AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782809841190
380 pages
Éditeur : L'Archipel (04/03/2021)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 24 notes)
Résumé :
1948. Sarah vit avec sa mère alcoolique qui se prostitue dans un quartier pauvre de Londres. Quand celle-ci accouche d’un petit garçon, elle demande à sa fille de 13 ans de se débarrasser du nourrisson. Mais Sarah ne peut s’y résoudre et décide d’élever son petit frère, qu’elle a elle-même prénommé Tommy.

Cinq ans ont passé. Sarah et Tommy n’ont d’autre choix que de fuir pour échapper aux violences de leur mère. Par chance, ils font la rencontre de Ge... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
lenoute
  28 février 2021
l'autrice Kitty Neale avec son roman "le courage d'une soeur" nous invite à suivre le vie particulière d'une jeune fille nommée Sarah, quelques années après la seconde guerre mondiale. Ce roman traite de sujets forts comme la prostitution, la famille, l'éducation, la violence, l'abandon, le courage, le deuil, l'amitié et l'amour (maternel, fraternel, et amoureux).
On le sait la vie n'est pas toute rose. Parfois elle peut même être très sombre, mais notre héroïne a la volonté de s'en sortir.
J'ai apprécié cette lecture, malgré le fait qu'on ait l'impression que la vie s'acharne sur Sarah. Heureusement le soutient et la douceur agissent sous la forme de son ami George. Tous les personnages principaux et secondaires sont intéressants et ont une personnalité bien travaillée. le tout est accompagné d'une belle écriture plaisante et fluide.
Commenter  J’apprécie          450
coquinnette1974
  12 février 2021
Autre roman découvert grâce à Mylène des éditions L'Archipel, en avant-première : le courage d'une soeur de Kitty Neale.
1948. Sarah vit avec sa mère alcoolique qui se prostitue dans un quartier pauvre de Londres. Quand celle-ci accouche d'un petit garçon, elle demande à sa fille de 13 ans de se débarrasser du nourrisson. Mais Sarah ne peut s'y résoudre et décide d'élever son petit frère, qu'elle a elle-même prénommé Tommy.
Cinq ans ont passé. Sarah et Tommy n'ont d'autre choix que de fuir pour échapper aux violences de leur mère.
Par chance, ils font la rencontre de George, un jeune homme de 21 ans, qui vend des fripes sur les marchés et se sent touché par la détresse de Sarah. Il tombe aussitôt amoureux d'elle et lui trouve du travail. Mais, si Sarah éprouve de l'amitié pour lui, elle n'a d'yeux que pour Roger, l'ami de George.
Lorsqu'un drame survient, seul l'un d'eux saura l'aider. Celui à qui elle ouvrira son coeur...
Le courage d'une soeur est un magnifique roman, qui m'a énormément touché.
Que j'ai aimé le personnage de Sarah, qui n'a que treize ans quand sa mère met au monde un petit garçon. Elle doit se débarrasser du bébé mais en est évidemment incapable alors elle lui donne un nom et s'en occupe comme si c'était son propre enfant. Elle est hyper touchante et attachante cette jeune fille qui doit grandir bien vite.
Cinq ans plus tard, à seulement 18 ans Sarah se retrouve à la rue avec son petit frère Tommy. Et ils vont devoir apprendre à se débrouiller seuls. Heureusement, ils vont faire la connaissance de George, un jeune homme charmant qui va les aider autant qu'il le peut. Amoureux de la jeune fille il peine à accepter que celle-ci ne soit qu'une amie. Surtout que Sarah est attiré par Roger, ami du jeune homme mais coureur de jupons...
J'ai trouvé ça triste et dommage que Sarah n'ai d'yeux que pour Roger toutefois c'est crédible car, dans la vie de tous les jours, on est souvent attiré par la personne qui ne nous conviendra pas forcément.
Il va falloir un événement pour que la jeune femme ouvre les yeux.
L'histoire est très bien ficelée, j'ai aimé l'ambiance, le fait que ça se déroule à Londres quelques années après la seconde guerre mondiale.
Les personnages sont attachants, y compris les secondaires. Parfois, comme Sarah, j'aurais pu me faire avoir et accorder ma confiance à qui ne le mérite pas..
J'ai pris plaisir à pouvoir le lire d'une traite pendant ma semaine de vacances. Je vous le recommande sans aucune hésitation.
Le courage d'une soeur est un très joli roman qui mérite un très gros cinq étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
SamDLit
  25 février 2021
Ce type de récit est loin d'être 'my cup of tea' - en général ;-) Celui-ci a un petit plus qui le rend touchant, il parle au coeur, à celui des mères et des femmes. Messieurs vous êtes aussi les bienvenus pour le lire, pour l'offrir ...
Du chagrin à l'espoir. de la perte à la reconstruction.
Un roman détente, une pause tendresse, un voyage 'petits coeurs' dans le Londres d'après guerre. Et une lumière à l'horizon.
% Sarah 13 ans est fille de putain. Pas trop le choix pour les mères célibataires dans les quartiers pauvres du Londres d'après guerre.
Dès son plus jeune âge, elle est confrontée à la lente descente aux enfers de sa mère qui noie sa honte, son désespoir, son chagrin dans l'alcool, ce qui la rend méchante, hargneuse, dangereuse pour elle et pour ses enfants.
% Lorsque sa mère met au monde un deuxième fils, la toute jeune Sarah va s'opposer à la volonté de celle-ci de la faire disparaître cette bouche inutile qui lui défigurerait les seins et le ventre, outils de travail indispensables et devenir mère pour ce petit frère, lui épargnant les coups, la faim, le froid, le manque d'affection dont elle-même a souffert en l'aimant plus qu'elle-même, de cet amour inconditionnel d'une maman pour son enfant.
% Après 5 ans de lutte avec leur mère qui s'enfonce de plus en plus dans la déchéance physique et morale, Sarah et Tommy se retrouvent expulsés du foyer familial, à la rue, sans toit, sans argent, sans relations. Sarah a maintenant 18 ans et doit trouver une solution rapide pour Tommy sans choisir la voie de la facilité: le vol, la prostitution, etc...
% Sur un marché où Sarah cherche de quoi les nourrir, elle fait la connaissance de George qui de St Bernard énamouré deviendra peu à peu leur seule famille même si la jeune femme reste insensible à ses déclarations d'amour.
% Il faudra un incident particulièrement horrible pour qu'enfin Sarah ouvre les yeux et que du désespoir et du chagrin, elle remonte tout doucement vers la lumière par la grâce de l'amitié qui deviendra ---
La quatrième de couverture donne un juste aperçu de l'ambiance de ce roman tendresse, détente, parfait pour une pause entre deux lectures plus 'dures'. Une lecture fluide et 'facile'.
Ce qui est touchant dans cette histoire, c'est le sentiment que l'auteure y a vraiment mis tout son coeur de mère. C'est l'une des forces de ce roman et le grand T'M.
Merci à L'Archipel, à la célèbre Mylène et à NetGalley pour ce partage.
Le courage d'une soeur sort aux Éditions de l'Archipel le 4 mars 2021, juste à temps pour célébrer la journée internationale des droits des femmes
(8 mars) et idéalement pour accueillir le printemps.
# Plaisir détente # Romance # Londres 1948 # Courage
# Amour inconditionnel # Mère # Droits des femmes
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
dannso
  21 mars 2021
Sarah, mise à la porte par sa mère alcoolique, se retrouve seule à élever son petit frère. On est à Londres, quelques années après la fin de la seconde guerre mondiale. le roman nous raconte la vie de Sarah, ponctuée de coups durs et aussi de belles rencontres.
Ce roman ne brille pas par son originalité. L'histoire est classique, les personnages sans surprises : les gentils le seront quoiqu'ils arrivent, les méchants sauront le rester. Mais l'histoire est pleine de péripéties, les personnages nombreux et attachants, et j'ai suivi avec intérêt l'histoire de Sarah, portée par une écriture fluide et agréable.
C'est l'occasion pour l'auteure de nous rappeler une époque pas si lointaine, ou il ne faisait pas bon naître au mauvais endroit, ou bien souvent la seule solution pour une femme pour survivre était de se vendre (Je regrette hélas que ces temps ne soient pas vraiment révolus).
Merci à Mylène et aux éditions de l'archipel #Lecouragedunesoeur #NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          210
Analire
  10 mars 2021
Je ne m'attendais pas à apprécier autant ce livre. Et pourtant, j'en ressors totalement conquise, comblée, mais surtout très émue. Car le sujet est difficile. L'histoire se passe en 1948, à l'orée de la guerre, dans un quartier pauvre de Londres. Sarah vit avec sa mère, prostituée et alcoolique, dans un vieux taudis. Cette dernière vient de donner naissance à un petit garçon, prénommé Tommy, que Sarah prend immédiatement sous son aile. Assaillis par la violence de leur mère, ils sont chassés de leur propre maison et se retrouve à la rue. Sarah élève donc seule Tommy, elle se saigne pour lui prodiguer tous les soins dont il a besoin, le nourrit et l'éduque comme son propre fils… Heureusement, un beau jour, la chance lui sourit : elle fait la connaissance de Georges, un jeune homme, vendeur de fripes sur les marchés, mutilé de guerre, qui tombe immédiatement amoureux d'elle. Malheureusement, Sarah n'éprouve que de l'amitié pour lui et s'éprend plutôt de son collègue, le beau Roger. Georges va quand même être d'un grand secours auprès de Sarah, en la soutenant et l'aidant quotidiennement, afin de lui rendre la vie meilleure.
Je suis particulièrement admirative du courage de Sarah, une adolescente dans la fleur de l'âge, qui a du grandir bien plus vite que ce qu'exigeait son jeune âge. Elle a fait preuve d'un courage exemplaire, d'une maturité exceptionnelle, d'une force d'esprit et de décisions tout à fait honorable. le lien qui unit Sarah et son petit frère Tommy est remarquable. Bien que frère et soeur, il en ressort une forme d'amour maternel entre eux deux, Tommy n'hésitant pas à appeler Sarah « maman ».
Quant au personnage de Georges, il m'a profondément ému. C'est un jeune homme qui n'a pas eu de chance dans la vie, puisqu'il a été défiguré suite à un incendie. Malgré ça, il continue à vivre sa vie normalement, se montrant serviable, attentionné, doté d'une gentillesse à toute épreuve, que ce soit avec ses proches, ou avec d'autres personnes qu'il ne connaît ni d'Ève ni d'Adam. Il voue un amour pur et sincère envers Sarah, qui, malheureusement, ne partage pas ses sentiments. J'ai été désolée de cet amour à sens unique, peinée pour Georges, mais admirative de voir le jeune homme continue d'épauler la jeune femme, malgré ses nombreux rejets. La maman de Georges, Lena, sera également d'une grande aide à Sarah, l'aimant comme sa propre fille, la protégeant et lui offrant un emploi, pour pourvoir à ses besoins et à ceux de son petit frère. Il n'y a pas à dire : cette famille a le coeur sur la main !
Kitty Neale aborde tout un pan de sujets divers : la prostitution, l'alcoolisme, l'abandon, l'éducation, la famille, l'amour (maternel et sentimental), l'amitié, le deuil… de façon légère et détachée. L'histoire est aérienne, l'atmosphère n'est pas pesante, bien au contraire, on ressent une certaine douceur dans l'écriture, une tendresse, qui n'enlève en rien le sentiment de force qui se dégage des personnalités de nos héros. Les traits de ces derniers sont parfaitement développés ; ils sont dotés d'une profondeur qui les rend particulièrement attachants et uniques. L'auteure a fait un très bon travail de fond, soignant ses personnages aussi bien que son histoire : j'applaudis !
Une histoire touchante, d'amour, d'amitié, de courage, de ténacité, qui m'a profondément émue. Malgré la tristesse et les désillusions, l'espoir renaît toujours : la vie de Sarah en est un bel exemple.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   13 mars 2021
Quand on tuait soi-même son propre enfant, on n’était pas digne d’être mère. Sarah ne comprenait pas comment sa mère aurait pu tuer son bébé étant donné qu’il était déjà mort à la naissance. Lorsqu’Annie avait foudroyé Mme Brown du regard, Sarah n’aurait pas su dire laquelle des deux lui faisait le plus horreur, de sa mère pleine de fiel, ou de la voisine pleine de condescendance.
Commenter  J’apprécie          10
Vinie1984Vinie1984   15 février 2021
Il fallait qu'elle fasse attention à ne pas retomber enceinte. Un gros ventre n'était bon ni pour les affaires ni pour son corps.
ET maintenant, elle allait devoir traîner un boulet de plus à cause de Sarah. Sa fille ne voulait pas se débarrasser du petit ? Eh bien qu'elle se débrouille ! Et mieux valait qu'elle le tienne hors de sa vue, sans quoi ça allait barder.
Commenter  J’apprécie          10
AnalireAnalire   06 mars 2021
Je suis désolé, ma grande. On ne peut rien y faire. La mort fait partie de la vie et elle n'épargne aucun de nous.
Commenter  J’apprécie          50
AnalireAnalire   07 mars 2021
- Ma soeur, elle est comme une glace, dit le garçon.
- C'est-à-dire ?
- Eh ben, comme ça, elle a l'air froide, mais en vrai elle est toute douce, et moi j'adore les glaces.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   13 mars 2021
Annie ne s’était jamais sentie aussi fourbue. Elle avait le bas-ventre en feu et mal dans tout le corps. C’était une des pires gueules de bois qu’elle ait jamais eues. Elle plissa les paupières, éblouie par la lumière du jour. Une bonne rasade allait la requinquer, songea-t-elle, avant de se rappeler subitement qu’elle avait accouché la veille.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : courageVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Kitty Neale (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4070 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..