AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782877677318
30 pages
Éditeur : Editions Kaléidoscope (16/02/2012)

Note moyenne : 4.46/5 (sur 34 notes)
Résumé :
BOUHOU... J'AI PERDU MON DOUDOU...

Rabounia, qui vit entre les pages 56 et 63
du Grand Recueil des histoires pour le soir,
est réveillée par ces cris insupportables.
Elle a beau savoir qu’il est formellement interdit
de sortir de son histoire, trop c’est trop !
Alors, elle chausse ses baskets et se dirige
vers une tout autre histoire que la sienne,
qu'elle aura bien du mal à comprendre...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
cascasimir
  15 novembre 2019
"Ah! Pet de rat et face d'araignée,
qui ose me réveiller ?"
C'est un langage outrancier
Rabounia est très mal lunée.

La sorcière avait des poils dans le nez,
elle sentait le soufre et on l'évitait.
Personne, ni vous ni moi, elle n'aimait.
Elle faisait, comme il fallait,
dans son conte "Potions et araignées".

Mais, dans la nuit, un bambin pleurait
il criait, hurlait, et gémissait...
Rabounia voulait déjeuner, en paix
mais les pleurs continuaient!

La sorcière sortit de son histoire et de son trou
et tomba sur un petit lapin, un bébé,
qui avait perdu son Doudou!

-"Mon p'tit gars, tu te tais,
ou je te transforme en pâté".
- M'en fiche, BOUHOUHOU!
La vie ne vaut pas le coup,
sans mon Doudou."

-Tu ne sais pas ce que c'est?
Rabounia n'en avait aucune idée.
"-Ben, Pimpin, mon Doudou,
mon Ninnin, poutoudou.
Ça me fait tout doux."

Rabounia sort de son tablier,
un grand bout de tissu carré,
toute propre et bien repassé.
-Euh, c'est pas ça, DU TOUT!

Le Doudou doit être usagé!
-Mais, comment on fait?
Le petit lapin dut lui montrer:
il faut jouer avec, baver dessus, le mordiller
Entortillé, en l'air, le tissu fut jeté ,
Maculé de saletés, par terre, il fut traîné...

-Bon, c'est assez, je m'en vais.
Le petit lapin se mit à sangloter.
-Quoi, qu'est ce que c'est?
-"Ce n'est pas un vrai!
Il lui manque l'odeur de Doudou."

Rabounia peut avoir le fumet
d'un sanglier, ou d'un caribou
"Mais, une odeur de doux?"
Rabounia était déstabilisée."
-Comment, on fait?
"Il faut des câlins, des papous, et des petits bisous."

Des câlins à ce machin?
Mais non, au petit lapin!
Une sorcière, c'est pas malin...
Un Doudou," il faut l'enrouler autour de son pouce, et s'endormir dessus, pendant la chanson."

Rabounia s'y connait en sorts et incantations,
mais nullement en chanson.
-C'est moi qui vais chanter!
Fait le lapin bien pelotonné,
dans les bras qui le berçaient.

"Dors, dors, petite vieille chose
Dors, dors et tout devient rose
Les sorcières n'ont plus besoin de rien
Elles ont leur petit pimpin .."

Rabounia se mit alors, à chanter
Faux, mais elle reprit tous les couplets.
Et quand elle crut que le lapin dormait
Rabounia voulut partit et mettre les bouts
-HouHouHou!
Oh non, ça ne va pas recommencer?
Mais non, le petit lapin la remerciait:
- Houhou, t'es super, merci mémé!

Mais la nuit, au moment du coucher
dans son grand lit, bien emmitouflée,
Rabounia tenait, un bout d'oreiller,
entre ses doigts, sur lequel elle bavait.
Un... Doudou?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          626
milamirage
  05 décembre 2012
La sorcière Rabounia vivait une vie bien rangée de sorcière dans l'histoire intitulée " Potions et araignées ", entre la page 56 et la page 63 du Grand Recueil des histoires pour le soir. Mais un beau matin à l'aube, elle fut réveillée par des cris et des pleurs d'un petiot qui avait perdu son doudou... ce vacarme persistant commençait à lui taper sur les nerfs et elle prit la décision de déroger à la règle ancestrale et incontournable : on ne sort JAMAIS de son histoire ! Après avoir fait irruption dans deux récits où elle n'avait rien à faire, elle arriva bien remontée à la page 86 et se trouva face au petit lapin trouble-fête : elle décida de prendre les choses en main pour calmer cet opportun. Oui mais voilà, elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'était ce fameux doudou !
Mon avis : Merci beaucoup Jumax pour cette sympathique découverte que tu m'as offerte grâce à ta chronique sur « La sorcière Rabounia », c'est une rencontre qui m'enchante ! Les albums sur le thème des sorcières sont incontournables en médiathèque et leur succès étant, on n'en a jamais en assez grand nombre dans nos bacs et rayonnages. Et pourtant, elles en font couler de l'encre et depuis bien longtemps ! Alors, quand c'est avec tant de talent, on saute sur l'ouvrage et on le présente avec délice aux petits demandeurs ! Ce livre au format à l'italienne (22 X 26,5 centimètres) nous séduit dès la première de couverture : sur un fond sépia un peu désuet, style parchemin déchiré en son centre comme une page arrachée, nous faisons la connaissance de Rabounia et de son bonnet rouge façon amanite tue-mouche (merci beaucoup pour ton aide Milado ;-) )… et il devient impossible de faire marche arrière. L'histoire est pleine d'humour et de tendresse et j'aime cette idée d'une héroïne de conte qui se promène dans son recueil, créant quelques remous dans les récits qu'elle traverse ! Les illustrations très douces portent parfaitement le texte et l'enrichissent de personnages très expressifs : comment ne pas craquer devant cette sorcière en robe et en baskets et face à ses mimiques indescriptibles mais si parlantes : tout d'abord renfrognée, elle se met en colère ; puis elle a peur ou se montre stupéfaite quand elle découvre d'autres mondes que le sien, et elle passera par diverses émotions face à cet adorable petit lapin en manque de doudou ! Et quel délice de la voir se mettre en quatre pour donner au doudou tout ce que lapinou en attend... il le veut un peu vieux, il a besoin de sentir sur lui une odeur de doudou, mais il faut aussi qu'il soit un peu mou, et pour cela, bien évidemment, il faut qu'il soit trituré au moment d'aller faire dodo, pendant la berceuse... L'éditeur participe allégrement au charme de ce livre en ayant fait le choix de jouer avec les polices utilisées, leur taille qui varie, et une mise en page très judicieuse, en particulier pour l'expression des pleurs ! La chute est délectable et montre que même une sorcière peut changer grâce à une belle rencontre. Je terminerai en donnant une petite mention spéciale à la dédicace délicieusement illustrée par un petit Basile timide mais enjôleur… déguisé comme il se doit... en sorcière Rabounia… En cette période d'achat des cadeaux de Noël, surtout n'hésitez pas de demander à votre libraire de vous présenter cette petite merveille ! Vous éprouverez alors peut-être le même coup de coeur que moi !
Public : à partir de quatre – cinq ans, mais plaira sans nul doute à des lecteurs débutants, le texte étant quand même bien présent.
Si vous voulez vous rendre sur le blog de l'auteure, Christine Naumann-Villemin, vous pouvez suivre cette adresse :
http://naumann-villemin.blogspot.com/
Si vous voulez vous rendre sur le site de l'illustratrice, Marianne Barcilon, vous pouvez suivre cette adresse :
http://www.mariannebarcilon.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Syl
  12 octobre 2019
La sorcière Rabounia vit dans un livre de contes à lire le soir et plus précisément dans l'une des histoires qui s'intitule « Potions et araignées ». Pas très aimable, pas très belle, elle élabore tous les jours dans ses chaudrons des potions magiques.
Mais un jour, elle est réveillée brusquement par des pleurs qui n'en finissent pas et des cris qui disent : « J'ai perdu mon doudou ! ». Alors pour retrouver la paix, elle décide sur un coup de tête d'enfreindre les lois et de traverser pages et histoires pour rechercher l'insupportable braillard…
Elle découvre un petit lapin blanc qui ne cesse de pleurer car il a perdu son doudou, un morceau de chiffon rouge. Énervée, Rabounia exige qu'il stoppe net ses jérémiades, mais le petit lapin est trop triste. Elle lui propose alors de lui faire apparaître un doudou qui ressemble au sien, mais le petit lapin ne trouve aucune ressemblance avec le carré de tissu qu'elle lui donne ! Que faut-il faire pour qu'il se taise ? Et puis c'est quoi ce truc ?
Petit lapin lui explique… Un doudou, ce n'est pas n'importe quoi ! Un doudou doit être doux. Un doudou doit avoir vécu. Un doudou doit sentir… une odeur… Un doudou est usé, malodorant et avoir eu sa dose de câlins.
Pour retrouver sa tranquillité, la sorcière Rabounia est prête à tous les sacrifices ! Dorloter le petit lapin, apprendre des chansons, les lui chanter et à être plus aimante…
Une adorable histoire pleine de tendresse, cajoleuse et douce comme un doudou ! Les illustrations sont charmantes et très expressives. Rabounia, chapeautée d'un champignon et chaussée de baskets, perd vite son air renfrogné et devient la plus mignonne des nounous. Juste le temps d'endormir le petit lapin car après, elle doit vite regagner son territoire, entre les pages 56 et 63 de son livre d'histoires.
Je recommande ++ cette lecture du soir qui fera rire les enfants et qui les transportera gentiment au pays des bons rêves.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Zakuro
  23 mars 2014
Dans le grand livre du soir, dans son histoire "Potions et araignées", la sorcière Rabounia est renfrognée, vilaine et méchante à souhait comme l'est une véritable sorcière. Un matin, elle se réveille agacée par les pleurs continus et affreux "du petit lapin qui a perdu son doudou" quelques pages plus loin. QUOI ! Qui ose la déranger ? Tant pis pour l'interdit, la sorcière Rabounia s'aventure hors de son histoire pour aller tancer ce malotru.
Chez les sorcières, les doudous, ça n'existe pas ! Alors quelle surprise, quand le malicieux petit lapin blanc va lui montrer comment faire d'un simpe bout de tissu rose, un doudou au pouvoir magique.
Un livre coup de coeur tant par sa forme, une histoire dans une histoire, que par le personnage amusant et attachant de Rabounia.
J'espère d'autres aventures de cette inimitable sorcière coiffée d'un chapeau-champignon et chaussée de baskets.
Commenter  J’apprécie          80
anlixelle
  10 octobre 2016
Rabounia, la sorcière qui fait toujours la moue, vit entre les pages 56 et 63 du Grand Recueil des histoires du soir.
Un matin, elle est réveillée par des cris affreux qui l'obligent, malgré un petit déjeuner reconstituant à base de tartine de vers de terre à la confiture de crottes de citrouille, à prendre une terrible décision : elle doit sortir de l'histoire dans laquelle elle vit.
Elle traversera d'autres histoires avant de retrouver celui qui est à l'origine de ce boucan d'enfer.
Comment une sorcière désagréable et inapte aux relations sociales pourra-t-elle aider une petite boule de poils sans défense ?
Les expressions de visage que nous renvoie Rabounia la sorcière au fichu rouge et aux baskets montantes  sont touchantes de réalisme et permettent aux enfants de comprendre les émotions par lesquelles passe l'âme souvent "humaine".
Les poils aux jambes et le ventre bedonnant, elle saura malgré tout faire preuve  de gestes inconnus pour elle jusqu'alors.
De la délicatesse, il n'y a que ça de vrai.
Lien : http://justelire.fr/la-sorci..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120


critiques presse (1)
Ricochet   11 juin 2012
Quelle histoire enivrante ! De la première à la dernière page, l’humour est omniprésent.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
milamiragemilamirage   05 décembre 2012
Et elle [la sorcière Rabounia] arriva dans l'histoire du petit lapin qui a perdu son doudou, page 86.
BOUHOUHOU... MON PIMPIN, J'AI PERDU MON PIMPIN...
" Bon, mon p'tit gars, je vais être claire : tu te tais ou je te transforme en pâté. "
BOUHOUHOU, JE M'EN FICHE !
SANS MON DOUDOU,
LA VIE NE VAUT PAS LE COUP...
Rabounia était stupéfaite :
" Quoi ? Mais qu'est-ce que c'est que
ce truc tellement fabuleux ? "
" Ben, mon doudou, mon Pimpin, mon Ninnin, mon poudoudou quoi...
Tu ne sais pas ce que c'est ? "
La sorcière dut reconnaître qu'en effet elle n'en avait aucune idée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
milamiragemilamirage   28 novembre 2012
La sorcière Rabounia habitait dans l'histoire intitulée
Potions et araignées, entre la page 56 et la page 53 du
Grand recueil des histoires pour le soir.
Elle faisait tout très bien comme il fallait, en tant que sorcière :
Elle avait des poils.
Elle sentait le soufre.
Elle n'aimait personne.
Commenter  J’apprécie          110
anlixelleanlixelle   09 mai 2016
Alors elle décida de faire ce que sa mère, et la mère de sa mère, et la mère de la mère de sa mère et le Charte Maléfique des Sorcières lui avaient toujours interdit : sortir de son histoire.
Ça ne se fait pas. On ne sort JAMAIS de son histoire. C'est ainsi. Mais Rabounia était au bord de la crise de nerf. Alors, elle mit ses baskets et sortit de son histoire.
Commenter  J’apprécie          60
milamiragemilamirage   01 décembre 2012
Alors, elle décida de faire ce que sa mère, et la mère de sa mère,
et la mère de la mère de sa mère et la Charte Maléfique des Sorcières
lui avaient toujours interdit : sortir de son histoire.
Ça ne se fait pas. On ne sort JAMAIS de son histoire. C'est ainsi.
Commenter  J’apprécie          80
milamiragemilamirage   06 décembre 2012
« Il faut des câlins. Et puis des papouilles. Et puis des petits bisous… »
« A ce truc-là ? »
« Non ! A moi ! Et puis après, le doudou sent le doux… »
« Bon, soupira Rabounia, et si je te fais ce câ-machin, je retourne
dans mon histoire et tu ne fais plus aucun bruit, c’est d’accord ? »
« C’est d’accord. »
« Bon, fais-moi voir
comment on s’y prend. »
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Christine Naumann-Villemin (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christine Naumann-Villemin
Coup de projecteur sur les livres des auteurs de la région Grand Est parus entre janvier et juin 2020. Ces livres ne parlent pas de la crise mais la crise les a laissés en attente de lecteurs sur les tables des librairies, sur les rayons des bibliothèques, dans les cartons des distributeurs et dans l'attente des rencontres littéraires et des dédicaces. Plus de temps à perdre! Découvrez les, offrez les, partagez les pour vos lectures d'été et rendez-vous en librairie ou sur le portail des libraires de l'Est https://www.librairesdelest.fr/
Blog de Christine Naumann-Villemin http://naumann-villemin.blogspot.com/ http://www.auzou.fr/
Retrouvez les dernières parutions, le magazine du livre en Grand Est "Livr'Est", l'annuaire des auteurs et l'agenda des manifestations littéraires de la région Grand Est : http://www.interbibly.fr Interbibly est une association professionnelle de coopération régionale entre les acteurs du livre, de la documentation et du patrimoine écrit
https://www.facebook.com/Interbibly/ https://twitter.com/Interbibly https://www.instagram.com/interbibly/?hl=fr
+ Lire la suite
autres livres classés : doudouVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1137 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

.. ..