AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782743619374
341 pages
Éditeur : Payot et Rivages (14/01/2009)

Note moyenne : 2.87/5 (sur 15 notes)
Résumé :
L'action débute le mardi 11 septembre 2001. C'est ce jour-là qu'un psychiatre parisien, Abdelaziz Padoue, reçoit un étrange patient qui interroge son médecin au lieu de se laisser examiner par lui. Le vendredi suivant, le 14 septembre, on trouve une main de femme sectionnée sur l'autel d'une église parisienne. Et c'est une jolie femme de trente-sept ans, Béatrice-Belle Darmentières, qui est désignée pour instruire l'affaire. Plus les cadavres se succèdent, plus la j... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Apoapo
  11 juin 2018
D'un thriller, ce livre a assurément la morbidité des histoires de tueurs en série agrémentées de mutilations corporelles, peut-être de satanisme et sans doute de cannibalisme, ainsi que le suspense. En revanche, il ne l'est aucunement pour ce qui est du déroulement de l'enquête. Car si le lecteur connaît d'emblée l'exécuteur des actes de barbarie et de blasphème qui se succèdent avec une mécanique implacable, l'enquêteur, la juge d'instruction bien prénommée Belle, brille par son aveuglement, jusqu'à en subir sur elle-même les conséquences ultimes... [Pour cela et quelques autres raisons, je conteste résolument que ce roman soit féministe!] Cet aveuglement est surtout d'ordre érotique : on assiste à sa sujétion instantanée et durable par le criminologue, érudit bibliste moyen-oriental Soli Ghani, chenu et boiteux, mystérieux et manipulateur, qui semble se placer soi-même de façon très nietzschéenne « au-delà du bien et du mal ».
Une certaine lecture du livre, en vérité, pourrait le classer sous la rubrique « érotique » (sous-section : « sadomasochisme » !) plutôt que « policier ». Mais ce n'est probablement pas non plus l'interprétation la meilleure. Car si les exécutions se poursuivent et que Belle n'y comprend goutte – toute aux émois de sa libido chauffée à blanc – Ghani déroule sans cesse de très savantes exégèses bibliques et tout un savoir kabbalistique qui n'est pas là que pour éblouir la magistrate. Afin que le lecteur aperçoive le début d'un commencement de lien logique, symbolique, métaphysique (ou sorcier...) entre les élucubrations mystiques du vieil érotomane, les membres amputés des victimes du tueur, l'éventualité des relations de ce dernier avec une ou deux sectes de néo-païens et néo-templiers, et surtout l'actualité du 11 Septembre, qui est en filigrane mais toujours bien rappelée, il faudrait qu'il fût au moins aussi érudit que Tobie Nathan ! Et le révéler ou l'expliciter, ce lien, avant la chute du roman, la dernière des félonies...
Je me contenterai de remarquer que, ayant reconnu tout au long des propos décousus (ou non ?) de ce mystérieux personnage principal un certain nombre des pensées de l'auteur, le voir ainsi se projeter dans ce personnage, caricature en Priape doté de sulfureuse duplicité, qui ne parvient pas à gagner la sympathie du lecteur même après s'être lavé des pires soupçons, me semble bien relever de beaucoup d'auto-ironie, de l'humour juif, diront certains. de même que très juive est la fameuse révélation de tous les liens (notamment avec l'attentat du 11 Septembre), et pas uniquement ni même principalement pour la question des lettres hébraïques... (irais-je jusqu'à dire que ce roman m'a paru le plus juif de tous les livres que j'ai lu de Nathan jusqu'à présent ?)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Bruno_Cm
  14 novembre 2018
Plutôt pas mal construit, l'intrigue tient bien la route. Entre obscurantisme, ésotérisme judaïque, religieux, son univers psychanalytique, Tobie Nathan jongle avec aisance, et son écriture est fluide et assez impressionnante. Et ses dialogues sont réussis aussi. Tobie Nathan a vraiment du talent, indéniable. Si vous aimez Irvin Yalom, par exemple, vous ne serez pas déçus et même plus convaincus par Nathan. Ah oui, c'est aussi écrit dans un contexte post 11 septembre, et c'est aussi un des ressorts du texte.
Commenter  J’apprécie          20
aurelylap
  07 février 2016
Certains passages sont un peu longs mais dans l'ensemble on se laisse prendre par l'histoire et on suit les tribulations de l'héroïne ( la juge d'instruction) avec plaisir.Et puis on apprend pas mal de choses sur les religions et certains rites..
Commenter  J’apprécie          20
gemadrun
  27 décembre 2016
Pour résumer en un mot : ennuyeux ! L'intrigue aurait pu être intéressante mais on se perd en longueur dans de la narration sans intérêt et du coup on décroche...bref un livre déjà oublié pour moi !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ApoapoApoapo   11 juin 2018
Excipit tiré de Zohar, (5,a) : « Je vous supplie de ne jamais laisser sortir de votre bouche une parole de la Torah que vous n'avez pas comprise ou que vous n'avez pas entendue distinctement prononcer par un très grand. Car une telle faute peut amener à tuer des multitudes pour rien... »
Commenter  J’apprécie          60
Bruno_CmBruno_Cm   14 novembre 2018
Il ne comprenait pas pourquoi les psychanalystes attribuaient une telle force de vérité à la parole... La parole, il l'avait éprouvé bien des fois, c'était avant tout pour mentir ! Mais pour quelle raison sa pensée s'aventure-t-elle sans cesse dans des scénarios terrifiants ? S'il ne peut accorder foi à la parole de ses patients, il ne lui reste qu'à changer de métier...
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Tobie Nathan (55) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tobie Nathan
« Les Liseuses » Olivia de Lamberterie, Tobie Nathan, Augustin Trapenard, Bernard Lehut, & Samir Bouadi
Lectrices : Emmanuelle Marquis & Lolilla Siourd Musiciens : Roland Tchakounte, Léo Eugène & Mathieu Insa Mise en scène & animation : Sophie Stalport tarif : 10 € / adhérent : 5 € RÉSERVER
À l'origine du projet, il y a une série de photos de lectrices du métro qui donna lieu à une exposition. Sur ces images, le contraste entre le recueillement dans lequel sont plongées les liseuses et l'agitation qui les entoure est frappant. Les photos restituent le silence mais absorbent les sons. D'où l'envie non pas de recréer le bruit du métro, mais de faire surgir une composition sonore qui deviendrait en quelque sorte la bande-son de ces lectures.
« Les Liseuses » est donc devenu un album qui réunit douze brèves lectures à voix haute mises en musique. Electro, dub, jazz, country, musique traditionnelle japonaise… À chaque texte correspond un univers sonore original. Pour saluer ce nouveau format de découverte littéraire et fêter la sortie de l'album, nous vous proposons ce soir de découvrir « Les liseuses » en live.
Avec le soutien de LOAD by Sony Music Entertainment France et de la RATP.
À écouter – « Les Liseuses » , Volume sonore, sortie le 29 mars 2019 (en streaming).
Le Jeudi 28 mars 2019 - 20H00
+ Lire la suite
autres livres classés : criminologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
58 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre