AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782369760009
Éditeur : Lune écarlate (08/04/2013)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Quand la proie n’est pas celui que l’on imagine. La chasse vous entraînera dans une course poursuite étonnante. Venez vous plonger dans une histoire qui vous surprendra.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Myiuki
  08 avril 2013
Cette couverture m'avait tapée dans l'oeil depuis que j'avais pris connaissance de la naissance de la maison d'édition « Lune écarlate ». Quand l'occasion s'est présentée de lire le livre, j'ai bien évidemment fondu dessus. Bien m'en a pris puisque j'ai beaucoup apprécié cette lecture malgré quelques petits défauts …
Pour commencer, l'ambiance. Suffocante, angoissante, elle vous plonge au coeur des ténèbres, de la traque, de la peur et de la mort dès les premières lignes. On a froid, on a faim, on panique, on pleure, tout se succède à une vitesse folle qui vous entraîne sur un rythme effréné au coeur d'une nuit qu'on est pas près d'oublier. Deux personnages, Gilles et Hélène vous invite à les suivre durant leur course qui n'a d'autre but que de sauver leurs peaux. Pourquoi sont-ils poursuivis par cette ombre noire et ses sbires ? Je ne vous le révèle pas, mais j'ai adoré l'apprendre ! Un peu « chasse aux sorcières », cette nouvelle est noire, elle fait couler le sang et invite la faux glaciale a pénétré dans votre subconscient. J'adore ! Je suis une grande peureuse, c'est clair, mais avoir de temps en temps la chair de poule en lisant un livre, ça fait du bien et ici, vous serez servi ! On est aveugle, perdu au milieu des bois avec Gilles et sa compagne, on attend, sur le qui-vive, le moment où l'on se fera prendre … inéluctable. Tension, anticipation, tout est là pour vous embarquer dans un sentiment incontrôlable, celui de la terreur. Cette ombre noire qui plane au-dessus de nos têtes, elle a autant de pouvoir qu'un cauchemar dont on ne peut se débarrasser, elle vous enserre dans ses griffes et ne vous lâche plus … avant que la mort vous sépare. La fuite éperdue de nos deux personnages est sans issue, il semble impensable qu'ils survivent, ou, que les deux survivent, pourtant, on a envie de croire que l'amour est plus fort que la mort, que la haine. Hum, à vous de voir comment l'histoire de Gilles et d'Hélène se termine …
Ce qu'aborde aussi ce texte, bien que brièvement du coup, vu sa longueur, c'est la différence et la haine de l'autre. Impossible pour moi de ne pas faire le rapprochement avec l'Inquisition, c'est à vous donner l'impression que des glaçons glissent le long de votre colonne vertébrale. La manipulation des esprits, des foules qui se retrouvent à courser des gens dans les bois, faux et torches à l'appui, c'est flippant ! Je n'ai jamais pu m'accommoder de cette période, la revivre en livre me fait toujours aussi mal, la religion est effrayante parfois et cette nouvelle en est l'exemple même, celle de ses limites, de ses dérives … Cette ombre noire qui porte la croix en emblème sur son front, qui décide de vie et de mort sur les créatures qui l'entourent, qui est-il réellement ? Quel pouvoir lui permet de faire cela ? Ce qui m'a plu, c'est l'opposition de cette pensée rigide, et de la pointe de fantastique qui s'inclut dans le texte. Deux mondes qui s'opposent et qui s'affrontent au coeur de la nuit pour … la liberté ? Tout n'est que guerre, ennemi, sang, la mort est comme un arrière-plan constant de cette nouvelle. J'ai trouvé justement que, quand elle apparaissait dans le texte, elle était trop … furtive pour être vraiment frappante. Même si elle n'est pas éludée, elle n'est qu'un souffle balayé rapidement par le vent, elle prend moins de poids que ça à quoi je m'attendais aux vues du récit, elle arrive trop vite, trop facilement et est oubliée de même. le suspens est un élément clé du texte que je n'ai pas vraiment retrouvé ici, comme si tout se déroulait en un battement d'ailes, tellement vite qu'on avait pas le temps de s'y accrocher …
Du coup, ça peut donner le sentiment que le texte manque de profondeur. Ce qui, pourtant, ne m'a pas paru être le cas. On ressent bien les émotions des personnages, on s'enfonce dans cette ambiance sinistre avec eux, vraiment, c'est très réaliste et bien rendu, rien à dire. Ce que j'ai apprécié ici, c'est le fait d'être intriguée par le texte, je me posais des questions dès le départ, ça, c'est un point positif ! Quand, dès les premiers mots, on a envie de connaître la suite, c'est que l'auteur fait bien son job et j'avoue que j'ai été accrochée. Malgré le fait que le récit soit bouclé en 5 pages, il n'en est pas moins cohérent au niveau de l'intrigue ni moins bien développé au niveau des personnages. Malgré tout, ces derniers m'ont semblé surtout esquissés, plus que travaillés sur le fond. En même temps, pour ça, il aurait fallu allonger le texte je pense … Gilles est le narrateur, on a donc une vision unilatérale du texte, ce récit raconté avec ce « je » est plus personnel, plus troublant, je trouve, de cette manière. Il invoque le lecteur à s'impliquer dans l'histoire, à se placer du côté de la « victime » et à vouloir se battre contre les « méchants ». Ce personnage est fort, pourtant, je ne sais pas, il lui a manqué un petit quelque chose pour que vraiment j'adhère, comme si une barrière invisible m'empêchait d'apprécier pleinement le personnage, comme s'il lui manquait des bouts. Pourtant, sa sensibilité tout autant que sa douleur ressortent bien, on les sent, elles palpitent sous nos doigts à mesure que l'on tourne les pages, mais, là encore, elles vous effleurent plus qu'elles ne vous touchent …
Le tout se lit vite, de manière fluide, malgré la tournure quelque peu ampoulée de l'écriture. J'aime le style de l'auteur, il est addictif et sait entraîner son lecteur, c'est clair ! J'espère avoir l'occasion de lire autre chose de cette auteure d'ailleurs … En attendant, revenons à ce texte-ci. La nouvelle. Courte mais efficace, elle manque cependant de quelques développements qui n'auraient, à mon avis, pas nui à l'ensemble, notamment sur la fameuse « créature » qui poursuit nos deux héros, où sur ce qu'ils sont réellement, même si on le devine. Là encore, un peu simpliste sur les bords … Voilà, c'est ça le hic, ça manque de complexité tout ça alors que le fond est de qualité. Une nouvelle qui mériterait d'être plus élargie, de fait, peut-être qu'il y a un roman qui va suivre, je ne sais pas, mais j'aimerais bien ! Rajoutons à cela que l'auteur a quand même trouvé le moyen, en 5 pages, de répéter plusieurs fois une même information, un même sentiment. Et je me pose la question, était-ce vraiment nécessaire ? Quand on écrit un texte si court, pourquoi s'embarrasser de répétitions alors qu'on pourrait amener d'autres indications dans le récit pour aider à sa compréhension, à son appropriation ? Maintenant, ça n'est que mon avis, je ne suis pas auteure, je ne peux pas juger de l'intérêt du choix d'écriture de celle-ci. le seul véritable point noir de cette lecture, ce sont les coquilles, dont une flagrante qui frise l'incohérence. Je trouve qu'en 5 pages de texte, c'est quand même un peu triste d'en trouver encore …
Pour conclure, j'ai fait là une belle découverte, c'est univers qui m'intrigue que me dévoile ici Nathy et j'ai bien envie d'aller y farfouiller un peu plus. Une mise en bouche qui vous exhorte à poursuivre l'aventure … à quand la suite ?
Lien : http://coeurdelibraire.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LunaZione
  14 avril 2015
J'ai souvent entendu parlé de Nathy, mais je n'avais pas encore eu l'occasion de la lire, du coup, quand j'ai vu que sa nouvelle La chasse était téléchargeable gratuitement sur le site des éditions L'ivre-book, je n'ai pas hésité un seul instant !
En fait, ce petit livre ne contient pas qu'une seule nouvelle... mais également des extraits des autres livres de l'auteur (que, personnellement, je n'ai pas pris la peine de lire... j'aime pas les extraits en général, ça pousse toujours à acheter un livre ! ;) )
L'histoire de la Chasse m'a beaucoup plu : le texte est très énigmatique et assez mystérieux. On sait qu'il se passe quelque chose d'étrange mais j'ai eu un peu de mal à mettre un mot sur ce phénomène et puis, au fil des pages, on comprend que ce n'est pas le phénomène qui est étrange mais les deux personnages principaux et là... tout devient beaucoup plus clair !
Je suis certaine que si on avait suivi l'histoire du point de vu d'un autre des personnages, on aurait eu une image très différente de cette histoire et Hélène et Gilles nous aurait apparu beaucoup moins sympathiques... J'adore ça : ça me pousse à tout remettre en question !
Hélène et Gilles sont deux personnages vraiment sympathiques et adorables (du moins dans un premier temps), du coup, malgré les indices, jamais je n'aurai pu deviner leur nature réelle...
Hélène m'a beaucoup étonnée dans ce sens : elle semble si fragile, si délicate... a des années lumières de ce qu'on pourrait penser en sachant qui elle est vraiment.
J'ai été assez étonnée par le personnage de la traqueuse : j'aurais beaucoup aimé en apprendre plus sur elle, sur son don et sur sa nature... Si ça se trouve, ça aurait été le cas si j'avais pris la peine de découvrir un des extraits présents dans ce bouquin !
J'ai beaucoup aimé le ton de cette nouvelle et cet angle peu commun ! de même, j'ai beaucoup apprécié l'écriture de Nathy, très agréable, dynamique et plutôt douce. Je comprends tout à fait les bons retours que j'ai pu avoir sur ses différents textes si ils sont tous au moins aussi bien que celui-là !
Une petite nouvelle que je vous recommande.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
CoquelicoteAzimutee
  25 février 2014
Dans La Chasse, nous suivons un narrateur masculin et sa compagne qui, après avoir entendu leur demeure prise d'assaut, s'enfuient dans la campagne, dans les bois, essayant de perdre leurs poursuivants menés par une ombre.
Je dois dire que je suis un peu déçue. Je ne sais pas si ce texte a été écrit avant ou après Couleur de Sang, mais en tout cas je n'ai pas ressenti d'amélioration dans le style, c'est même plutôt l'inverse. Certaines phrases qui se veulent originales sonnent mal (un adjectif ou une proposition subordonnée ne se place pas n'importe comment quand on veut faire de belles phrases) et les problèmes de syntaxe sont fréquents, sans compter les quelques fautes que j'ai repérées au cours de ma lecture.
L'histoire est assez prenante, on se pose des questions, sur la nature des fugueurs, du meneur des poursuivants... Mais il n'y a pas vraiment d'explications. On comprend rapidement ce que sont Hélène et son compagnon, mais je pense qu'il aurait vraiment fallu en savoir plus. Il n'y a pas non plus de chute, de surprise. Les éléments qui nous intriguaient tombent rapidement à plat. La fin laisse largement la place à une éventuelle suite, et si elle existe je n'ai pas particulièrement envie de la lire.
Je me rends compte que je suis bien plus dure que je ne l'ai été sur Couleur de Sang, qui m'avait davantage conquise car il s'agissait d'une sorte de réécriture du conte le Petit Chaperon rouge. En même temps, on attend d'un auteur qu'il sache surprendre le lecteur, que ses textes nous marquent au moins un peu, et pour l'instant ce n'est pas le cas avec les écrits de Nathy, et j'en suis bien déçue. J'ai lu rapidement les deux extraits après la nouvelle. Dans l'extrait de Lucrezia, Fille d'Astaroth, la première page comprend déjà des "erreurs de style", ou en tout cas des choix d'écriture qui ne me plaisent pas, ça ne me donne donc pas très envie. L'extrait de Dark-Side, le Chevalier Vampire me tente déjà plus, mais certainement pas au point d'acheter l'ebook qui coûte le prix d'un livre de poche... Je me demande donc si La Chasse n'est pas le dernier texte de Nathy que je lis.
Lien : http://sans-grand-interet.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Little_Daisy
  12 mai 2013
Faire une nouvelle courte c'est bien, surtout quand on détient les talents qu'a Nathy pour vous prendre dans l'histoire et ne pas vous faire décrocher un instant du bouquin. Elle a un style que j'aime, un flux d'actions qui ne laisse pas de répit. le paysage et l'action qui se déroule semblent ne faire qu'un tellement tout est ancré l'un dans l'autre. Si la chasse fait autant peur c'est parce que le milieu dans lequel elle se déroule est aussi hostile que les chasseurs. A la fin de la course, j'étais aussi essoufflée que l'homme qui est pourchassé. Ses sentiments pour Hélène sont si forts qu'on ressent sa détresse à travers les mots de l'auteur. Vous comprendrez que j'ai aimé lire La Chasse.
Néanmoins quatre-cinq pages de plus avec des détails n'auraient pas été déplaisantes et n'auraient pas changé l'histoire. Ceci aurait juste suffit à nous en dire davantage sur la bête qui poursuit le couple par exemple. Il en va de même avec les gens que l'homme rejoint : sans explication, il fait confiance à ces personnes et va même jusqu'à se laisser convaincre par eux. On en voudrait plus afin de comprendre mieux le cheminement.
Ceci étant dit je dois admettre que j'ai aimé cette histoire, que je me suis vraiment laissée aller. On passe de la peur à la haine, de la tristesse à la rage et de la course aux combats. Les épisodes sanglants sont assez brefs pour ne pas tomber dans des descriptions horribles et se suffisent à eux-mêmes. Toutefois, et cela se lie avec ma critique de départ, il semble aisé pour l'homme d'avoir le dessus sur son ennemi. Or ce n'est pas le cas, un peu plus de détails sur la difficulté à atteindre la « bête » auraient été les bienvenus.
C'est court, c'est gratuit, ça se lit vite et c'est agréable : lisez-le vous n'y perdrez rien, même pas votre temps. Perso, c'est une bonne découverte. Il faudrait que je lise un roman de Nathy afin de voir si ce défaut persiste ou si la volonté de faire une nouvelle très brève l'a empêchée de mettre plus de chose dedans.
Lien : http://chickon.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nadou38
  30 octobre 2016
Une nouvelle qui se lit vite et bien.
Elle raconte une traque. le narrateur de l'histoire est l'un des traqués. Mais pourquoi ? Qui sont les traqueurs ?
Pas mal, mais trop bref, pas le temps de m'y plonger vraiment... c'est toujours mon problème avec les nouvelles. Mais bon moyen tout de même de découvrir l'auteur.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
RhiaRhia   28 mai 2013
Nous étions la proie et eux les prédateurs sans pitié. Les flammes de leurs torches se reflétaient dans leurs yeux rougeoyants. Leurs rictus de victoire laissaient deviner leurs dents, des doigts avides se tendirent vers nous tels des crochets prêts à nous déchiqueter. Ils saisirent mon Hélène et sous mes yeux, elle disparut quelques instants, happée par cette marée humaine. Je ne pourrai jamais oublier ses hurlements, ni l'ombre noire, cette silhouette enveloppée dans une longue cape capuchonnée ne laissant rien voir de son visage. Cette voix à vous glacer le sang, qui, aujourd'hui, résonne des années plus tard encore à mes oreilles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
RhiaRhia   28 mai 2013
La véritable fautive, c'était elle, elle qui avait assassiné Hélène, avait ordonné la chasse m'avait forcé à tuer pour survivre. A sa vue, ma colère me submergea, m'embrasa. Mon sang pulsait dans mes veines. La soif se réveilla sous l'impulsion de ma rage. Je voulais sa gorge, son sang, sa vie. Je souhaitais l'entendre hurler, me supplier comme Hélène avait dû le faire.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : traqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1794 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre