur, Philippe Napoletano, montre ce qu'est l'esprit d'équipe. L'entraide et la cohésion de groupe qui permet de survivre aux pires cauchemars. Même face à la magie ?

Ca c'est que les lecteurs vont devoir découvrir par eux mêmes.

L'écriture de l'auteur est riche et imagée tout en restant simple et agréable à lire. Et si les images ne parviennent pas totalement aux lecteurs, les illustrations de Lionel Richerands'en chargeront et complèteront sans aucun doute les frissons des jeunes lecteurs.

Ce nouveau roman de la collection Pepix Noirplaira à tous les jeunes (pré) adolescents en quête de frissons. Et il est important de prévenir les parents, dès qu'ils débuteront leur lecture de la Dame Blanche, rien n'arrivera à les faire en décrocher, sauf le mot FIN.

Encore une parfaite réussite des Editions Sarbacanequi ont, décidément, un don surnaturel pour découvrir les meilleures plumes pour les jeunes.
Je les remercie pour cette découverte frissonnante.
Commenter  J’apprécie          10
Roman acheté pour satisfaire mes jeunes élèves avides de sensations fortes et de renseignements sur cette fameuse dame blanche... L'idée de départ était intéressante, la dame blanche et l'enlèvement de l'équipe de handball mixte, la notion de solidarité, d'entraide, d'esprit d'équipe... Ce livre devrait marcher sur mes jeunes collégiens, des monstres, des légendes, des bonnes intentions, personnellement je n'ai que moyennement accroché mais je ne suis pas le public désigné.
Commenter  J’apprécie          30
L'important dans le sport collectif, c'est l'esprit d'équipe! Ça devient vite essentiel quand toute l'équipe est menacée par une vieille folle machiavélique et sa bande de vieux débris en quête de jeunesse éternelle. Une mystérieuse prophétie annonce que sur les huit jeunes, le plus vaillant sera sacrifié par un autre désigné comme l'élu. Ce dernier est rapidement connu et écarté du groupe. Plusieurs épreuves départageront les autres. La Dame blanche 👻 ne reculera devant rien pour atteindre son objectif...

«ICI, IL N'Y A QU'UN SEUL MAÎTRE, ET C'EST NOTRE MAÎTRESSE. ET ELLE EST IMPITOYAAAAABLE!!!»

Parce qu'il n'y a pas que les plus grands qui veulent frissonner, Philippe NAPOLETANO signe ce nouveau Pépix Noir richement illustré par Lionel RICHERAND. Les plus grands ne se laisseront probablement pas impressionner mais le public visé devrait apprécier le sort réservé à l'élu, le chapitre des bébés ou encore le ballon très spécial! 😱 Quelques scènes sont particulièrement flippantes car décrites avec précision mais c'est justement ce qui met en avant les belles valeurs portées par cette équipe soudée : bravoure, loyauté et combativité.


Vous pouvez aussi retrouver toute l'actualité de mon blog sur ma page Facebook : https://www.facebook.com/eternelAdo
Lien : https://journalduneternelado..
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : légendes urbainesVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (12) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2854 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..