AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Le serpent cosmique, l'ADN et les origines du savoir (14)

Olaf
Olaf24 octobre 2014
La plupart des projets que j'ai présentés, à des individus, des communes, des groupements de citoyens, des fondations et même une organisation gouvernementale, ont été financés, puis réalisés sur le terrain. Au cours de cette période, j'ai appris à donner des conférences publiques pour expliquer pourquoi il était écologiquement utile de confier la forêt tropicale à ses habitants ancestraux. Dans mes présentations, j'exposais la nature rationnelle de leur utilisation de ce milieu fragile, insistant par exemple sur le rôle-clé, dans les techniques agricoles indigènes, de la polyculture et du déboisement de petites surfaces. Mais plus je parlais, plus je me rendais compte que je taisais une partie de ce que je pensais.
Je ne disais pas que ces indiens, qui détiennent un savoir empirique attesté par la science, affirment que celui-ci provient des hallucinations induites par certaines plantes. J'avais moi-même expérimenté ces hallucinogènes végétaux sous leur direction, et ma rencontre avec les serpents fluorescents avait véritablement modifier ma manière de considérer la réalité. En hallucinant, j'avais appris des choses importantes pour moi - à commencer par le fait que je ne suis qu'un être humain intimement lié aux autres formes de vie et que la vraie réalité est plus complexe que ce que nos yeux nous font voir et croire habituellement. Telle était devenue ma conviction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LeCombatOculaire
LeCombatOculaire20 mai 2017
D'où vient la vie ? Peut-être la réponse n'est-elle pas connaissable par de simples êtres humains. Tchouang-Tseu le laissait entendre il y a longtemps déjà : « Il y a un commencement. Il y a un commencement qui n'a pas encore commencé à être. Il y a un commencement qui n'a pas encore commencé à être un commencement qui n'a pas encore commencé à être. Il y a l'être. Il y a le non-être. Il y a le non-être qui n'a pas encore commencé à être. Il y a le non-être qui n'a pas encore commencé à être un non-être qui n'a pas encore commencé à être. Soudain, il y a le non-être. Mais je ne sais pas, en ce qui concerne le non-être, lequel est réellement l'être et lequel est le non-être. Maintenant, je viens de dire quelque chose. Mais je ne sais pas si ce que j'ai dit a réellement dit quelque chose ou non. »
Commenter  J’apprécie          10
LeCombatOculaire
LeCombatOculaire20 mai 2017
Selon Townsley (...) : « L'approche métaphorique ne désigne pas faussement les choses, mais, au contraire, constitue la seule manière de les nommer correctement. »
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaire
LeCombatOculaire20 mai 2017
Tous les recoupements que j'avais trouvés jusque là entre le serpent cosmique et l'axe du monde, d'une part, et l'ADN, d'autre part, opéraient surtout au niveau de la forme. Cela rejoignait ce que Carlos Perez Shuma m'avait dit : la nature parle en donnant des signes et, pour la comprendre, il fallait être attentif à des similarités formelles. Il avait également dit que les esprits de la nature communiquaient avec les humains dans les hallucinations et les rêves, c'est-à-dire par des images mentales. Cette idée est très répandue dans les traditions « pré-rationnelles ». Par exemple, Héraclite d'Ephèse disait de l'oracle pythien (du grec puthôn, serpent), qu'il « ne parle pas, ne dissimule pas, mais donne un signe ».
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaire
LeCombatOculaire20 mai 2017
Un être humain moyen est constitué d'environ cent mille milliards de cellules. Cela veut dire qu'il y a deux cent milliards de kilomètres d'ADN dans un corps humain - ce qui correspond à soixante-dix allers et retours entre Saturne et le Soleil. Vous pourriez voyager votre vie entière dans un Boeing 747 lancé à pleine vitesse, et vous ne parcouriez même pas un centième de cette distance. Votre ADN personnel est capable d'embobiner la Terre cinq millions de fois.
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaire
LeCombatOculaire20 mai 2017
Une protéine équivaut à un paragraphe de deux cents lettres alignées dans le bon ordre. Si les chances sont infinitésimales qu'un seul paragraphe prenne forme en un milliard d'années dans une soupe terrestre d'acides aminés, les probabilités qu'en émergent par hasard, et durant la même période, deux langages et un mécanisme de traduction, paraissent, en effet, assez réduites.
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaire
LeCombatOculaire20 mai 2017
Quelques semaines plus tard, j'allais montrer [les peintures de Pablo Amaringo] à un ami qui possède de bonnes connaissances en biologie moléculaire. Il réagit de la même façon que les vegetalistas à qui Luna les avait montrées : « Tiens, voilà du collagène... Et là, le réseau embryonnaire de l'axone avec ses névrites... Ca, c'est des triples hélices... Voilà l'ADN vu de loin ressemblant à un cordon de téléphone... Ici, on dirait des chromosomes à un stade spécifique... Voilà la forme étalée de l'ADN, et juste à côté des bobines de l'ADN avec leur structure en nucléosome », etc.
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaire
LeCombatOculaire20 mai 2017
La culture occidentale s'est coupée du serpent / principe vital, autrement dit de l'ADN, depuis qu'elle a adopté un point de vue exclusivement rationnel. Les autres peuples, qui pratiquent ce que nous appelons 'chamanisme', communiquent avec l'ADN. Paradoxalement, c'est la partie de l'humanité qui s'est coupée du serpent qui a réussi, trois mille ans plus tard, à découvrir son existence matérielle dans un laboratoire.
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaire
LeCombatOculaire20 mai 2017
Pour Lévi-Strauss, [le chamane] était surtout un créateur d'ordre, qui guérissait les gens en transformant leurs douleurs « incohérentes et arbitraires » en « une forme ordonnée et intelligible ».
Commenter  J’apprécie          00
LeCombatOculaire
LeCombatOculaire20 mai 2017
Les compagnies pharmaceutiques et biotechnologiques les plus en vue déclaraient haut et fort leur intention de commercialiser les produits naturels des Indiens d'Amazonie à un prix « juste ». Par ailleurs, des ethnobotanistes et des anthropologues, qui avaient examiné la question de la rémunération équitable de la « propriété intellectuelle » des peuples indigènes, avançaient des chiffres impressionnants : 74% des remèdes ou des drogues d'origine végétale utilisés dans la pharmacopée moderne ont été découverts en premier lieu par les sociétés « traditionnelles ». A ce jour, moins de 2% de toutes les espèces végétales ont subi des tests scientifiques complets en laboratoire. La grande majorité des 98% restants se trouvent dans les forêts tropicales, là où est concentrée la plus forte diversité d'espèces (« biodiversité »). L'Amazonie contient plus de la moitié de toutes les variétés de plantes du monde. Et ainsi de suite.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





    Quiz Voir plus

    Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

    Présent - 1ère personne du pluriel :

    Nous savons.
    Nous savonnons (surtout à Marseille).

    10 questions
    243 lecteurs ont répondu
    Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre