AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2130617379
Éditeur : Presses Universitaires de France (15/01/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Quels rapports entre les tortures que s'inflige le patient mélancolique, l'enfant « facilement cruel », selon Freud, avec les animaux ou ses petits camarades, et « l'amour impitoyable », pour Winnicott, entre le nourrisson et sa mère ? Quels rapports entre les tourments qu'impose le violeur à sa victime, les meurtres des tueurs en série et des génocidaires du Rwanda ? Quels récits faire de la cruauté par exemple de la cruauté nazie, comme prétend le faire Jonathan L... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Alhice
  03 mai 2014
Plusieurs chercheurs nous livrent ici quelques analyses brillantes autour du thème de la cruauté, vu sous des angles divers.
Certains articles sont plus abordables que d'autres. Certains me semblent plus percutants aussi (même si ce n'est pas le but ciblé).
Cependant, toutes ces recherches incitent à la réflexion, notamment celles qui scrutent les faits génocidaires.
L'ensemble est marquant, convainquant, intelligent.
Pour conclure, malgré les tendances et similitudes de comportements qui se dégagent de ces textes, je persiste à penser que la science exacte concernant les attitudes humaines n'existe pas.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Telerama   29 janvier 2014
On ne sort pas intact de cette lecture : huit chercheurs-soigneurs de la psyché (1) extirpant « la cruauté du cachot de la mutité ». Avec un courage et une empathie essentiels, ils la dévisagent dans sa « crudité » constitutive pour tenter de la « cuire » au soleil civilisateur de l'intelligence.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AlhiceAlhice   04 mai 2014
Ce qui m'empêche de franchir la barrière, c'est malgré tout un reste d'empathie, de compassion pour l'autre, mon semblable, mon frère. Quand j'atteins l'autre, je m'atteins moi-même. Je mets à mal mes valeurs, ma morale, mon humanisme, ma religion, mes idéaux.
Commenter  J’apprécie          21
AlhiceAlhice   04 mai 2014
La déshumanisation de l'autre va de pair avec la robotisation de soi, au nom d'un idéal collectif et d'une obéissance à des ordres.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : rwandaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox