AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782729107291
Editions de La Différence (15/10/1991)
5/5   3 notes
Résumé :
La collection Orphée donne à lire un choix de poèmes du poète ouzbek du XX°s Alisher Navoï en édition bilingue, selon l'habitude de cette anthologie poétique. Si les Ouzbeks appartiennent au monde musulman, ils appartienne t plus à la civilisation de l'Asie Centrale islamisée qu'au monde arabe et méditerranéen, malgré l'étiquetage automatique de Babelio.
Que lire après Gazels et autres poèmesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
L'extraordinaire collection "Orphée La Différence", qui a disparu pour renaître récemment, offre au lecteur fouineur une série de volumes improbables de poésies bilingues aussi étranges qu'exotiques, comme ce volume de poèmes choisis d'Alisher Navoï, poète ouzbek d'expression turque (et russe) dont les textes, magnifiquement calligraphiés à la persane, accompagnent la traduction française, invérifiable et ouverte à toutes les rêveries. Si l'on cherche à savoir ce qu'est un "gazel", on trouvera une définition dans le livre lui-même, qui fait remonter le mot à une racine arabe signifiant "aimer parler avec les femmes". Cette forme, aussi canonique que notre sonnet pétrarquiste (qui place la femme au centre de toute poésie), est celle que Navoï (né en 1954) a choisie, au mépris de toutes les réformes modernistes venues des poètes contemporains.
Commenter  J’apprécie          70
Que faire quand on s'appelle Navo'i ? On fait poète, aurait dit Lord Byron à la mère qui le questionnait sur l'orientation professionnelle de son petit garçon.
Un poète nous a donné Timour Lang -
Timour le boiteux
il l'appela Tamburlane,
ce mongol, ce nomade,
qui vint se fixer en Afghanistan
et créer un empire qui longtemps -
le croirez vous ? -
encouragea les artistes.

C'est dans cet empire, à Herat,
que Navo'i,
'le possesseur du chant' (la réponse de Byron lui avait été inspirée par sa profonde connaissance du vieil Ouzbek)
apprit d'abord cent-mille vers,
pour pouvoir à son tour en écrire autant.

Ivre de beauté, ivre de vérité,
amant des femmes qui galopent parmi les ruines des coeurs,
incroyant d'amour,
en quête d'une table de casino dont les jetons seraient les coeurs des amants.

Chien errant sur les routes, quémandeur d'une coupe de bonté, il donne des vers à faire danser le soufi, il donne des vers à nous faire rêver.


Alisher Navoï Hérat (Afghanistan) 1441-1501
Pour lire Navoï, à défaut de connaître l'Ouzbek ou le Turc, il y a un petit livre en Français; Gazels et autres poèmes traduits par Hamid Ismailov et Jean Pierre Balpe (Orphée La Différence, 1661), il existe un peu plus de traductions en Anglais.



© Mermed
Lien : http://holophernes.over-blog..
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
(Quatrain, robâ'i)

L'homme seul n'est pas heureux :
Le bonheur des autres lui manque.
Si dans la cage d'or du rossignol pousse une rose rouge,
elle ne remplace pas son nid, même pris dans les épines de rose.
Commenter  J’apprécie          130
A minuit, elle est sortie sur le chemin avec son coeur de pierre,
comme un miracle : le soleil dans le noir de la nuit.

Quand on regarde le soleil les yeux s'emplissent de larmes,
pourtant, lorsque son soleil laisse mon regard, mes yeux sont pleins de larmes.

p. 57
Commenter  J’apprécie          80

autres livres classés : OuzbékistanVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus

Lecteurs (22) Voir plus



Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1220 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre

{* *}