AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pascale Haas (Traducteur)
ISBN : 2290315885
Éditeur : Librio (09/01/2003)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 12 notes)
Résumé :

Romancière, journaliste et poète, Taslima Nasreen est née Bangladesh en 1962. Maniant sa plume comme une arme, et sans relâche l'obscurantisme religieux, l'asservissement des femmes et la dictature de la misère. Condamnée à mort par les intégristes dans son pays, elle vit en exil depuis 1994 et réside aujourd'hui en Suède. Incisive et violente, mais aussi généreuse et tendre, Taslima Nasreen ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Under_the_Moon
  13 juin 2016
Taslima Nasreen est née au Bangladesh, l'un des pays les plus pauvres au monde. Un pays où la religion musulmane sert de prétexte pour étouffer et maltraiter les femmes de façon institutionnelle et banale.
Il faut saluer , à mon sens, le travail de la traductrice qui a su rendre la langue de l'auteur fluide (exercice pas forcément facile, surtout avec de la poésie !).
Dans ses poèmes en prose, on sens la rage et l'indignation intact, brute de décoffrage mais pas vindicative. Juste beau et frappant.
J'ai été très touchée et révoltée par cette lecture, que ce soit lorsque Taslima Nasreen nous conte les mésaventures ordinaires de jeunes filles ou femmes qui ont eu le malheur de naître du mauvais côté, ou que ce soit avec la sensualité dont elle parle de l'amour, la colère de la femme désillusionnée par celui qu'elle aimait ou la douleur de la fille devenue femme qui a perdue sa mère et regrette de ne pas l'avoir comprise.
Une très belle découverte.
Commenter  J’apprécie          321
Fleitour
  09 octobre 2017

"Femmes, ou Poèmes d'amour et de combat", ce titre à lui seul, résume ce recueil écrit dans l'urgence par Taslima Nasreen, une femme pour qui l'écriture est devenu une arme, un poing levé pour s'exprimer comme une femme libre éprise de liberté.
Taslima Nasreen née au Bangladesh l'un des pays les plus pauvres, s'est rapidement révoltée contre les interdits infligés aux femmes, au nom de la tradition et de la religion, l'Islam dans laquelle, elle a été élevée.
Devenue gynécologue, son combat sera celui des femmes opprimées, de s'élever contre les croyances irrationnelles, pour la dignité femmes, pour les libérer des fondamentalistes, dans ce combat elle ira jusqu'à déclarer que le Coran est dépassé.
Son exil lui permettra d'augmenter son audience et de faire connaître la souffrance des femmes au Bangladesh, notamment celles soumises aux lois islamistes.
J'aime beaucoup ces textes qui racontent une histoire, qui ne se limitent pas à quelques passes poétiques, pirouettes de génie, mais à faire mouche, droit au but là où ça fait mal.
Elle embellit le texte pour se faire comprendre, elle simplifie jusqu'à ne retenir, que quatre petits vers, l'essentiel.
En retour, page 19
Tu m'as donné le poison
que te donnerai-je en retour
j'inclinerai mon pichet d'amour
vers tes lèvres.
La beauté des textes vient surtout de la beauté des combats, ceux notamment qui expriment ce que ressentent les femmes, dans leur relation amoureuse, pour illustrer combien elles s'engagent totalement sans détour : "tout homme peut se pâmer et pétrissant la chair d'une femme ... sans amour aucune femme n'en est capable. Page 70"
Elle ouvre des pages cinglantes contre la prostitution, contre tout ce qui dénature les femmes, avec un langage cru, direct, elle illustre, explique, pour que toutes les femmes comprennent qu'elles ne doivent plus être des marchandises, des putes aux ordres d'hommes odieux et sans scrupules," la voilà piégée, aveuglée par l'amour, elle n'a pas su distinguer le bien du mal " page 75.
D'autres textes émergent par leur beauté, et les par les émouvantes évocations d'amour, ces élans qu'elle adresse à sa mère, sa mère qui meurt semble-t-il dans l'indifférence des hommes ; peu nous importait qu'elle soit malade, qu'elle se noie, qu'elle meure de faim. Page 57.
Puisque tu n'es plus là
pourquoi les sheulis devraient-ils refleurir ?
Quelle est l'utilité de leur parfum ?
Page 59 ( sheulis ou jasmin du soir)
Voilà de très beaux textes dans cette collection Librio, et un choix prodigieusement actuel de réflexions sur les femmes et la place qu'elles devront prendre dans nos sociétés, pour faire échec notamment à tout les obscurantismes religieux
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
melina1965
  09 septembre 2013
Taslima Nasreen est devenue célèbre dans le monde entier, bien malgré elle, lorsqu'elle fut victime des fatwas et des autodafés des fondamentalistes ; en 1993, le gouvernement du Bangladesh, son pays natal, interdit même la diffusion de son livre intitulé « Lajja », et elle doit s'exiler en Europe l'année suivante, tant les pressions deviennent insoutenables et menacent son existence.
C'est que Taslima Nasreen n'a cessé de brandir les certitudes rationnelles contre les fanatismes de l'islam, religion dans laquelle elle a été élevée ; en particulier, elle a toujours dénoncé le sort réservé aux femmes dans sa religion : le titre du recueil indique assez quel est son objet ; à la femme, Taslima Nasreen adresse des « poèmes d'amour » ; en son nom, elle adresse aux fanatiques des « poèmes de combat ».
Il s'agit donc d'une poésie engagée, qui n'est pas sans rappeler l'entreprise des Lumières européennes ; cependant, la différence est grande dans la mesure où c'est une femme qui mène ce nouveau combat, celui du féminisme.
Tous les poèmes du recueil, parfois très polémiques, dénoncent l'oppression des femmes qui n'ont pas les mêmes droits que les hommes et qui se doivent d'être soumises, parfois jusqu'à l'asservissement. Pour soutenir ces dénonciations, le registre polémique s'appuie parfois sur un vocabulaire violent, voire choquant ; c'est que la réalité que ces mots décrivent est brutale, si brutale qu'ils ne parviennent pas à la retranscrire dans toute sa violence. Les « Histoires brèves » que raconte l'auteur interpellent ainsi le lecteur, le forcent à regarder en face des scènes qu'il ne voudrait pas connaître.
Pourtant, d'autres poèmes délaissent ce ton très incisif, pour peindre la possibilité d'une relation heureuse entre un homme et une femme, ou pour dire l'amour de l'auteur pour sa mère, dont la figure hante l'ensemble de ces vers.
Reste que, polémiques ou nostalgiques, tous ces poèmes sont écrits dans une langue limpide ), dont l'enjeu, aux yeux mêmes de Taslima Nasreen, est d'être compréhensible pour tous les lecteurs : comme toute poésie engagée, celle de Femmes se veut pédagogique.
Enfin, c'est aussi dans l'histoire de la poésie de son pays que Taslima Nasreen s'inscrit : au Bangladesh, la tradition orale est encore forte, et les poèmes de ce recueil jouent d'une musicalité expressive, sans doute liée à cette origine orale de la poésie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
araucaria
  10 avril 2012
Des textes très forts, qui dénoncent l'intégrisme, l'obscurantisme religieux, l'asservissement des femmes et la dictature de la misère. Des poèmes courageux écrits par une femme qui n'a pas voulu se soumettre et combat pour la liberté. Magnifique!
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
araucariaaraucaria   06 avril 2016
Quelques mots

- Elles vendent quelque chose dans chaque maison.
- Qui ça, elles?
- Les femmes.
- Que vendent-elles?
- Leur liberté.
- Qu'est-ce que les acheteurs donnent en échange?
- Certains leur donnent à manger, d'autres un ou deux saris, d'autres le coït hebdomadaire habituel.
- Dans ce monde, rien ne vaut la liberté. La liberté ne saurait se vendre. Aux yeux de la loi humaine, il doit s'agir d'un commerce illégal.
- C'est un tel fardeau pour la société.
- Comment cela?
- S'il s'agit d'une femme, cette société ne reconnaît pas sa liberté comme légale.
- Et si elle est capable de se tenir droite et de marcher toute seule?
- Ca ne suffit pas.
- Et si elle ne compte que sur elle-même pour se nourrir, s'habiller et survivre? Si elle est capable de parler, de rire?
- Ca ne suffit pas, la coutume veut qu'on se moque de celles qui ne trouvent pas d'acquéreurs sur le marché.
- Qui a inventé cette coutume?
- Des hommes.
- Oh, bien, parfait! Les hommes savent tout des astuces et des règles du marché.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Under_the_MoonUnder_the_Moon   07 juin 2016
Rêve domestique

A quoi ressembles-tu dans ton lit,
Au moment où tu t'endors
Ou au sortir d'un rêve ?
A quoi ressembles-tu au lever,
Quand tu vas dans la salle de bain
Te verser un verre d'eau de la cruche
Pour le boire ?
Je ne t'ai jamais vu dans un contexte domestique
Après que tu t'es rasé et baigné.
A quoi ressembles-tu
Quand tu chantonnes,
Quand tu retires ta chemise,
Quand une femme étale
La forêt de sa chevelure
Sur ton large torse
Et t'inonde de caresses ?
Quand, réveillé au plus noir de la nuit,
Tu te noies
Dans l'amour fou d'une femme
Comme la houle des vagues sur le fleuve ?
Je meurs d'envie de voir un jour
Comment le corps d'une femme
Frémit de joie sous ta main.
Pour une fois, je veux être une femme, entièrement femme !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
Under_the_MoonUnder_the_Moon   06 juin 2016
La lune ne savait sans doute pas
Qu'un être humain pouvait être aussi seul.
La lune a une cour aussi vaste que le ciel
Et des bandes de filles-nuages avec lesquelles jouer.

Mais moi, qui ai-je ?


(dans "Pleine lune")
Commenter  J’apprécie          170
Under_the_MoonUnder_the_Moon   11 juin 2016
Gigolo


Tu n'es qu'un gigolo.
Et moi, j'étais si heureuse
De t'entendre dire
Les mots d'un amoureux.
Lorsque tu arrivais,
Un ciel illuminé
Sautait dans ma chambre.
Les oiseaux perdus retrouvaient leurs nids,
Les arbres dépouillés leurs feuilles,
Les fleurs des jardins éteints renaissaient.

Lorsque les femmes remplies de rêves
Les perdent
C'est ainsi que cela se passe.

Puisque tu n'étais pas un amoureux,
Tu as fui après la fiesta,
Exactement comme le font
Les gigolos.
J'ai été aspiré dans ton égout
En croyant que c'était un océan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
araucariaaraucaria   05 avril 2016
Flammes

C'est mon mari, le dictionnaire dit qu'il est mon
Chef, seigneur et maître, etc., etc.
La société reconnaît en lui mon seul dieu.

Mon vieux mari gâteux a retenu à la perfection
Les règles qui prévalent à l'exercice de l'autorité.
Il lui tarde de traverser le pont de l'éternité
Pour entrer au royaume resplendissant du paradis,
Il a envie de toutes sortes de fruits,
De liqueurs aux couleurs éclatantes et de mets délicieux,
Il convoite
Les corps des vierges roses qu'il pourra mordiller,
Sucer et lécher tout à loisir.
(...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Taslima Nasreen (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Taslima Nasreen
Milan Kundera, Une vie d?écrivain Jean-Dominique Brierre
En librairie le 13 mars 2019 336 pages ? 20 ?
Le 1er avril 2019, Milan Kundera fête ses 90 ans !
Évoquant les personnages de la Guerre et la Paix, Milan Kundera remarque que leur vie est « un voyage dont les phases successives sont non seulement différentes, mais repre?sentent souvent la ne?gation totale des phases pre?ce?dentes ».
Ce parcours en ligne brise?e est aussi celui de l?auteur de la Plaisanterie. Son ?uvre est faite des me?mes contradictions. Ne? le 1er avril 1929, destine? a? une carrie?re de musicien, il devient poe?te communiste, puis romancier critique a? l?e?gard du re?gime. Exclu du Parti, mis a? l?index apre?s l?e?crasement du Printemps de Prague (1968), il quitte la Tche?coslovaquie sept ans plus tard pour s?installer en France. Ni dissident ni exile?, il continue toutefois a? e?crire en tche?que (L?Insoutenable Le?ge?rete? de l?e?tre), avant de choisir le franc?ais comme langue unique d?e?criture et d?« exploration de l?existence ».
Paradoxal, secret, absent des me?dias, Kundera est conside?re? comme un des e?crivains majeurs du dernier demi-sie?cle. Succe?s qu?il attribue, non sans ironie, « au fait d?e?tre mal compris ». Avec ou sans re?serves, des auteurs aussi divers que Jonathan Coe, Orhan Pamuk, Salman Rushdie ou Taslima Nasreen le regardent comme un mai?tre, dont les re?flexions sur l?« art du roman » questionnent leur me?tier en profondeur.
Ce parcours artistique, intellectuel, politique et litte?raire, Jean- Dominique Brierre l?a reconstitue? en l?inse?rant dans son contexte historique, du « coup de Prague » (1948) a? la « re?volution de Velours » (1989), s?appuyant notamment sur ses e?crits, ses entretiens et sur des te?moignages ine?dits, notamment ceux de son ami Alain Finkielkraut et de son traducteur Franc?ois Ke?rel.
http://www.editionsecriture.com/livre/milan-kundera-une-vie/ --------------------
Écrivain, journaliste, musicologue, Jean-Dominique Brierre est notamment l?auteur d?essais biographiques consacrés à Leonard Cohen (Le cherche midi, 2014) et Bob Dylan (L?Archipel, 2016).
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Littérature indienneVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures indo-européennes>Littérature indienne (24)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
764 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre